PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Créé le 29 juin 1936 sur les traces du mouvement Croix-de-Feu, dissous en vertu de la loi du 10 janvier 1936 interdisant les « ligues » qualifiées de paramilitaires, le Parti social français (P.S.F.) devient à la veille de la Seconde Guerre mondiale le premier parti de masses dans l'histoire de la République, dépassant le Parti communiste, avec bien plus d'un million de membres, en dépit des assauts lancés contre lui de droite et de gauche. Le recrutement du parti est rapide, composé d'adhérents nouveaux, hommes et femmes, à partir de l'âge de seize ans. Les anciens Croix-de-Feu y sont minoritaires. Calquant l'organisation sur celle du Parti socialiste S.F.I.O, La Rocque la divise en groupes, sections, comités, hiérarchisés jusqu'au sommet. Les responsables à tous les échelons sont élus par la base, mais confirmés ensuite par le président. Tout part de La Rocque et remonte jusqu'à lui. Il contrôle ainsi divergences et scissions éventuelles suscitées par le choc des stratégies, et que révèle, dès la création du P.S.F. sa rupture avec son vieux compagnon Pozzo di Borgo. Celui-ci appelle les anciens Croix-de-Feu à rêver d'une mythique prise de pouvoir par un coup de force. La Rocque envisage, selon les statuts du parti, « l'accès au pouvoir dans les formes légales ». Sous la devise « l'ordre par la famille et le travail pour la patrie », le programme reprend les orientations que La Rocque exprimait dans Service public (1934) : reconstitution de la famille, organisation des métiers et de la profession selon les principes coopérateurs, lutte contre la corruption, réforme « courageuse » du régime capitaliste, élaboration d'une charte du travail, adaptation du régime parlementaire. Il prononce les exclusions des amateurs de coups de force qui, dès août 1936, sont tentés de rejoindre les groupes armés d'autodéfense rassemblés dans l'organisation de la « Cagoule », dont le projet, renverser le régime républicain par la force, avorta en novembre 1937.

Le Parti social français se développe très r [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.)  » est également traité dans :

FRONT POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 921 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience Blum (juin 1936-juin 1937) »  : […] Avant son arrivée au pouvoir, Léon Blum a tenu à définir la nature du gouvernement qu'il entend conduire, face aux exigences de l'aile révolutionnaire de son parti, dirigée par Marceau Pivert qui, dans un retentissant article du Populaire publié le 27 mai 1936 et intitulé « Tout est possible », préconisait de transformer l'exercice du pouvoir en conquête révolutionnaire du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/front-populaire/#i_29285

LA ROCQUE FRANÇOIS DE (1885-1946)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 496 mots
  •  • 1 média

Fils de général et frère d'officiers, François de La Rocque sort de Saint-Cyr en 1907. Durant la Première Guerre mondiale, il se trouve dans l'Atlas marocain. Grièvement blessé, en 1916, il rejoint le front de France. Après un passage à l'état-major du maréchal Foch, il suit Weygand en Pologne, au cours de la campagne contre l'Armée rouge, puis Pétain dans le Rif. Il revient en France et démission […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-la-rocque/#i_29285

PETIT JOURNAL LE

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 604 mots
  •  • 1 média

La parution, en 1863, de cette feuille de demi-format (43 cm sur 30 cm), quotidienne, diffusée essentiellement au numéro en boutique ou par colportage et non plus par abonnement comme les autres journaux, vendue à 5 centimes (un sou), soit moitié moins que les autres feuilles populaires, marque le début de la presse moderne à grand tirage. Le Petit Journal fut créé par Moïse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-petit-journal/#i_29285

Pour citer l’article

Jacques NOBÉCOURT, « PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-social-francais/