PARTAGE SOCIAL DES ÉMOTIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Partage social des émotions, culture et Internet

Le partage social des émotions est d'une importance considérable pour la vie sociale. Par ce processus, la communication sociale récolte les traces de tous les changements significatifs intervenus dans la vie des individus. Plus les expériences sont chargées d'émotions, plus large est leur diffusion. Les réseaux sociaux sont ainsi informés de ce qui est arrivé à l'un de leurs membres et de la manière dont celui-ci y a fait face. Ensemble, les membres de ce réseau pourront réfléchir à cette expérience et en extraire des leçons pour l'avenir. Grâce à ce processus, chaque expérience significative de chaque individu alimente le bassin des connaissances partagées. Chaque expérience émotionnelle individuelle peut ainsi engendrer des changements dans les systèmes de représentations et les visions du monde que le groupe social partage. En ce sens, le partage social de l'émotion apparaît comme un outil majeur de l'évolution de la construction culturelle.

Sur Internet, les individus partagent continuellement des émotions relatives aux produits, aux services et aux nouvelles, à l'adresse de contacts personnels ou dans des espaces ouverts de dialogue. Les contenus émotionnels positifs sont prépondérants, car ils facilitent le développement des liens sociaux. Les contenus négatifs véhiculent cependant un matériel davantage pertinent. L'intrusion soudaine d'un contenu négatif a pour effet d'enflammer momentanément un espace d'échanges et d'en accroître le volume. On dévoile davantage d'informations personnelles dans les communications numériques qu'en face-à-face. Qu'en est-il de leur crédibilité ? Les gens inclinent à la validation et à la reconnaissance de leur identité véritable. Au début d'une relation, ils évitent de communiquer des informations négatives à propos d'eux-mêmes. Dès qu'elle s'approfondit, l'expression devient plus authentique. Dans des relations à long terme, on partage davantage ses émotions, on développe plus de contenus personnels et on le fait d'une manière plus honnête. Ceux qui révèlent leurs expériences avec authenticité ont d'ailleurs davantage de succès dans la formation de liens intimes. Les espaces de dialogue, où les gens peuvent réagir directement aux écrits des autres, suscitent des échanges spontanés très chargés en émotions. C'est l'une des formes les plus usitées. Malgré l'anonymat, les échanges s'y déroulent généralement dans le respect des normes sociales. Beaucoup de participants retournent dans le même espace pour y retrouver des partenaires qu'ils connaissent. Dans de tels contextes, les comportements en ligne ne sont pas différents des interactions hors ligne. En particulier, le partage social d'émotions stimule la formation de liens, et la formation de liens encourage le partage social d'émotions entre les participants d'un même forum.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite invité à l'université catholique de Louvain (Belgique)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard RIMÉ, « PARTAGE SOCIAL DES ÉMOTIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/partage-social-des-emotions/