PARTAGE SOCIAL DES ÉMOTIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Partage social des émotions et cibles

Le partage social des émotions se manifeste quels que soient l'âge et le sexe de la personne. La propension à partager des émotions a été mise en évidence à des degrés comparables quel que soit le niveau d'éducation des individus. Elle a également été observée avec une importance identique en Asie, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe. Toute émotion tend donc à être partagée. Ni le type d'émotion de base impliqué ni la valence émotionnelle n'affectent significativement la proportion des épisodes partagés. Ainsi, la peur, la colère et la tristesse sont partagées aussi largement que la joie ou l'amour. Toutefois, la honte et la culpabilité le sont à un degré moindre.

Les destinataires du partage sont essentiellement choisis parmi les intimes (parents, fratrie, amis, conjoint). L'âge et le sexe déterminent les choix au sein de ce cercle restreint. Les garçons et les filles ont un réseau de partage semblable à l'adolescence, mais leurs réseaux évoluent ensuite très différemment. Chez les femmes adultes, même si le conjoint est une cible privilégiée, un réseau différencié (amies, membres de la famille) est maintenu, alors que, chez les hommes adultes, la conjointe tend à devenir la cible unique.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite invité à l'université catholique de Louvain (Belgique)

Classification

Pour citer l’article

Bernard RIMÉ, « PARTAGE SOCIAL DES ÉMOTIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/partage-social-des-emotions/