PARIS ROMANTIQUE 1815-1848 (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des foyers de culture

Après une brève séquence sur la capitulation de Paris (Horace Vernet, La Barrière de Clichy. Défense de Paris, le 30 mars 1814, Paris, musée du Louvre), l’abdication de l’Empereur et l’arrivée des armées alliées, on pénètre aux Tuileries. Le palais, siège du pouvoir de Louis XVIII à Louis-Philippe, fut aussi un lieu de fêtes et de renouveau des arts décoratifs, marqué en particulier par le retour au xviiie siècle (Eugène Lami, Projet pour le petit salon du duc de Nemours aux Tuileries, vers 1842, Paris, musée des Arts décoratifs) et le goût néogothique, avec Louis-Philippe et sa sœur la princesse Marie d’Orléans, sculpteur de talent.

Le Palais-Royal, agrandi en immeubles de rapport au xviiie siècle, était devenu le point de rencontre de la conversation, de la mode et du plaisir, à travers cafés, restaurants et boutiques qui bordaient ses galeries. Cette section de l’exposition, très mise en scène, comprend un ensemble choisi de costumes des deux sexes illustrant le « chic parisien », ainsi que des vitrines remplies d’objets de luxe, petits bronzes et accessoires de mode. Ces témoignages de l’excellence de l’artisanat d’art sont aussi le reflet de l’actualité littéraire et artistique, tel le Benvenuto Cellini de Jean-Jacques Feuchère, petit bronze de 1837 (musée Girodet, Montargis), année où Berlioz composait l’opéra du même nom.

Mais le grand rendez-vous artistique était évidemment le Salon qui se tenait chaque année au Louvre, théâtre d’affrontement et d’émulation entre courants et talents, attendu par la critique et un large public. Il vit ainsi l’émergence du romantisme en peinture dans les années 1820 (Delacroix, Le Christ au jardin des Oliviers, 1827, Paris, église Saint-Paul - Saint-Louis) puis de sculpteurs comme Barye ou Jehan Duseigneur (Roland furieux, modèle en plâtre présenté au Salon de 1831). Dans un accrochage serré, peintres et sculpteurs inspirés par l’histoire, la religion, la littérature et l’actualité (la guerre d’indépendance grecque, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert FOHR, « PARIS ROMANTIQUE 1815-1848 (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paris-romantique-1815-1848-exposition/