PARALYSIE

BOTULISME

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 471 mots

Neuro-intoxication, rare mais très grave, le botulisme est dû à l'ingestion accidentelle d'une toxine microbienne formée dans certaines conserves alimentaires par un microbe anaérobie, le bacille botulique ( Clostridium botulinum ) . Ce germe est très répandu dans l'intestin de nombreux animaux (porc en particulier), ainsi que dans le sol où, éliminé dans les déjections, il p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botulisme/#i_7878

COLCHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 396 mots
  •  • 1 média

L'une des plantes les plus redoutables de la flore d'Europe. Toutes les parties du colchique ( Colchicum autumnale  L., liliacées) renferment, parmi une dizaine de substances toxiques à des degrés divers, un alcaloïde particulièrement dangereux, la colchicine, qui représente le principe actif médicinal. La dessiccation n'altère pas le poison. La colchicine isolée est toxique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colchique/#i_7878

COMPRESSION MÉDULLAIRE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 422 mots

Selon qu'elles sont le résultat d'une évolution lente ou qu'elles se sont constituées brusquement, les compressions de la moelle épinière, dites compressions médullaires, dans le canal rachidien posent des problèmes bien différents. La compression médullaire lente , qui évolue pendant des mois, voire des années, se manifeste d'abord par des signes d'une grande discrétion, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/compression-medullaire/#i_7878

CORPS - Le corps et la psychanalyse

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 3 959 mots

Dans le chapitre « Le corps hystérique et la pantomime de la jouissance »  : […] La psychanalyse a commencé lorsque Freud repéra dans les consultations d'hystériques de la Salpêtrière, puis dans le transfert, un autre corps. La spécificité de ce corps de plaisir fut conçue d'abord sur le mode du paradoxe comme une hétérogénéité scandaleuse au regard de la clinique médicale, car rebelle à ses constructions. Dans un article rédigé en français après son stage à la Salpêtrière, « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-le-corps-et-la-psychanalyse/#i_7878

DÉFAUTS DE FERMETURE DU TUBE NEURAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 677 mots

Ces malformations concernent tout défaut congénital du cerveau ou de la moelle épinière, résultant du développement anormal du tube neural (élément précurseur de la moelle épinière) au cours des premières étapes de la vie embryonnaire. Les défauts de fermeture du tube neural s'accompagnent en règle générale de malformations de la colonne vertébrale ou du crâne. Lors du développement normal, une p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defauts-de-fermeture-du-tube-neural/#i_7878

DIPHTÉRIE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Manifestations viscérales »  : […] La diffusion dans l'organisme de la toxine sécrétée par les bacilles de Klebs-Lœffler entraîne des manifestations viscérales. Celles-ci peuvent être cardio-vasculaires, rénales, surrénales, sanguines, etc., mais l'atteinte nerveuse est, de loin, la plus fréquente. Si les paralysies surviennent globalement dans 8 à 40 p. 100 des cas, elles compliquent en fait essentiellement les diphtéries sévères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diphterie/#i_7878

GUILLAIN-BARRÉ SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MÉAR
  •  • 954 mots

Selon la définition donnée en 1916 par les deux neurologues français, le syndrome qui porte leur nom réalise un état de polyradiculonévrite aiguë, d'évolution réversible, associé à une dissociation albuminocytologique du liquide céphalorachidien, d'étiologie inconnue. Une polyradiculonévrite est une atteinte inflammatoire des racines sensitives et motrices des nerfs rachidiens et crâniens, donc un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-guillain-barre/#i_7878

HÉMIPLÉGIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 456 mots

Paralysie d'un hémicorps, droit ou gauche. Pour le neurologue, il s'agit plus exactement de la perturbation du tonus et de la motricité musculaire que détermine une lésion unilatérale de la voie motrice principale au niveau des centres nerveux (voie pyramidale). L'hémiplégie ne peut, en effet, être correctement définie ni par la paralysie (les troubles du tonus sont au moins aussi importants dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemiplegie/#i_7878

HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Paul LAGET
  •  • 12 320 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Aire motrice principale »  : […] On a pu délimiter, tant chez les Rongeurs que chez les Carnivores et les Primates (y compris l'Homme), une zone corticale dite aire motrice principale (ou « primaire », MI), dont les propriétés peuvent ainsi s'énoncer : sa stimulation par chocs électriques répétitifs suscite des contractions de groupes musculaires localisés de la face, des membres ou du tronc ; ces mouvements sont en règle généra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemispheres-cerebraux/#i_7878

HYSTÉRIE

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 597 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les accidents somatiques durables »  : […] Les accidents somatiques durables surviennent surtout au niveau des organes de la vie de relation dont ils paralysent la fonction ; motricité, sensibilité, phonation, activité sensorielle, peuvent être touchés de façon élective ou concomitante. L' atteinte motrice se réalise sous forme de paralysies, de contractures, de mouvements anormaux. Ne s'accompagnant d'aucun signe ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hysterie/#i_7878

LARYNX, pathologie

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  •  • 1 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les paralysies laryngées »  : […] Les paralysies laryngées sont soit périphériques, c'est-à-dire liées à une lésion du nerf pneumogastrique (dixième paire crânienne) ou de ses branches laryngées supérieures et inférieures (= nerfs récurrents), soit d'origine centrale. Elles entraînent la paralysie de l'une ou des deux cordes vocales, selon que ces lésions sont uni- ou bilatérales. De plus, elles peuvent s'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larynx-pathologie/#i_7878

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les paralysies périodiques familiales »  : […] On désigne ainsi plusieurs types d'affections familiales héréditaires transmises sur le mode dominant autosomique (mais avec une proportion sensiblement plus élevée dans le sexe masculin) et qui se caractérisent cliniquement par des accès intermittents de paralysies musculaires étendues et biologiquement par des variations de la kaliémie, c'est-à-dire du taux du potassium dans le sang. Les crises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_7878

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Syndromes médullaires »  : […] Située dans le canal rachidien, la moelle épinière qui fait suite au tronc cérébral conduit les voies nerveuses sur toute la hauteur du rachis et permet ainsi, à chaque étage de ce canal, la diffusion vers la périphérie des messages du système nerveux et, de la même manière, l'apport au système nerveux des informations périphériques. Elle assure donc à la fois le passage des grandes voies sensiti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_7878

NÉVRAXITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 222 mots

Affection inflammatoire ou infectieuse touchant l'ensemble du système nerveux central ; le terme de névraxite est habituellement employé pour désigner certaines encéphalomyélites virales. Le diagnostic d'infection à virus neurotrope repose sur la mise en évidence d'un liquide céphalo-rachidien clair, contenant parfois davantage d'albumine que le liquide normal, et quelques cellules seulement, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevraxite/#i_7878

PARALYSIE FACIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MÉAR
  •  • 1 199 mots

Ce terme désigne le déficit plus ou moins complet de la motricité faciale, lié à une atteinte de la commande nerveuse de la musculature de la face. C'est de la motricité faciale que dépend la mimique et avec elle la beauté et l'expressivité du visage, l'importance de ses incidences psychologiques et sociales. Il faut d'emblée distinguer deux types de paralysie faciale : la paralysie faciale par at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paralysie-faciale/#i_7878

PARAPLÉGIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 329 mots

Paralysie des deux membres inférieurs (on parle de paraparésie si la paralysie est incomplète), presque toujours accompagnée de troubles sensitifs dans le territoire atteint et de perturbations du contrôle sphinctérien. Les paraplégies dites centrales , qui proviennent d'une atteinte bilatérale de la voie motrice au niveau de la moelle épinière, sont d'abord spasmodiques. L'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraplegie/#i_7878

POLIOMYÉLITE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉPINE
  •  • 3 785 mots
  •  • 2 médias

La poliomyélite, ou paralysie infantile, est l'une des premières maladies à virus de l'homme qui ait, après la rage (1881) et la fièvre jaune (1901), fait l'objet de recherches expérimentales et épidémiologiques systématiques (1909). Le grand neurologiste français Alfred Vulpian en avait donné en 1871 une définition remarquable qui a gardé toute sa valeur : « Cette paralysie atrophique est vraise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poliomyelite/#i_7878

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 293 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] De nombreuses classifications des organes artificiels ont été proposées, tenant compte de la fonction à remplacer, du mode de fonctionnement ou de la localisation à l'extérieur ou à l'intérieur du corps. On peut également reprendre le regroupement correspondant aux quatre sous-programmes de la machine humaine pour établir ce catalogue. Les prothèses de communication concerne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_7878

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 917 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Envenimations  »  : […] Dans le monde, chaque année quelque cinq millions de morsures de serpents et plus d'un million de piqûres de scorpions sont recensées. Elles entraînent, respectivement, 125 000 et 3 000 décès. Les piqûres d'abeilles et de guêpes sont dangereuses pour l'homme plus en raison du risque de choc allergique que de la puissance des toxines de leurs venins. Toutefois, de multiples piqûres peuvent entraîn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_7878


Affichage 

Paralysies laryngées associés

tableau

Paralysies laryngées associées 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Paralysies laryngées associés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau