PARAGENÈSES MINÉRALES

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Apparition et croissance des minéraux »  : […] Le refroidissement d'un magma granitique conduit à une roche cristallisée selon une continuité en deux étapes : le « liquidus » caractérise le passage de l'état totalement liquide à l'état solide + liquide, et le « solidus », le passage de l'état solide + liquide à l'état totalement solide. Les phénomènes de cristallisation sont complexes : successivement, différents minéraux apparaissent, certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_38835

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 987 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les faciès métamorphiques »  : […] Au début du siècle dernier, le géologue finlandais Pentti Eelis Eskola a proposé un découpage du vaste espace P-T en plusieurs faciès métamorphiques . Un faciès métamorphique regroupe un ensemble de paragenèses variées (associations minéralogiques à l’équilibre) de roches de compositions variées, stables dans une portion ΔT-ΔP de l’espace P-T. Il a donné à ces faciès les no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/#i_38835

MÉTAUX - Gisements métallifères

  • Écrit par 
  • Marie-José PAVILLON
  •  • 7 825 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les gisements sédimentaires »  : […] Les gisements sédimentaires sont souvent stratiformes, leur formation est synchrone du dépôt des sédiments (gisement syngénétique ), ou légèrement postérieure : elle date alors du moment où les sédiments se compactent (gisement diagénétique ). Lors de la diagenèse, les eaux expulsées du sédiment peuvent entraîner et déposer ailleurs des ions métalliques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-gisements-metalliferes/#i_38835

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques diverses »  : […] La densité, propriété spécifique, ne peut que très grossièrement être évaluée à la main (cf. infra , Méthodes quantitatives, Densité ). Des minéraux solubles, comme certains halogénures, nitrates, sulfates, ont un goût caractéristique ; c'est là une réaction chimique qualitative qui permet, par exemple, de différencier immédiatement la halite (NaCl) de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_38835

ROCHES (Formation) - Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 574 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Textures et structures »  : […] En tout état de cause, la formation et l'évolution d'une roche sont des phénomènes hors d'équilibre, même si on peut fréquemment les assimiler à une succession d'états d'équilibre limités dans le temps et dans l'espace. C'est ainsi que la superposition, dans un même échantillon, de plusieurs états d'équilibre distincts qui se sont succédé dans le temps se traduit par une superposition d'associatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/#i_38835

ROCHES (Classification) - Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 493 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Composition minéralogique »  : […] La composition minéralogique est nécessairement en étroite relation avec la composition chimique, mais elle dépend en outre des conditions de la cristallisation. Elle s'exprime quantitativement par le pourcentage (ordinairement en volume) des différents minéraux : c'est la composition modale ou mode , évidemment différente de la composition normative. « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-magmatiques/#i_38835

SALINES ROCHES

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PERTHUISOT
  •  • 3 136 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Modifications des paragenèses au cours de l'enfouissement »  : […] Les sels, surtout ceux de K et de Mg, sont sensibles aux pressions, mais beaucoup plus aux températures. Le passage d'une paragenèse à une autre est un phénomène net et brusque. À titre d'exemple, la réaction suivante (où les chiffres représentent des pourcentages-poids) : se produit à 72  o C. Les réactions de ce type sont réversibles, sauf si la solution est expulsée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-salines/#i_38835

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Gisements »  : […] Si les combinaisons sulfurées naturelles offrent une grande variété d'espèces minérales, elles sont également remarquables par la diversité de leurs gisements. Cette diversité est due, en premier lieu, à la morphologie des corps minéralisés : en filons, en stockwerks, en amas, disséminés, en couches ou en lentilles, etc. De plus, les gisements renferment rarement un seul minéral ; généralement, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_38835

THERMOMÈTRES GÉOLOGIQUES ou GÉOTHERMOMÈTRES

  • Écrit par 
  • Marc JAVOY
  •  • 4 525 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La notion de paléotempérature »  : […] Quand on considère une roche, son histoire correspond généralement à une série continue de températures, de laquelle n'importe quelle méthode ne permettra d'extraire qu'une seule donnée, car les thermomètres géologiques ne sont ordinairement pas des thermomètres « enregistreurs ». Le problème est de savoir à quelle partie de l'histoire de la roche appartient cette donnée, et la réponse peut être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermometres-geologiques-geothermometres/#i_38835