PARADES NUPTIALES

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cycle de vie des araignées »  : […] Comme tous les arthropodes, les araignées possèdent un squelette externe rigide, la cuticule. Pour grandir, elles sont obligées de changer cette enveloppe, par mues successives, au cours de leur vie. Le nombre de mues varie selon les espèces. Il est généralement plus important pour les grosses araignées. Pour les toutes petites érigoninés (environ 1 mm) vivant fréquemment au niveau du sol, la mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/araignees-araneides/#i_7159

COMPORTEMENT ANIMAL - Comportement reproducteur

  • Écrit par 
  • Marc THÉRY
  •  • 3 827 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les signaux visuels »  : […] Ils sont généralement associés à des coûts énergétiques importants liés à la répétition des mouvements de parade utilisés pour mettre en valeur leur coloration. Des parades visuelles très spectaculaires se rencontrent chez les oiseaux qui forment des « leks », regroupements de mâles parmi lesquels les femelles choisissent de s'accoupler avec certains partenaires pour ensuite s'occuper seules de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-comportement-reproducteur/#i_7159

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Dimorphisme sexuel et reproduction »  : […] Chez les Calliphoridés, Muscidés, Syrphidés, Tachinidés, les yeux des mâles sont rapprochés ou même juxtaposés tandis que ceux des femelles sont écartés. Chez les moustiques (Culicidés), les mâles portent des antennes plumeuses et des palpes maxillaires très longs et couverts de poils tandis que les femelles ont des antennes non plumeuses et des palpes courts. Les antennes des Cécidomyies sont tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipteres/#i_7159

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rôle du contexte neurosensoriel »  : […] Il y a lieu de remarquer, à propos de la valeur déclenchante de ces diverses configurations perceptives, que leur efficacité ne dépend pas seulement de leur constitution figurale propre, mais aussi de la disposition momentanée de l'animal, laquelle est déterminée par toute une série de facteurs internes. En résumé, on peut dire avec G. P.  Baerends (1950) que l'intensité de ces facteurs de prépara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_7159

MÉCOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 690 mots

L' ordre des Mécoptères est un groupe très ancien d'insectes qui ne sont plus représentés aujourd'hui que par un nombre réduit d'espèces (quelque 400 espèces, dont seulement une dizaine en France). Ces insectes ont connu leur apogée au Permien et sont restés encore très nombreux au Trias et au Lias. Au cours de ces longues périodes, ils se sont diversifiés en un certain nombre de types dont beauco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecopteres/#i_7159

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Cycle annuel »  : […] En l'espace d'une année, l'existence des oiseaux est jalonnée par un certain nombre d'événements qui sont successivement : la formation du couple (à moins qu'il ne s'agisse d'une espèce où les partenaires ne se quittent guère), la reproduction (accouplement, construction du nid le cas échéant, ponte, incubation, élevage des petits) et la mue. Chez les espèces migratrices, ce schéma est modifié par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_7159

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones sexuelles d'insectes »  : […] Chez les lépidoptères, de mœurs crépusculaires ou nocturnes, la phéromone sexuelle est produite par la femelle vierge à un moment précis du nycthémère : c'est le comportement d'appel . Cette période d'émission correspond à celle où les mâles sont les plus réceptifs à la perception de ce message chimique, grâce à des récepteurs spécialisés situés sur leurs antennes. Il en ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_7159

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2017

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 442 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué en 2017 à trois scientifiques américains , Jeffrey C. Hall , Michael Rosbash et Michael W. Young pour « leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien ». L’assemblée Nobel résume ainsi leurs recherches : depuis longtemps, on sait que tous les organismes vivants, y compris les humains, possèdent une horloge bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2017/#i_7159

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les œufs et la ponte »  : […] Chez la grande majorité des Téléostéens, les œufs sont pondus dans le milieu, puis fécondés et abandonnés par les parents. Ce sont des œufs télolécithes (riches en réserve vitelline), donc de taille relativement grande mais très variable, entre 0,5 mm ( Apogon ) et 4 ou 5 millimètres (Salmonidés ). En moyenne, leur taille est de 2 ou 3 millimètres, mais un Poisson-chat ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_7159