PAPAUTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Boniface VIII

Boniface VIII
Crédits : Hulton Getty

photographie

Intronisation de Jean-Paul II

Intronisation de Jean-Paul II
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Le pape Jean XXIII, en 1961

Le pape Jean XXIII, en 1961
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Histoire

Premières affirmations de la primauté papale

Après la paix constantinienne (311-313), l'Église, enfin libre de vivre de façon publique, eut à préciser les structures de sa vie œcuménique. Devait-elle se créer, au plan canonique, une organisation de cette vie : conciles, ordre des sièges et des patriarcats ? Ce sera l'idée suivie en Orient. Ou bien en avait-elle déjà le principe dans sa structure apostolique ? C'était la position romaine. Depuis Calliste (vers 220), Étienne (257), peut-être même depuis Victor, en 192-194, les évêques de Rome appuyaient leur revendication d'autorité sur le texte de Matthieu, xvi, 17-19 : « Moi, je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne tiendront pas contre elle. » Durant les trois premiers siècles, on ne les voit pas revendiquer une juridiction sur les autres Églises, même s'ils interviennent par mode d'avertissement comme Clément à Corinthe en 96. En revanche, l'Église romaine, d'une part, exerce une très large sollicitude de charité (témoignage de Denys de Corinthe, vers 170) ; d'autre part, au plan de la discipline et surtout de la foi, elle est un modèle pour les autres Églises ; on y vient de partout (témoignage d'Irénée, Adversus haereses, III, iii, 2).

Pour Constantin et après lui pour les empereurs byzantins, l'unité de l'Empire postulait l'unité de l'Église chrétienne et de sa profession de foi. On assurait celle-ci par des conciles d'Empire (« œcuméniques ») réunis par l'empereur ; le basileus byzantin a, plus tard, souvent prétendu intervenir en ce domaine. Si l'on excepte l'intervention du pape Jules dans l'affaire de saint Athanase (340) et les canons du concile tenu à Sardique (Sofia, 343), la conscience de l'autorité papale se révèle et s'affirme à Rome surtout à partir de Damase (366-384) : texte du concile romain de 382 (repris par Gélase vers 496), des papes Sirice (première « décrétale », 385), Innocent Ier, Zosime, Boniface Ier, Célest [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PAPAUTÉ  » est également traité dans :

CRÉATION DU PATRIMOINE DE SAINT-PIERRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 202 mots

En 753, le roi lombard Aistulf entreprit de conquérir la partie de l'Italie encore sous l'autorité byzantine. Après avoir pris Ravenne, il menaçait Rome. Le pape Étienne II se réfugia dans le royaume franc et y rencontra, en janvier 754, le roi Pépin. Ce dernier avait, en 751, pris la place du dernier Mérovingien, Childé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-patrimoine-de-saint-pierre/#i_3869

ÉTATS DU PAPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 672 mots

755-756 À l'appel du pape Étienne II, menacé par les Lombards, l'armée franque de Pépin descend en Italie. Les territoires conquis sur les Lombards, autour de Ravenne et de Rome, sont donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre ».846 Les basiliques Saint-P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-du-pape-reperes-chronologiques/#i_3869

LATRAN ACCORDS DU (1929)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Signés par le pape Pie XI (1922-1939) et Mussolini, les accords du Latran règlent la « question romaine », qui envenimait les relations entre la papauté (et, par suite, les catholiques) et l'État unitaire italien, depuis que ce dernier avait annexé Rome le 2 octobre 1870, mettant fin à l'existence millénaire des États du pape. La papauté, qui disposait déjà d'une souveraineté internationale reconn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-du-latran/#i_3869

ACHÈVEMENT DE L'UNITÉ ITALIENNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 161 mots
  •  • 1 média

Paradoxalement, ce fut la chute du second Empire de Napoléon III, qui avait tant œuvré à l'unité italienne, qui autorisa l'achèvement de cette unité. Le rappel du corps expéditionnaire français (5 août 1870), qui protégeait le pouvoir temporel du pape Pie IX, permit en effet à l'armée italienne d'occuper sans combat la ville de Rome, dont les habitants votèrent par plébiscite leur réunion au royau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achevement-de-l-unite-italienne/#i_3869

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Frédéric Barberousse tente de restaurer l'État »  : […] La situation était difficile pour le nouveau roi : depuis la mort d'Henri V en 1125, le souverain n'avait plus guère de pouvoir réel que dans ses propres domaines. Sitôt Frédéric installé, la royauté ressuscita, et l'on devait rapidement s'apercevoir que le programme annoncé par Frédéric au pape Eugène III, de « rétablir dans sa force et dans son excellence première la grandeur de l'Empire romain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_3869

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-rapports-entre-eglises-et-etats/#i_3869

ANACLET II, PIETRO PIERLEONI cardinal (mort en 1138)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 125 mots

Personnage cultivé, né à Rome dans une famille de banquiers israélites convertis, le cardinal Pietro Pierleoni obtint, à la mort du pape Honorius II (1130), la majorité des voix du Sacré Collège et prétendit monter sur le trône de saint Pierre sous le nom d'Anaclet II. Une forte minorité élut contre lui Innocent II. Malgré l'appui des Romains et de la Sicile, il ne parvint pas à faire triompher sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-anaclet-ii/#i_3869

ANNATES

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 630 mots

Nom donné, au Moyen Âge, à une taxe levée par la papauté à l'occasion d'une nouvelle collation d'un bénéfice mineur et dont le montant correspondait théoriquement aux revenus d'une année de ce bénéfice, ou « annates ». Cette taxe apparut au cours du xi e et du xii e siècle, lorsque certains évêq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annates/#i_3869

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Église et les juifs après le génocide »  : […] Malgré l'engagement de nombreux catholiques dans la lutte contre le nazisme et le soutien déployé individuellement par certains pour sauver des juifs, les silences de la hiérarchie catholique face au déchaînement de la haine nazie dès 1933, l'existence avérée d'un antisémitisme clérical appuyant activement les nazis (en Allemagne, en Autriche, en Croatie notamment), enfin l'absence de condamnatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_3869

ARNAUD DE BRESCIA (1090 env.-1155)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 980 mots

« Arnaud, originaire de Brescia » : par Otton de Freisingen ( Chronica sive historia de duabus civitatibus , et Gesta Friderici imperatoris ) et par Gunther, ses contemporains (à une cinquantaine d'années près pour le second), on n'en saura pas plus quant à sa date de naissance. On s'accorde à la situer à la fin du xi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-de-brescia/#i_3869

ANAGNI ATTENTAT D' (1303)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 216 mots

Au tournant du xiii e  siècle, plusieurs querelles éclatent entre le pape Boniface VIII et le roi de France Philippe IV le Bel. À propos de la levée d'une décime sur le clergé (1296) ou de la volonté du roi de juger un évêque, celui de Pamiers, Bernard Saisset (1301), le pape affirme la thèse de la supériorité du spirituel sur le temporel et la vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attentat-d-anagni/#i_3869

AVIGNON PAPES D'

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 943 mots
  •  • 3 médias

Avignon doit sa célébrité, et l'essentiel de sa physionomie, au séjour qu'y fit la papauté au xiv e  siècle. De 1309 à 1367 (ou 1403 si l'on compte les papes du Grand Schisme), la ville devint la capitale de la Chrétienté, principalement à cause de l'insécurité politique de Rome et de l'Italie d'alors . Papes français, les neuf papes d'Avignon se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papes-d-avignon/#i_3869

AVIGNON & COMTAT VENAISSIN

  • Écrit par 
  • Alain MAUREAU
  •  • 1 059 mots

Autour d'Avignon, la préhistoire a laissé des traces surtout pour la période néolithique. Abris-sous-roche, stations en plein air, « fonds de cabanes » ont livré armes, outils, parures. Le dolmen de Ménerbes et les stèles anthropomorphes de l'Isle-sur-la-Sorgue et d'Avignon appartiennent à l'âge des métaux. Des inscriptions en caractères grecs apparaissent au ~ v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon-et-comtat-venaissin/#i_3869

BENOÎT XII, JACQUES FOURNIER (mort en 1342) pape (1334-1342)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 397 mots

Celui qui deviendra pape sous le nom de Benoît XII est né à Saverdun dans le comté de Foix près de Toulouse et mort le 25 avril 1342 à Avignon. Moine cistercien à Boulbonne, puis maître en théologie, diplômé du collège Saint-Bernard à Paris, Jacques Fournier devient supérieur de l’abbaye de Fontfroide en 1311, puis évêque de Pamiers en 1317, de Mirepoix en 1326, et cardinal en décembre 1327. Il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benoit-xii/#i_3869

BENOÎT XIII, PEDRO MARTÍNEZ DE LUNA (1324-1423) antipape (1394-1423)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

De famille noble, Pedro Martínez de Luna naît à Ilueca, dans le royaume d'Anger, en 1324. Il a enseigné le droit canonique à l’université de Montpellier avant d’être nommé cardinal, en 1375. En 1378, il participe à la formation du Grand Schisme d’Occident qui divisera l’Église catholique romaine jusqu’en 1417 en raison de rivalités nationales autour du trône papal. Il est de fait l’un des électe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-martinez-de-benoit-xiii/#i_3869

BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 2 140 mots

Le cardinal allemand Joseph Alois Ratzinger a été élu pape le 19 avril 2005 , pour succéder à Jean-Paul II sous le nom de Benoît XVI, nom qu'il a lui-même choisi, comme le veut la tradition. Son pontificat a été interrompu par l'annonce inattendue, le 11 février 2013, de sa démission motivée par le constat de son incapacité, due à une extrême faiblesse, à poursuivre son ministère. Cette renonciati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-benoit-xvi/#i_3869

BONIFACE VIII (1235-1303)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 1 629 mots
  •  • 1 média

Il est à la fois suggestif et déroutant d'observer comment les personnes deviennent, dans leur destin posthume, des personnages symboliques. L'historien a quelque peine à discerner, sous la matérialité des faits, les traits authentiques de l'homme et les projections de ses actes dans la suite des événements. Le pape Boniface VIII jouit, si l'on peut dire, de ce privilège ambigu, en un temps de cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boniface-viii/#i_3869

BORGIA CÉSAR (1476-1507)

  • Écrit par 
  • Michael Edward MALLETT
  • , Universalis
  •  • 944 mots

Fils naturel du futur pape Alexandre VI, né vers 1476, probablement à Rome, mort le 12 mai 1507, près de Viana (Espagne), César Borgia a élargi le pouvoir politique de la papauté et a tenté d'établir sa propre principauté dans le centre de l'Italie. Sa politique inspira le Prince de Machiavel. César Borgia est le fils du cardinal Rodrigo Borgia, alors vice-chancelier de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-borgia/#i_3869

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 001 mots

Dans le chapitre « Le droit des communautés »  : […] Le droit organise le statut de deux sortes de communautés, les communautés hiérarchiques et les communautés associatives. Ces dernières sont constituées par les fidèles eux-mêmes et structurées comme ils l'entendent. Ils ont un droit d'y appartenir librement. Les liens de l'autorité à ces communautés sont distincts selon les cas. Habituellement, les associations jouissent d'une grande autonomie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-canonique/#i_3869

CANONISATION

  • Écrit par 
  • Joachim BOUFLET
  •  • 1 260 mots

La canonisation est, dans l'Église catholique, l'acte par lequel un personnage est proclamé officiellement saint, c'est-à-dire arrivé à l'union parfaite avec le Christ. La notion de sainteté existe dans le christianisme dès l'origine, car, « appelés par Dieu, non au titre de leurs œuvres mais au titre de son dessein et de sa grâce, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canonisation/#i_3869

CANOSSA (1077)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 412 mots

Épisode célèbre de la lutte entre le pape Grégoire VII et l'empereur Henri IV. Depuis le milieu du xi e siècle, les papes tentent de réformer l'Église pour la débarrasser de la simonie et du nicolaïsme et la soustraire à l'emprise laïque. Ils rompent ainsi avec la tradition constantinienne, reprise par les Carolingiens et les Ottoniens, de collab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canossa/#i_3869

CARDINAUX COLLÈGE DES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 370 mots

Électeurs exclusifs du pape depuis le III e  concile du Latran de 1179 (can. 1), les cardinaux (du latin cardo , gond) sont devenus et demeurent, selon le Code actuel de droit canonique, « le sénat du pontife romain : ils l'assistent comme ses principaux conseillers et aides dans le gouvernement de l'Église » (can. 230). Contrairement à l'épiscopat, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/college-des-cardinaux/#i_3869

CASAROLI AGOSTINO (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Roland MINNERATH
  •  • 834 mots

Le 8 juin 1998 disparaissait le cardinal Agostino Casaroli, ancien secrétaire d'État, figure emblématique de la diplomatie du Saint-Siège des années 1960 à 1990. Né en 1914 près de Plaisance (Piacenza, Émilie-Romagne), prêtre en 1937, il fut formé à la diplomatie pontificale. Il ne sera jamais en poste dans une nonciature, mais travaillera toujours à la secrétairerie d'État, accomplissant à l'exté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-casaroli/#i_3869

CATHERINE DE SIENNE sainte (1347-1380)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 412 mots
  •  • 2 médias

Religieuse italienne, célèbre par son action durant le Grand Schisme et par ses expériences mystiques. Avant-dernière de vingt-cinq enfants, Catherine Benincasa naquit à Sienne probablement le 25 mars 1347. Son père, teinturier, et sa mère, fille d'un poète, jouissaient d'une petite aisance. Catherine avait six ou sept ans quand le Christ lui apparut. Déjà elle menait une vie de mortification et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-sienne/#i_3869

CATHOLICISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Régis BURNET
  •  • 1 225 mots

A vec le protestantisme, l'anglicanisme et l'orthodoxie, le catholicisme est l'une des principales formes de la religion chrétienne. Son nom officiel, « Église catholique apostolique et romaine », résume ses principales caractéristiques. « Catholique » vient du grec katholikos , qui signifie « universel » : le catholicisme affirme sa vocation à convertir tous les hommes. « Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-vue-d-ensemble/#i_3869

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Rôle prédominant de l'Église romaine »  : […] « Le pontife romain, qui seul mérite d'être appelé universel, à tout pouvoir sur les évêques, qu'il peut à son gré déposer. » Ces affirmations de Grégoire VII révèlent une nouvelle manière de penser les réalités de l'Église, à savoir en termes de pouvoirs plutôt qu'en termes de communion. Elles inaugurent une politique de centralisation qui, sans être pour autant inversée, ne sera mise en cause q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique-des-origines-au-pontificat-de-jean-paul-ii/#i_3869

CATHOLICISME - Le catholicisme contemporain

  • Écrit par 
  • Paul THIBAUD
  •  • 3 342 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prestige externe, crise interne »  : […] L'importance de Jean-Paul II est due à ce qu'il a fait preuve d'une grande capacité de mobiliser ces rémanences de l'identité chrétienne. Et cela de plusieurs manières. D'abord en prenant, au-dessus d'un monde livré aux intérêts et à la désillusion, une position d'autorité morale. Il a occupé une place libre : un monde unifié psychologiquement par les médias a besoin d'une instance où se reflète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-le-catholicisme-contemporain/#i_3869

CATHOLICISME - L'organisation et la vie de l'Église

  • Écrit par 
  • René COSTE, 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 9 167 mots

Dans le chapitre « Organisation »  : […] L'Église catholique s'est fait une solide réputation de gouvernement centralisé autour de Rome et de son évêque, le pape. Cela se révèle particulièrement vrai depuis quelques siècles ; ce l'était moins au Moyen Âge et le devient moins depuis le II e  concile du Vatican, terminé en 1965. Le régime ecclésiastique, qu'on qualifiait parfois de monarchique, tend à devenir plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-l-organisation-et-la-vie-de-l-eglise/#i_3869

CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI

  • Écrit par 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Après le long règne de Jean-Paul II, les cardinaux réunis en conclave en 2005 ont sans doute ressenti la nécessité de passer d'une papauté itinérante à une « papauté de trône », plus soucieuse d'intérioriser la foi catholique que de poursuivre une politique spectaculaire d'affirmation mondaine de l'Église romaine. Ce dessein impliquait également de discipliner l'enthousiasme des mouvements ecclé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-le-pontificat-de-benoit-xvi/#i_3869

CONCILE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 669 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le synode épiscopal »  : […] Le fait que le II e concile du Vatican ait remis en vigueur, dans l'Église catholique, le caractère collégial de l'épiscopat devait entraîner une réforme du mode de gouvernement du pape. Tout d'abord, celui-ci était présenté à nouveau avec son titre essentiel d'évêque de Rome, ce qui appelait une reviviscence de ses fonctions locales. En deuxième lieu, sa position de che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile/#i_3869

CONCILE DE CONSTANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Pour sortir de la crise une Église qui a trois papes, l'empereur allemand Sigismond impose au pape Jean XXIII de convoquer à Constance un concile qui s'ouvre le 5 novembre 1414. C'est le seizième concile général ou œcuménique. Le vote se fera par « nations », allemande, française, anglaise et italienne, la cinquième voix étant donnée au collège des cardinaux. Évêques et abbés sont minoritaires fac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-constance/#i_3869

CONCLAVE

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 381 mots

Terme du latin médiéval ( conclave , chambre fermée à clé), qui désigne le lieu où les cardinaux sont enfermés, au sens propre du mot, pour procéder à l'élection du pape et qui, par extension, s'applique à l'assemblée qu'ils constituent. Une telle coutume s'instaura durant le xiii e  siècle autant pour soustraire le corps éle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conclave/#i_3869

CONCORDAT

  • Écrit par 
  • Roland MINNERATH
  •  • 2 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique »  : […] Les concordats sont apparus au xi e siècle à la suite de la réforme grégorienne, dont ils manifestent deux acquis : la papauté a reconquis son autonomie par rapport à l'empereur germanique et elle est en mesure d'engager les Églises locales face au pouvoir temporel, plus efficacement que ces dernières ne pourraient ou ne voudraient le faire. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concordat/#i_3869

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Conséquences politico-religieuses »  : […] Des missionnaires furent envoyés en Asie ; les Latins avaient, en effet, pris contact dès leur arrivée avec les Églises orientales, et recherché une union plus intime avec ces dernières. Si la prédication de la foi chrétienne aux musulmans soumis resta toujours assez discrète, les négociations en vue de l'union des Églises prirent beaucoup d'importance et les missionnaires, surtout à partir de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_3869

CURIE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 1 084 mots

Née du rôle que l'évêque de Rome a été amené à assumer dans l'ensemble des Églises, la curie s'est développée en même temps que ce rôle et a d'ailleurs contribué à l'augmenter encore. Le terme vient du latin curia (cour), qui désignait le lieu où les sénateurs romains prenaient les décisions concernant l'État. L'Église a gardé ce mot pour l'appliquer à l'ensemble des organis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curie-romaine/#i_3869

CYPRIEN DE CARTHAGE (200 env.-258)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 950 mots

Dans le chapitre « Un témoin privilégié de la Tradition »  : […] Cyprien est un écrivain clair, formé aux règles de la rhétorique classique ; sa langue a déjà les caractéristiques du « latin chrétien ». Son œuvre la plus importante est le recueil des Epistulae , ses Lettres (quatre-vingt-une, dont seize de ses correspondants), document de première valeur pour l'histoire de l'Église du iii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyprien-de-carthage/#i_3869

DÉCRET DE GRATIEN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 205 mots

L'auteur de l'ouvrage qui est devenu la base du droit canonique de l'Église latine, disparaît derrière son œuvre. Selon une biographie incertaine, Gratien fut proche de la papauté, moine à Bologne, et confirma à cette ville sa notoriété dans les études juridiques. Le premier titre du Décret indique sa finalité : Concordia discordantium canonum , c'est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decret-de-gratien/#i_3869

DICTATUS PAPAE

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 215 mots

En 1074, le pape Grégoire VII condamne la simonie (trafic des choses saintes et des fonctions ecclésiastiques) et le nicolaïsme (mariage ou concubinage des prêtres). Comme ces réformes sont mal acceptées, le pape pense que le mal vient de l'investiture laïque – la désignation des évêques par les princes –, qu'il interdit en 1075. Pour justifier cette mesure refusée par l'empereur germanique, le pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictatus-papae/#i_3869

ECCLÉSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 742 mots

Dans le chapitre « L'ecclésiologie de l'orthodoxie »  : […] Pour l'orthodoxie, l'Église est surtout un mystère, lié à la célébration de l'eucharistie. Elle est la communion des Églises locales. L'orthodoxie réagit ainsi contre l'idée d'Église universelle et contre la centralisation qui lui est habituellement attachée en Occident. La succession apostolique est pour l'orthodoxie la succession continue des évêques qui, depuis les origines, occupent les siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecclesiologie/#i_3869

ÉLECTION DE JEAN-PAUL II

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

On a insisté sur le rôle du cardinal Koenig, archevêque de Vienne, dans la proposition de la candidature du Polonais Karol Wojtyla, archevêque de Cracovie, Vienne étant alors un trait d'union entre Europe de l'Est et Europe de l'Ouest (séparées par le rideau de fer). Après le court pontificat de Jean-Paul I er (Albino Luciani, ancien archevêque de Venise) qui n'avait duré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/election-de-jean-paul-ii/#i_3869

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le pontifical et son illustration »  : […] Le pontifical, livre de l'évêque, est le mieux étudié des livres liturgiques. Créé à la fin du x e  siècle, il commence à être illustré au xi e  siècle, le point culminant de cette production peinte se situant au xiii e  siècle. Depuis la réforme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_3869

EUGÈNE III, BERNARDO PAGANELLI DI MONTEMAGNO (mort en 1153) pape (1145-1153)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Pape italien né près de Pise à une date inconnue et mort le 8 juillet 1153 à Tivoli, non loin de Rome. Bernardo Paganelli di Montemagno est un disciple de saint Bernard de Clairvau. Il est abbé du monastère cistercien de Saint-Vincent-et-Saint-Anastase à Rome (aujourd'hui l'abbaye de Tre Fontane) lorsqu'il est élu pape le 15 février 1145, puis intronisé le 18 février sous le nom d'Eugène III. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-iii-bernardo-paganelli-di-montemagno-pape/#i_3869

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exploration comme acte de foi »  : […] Dans la diversité des États, des langues et des mœurs, la religion est le ciment d'une union qui se conçoit avant tout par opposition au non-catholique. Le monde arabo-musulman doit être refoulé : c'est la reconquête de la péninsule attaquée dans ses derniers bastions « arabes », ce sont les expéditions de croisade au Maghreb. Son monopole d'intermédiaire ou d'écran avec l'Orient doit être contou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_3869

FÉBRONIANISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 781 mots

Stimulé par le richérisme et le jansénisme, apparenté en un certain sens au gallicanisme et au joséphisme, le fébronianisme se développa dans l'Église catholique des pays germaniques à la suite de la publication, en 1763, d'un traité intitulé De statu Ecclesiae et legitima potestate Romani pontificis, liber singularis ad reuniendos dissidentes in religione christianos compositus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/febronianisme/#i_3869

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre « Développement de la franc-maçonnerie en France »  : […] Dès 1725, une loge est fondée à Paris, rue des Boucheries, dans le quartier Saint-Germain, par quelques Anglais, Écossais et Irlandais. Les Français, d'abord des aristocrates puis de bons bourgeois, ne tarderont pas à suivre. Vingt ans plus tard, il y a plus de vingt loges dans la capitale et au moins autant en province. À partir de 1737, l'attention du public est attirée vers la franc-maçonnerie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_3869

FRANÇOIS (1936- ), pape (2013- )

  • Écrit par 
  • Matt STEFON
  • , Universalis
  •  • 1 613 mots
  •  • 1 média

Le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio, élu pape le 13 mars 2013 sous le nom de François, est le premier souverain pontife originaire d'Amérique du Sud. Membre de la Compagnie de Jésus, il est également le premier pape jésuite. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois/#i_3869

FRÉDÉRIC Ier BARBEROUSSE (1122 env.-1190) empereur germanique (1152-1190)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 257 mots

L'une des figures les plus attachantes de l'Empire germanique et de l'histoire du Moyen Âge européen. Frédéric I er Barberousse s'est laissé séduire par l'Italie, comme tous ses prédécesseurs, et s'est efforcé de reconstituer un bloc politique formé de la Lombardie et de l'Allemagne : pourtant il n'a pas compris le mouvement communal, alors très puissant dans la vallée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ier-barberousse/#i_3869

GALLICANISME

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 3 698 mots

Dans le chapitre « Gallicanisme et ultramontanisme aux XVIe et XVIIe siècles »  : […] Au xvi e et au xvii e  siècle, le gallicanisme parlementaire, tout comme le gallicanisme ecclésiastique, appuya souvent la politique religieuse de la royauté, notamment au moment de l'affaire de la régale. Toutefois, il garda sa coloration propre et, à plusieurs reprises, s'opposa à la volonté du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gallicanisme/#i_3869

GERSON JEAN LE CHARLIER dit JEAN DE (1363-1429)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 839 mots

Prédicateur et théologien, né à Gerson-lès-Barby (diocèse de Reims), Gerson est élève à Paris au collège de Navarre dès 1377, licencié ès arts en 1381 ; il étudie, de 1381 à 1388, à la faculté de théologie. En 1389-1390, il commente les quatre Livres des Sentences de Pierre Lombard, est licencié en théologie en 1392, maître en 1394. Il succède à Pierre d'Ailly, son maître et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerson-jean-le-charlier-dit-jean-de/#i_3869

GRAND SCHISME D'OCCIDENT, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

En 1377, le pape Grégoire XI quitte Avignon et le comtat Venaissin où la papauté est installée depuis 1309, pour regagner Rome. À sa mort en 1378, sous la pression des Romains menaçants qui veulent un pape italien, les cardinaux élisent Bartolomeo Prignano, archevêque de Bari, qui prend le nom d'Urbain VI (7 avril 1378). Le pape se montre insupportable pour les cardinaux français qui quittent Rome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-schisme-d-occident-en-bref/#i_3869

GRÉGOIRE Ier LE GRAND saint (540 env.-604)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 735 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Haut fonctionnaire, moine et pontife »  : […] Grégoire naît à Rome d'une vieille famille patricienne, apparentée à la gens Anicia et dès longtemps chrétienne : le pape Félix II (mort en 492) était son trisaïeul ; sa mère Sylvia est honorée comme sainte, ainsi que deux sœurs de son père, Tharsilla et Aemiliana. Il reçoit une formation intellectuelle qui peut lui valoir la réputation d' homo litteratus , mais il n'est que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-ier-le-grand/#i_3869

GRÉGOIRE VII saint, HILDEBRAND (1020 env.-1085), pape (1073-1085)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 969 mots

L'un des papes les plus importants de l'histoire, personnage tenace et courageux, d'une sainteté de vie indiscutable, canonisé par Paul V en 1606, Grégoire VII a accompli une œuvre que les historiens ont parfois expliquée de façon divergente. Élevé à la suprême dignité de l' Église au cours de la période la plus névralgique de la querelle entre le Sacerdoce et l'Empire, ce moine s'est fixé un dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-vii-hildebrand/#i_3869

GRÉGOIRE X, TEBALDO VISCONTI (1210-1276) pape (1271-1276)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 273 mots

Tebaldo Visconti est né vers 1210 à Plaisance en Lombardie. En 1270, Tebaldo Visconti se joint à la croisade du futur roi Édouard I er d'Angleterre. Un an plus tard, à Saint-Jean-d'Acre en Palestine, il apprend qu'il est élu pape. Son élection n'a pu aboutir qu'après que le podestat de Viterbe (États pontificaux) a fait murer les électeurs dans le palais épiscopal le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tebaldo-gregoire-x/#i_3869

GRÉGORIENNE RÉFORME

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 701 mots

Nom donné au mouvement animé et dirigé dans la seconde moitié du xi e  siècle par la papauté, particulièrement à l'initiative du pape Grégoire VII. L'objectif proclamé de la réforme grégorienne fut de rétablir la discipline et de corriger les mœurs des clercs afin de mieux encadrer la société laïque et de faire davantage pénétrer dans les esprits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme-gregorienne/#i_3869

HENRI III LE NOIR (1017-1056) empereur germanique (1039-1056)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 452 mots

À la mort de son père Conrad II le Salien, Henri III, qui avait déjà été désigné et couronné, hérita très normalement de la couronne. Il avait reçu une éducation religieuse assez soignée et s'était convaincu de l'importance de ses fonctions. Il veilla donc au cours de son règne à maintenir la paix dans l'Empire (trône de Dieu) et sur les frontières, comme en Pologne ou en Bohême. S'il respectait l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iii-le-noir/#i_3869

HENRI IV (1050-1106) empereur germanique (1056-1106)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 005 mots

Fils de l'empereur Henri III et d'Agnès de Poitiers, élu roi des Romains à trois ans, héritier légitime du trône d'Allemagne, Henri IV était le petit-fils du puissant duc d'Aquitaine qui avait décliné la couronne d'Italie et protégeait Cluny. Le plus grand des abbés de Cluny, Hugues (1049-1109), fut son parrain et son conseiller. Intelligent, doué d'un certain sens politique et énergique, Henri eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-1050-1106-empereur-germanique-1056-1106/#i_3869

HENRI V (1081-1125) empereur germanique (1106-1125)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 682 mots

Fils de l'empereur Henri IV, Henri V avait été couronné roi en 1099. Bien qu'il fût l'héritier en titre de l'Empire, il se révolta contre son père, de 1104 à 1106. Par la ruse, il obtint que ce dernier se défît de son armée, se saisit alors de lui, l'emprisonna et se fit donner les Reichsinsignien qui lui permirent de se faire couronner à nouveau en 1106. Il se peut qu'il ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-v-1081-1125-empereur-germanique-1106-1125/#i_3869

INFAILLIBILITÉ PONTIFICALE

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 569 mots

Pour l'Église catholique, l'infaillibilité peut caractériser tel enseignement d'un concile œcuménique, des évêques unanimes ou d'un pape parlant ex cathedra  ; elle est une conséquence de l'indéfectibilité de l'Église, c'est-à-dire de la promesse du Christ selon laquelle l'enseignement que celle-ci donnerait en son nom serait son enseignement à lui (Mt., […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infaillibilite-pontificale/#i_3869

INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 048 mots

Lothaire, de la famille des comtes de Segni, élu pape le 8 janvier 1198 sous le nom d'Innocent III, est considéré comme le plus grand pontife du Moyen Âge. Il étudia la théologie à Paris et le droit canonique à Bologne, puis fit carrière à la curie et fut nommé cardinal en 1190. Intellectuel et homme d'action, préoccupé en premier lieu de remplir au mieux sa fonction religieuse, il fut un chef à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-lotario-innocent-iii/#i_3869

INVESTITURES QUERELLE DES

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 476 mots

Conflit qui, au milieu du xi e  siècle, éclata entre le pape et l'empereur à propos de la pratique de l'investiture accordée aux évêques par les pouvoirs laïcs (investiture ecclésiastique). Des clercs réformateurs, désireux de lutter contre la simonie dans le clergé et contre le concubinage des prêtres, dénoncèrent alors une telle pratique comme l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-des-investitures/#i_3869

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « Frédéric II : la lutte du Sacerdoce et de l'Empire »  : […] Petit-fils de Frédéric I er Barberousse et héritier par sa mère du royaume de Sicile, Frédéric II réussit à se faire couronner empereur en 1220 et à réunir sous son autorité l'Empire et l'Italie du Sud. Grâce à des vicaires impériaux, il veut étendre son hégémonie à l'Italie du Nord et du Centre. Sa politique autoritaire suscite l'hostilité du pape et l'inquiétude des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_3869

JEANNE LA PAPESSE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 715 mots

Selon une légende très répandue à la Renaissance, la papesse Jeanne serait cette femme qui, montée sur le trône pontifical, aurait régné, sous le nom de Jean VIII, pendant un peu plus de vingt-cinq mois, de 855 à 858, entre les pontificats de Léon IV (847-855) et de Benoît III. Il a été clairement établi, depuis lors, que la vacance du siège entre Léon et Benoît (855-858) n'a été que de quelques s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-papesse-jeanne/#i_3869

JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) pape (1978-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT, 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 6 400 mots
  •  • 5 médias

Élu le 16 octobre 1978, à cinquante-huit ans seulement, au cours d'un conclave marqué par une contre-offensive de l'aile conservatrice, l'archevêque de Cracovie, Karol Wojtyla , est le premier pape slave et le premier non italien depuis Adrien VI (1522-1523). Polonais, il a souffert de l'occupation nazie puis du régime communiste. Le choix du double nom de Jean et Paul voulait symboliser son engag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karol-jean-paul-ii/#i_3869

JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)

  • Écrit par 
  • Decima L. DOUIE, 
  • Universalis
  •  • 961 mots

Né en 1245 dans une famille bourgeoise aisée de Cahors, Jacques Duèse, ou D'euze, étudie le droit canonique et le droit romain à Paris et Orléans. Chancelier de Charles II d'Anjou en 1309, il est créé cardinal en 1312. Élu pape à Lyon le 7 août 1316 pour succéder à Clément V sous le nom de Jean XXII, il va faire d'Avignon la résidence permanente du Saint-Siège. Les premières années de son pontif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-jean-xxii/#i_3869

JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881-1963) pape (1958-1963)

  • Écrit par 
  • John COGLEY
  •  • 3 084 mots
  •  • 1 média

Jean  XXIII , de son vrai nom Angelo Giuseppe Roncalli, fut l'un des papes les plus populaires de tous les temps (1958-1963). Il inaugura une nouvelle ère dans l'histoire de l'Église catholique par sa volonté de modernisation (ou aggiornamento ), comme en témoigne la convocation à son initiative du deuxième concile du Vatican. Il promulgua également plusieurs encycliques, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelo-jean-xxiii/#i_3869

JULES II, GIULIANO DELLA ROVERE (1443-1513) pape (1503-1513)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 380 mots

Neveu du franciscain Francesco Della Rovere, Giuliano dut à la protection de celui-ci son ascension dans la carrière ecclésiastique. Quand son oncle devint pape, sous le nom de Sixte IV, en 1471, Giuliano fut créé cardinal et pourvu d'importants bénéfices ; il prit alors part à plusieurs missions politiques. Son influence se maintint sous Innocent VIII, dont il avait fait réussir l'élection (1484) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuliano-jules-ii/#i_3869

LAÏCITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Émile POULAT
  •  • 7 588 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Retour sur l'expérience française »  : […] Boniface VIII, le pape souffleté par l'envoyé du roi Philippe le Bel, ou « l'attentat d'Anagni » (1303) : cette image a traversé les siècles, et elle avait sa place dans tous les manuels d'histoire. Mais, si elle montre bien le choc des prétentions, elle ne dit rien sur le statut de la religion. Or ce que nous appelons laïcité est alors totalement impensable, à moins de parler d'une laïcité sacral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laicite/#i_3869

LOTHAIRE II ou LOTHAIRE III (1075-1137) empereur germanique (1125-1137)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 338 mots

Élu roi de Germanie et empereur germanique en 1125, Lothaire de Supplinburg l'emporta sur les héritiers d'Agnès (sœur du dernier empereur, Henri V, mort sans enfants), c'est-à-dire Frédéric de Hohenstaufen, son fils d'un premier mariage, et Léopold de Babenberg, margrave d'Autriche, son deuxième mari. Pendant le règne de Henri V, qui l'avait fait duc de Saxe en 1106, il avait été le chef du parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lothaire-ii-lothaire-iii/#i_3869

LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 498 mots

Louis de Wittelsbach, duc de Bavière-Ingoldstadt, est élu roi des Romains en 1314, l'emportant sur Jean de Luxembourg, roi de Bohême, fils du précédent empereur, et sur Frédéric le Beau, duc d'Autriche, héritier d'Albert et de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains de 1273 à 1308. Il a du mal à s'imposer, car le duc d'Autriche n'accepte pas sa défaite ; sans l'appui des confédérés helvétiques, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-de-baviere/#i_3869

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La dernière période de la vie de Luther »  : […] Le Luther vieillissant nous est connu en partie par ses Propos de table ( Tischreden ), qui sont remarquables par leur richesse étonnante et la variété des thèmes abordés. On l'a dépeint parfois comme un vieillard grincheux et susceptible. Depuis 1527, il souffrait de troubles circulatoires et, plus tard, fut atteint de la maladie de la pierre. Néanmoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_3869

MALACHIE PROPHÉTIE DITE DE SAINT

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 397 mots

En 1595, le moine bénédictin Arnold Wion édita un curieux document de six pages dont il n'indiqua pas la provenance, mais dont il attribuait la composition à l'archevêque d'Armagh, saint Malachie (1095 env.-1148). C'est une suite de cent onze devises qui s'appliquent aux papes depuis Célestin II (1113-1114) jusqu'à ceux de l'époque présente. Après celle qui échoit à Paul VI, il ne reste plus que t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetie-dite-de-saint-malachie/#i_3869

MANUEL DES INQUISITEURS, Nicolau Eymerich - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 1 124 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une consécration très logique »  : […] La diffusion manuscrite du Directorium fut immense. Le Repertorium inquisitorum (1494) reprend l'essentiel de sa doctrine et de sa pratique. Le célèbre Malleus maleficarum ( Le Marteau des sorcières ),1486, copie les dissertations théologico-canoniques du Directorium pour faire entrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-des-inquisiteurs/#i_3869

MARSILE DE PADOUE (1275 ou 1280-env. 1343)

  • Écrit par 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 1 204 mots

Fils d'un « notaire » de l'université de Padoue, Marsile de Padoue (Marsilius Patavinus) appartient à un milieu de magistrats, d'obédience guelfe, qui a joué un rôle prépondérant dans la cité padouane au xiii e et au xiv e  siècle. Pourtant, son appartenance attestée au parti gibelin le fait s'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsile-de-padoue/#i_3869

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'unité spirituelle »  : […] Pour réaliser l'unité spirituelle, il fallait répandre une croyance, y prévenir les dissensions et la faire vivre par ses adeptes. La première tâche, l'évangélisation, alla de pair avec l'expansion de l'Occident. Tantôt les apôtres suivirent les soldats, les fonctionnaires et les marchands et couronnèrent leur action, tantôt ils leur frayèrent la route. Ils conquirent d'abord la Francie septentrio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-le-monde-medieval/#i_3869

NICÉE (CONCILE DE)

  • Écrit par 
  • Henri Irénée MARROU
  •  • 1 690 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'importance historique du concile »  : […] L'importance historique du concile de Nicée tient, au moins autant qu'à cette définition dogmatique, au précédent qu'il avait créé : ainsi, la notion même du concile œcuménique comme moyen de résoudre les problèmes doctrinaux et disciplinaires intéressant l'ensemble de l'Église ; même lorsque, en réaction contre les excès du conciliarisme des conciles de Constance (1414-1418) et de Bâle (1431-1437 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicee-concile-de/#i_3869

NICOLAS DE CLAMANGES (1363?-1437)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 124 mots

Maître et recteur de l'Université de Paris, Nicolas de Clamanges fut l'un des principaux représentants du groupe des conciliaristes, lesquels tenaient que, dans l'Église, l'autorité suprême appartient non au pape, mais au concile général. Nicolas exposa cette thèse avec Pierre d'Ailly et Jean Gerson, au Concile de Constance (1414-1418). Il fut en même temps l'un des critiques les plus acerbes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-clamanges/#i_3869

NICOLAS V, TOMMASO PARENTUCELLI (1397-1455) pape (1447-1455)

  • Écrit par 
  • Joseph GILL
  •  • 892 mots

Né le 15 novembre 1397 à Sarzana (république de Gênes), mort le 24 mars 1455 à Rome, Tommaso Parentucelli a neuf ans lorsque son père meurt. Il étudie le droit à Bologne, mais, faute de moyens, doit interrompre son cursus. Il travaille alors pendant deux ans comme tuteur chez une riche famille florentine cultivée. Après avoir terminé ses études universitaires, il entre, à vingt-deux ans, au servi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommaso-nicolas-v/#i_3869

NONCE APOSTOLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 412 mots

Représentant diplomatique du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger. Dès le iv e siècle, le pape se fit représenter soit aux conciles œcuméniques par des légats, soit dans les provinces les plus éloignées de Rome par des vicaires apostoliques. À partir du v e  siècle apparurent des envoyés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nonce-apostolique/#i_3869

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 564 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le point de vue orthodoxe »  : […] Les Églises orthodoxes et préchalcédoniennes estiment que les Églises orientales unies sont nées d'un prosélytisme de mauvais aloi. Pour elles, un grave différend a surgi, entre les Églises d'Orient et l'Église d'Occident, au sujet de la nature et de l'étendue des pouvoirs du Siège de Rome. Puisqu'il s'agit d'un conflit entre Églises locales sur l'exercice de l'autorité supralocale, seule une ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-chretiennes-d-orient/#i_3869

ORTHODOXE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Bernard DUPUY, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 23 318 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deux conceptions de l'Église »  : […] La désagrégation politique de l'ancien empire d'Occident, l'anarchie à peu près générale de l'administration ecclésiastique, hormis l'Italie centrale, la ruine de la culture, tout cela n'était point fait pour rehausser le prestige de la vieille Rome auprès de Constantinople. Il y résistait pourtant. Le pape demeurait le primat du plus vaste territoire chrétien qui eût été arraché à l'Empire. Il p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/#i_3869

OSSERVATORE ROMANO

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 279 mots
  •  • 1 média

Quotidien fondé le 1 er  juillet 1861 au Vatican par deux journalistes catholiques, Nicola Zanchini et Giuseppe Bastia. L' Osservatore romano se donnait pour but « d'être l'instrument du message universel de foi, de mener le combat pour la vérité, pour la paix, pour la charité et pour la défense des droits de l'homme ». Cette f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osservatore-romano/#i_3869

OTTON III (980-1002) empereur germanique (996-1002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 572 mots

Empereur germanique (983-1002), né en juillet 980 près de Clèves, mort le 23 janvier 1002, près de Viterbe (Italie). Fils d'Otton II (955-983) et de l'impératrice Théophano (v. 955-991), Otton est élu roi des Germains en juin 983 et couronné à Aix-la-Chapelle en décembre de la même année, peu après la mort de son père. Durant son enfance, il est enlevé par Henri le Querelleur, le duc de Bavière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iii/#i_3869

PATRIARCATS

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 328 mots

Les patriarcats sont des regroupements plus ou moins centralisés de diocèses qui se sont formés empiriquement, entre le iv e et le vi e siècle, autour de quelques grands sièges épiscopaux, dans l'Empire romain comme au-dehors, sous l'influence de facteurs à la fois religieux, culturels et politi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patriarcats/#i_3869

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 10 147 mots

Dans le chapitre « L'apport du XIXe siècle »  : […] Il ne saurait être question de retracer ici l'histoire du patrimoine du Moyen Âge à nos jours. De nombreux auteurs l'ont déjà fait. On notera cependant quelques faits touchant la gestion de l'héritage antique à Rome devenue capitale d'un État qu'on désigna de façon significative comme le patrimoine de saint Pierre : cet héritage n'est pas seulement celui des Romains, ou celui des pauvres, mais ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/#i_3869

PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 3 236 mots
  •  • 1 média

Le 21 juin 1963, le cardinal Gianbattista Montini, archevêque de Milan, élu par le conclave pour succéder à Jean XXIII, annonça qu'il choisissait le nom de Paul VI. Ce nom, qui n'avait plus été porté depuis le début du xvii e  siècle, avait sûrement une valeur symbolique, mais laquelle ? Pour tout le monde, il évoquait Paul, l'Apôtre des gentils, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-paul-vi/#i_3869

PÉPIN LE BREF (714-768) roi des Francs (751-768)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 310 mots

Deuxième fils de Charles Martel, Pépin devint, après la mort de celui-là, maire du palais en même temps que son frère aîné Carloman. Le mal qu'ils eurent à imposer leur autorité contre leur demi-frère Griffon et contre les ducs des pays limitrophes du royaume contraignit les deux princes à faire monter sur le trône, en 743, le Mérovingien Childéric III dont le pouvoir ne fut d'ailleurs que nominal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pepin-le-bref/#i_3869

PIE II, ENEA SILVIO PICCOLOMINI (1405-1464) pape (1458-1464)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 643 mots

Né à Corsignano près de Sienne, Aeneas Sylvius Piccolomini fait des études de droit pour obéir à son père, mais se passionne pour les arts et la littérature antiques, au point de devenir l'un des meilleurs latinistes de son époque. En 1432, il accompagne l'évêque de Fermo au concile de Bâle, où il est secrétaire de divers prélats. Chargé de nombreuses missions, entre autres auprès de l'empereur Fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enea-silvio-pie-ii/#i_3869

PIE IX, GIOVANNI MARIA MASTAI FERRETTI (1792-1878) pape (1846-1878)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 2 996 mots
  •  • 1 média

Élu pape relativement jeune, à cinquante-quatre ans, par des cardinaux qui se préoccupaient surtout d'apporter une solution aux problèmes politiques de l'État pontifical, Pie IX a échoué complètement sur ce plan, mais il a, par contre, au cours d'un pontificat exceptionnellement long (1846-1878), influé de façon profonde et durable sur l'évolution interne de l'Église catholique. Sans doute n'a-t- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-maria-pie-ix/#i_3869

PIERRE D'AILLY (1350-1420)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 725 mots

Chancelier de l'université de Paris, théoricien des rapports entre le pape et le concile à la période du schisme d'Avignon. Quoique son renom soit moins grand que celui de son disciple, Gerson, Pierre d'Ailly doit être considéré comme un des initiateurs du mouvement doctrinal dont les répercussions se sont fait sentir tant sur les solutions qui mirent fin au grand schisme que sur les événements qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-d-ailly/#i_3869

PIE XII, EUGENIO PACELLI (1876-1958) pape (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 2 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Eugenio Pacelli et le souci romain d'une présence politique »  : […] C'est, en ce qui concerne Pie XII , à la même échelle qu'il convient de mesurer son pontificat. Né en 1876, Eugenio Pacelli a été élu pape , en 1939, à l'âge de soixante-trois ans ; il a régné pendant la Seconde Guerre mondiale et la problématique de son action dans cette période a recouvert l'ensemble de son existence. Ses « silences » devant l' extermination des juifs, qui lui furent reprochés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-pie-xii/#i_3869

PREMIER CONCILE DU VATICAN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Le pape Pie IX convoque le concile du Vatican qui réunit sept cents évêques le 8 décembre 1869 dans la perspective de « trouver les remèdes contre les si nombreux maux qui oppressent l'Église » – mais tous pensent que le sujet essentiel sera la définition de l'infaillibilité pontificale. La constitution Dei Filius (24 avril 1870) définit, face aux erreurs du rationalisme, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-concile-du-vatican/#i_3869

QUATRE ARTICLES DÉCLARATION DES (1682)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 570 mots

« Déclaration du clergé de France sur la puissance ecclésiastique », texte latin en un préambule et quatre articles (d'où son nom) ; elle fut votée le 19 mars 1682 par une assemblée générale extraordinaire du clergé de France, convoquée par Louis XIV, alors en conflit avec la papauté sur l'étendue de l'autorité royale en matière ecclésiastique : le roi, déterminé par Colbert, voulait à cette occas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/declaration-des-quatre-articles/#i_3869

RAINALD VON DASSEL (1120 env.-1167)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 256 mots

Fils cadet d'un noble saxon, Rainald (ou Reinald, Renaud en français) de Dassel devient évêque de Hildesheim en 1154. Il est lié à Wibald, abbé de Stavelot et de Corvey, et à Otton de Freising, l'oncle du nouvel empereur Frédéric de Hohenstaufen. En mai 1156, Frédéric Barberousse le nomme chancelier de l'Empire. Il est désormais le bras droit de l'empereur, dont il dirige la diplomatie et, en part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainald-von-dassel/#i_3869

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'affirmation des oppositions (1791) »  : […] La remise en cause des fondements de la vie publique est générale, ce qui provoque de multiples reclassements lus selon la grille politique qui s'impose peu à peu à tout le pays, classant les groupes et les individus selon leur soutien ou leur résistance à la Révolution. Si les quatre-vingt-trois départements, nouvellement créés, respectent globalement les cadres provinciaux, la désignation des ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_3869

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'autonomisation de Rome sous égide pontificale »  : […] Devenue chef-lieu d'une province périphérique de l'Empire byzantin, Rome est soumise à l'envoyé de Constantinople (l'exarque de Ravenne nomme un magister militum puis un duc), tandis que se maintiennent les magistratures antiques de la préfecture urbaine et du Sénat et que s'affirme le pouvoir politique du pape. L'évêque de Rome valorise son statut de successeur d'un apôtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_3869

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 3 817 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le repli de l'Allemagne »  : […] Pendant le Grand Interrègne (1250-1273), la papauté s'obstina à empêcher l'accès au pouvoir des descendants des Staufen. Après cette période de vingt-trois années, les princes promus à la dignité impériale prirent conscience, malgré les ambitions irréalistes de certains d'entre eux, notamment Henri VII de Luxembourg (1308-1313), de l'impossibilité de maintenir leur autorité dans la Péninsule, d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique/#i_3869

SAINT-SIÈGE ACTES DU

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 302 mots

Expression désignant un ensemble fort varié de documents officiels émanant soit du souverain pontife, soit des congrégations romaines. Les actes principaux sont publiés dans les Acta Apostolicæ Sedis , organe officiel du Saint-Siège depuis 1909, ou dans les revues de chacun des dicastères, lorsqu'elles existent. On peut distinguer ces actes d'après leur contenu et d'après leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actes-du-saint-siege/#i_3869

SCHISME D'OCCIDENT (GRAND)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

C'est en 1378 que surgit dans l'histoire de l'Église ce qu'on appelle le Grand Schisme d'Occident, qui dura près de quarante ans et qui fut consécutif à une double élection pontificale. En 1377, en effet, le pape Grégoire XI avait quitté Avignon, où la papauté était établie depuis les années 1310, et s'était réinstallé à Rome. À sa mort, survenue l'année suivante, on pouvait croire qu'un Français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schisme-d-occident-grand/#i_3869

SCHISME D'ORIENT

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 745 mots

Nom donné à la rupture, consommée au xi e siècle, entre Rome et l'Église byzantine, laquelle fut appelée par la suite Église orthodoxe et comporta des rites divers. Le schisme d'Orient trouve ses origines dans la haute histoire du christianisme. Très tôt, en effet, des querelles dogmatiques, à propos de la nature du Christ notamment (monophysisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schisme-d-orient/#i_3869

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « La « guerre entre science et théologie » »  : […] À la fin du xvii e  siècle, la nouvelle science avait triomphé, et un accord nouveau s'établit entre les Églises chrétiennes et la nouvelle « philosophie naturelle ». La nature était devenue un immense mécanisme, comme une gigantesque horloge ; et la perfection de ce mécanisme démontrait l'existence d'un Créateur intelligent. Utilisant les nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_3869

SECTES ET CATHOLICISME

  • Écrit par 
  • Jean-François MAYER
  •  • 2 217 mots

Dans le chapitre « Les sectes face à Rome »  : […] Au regard du catholicisme sur les sectes, n'oublions pas que répondent les regards de celles-ci sur Rome. La position unique du pape lui vaut une place privilégiée dans l'imaginaire de plus d'une secte. À la suite de certains réformateurs, bien des sectes chrétiennes ont été portées à voir en lui un Antéchrist (peu enviable privilège qui lui a généralement été ravi depuis lors par d'autres candida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes-et-catholicisme/#i_3869

SÉRAPHEIM VISSARION TIKAS (1913-1998), patriarche (1974-1998)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 681 mots

Chef de l'Église orthodoxe autocéphale grecque pendant près d'un quart de siècle, M gr  Sérapheim a accompagné la montée de l'intégrisme dans son pays, prenant des positions toujours très nationalistes. Né sous le nom de Vissarion Tikas le 26 octobre 1913, dans le petit village agricole d'Artesianon en Thessalie, il étudie la théologie à Athènes. Diacre en 1938 sous la dic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vissarion-serapheim/#i_3869

STURZO LUIGI (1871-1959)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 084 mots

L'un des pères de la démocratie chrétienne en Italie, Sturzo naît à Caltagirone, en Sicile ; élève au séminaire de sa cité natale puis aux académies thomiste et grégorienne de Rome, il est ordonné prêtre en 1894 et devient professeur de philosophie à Caltagirone. Dominant une santé fragile par une énergie ascétique et une intense activité intellectuelle, don Sturzo est fortement marqué par le cath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-sturzo/#i_3869

THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION

  • Écrit par 
  • Michaël LÖWY
  •  • 1 369 mots

Dans le chapitre « Naissance de la théologie de la libération »  : […] C'est dans ce contexte qu'est née la théologie de la libération. Dès la fin des années 1960, le thème de la libération commence à occuper les théologiens latino-américains les plus avancés, insatisfaits de la « théologie du développement », prédominante en Amérique latine. C'est le cas notamment d'Hugo Assmann, un théologien brésilien formé à Francfort, qui joue un rôle pionnier en élaborant en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-de-la-liberation/#i_3869

VATICAN CITÉ DU

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 4 587 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un État témoin »  : […] On peut dire que le Vatican est, en un double sens, un État témoin : il est le témoin d'un long passé historique, dont le présent n'est plus qu'un modeste souvenir, comme on le dit en géologie d'une butte ou en biologie d'un organe ; il est aussi témoin, parmi les puissances de ce monde et au sein de la société des États, de cette idée que tout ne se réduit pas à la politique, à l'économie, ni mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-du-vatican/#i_3869

VATICAN (Ier CONCILE DU)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 3 145 mots

Le XX e concile œcuménique de l'Église romaine, réuni du 8 décembre 1869 au 20 octobre 1870, fut convoqué par Pie IX dans le double dessein de condamner plus solennellement les « erreurs modernes issues du rationalisme » et d'adapter le droit ecclésiastique à la société du xix e  siècle. Il fut interrompu par l'annexion d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vatican-ier-concile-du/#i_3869

VERITATIS SPLENDOR ENCYCLIQUE (1993)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 465 mots

Littéralement, les encycliques (ou, en termes plus classiques, les « lettres encycliques ») sont des lettres circulaires, publiques, du pape à l'épiscopat du monde entier, à un épiscopat particulier, ou même — plus récemment — à un auditoire plus large, prêtres et fidèles. Elles se distinguent ainsi des lettres personnelles, privées, que la chancellerie pontificale appelait brefs. C'est un genre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclique-veritatis-splendor/#i_3869

VICTOR III DÉSIDÉRIUS (1027-1087), pape (1086-1087)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Né en 1027 à Bénévent, dans la principauté italienne du même nom, Dauferius est fils du prince lombard Landolf V de Bénévent (1014-1033). Il entre au monastère bénédictin du Mont-Cassin sous le nom de Desiderius. Il en devient abbé en 1058, à la place du pape Étienne IX (1057-1058), et porte l'abbaye au faîte de son rayonnement. Il y promeut la copie de manuscrits et l'enluminure, fonde une impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desiderius-victor-iii/#i_3869

WYCLIFF JOHN (1330-1384)

  • Écrit par 
  • Michel ARNAUD
  •  • 1 546 mots

Dans le chapitre « Influence »  : […] Ces doctrines ont vite un rayonnement considérable en Angleterre, grâce à l'action personnelle de Wycliff et aux puissants appuis dont il bénéficie. Il organise lui-même la propagation de ses idées dans le peuple en envoyant de sa propre autorité ses disciples prêcher dans le royaume. Ces prédicateurs itinérants reçoivent le nom de « pauvres prêtres », avant d'être appelés «  lollards ». Il arrive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-wycliff/#i_3869

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves CONGAR, « PAPAUTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/