PANTOUM ou PANTUN

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'influence islamique »  : […] À partir du xii e  siècle à Aceh, et surtout aux xv e et xvi e  siècles jusqu'à nos jours, l'islam n'a cessé de progresser dans l'archipel nusantarien. Par la lecture du Livre ( al-Kitab ), l'écriture en caractères arabes s'est diffusée, d'abord vers Malacca, Riau, Sunda, dans la partie ouest de Java, suivant les cités-comptoirs du Pasisir. À Sunda, le répertoire du Mahābhārata et du Rāmāyana e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_11752

MALAISIE ET INDONÉSIE, langues et littératures

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 370 mots

Dans le chapitre « Les formes poétiques »  : […] La littérature malaise connaît deux formes poétiques fondamentales : le pantun et le syair . Le pantun est un court poème de quatre vers, selon le schéma ABAB ; l'idée se trouve exprimée au troisième et au quatrième vers, les deux premiers ne contenant en principe qu'une allusion, souvent sibylline, ou, parfois même, n'étant choisis que pour des raisons euphoniques. Les Malais en étaient très am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malaisie-et-indonesie-langues-et-litteratures/#i_11752

VERSIFICATION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 1 216 mots

Dans les langues où la longueur de la syllabe est pertinente (soit par la nature de la voyelle, soit par sa position, c'est-à-dire son environnement consonantique de droite), les vers sont construits et identifiés d'après un nombre relativement fixe de pieds (séquence rythmée de syllabes longues, notées ▂, et de syllabes courtes, notées ⌣). Les vers de six pieds sont dits hexamètres, et sont surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versification/#i_11752