PANAMÁ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Panamá (PA)
Chef de l'État et du gouvernementLaurentino Cortizo (depuis le 1er juillet 2019)
Note :
CapitalePanamá
Langue officielleespagnol
Unité monétairebalboa (PAB)
Population4 348 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)74 177

Géographie

Le Panamá est un petit État (75 517 km2) de l'Amérique centrale, situé entre le Costa Rica à l'ouest et la Colombie à l'est. Il occupe la partie la plus étroite de l'isthme, à la charnière de l'Amérique du Sud, et présente la forme d'un S couché, de 725 kilomètres de longueur et 50 kilomètres de largeur seulement dans sa partie la plus étroite (entre le golfe de San Blas et l'estuaire du río Chepo) et 190 kilomètres de large au maximum à la hauteur de la péninsule d'Azuero, séparant la mer des Caraïbes au nord et l'océan Pacifique au sud.

Un isthme tropical entre deux océans

L'épine dorsale de l'isthme est constituée par la cordillère de Tabasará à l'ouest (volcan Barú ou Chiriquí à 3 475 m, point culminant du pays), ainsi que par la cordillère de San Blas et la serranía du Darién à l'est, plus basses (Cerro Tacarcuna 1 875 m). De nombreux fleuves mineurs naissent sur leurs versants. Les deux plus importants sont le río Tuira qui se jette dans le golfe de San Miguel (Pacifique) et le río Chagres qui se déverse aujourd'hui dans le lac Gatún. En effet, la dépression tectonique qui occupe la partie centrale du pays a été utilisée pour le percement du canal, et celui-ci a nécessité l'immersion d'une zone importante avec l'apparition de ce lac de 425 kilomètres carrés. Du point de vue géologique, l'isthme panaméen est caractérisé par sa jeunesse. Les cordillères sont formées de sédiments plissés et de massifs volcaniques ; elles sont bordées par des plaines littorales d'origine sédimentaire – étroites sur la côte caraïbe, plus ouvertes sur celle du Pacifique – au large desquelles émergent de nombreuses petites îles (archipels des Perles, de San Blas, de Bocas del Toro).

Le Panamá jouit d'un climat tropical humide. La température moyenne annuelle oscille entre 26 et 28 0C dans les régions côtières et s'abaisse en altitude. La saison sèche (l'été) s'étend de janvier à avril. Les précipitations abondantes ont lieu surtout de mai à décembre (l'hiver), mais l'isthme panaméen, par sa position géographique, échappe aux cyclones qui dévastent l'Amérique centrale. La topographie introduit des variations notables : la façade caraïbe est plus arrosée (plus de 3 000 mm par an) que la côte pacifique (moins de 2 000 mm). Cette dernière a été le foyer de peuplement, alors que l'insalubrité (fièvre jaune et malaria) liée à la chaleur et à l'humidité a longtemps rendu inhospitalière la côte caraïbe.

Malgré l'exiguïté du territoire, les contrastes topographiques et climatiques créent des écosystèmes extrêmement variés (mangroves côtières, savanes et forêts tropicales humides) qui renferment une faune et une flore d'une très grande diversité. Celles-ci font l'objet d'une politique de conservation par la création de parcs nationaux, dont les deux plus grands sont le parc de la Amistad à la frontière costaricienne et le parc du Darién à la frontière colombienne.

La mosaïque ethnique panaméenne

La population du Panamá s'élève à 3,23 millions d'habitants, selon les estimations de 2005. Elle ne comptait que 336 742 habitants lors du premier recensement de 1911, ce qui signifie qu'en un siècle la population a presque décuplé. L'explosion démographique s'explique avant tout par la chute du taux de mortalité (4,2 p. 1 000 en 2004), obtenu grâce à l'amélioration des conditions sanitaires ; et par le maintien du taux de natalité à un niveau assez élevé (19,8 p. 1 000 en 2004). Le rythme de croissance se ralentit cependant (1,8 p. 100 par an, entre 2000 et 2005) et la structure par âge, jusqu'à présent très jeune, commence à accuser un vieillissement : on compte 6 p. 100 de Panaméens de plus de 65 ans et 32 p. 100 de moins de 15 ans en 2000 (contre 34,8 p. 100 en 1990).

La spécificité du Panamá réside dans sa très grande diversité ethnique. Le pays compte une majorité de métis (Mestizos), d'Espagnols et d'Amérindiens, mais ces derniers (Indígenas) forment un groupe important évalué, en 2000, à 285 231 personnes, soit 10 p. 100 de la population nationale. Les ethnies les plus représentées sont les groupes Guaymí (ou Ngöbe-Buglé, 186 000 personnes en 2000), qui vivent dans la cordillère occidentale du pays, et les Kuna (62 000), sur la côte caraïbe de San Blas et dans la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Panamá : carte physique

Panamá : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Panamá : drapeau

Panamá : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Canal de Panamá, 1

Canal de Panamá, 1
Crédits : Will & Deni McIntyre/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Panamá : territoire et activités

Panamá : territoire et activités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PANAMÁ  » est également traité dans :

PANAMÁ, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'Amérique centrale isthmique »  : […] Comprenant l'extrême sud du Nicaragua, le Costa Rica et le Panamá, l'Amérique centrale isthmique possède une croûte, de nature océanique, écaillée et redoublée, épaisse de plus de 40 kilomètres. Le substratum océanique, déformé, affleure essentiellement sur sa façade pacifique, dans des péninsules qui s'avancent dans l'océan (péninsules de Santa Elena, de Nicoya, et d'Osa, au Costa Rica ; de Sona […] Lire la suite

BALBOA VASCO NÚÑEZ DE (1475 env.-1519)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 582 mots

Conquistador espagnol qui découvrit le Pacifique. Appartenant à la noblesse galicienne, Vasco Núñez de Balboa accompagna Rodrigo de Bastidas, explorateur de la côte colombienne et de la côte septentrionale de l'isthme de Panamá, et s'établit ensuite dans l'île d'Hispaniola. Balboa, qui devait s'avérer un grand chef et un conquérant avisé, échoua totalement comme défricheur de terres : il n'échappa […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 576 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La crise du Pliocène moyen »  : […] Une crise, encore mal décrite, s'est produite durant le Pliocène, entre 3,7 et 2,8 Ma. Elle a affecté, entre autres, le plancton calcaire par des extinctions séquentielles. Des disparitions importantes ont également été mises en évidence chez les invertébrés comme les mollusques et les coraux. Cette crise est sans doute en partie d'origine climatique car elle accompagne l'expansion des glaces dan […] Lire la suite

CHIRIQUÍ

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 317 mots

Située dans la portion occidentale du Panamá, la province de Chiriquí est très liée au sud du Costa Rica avec lequel il constitue l'aire culturelle appelée Grande Chiriquí. Entre 500 et 700 s'est développée la culture de Barriles, dont le site éponyme se trouve dans les hautes terres au sud-ouest de la ville d'El Volcán. La manifestation la plus connue de Barriles est la sculpture. Des statues gra […] Lire la suite

CHOCÓ

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 346 mots

Indiens de langue caraïbe, les Chocó vivent dans l'est de la Colombie et au Panamá : les Chocó du Nord (Emberá), les plus nombreux, sont établis en villages le long des abords les plus accessibles des rivières du golfe de San Miguel (Panamá) et de celles qui, en Colombie, coulent vers la côte pacifique ; ceux du Sud se concentrent aux abords du río San José ; quant aux Catio (un sous-groupe chocó) […] Lire la suite

COCLÉ

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 408 mots
  •  • 1 média

Province du Panamá qui occupe une dépression située entre la cordillère centrale et la péninsule d'Azuero. Entre ~ 300 et 300 apparaissent dans cette région deux types de céramiques : le « scarifié », décoré de lignes incisées alternées avec des zones peintes en rouge, et le type Guacamayo, caractérisé par de hauts vases étroits décorés d'incisions, de cordons en relief et parfois d'une bande roug […] Lire la suite

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 651 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La sécession de Panamá »  : […] La seconde moitié du xix e  siècle est marquée par une succession de guerres civiles, plus ou moins généralisées. C'est au lendemain de l'un de ces affrontements fratricides que l'« affaire de Panamá » frappe la jeune république colombienne. Des mouvements séditieux ont éclaté, en juillet 1899, dans le département de Santander, puis dans le Cundimarca. Les troubles se sont étendus à tout le pays, […] Lire la suite

CUNA ou KUNA

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 350 mots

Indiens de l'Amérique centrale divisés en deux groupes : les Cuna du continent, qui habitaient le Panamá oriental et qui, pendant la période historique, ont été constamment repoussés par les Noirs et par les Indiens Choco ; les Cuna de San Blas, qui occupent les petites îles coralliennes situées le long de la côte caraïbe. Ces derniers étaient, au début du xxi e  siècle, environ 57 000. L'économie […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « L'interventionnisme »  : […] En même temps, les États-Unis font leur entrée sur la scène internationale . Pratiquement, depuis Monroe, ils ne s'étaient manifestés qu'épisodiquement, comme en 1854 à l'occasion du traité signé avec le Japon, en 1867 lors de l'achat de l'Alaska aux Russes ou en 1875 au moment du traité de réciprocité avec les îles Hawaii. À la fin du xix e  siècle, les conditions ont changé : la Frontière a disp […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5 mai 2019 Panamá. Élection de Laurentino Cortizo à la présidence.

Le candidat du Parti révolutionnaire démocratique (social-démocrate), Laurentino Cortizo, est élu président, avec 33,4 p. 100 des suffrages. Il l’emporte de peu sur son principal adversaire Rómulo Roux, candidat du Parti du changement démocratique (droite), qui recueille 31 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 73 p. 100. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le Parti révolutionnaire démocratique obtient 35 sièges sur 71, contre 18 pour le Parti du changement démocratique. […] Lire la suite

25 janvier 2019 Église catholique. Défense des migrants par le pape François aux JMJ.

Le pape François, qui participe aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) au Panamá, appelle, dans un discours prononcé devant quatre cent mille personnes, à accueillir et à prendre en charge « tous ceux qui sont abandonnés et contraints de quitter, ou de perdre, leur terre, leurs racines, leurs familles et leur travail ». Il défend une Église « qui sait accueillir, protéger, promouvoir et intégrer ; qui ne stigmatise pas et, surtout, qui ne généralise pas […] en identifiant tout migrant comme porteur de mal social ». […] Lire la suite

8 janvier 2019 Turquie. Condamnation d'une journaliste.

Elle avait dénoncé, à la faveur de la révélation des « Panama Papers », en novembre 2017, les méthodes d’optimisation fiscale mises en œuvre par Bülent et Erkam Yildirim. L’acte d’accusation ne remet pas en cause la réalité des faits exposés. […] Lire la suite

5-30 septembre 2018 Libye. Le rôle de Tripoli dans l'accueil des migrants en question.

Le 22, le Panamá décide, sous la pression de l’Italie, de retirer son pavillon maritime à l’Aquarius. Ce dernier avait été privé en août de son précédent pavillon accordé par Gibraltar. Le 23, l’Aquarius manque de créer un incident avec les garde-côtes libyens en secourant quarante-sept migrants au large de la Libye. Le 25, la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal acceptent de se répartir les cinquante-huit migrants secourus par l’Aquarius. […] Lire la suite

1er février 2018 Suisse. Sanction à l'encontre de la filiale suisse de Gazprombank.

À l’issue d’investigations menées à la suite de la révélation des « Panama Papers » en avril 2016, la Finma, l’autorité de surveillance des marchés, accuse la filiale suisse de la banque russe Gazprombank d’avoir « gravement enfreint les obligations de diligence exigées par la loi sur le blanchiment d’argent » entre 2006 et 2016. Elle lui interdit « d’élargir ses activités d’affaires avec des personnes privées » et lui impose de « surveiller de près les relations existantes ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

David GARIBAY, Lucile MÉDINA-NICOLAS, Alain VIEILLARD-BARON, « PANAMÁ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/panama/