PALMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers
Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

photographie

Palmiers : aires de répartition

Palmiers : aires de répartition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Feuilles

Feuilles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Feuille flabelliforme, détail

Feuille flabelliforme, détail
Crédits : Randy Wells/ Photodisc/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Importance numérique et répartition géographique

L'ordre des Palmales groupe près de trois mille espèces et deux cent vingt-six genres. Il est pantropical, avec des extensions subtropicales et un maximum d'espèces dans les régions équatoriales. Les palmiers, grégaires ou solitaires, occupent les sites les plus variés. La forêt intertropicale en abrite la majeure partie, mais ils peuplent aussi les berges des rivières, envahissent les savanes, parsèment les steppes, habitent les déserts, gravissent les montagnes (Ceroxylon andicola atteint 4 000 m dans les Andes). Ils marquent aussi le paysage agraire par leur prépondérance dans certaines formes d'agriculture indigène ou par le développement d'immenses plantations.

La richesse en espèces varie suivant les continents. L'Asie et l'Amérique comptent chacune douze cents espèces, l'Afrique continentale seulement cinquante. L'endémisme des îles est remarquable : Madagascar possède cent treize espèces qui lui sont pour la plupart spéciales ; aux Seychelles vivent six genres monospécifiques, tous endémiques comme le célèbre cocotier-des-Maldives, Lodoicea maldivica, dont le fruit met plusieurs années à mûrir. La Malaisie et la Nouvelle-Guinée d'une part, l'Amazonie d'autre part constituent les deux centres de diversification maximale. La plupart des espèces ont une aire de dispersion limitée, en dehors du cocotier pantropical, des genres Elaeis et Raphia afro-américains et Phoenix, Borassus, Hyphaene afro-asiatiques.

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers

Photographie

L'archipel des Seychelles abrite six espèces endémiques de palmiers, dont le célèbre coco de mer, Lodoicea maldivica

Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

Afficher

La famille des Palmae apparut au Crétacé et prit rapidement une grande extension, comme le montrent les abondants restes fossiles du Tertiaire. Les fluctuations paléogéographiques en ont réduit considérablement l'aire, ce qui explique l'endémisme de beaucoup d'espèces et de genres : ainsi des restes de Nypa ont été trouvés au Brésil, au Texas et en Europe, alors que l'unique espèce actuelle (N. fruticans) est limitée au Sud-Est asiatique. L'aire des Palmiers en général serait encore en régression (dans le bassin méditerranéen, par exemple, celle du Chamaerops humilis se res [...]

Palmiers : aires de répartition

Palmiers : aires de répartition

Dessin

Aires de répartition actuelle et passée des Palmiers. La localisation des gisements de fossiles du Crétacé et du Tertiaire permet de reconstituer l'histoire de cette famille au cours des temps géologiques (d'après L. Joleaud). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Genève, directeur du département de biologie végétale

Classification

Pour citer l’article

Jacques MIÈGE, « PALMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmales/