PALLAVA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'art Pallava

L'innovation qui consista pour les artistes à cesser d'employer exclusivement le bois et l'argile, matériaux périssables, pour s'essayer à la réalisation d'œuvres en pierre se produisit tardivement dans l'extrême sud de l'Inde : à la fin du vie siècle, voire au début du viie. Le roi Mahendravarman Ier, qui était non seulement un poète (on porte à son crédit une farce en sanskrit demeurée célèbre, le Mattavilāsa) mais aussi un musicien et un peintre, déclare dans une inscription (Maṇḍagapaṭṭu) avoir introduit au Toṇḍaimaṇḍalam un type de monument défiant le temps, « sans briques, sans charpente, sans métal ni mortier ». Il s'agit vraisemblablement de l'architecture rupestre, laquelle a déjà donné en d'autres régions des chefs-d'œuvre (par exemple à Karli et à Ajaṇṭā au Maharaṣṭra, à Bādāmi au Karṇaṭaka).

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde

Photographie : Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde

Photographie

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, est une des formes du dieu Shiva. Il est assis une jambe pendante et fait le geste de l'enseignement. Granit. Dynastie Pallava. VIIIe siècle. Tamil Nadu, Inde. Musée national, New Delhi, Inde. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Une trentaine de grottes (maṇḍapam) taillées en divers lieux du Toṇḍaimaṇḍalam sont attribuées au règne de Mahendravarman : elles illustrent la première phase du style Pallava. Les grottes, les grands bas-reliefs et les petits sanctuaires monolithes (ratha) de Mahābalipuram en constitueraient la deuxième phase, remontant pour l'essentiel au règne de Narasimhavarman Ier. La troisième phase se caractérise par des temples de pierres taillées et assemblées, conséquence des progrès atteints sous Rājasimha (env. 680-720) dans la technique d'extraction. Au début du viiie siècle se situeraient la construction du Kailāsanātha à Kāñcī, peut-être celle du Tālagirīśvara à Pannamalai et l'achèvement du « temple du Rivage » à Mahābalipuram ; à la fin du siècle auraient été édifiés le Sundararāja-Perumāḷ à Uttaramērūr et le Vaikuṇṭha-Perumāḷ à Kāñcī ; au ixe siècle, enfin, prendraient place le temple de Bāhūr et Vīrattaneśvara à Tiruttani, pour n'en citer que quelques-uns.

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

Photographie : La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

Photographie

Homme en train de traire une vache. Détail d'un bas-relief de 27 mètres de longueur et de 9 mètres de hauteur, sculpté sur une falaise et généralement identifié comme La Descente du Gange. Granit. VIIe siècle. Mahabalipuram, Tamul Nadi, Inde. 

Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

Afficher

Ratha, Mahabalipuram, Inde

Photographie : Ratha, Mahabalipuram, Inde

Photographie

Ratha, temples monolithiques de Mahabalipuram antique Mamallapuram, Tamilnadu. Art pallava. VIIe siècle. 

Crédits : S. Allen/ The Image Bank/ Getty

Afficher

La quasi-totalité des temples Pallava subsistant sont brahmaniques, le jaïnisme et le bouddhisme s'étant effacés vers le viiie siècle. La disposition de leurs organes est rigoureusement conformes aux préceptes des āgama, catégorie de textes du rituel dont les milieux sacerdotaux reconnaissent l'autor [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

La dynastie Pallava, Inde du Sud

La dynastie Pallava, Inde du Sud
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rama, avatar de Vishnu, art de l'Inde

Rama, avatar de Vishnu, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargée de recherche au CNRS, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification

Autres références

«  PALLAVA  » est également traité dans :

DRAVIDA NAD

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 396 mots

Extrémité méridionale de la péninsule indienne où apparaissent ses premiers ensembles politiques comme ses premiers centres d'activité économique ou culturelle. C'est le pays tamul au sens large (Dravida Nad) dit le pays des Trois Royaumes (ou Trarajya) parce que comportant trois unités distinctes : sur la côte orientale bordant le golfe du Bengale le pays chola ou Cholamandalam (« Coromandel ») ; […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 890 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'apogée tamoul »  : […] À l'époque de Harṣa, l'ancienne dynastie des Pallava acquiert la prééminence dans l'Inde dravidienne. Cet apogée se prolonge durant le viii e  siècle. Les Pallava continuent de favoriser la propagation du brahmanisme et du sanskrit, dont leur capitale Kāñcīpuram devient le grand foyer méridional. Leur époque représente par ailleurs l'un des âges les plus brillants de la culture tamoule. C'est ell […] Lire la suite

MAISŪR ou MYSORE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 789 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cadre historique »  : […] Le premier noyau du Maisūr fut le royaume Gaṅga (créé vers 450), bordé à l'ouest par les Ghāṭ occidentales, au sud par les monts Nīlgiri et traversé par la Kāveri. En tant qu'alliés des Cāḷukya ( Early Western Cāḷukya ), dont la capitale fut Bādāmi puis Paṭṭadakal, et des Rāṣṭrakūṭa après que ceux-ci eurent évincé les précédents, les Gaṅga combattirent les Pallava à partir du vii e siècle puis l […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Rita RÉGNIER, « PALLAVA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pallava/