PALÉOLITHIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Invention de l'outil. Paléolithique inférieur

L'action de l'homme sur le monde extérieur durant les temps paléolithiques s'est exercée grâce à la création de l'outil et à l'utilisation du feu, grâce à l'organisation sociale. Au départ, il s'agissait de se situer en face du monde naturel en l'utilisant pour assurer subsistance et survivance. Le moyen universel de l'homme primitif, fossile ou actuel, est l'arme ou l'outil de pierre. L'usage du bois s'y est sans doute ajouté, branche puis épieu aménagé, mais la destruction de la matière première empêche d'en avoir une connaissance autre qu'anecdotique.

Les premiers outils sont des galets ou des rognons de silex ou pierre dure, grossièrement façonnés par percussion à la pierre (pebble-tool culture). Ainsi est réalisé un tranchant d'un seul côté (chopper) ou des deux côtés (chopping-tool). Cet outil primitif n'a jamais été abandonné au cours des temps paléolithiques ; les aborigènes australiens l'utilisent encore aujourd'hui. Du galet taillé on passe à la forme plus élaborée du biface, objet taillé sur les deux faces, d'abord partiellement, puis complètement.

La percussion à la pierre consiste à frapper le rognon de pierre dure (nucléus) avec un galet pour obtenir des éclats. La percussion au percuteur doux (os, corne, bois de cervidé, bois dur) est inventée au début de l'Acheuléen : les objets obtenus sont plus minces et les enlèvements plus réguliers. Bien plus tard, au Paléolithique supérieur, la retouche par pression est inventée ; elle consiste, au lieu de frapper l'objet, à presser sur le bord avec un compresseur d'os, d'ivoire ou de bois, ce qui permet d'obtenir des enlèvements très réguliers. On peut aussi travailler par percussion indirecte, en plaçant un intermédiaire (punch) entre le percuteur et le nucléus. L'homme peut obtenir avec plus ou moins de succès n'importe quel outil dans n'importe quel matériau. Les fragments détachés sont des éclats, des lames, des lamelles. Les lames, présentes dès l'Acheuléen supérieur, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PALÉOLITHIQUE  » est également traité dans :

ACHEULÉEN

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 123 mots

L’Acheuléen est une civilisation de la préhistoire ; son nom vient du gisement de Saint-Acheul, faubourg d'Amiens, où fut découvert un outillage du Paléolithique inférieur dont la pièce caractéristique est le biface. Cette culture apparaît en France vers — 700 000, mais en Afrique orientale l'Acheuléen semble débuter il y a 1,4 Ma. Le biface est partout l'outil le plus représentatif auquel sont as […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique moyen et l'émergence d'« Homo sapiens » »  : […] La transition de l'Acheuléen au Paléolithique moyen s'étale sur près de 200000 ans, de 400000 à 200000 B.P., quand les processus de régionalisation se déclenchent dans plusieurs parties du continent. Les hommes modernes apparaissent durant cette même période, suggérant une seconde migration hors d'Afrique. La technique de débitage Levallois (qui permet d'obtenir des éclats ou des pointes de form […] Lire la suite

ÂGE ET PÉRIODE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 958 mots

Dans le chapitre « Grandes classifications »  : […] Toutefois, le temps biblique reste l'ultime référence, et le Déluge, en particulier, constitue l'une des bornes temporelles de référence : peut-on, se demandent les savants, retrouver les restes d'un homme « antédiluvien » ? C'est en ces termes que l'un des fondateurs de la préhistoire, Boucher de Perthes, publie en 1847 et 1857 ses Antiquités celtiques et antédiluviennes , définitivement reconnu […] Lire la suite

ANATOLIENNE PRÉHISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jacques CAUVIN, 
  • Marie-Claire CAUVIN
  •  • 2 339 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des origines à la fin du Pléistocène »  : […] Les recherches préhistoriques en Anatolie sont relativement récentes. Ce n'est qu'à partir de 1950 que les pionniers turcs, Kökten et Bostancı, commencèrent à publier les premières analyses détaillées d'outillages paléolithiques. La décennie suivante fut marquée par les fouilles anglaises et canadiennes sur plusieurs grands sites néolithiques d'Anatolie centrale, notamment Çatal Hüyük, tandis que […] Lire la suite

ARCY-SUR-CURE, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Dominique BAFFIER
  •  • 1 239 mots

Le site d'Arcy-sur-Cure (Yonne), site majeur pour l'étude du Paléolithique moyen et supérieur de la France du Nord, se situe, au sud du Bassin parisien, entre Auxerre et Avallon. Il est constitué par un ensemble de cavernes creusées par la Cure dans un massif calcaire corallien émergé à la fin du Secondaire. Onze « grottes préhistoriques », dont la première fut explorée il y a 150 ans, conservent […] Lire la suite

ASIE CENTRALE

  • Écrit par 
  • Henri-Paul FRANCFORT, 
  • Frantz GRENET
  •  • 9 676 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique au Mésolithique »  : […] Les vestiges humains les plus anciens de l'Asie centrale (Paléolithique inférieur) ont été découverts au Tadjikistan dans des couches de lœss. Ils sont datés par les archéologues de plus de 300 000 ans avant notre ère. L' industrie lithique sur galets est bien représentée sur des sites comme Lakhuti I et Karatau. Sur ce dernier, des os de cerfs et de gazelles ont pu être recueillis. Quelques palé […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Helmut LOOFS-WISSOWA
  •  • 3 589 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'âge des chasseurs-cueilleurs (ou Paléolithique) »  : […] Pour la période préhistorique, il faut distinguer deux aspects différents : la recherche anthropologique concernant les hommes fossiles et celle qui s'occupe des outils de ces hommes. Mais tandis qu'en Europe les industries paléolithiques sont bien connues, classifiées et datées, sans que l'on possède beaucoup de données sur les hommes fossiles les plus anciens eux-mêmes, en Asie du Sud-Est, c'es […] Lire la suite

ATAPUERCA, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques HUBLIN
  •  • 1 042 mots

Les gisements du complexe d'Atapuerca en Espagne ont acquis une renommée mondiale à la suite des découvertes qui y ont été faites à partir de 1980. Ces sites ont apporté des informations d'une importance exceptionnelle sur les premiers peuplements de l'Europe et sur l'origine des Néandertaliens. La sierra de Atapuerca est un massif calcaire qui s'élève à 1 080 m d'altitude au nord-est de Burgos. […] Lire la suite

ATÉRIEN

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON
  •  • 130 mots

L'Atérien est connu du Maroc à la vallée du Nil, du rivage méditerranéen au sud du Sahara. Cette culture paléolithique (de 40 000 à 20 000 ans) est née du Moustérien. Le site éponyme est Bir el-Ater, en Algérie. On a observé et étudié plusieurs niveaux en stratigraphie à Taforalt et à Dar es-Soltan (Maroc). L'Atérien est également connu au Sahara par de nombreux sites de surface. Bien que gardant […] Lire la suite

ATTIRAMPAKKAM SITE ARCHÉOLOGIQUE D', Inde

  • Écrit par 
  • Nicolas THOUVENY
  •  • 414 mots
  •  • 1 média

Le site paléolithique d'Attirampakkam a été découvert en 1863 par le géologue britannique R. B. Foote sur la rive du fleuve Kortallayar, près de Chennai, Inde du Sud-Est. Il témoigne de la pénétration la plus méridionale de l'industrie acheuléenne en Asie du Sud. Les fouilles, réalisées depuis 1999 sous la direction de Shanti Pappu et de Kumar Akhilesh (Sharma Centre for Heritage Education, Tamil […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Denise de SONNEVILLE-BORDES, « PALÉOLITHIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paleolithique/