PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La monnaie électronique

La monnaie électronique correspond à une valeur monétaire qui est stockée sous une forme électronique (carte prépayée, ordinateur, porte-monnaie électronique, etc.) émise contre la remise de fonds, et pouvant être utilisée à des fins d’opération de paiement (voir l’article L315-1 du Code monétaire et financier pour une définition légale en France). La valeur monétaire disponible est définie en référence à une monnaie ayant cours légal (comme l’euro, le dollar ou la livre sterling). Le contrat entre l’émetteur et le détenteur de monnaie électronique prévoit généralement les modalités de son remboursement (délai et conditions), le détenteur pouvant choisir in fine de convertir sa monnaie électronique en billets de banque ou d’effectuer une opération de virement permettant de transférer les unités de monnaie électronique sur son compte de dépôts.

En Europe, il n’est pas nécessaire d’avoir le statut de banque pour proposer aux consommateurs des unités de monnaie électronique. En effet, la seconde directive sur la monnaie électronique (D.M.E. 2) prévoit que ces prestations pourront être proposées par des établissements émetteurs de monnaie électronique (E.M.E.) agréés par le superviseur. Les établissements ayant obtenu le statut d’établissement de monnaie électronique (E.M.E.) peuvent émettre de la monnaie électronique et fournir l’intégralité des services de paiement, tandis que les établissements prestataires de paiement (P.S.P.) ne sont pas autorisés à émettre de la monnaie électronique, ce qui introduit une hiérarchie entre les différents statuts prévus par la réglementation. En contrepartie, les E.M.E. sont soumis à des exigences prudentielles plus élevées en matière de fonds propres, le capital minimum exigé étant beaucoup plus important que pour les P.S.P. La directive prévoit également des contraintes prudentielles allégées pour les établissements de petite taille. Il est à noter qu’un flou juridique subsiste sur la véritable nature de la monnaie électronique, bien que, n’étant pas acceptée de façon universelle par les commerçants, elle s’apparente nettement plus à de la monnaie scripturale qu’à de la monnaie fiduciaire.

Concernant les porte-monnaie électroniques, Moneo, géré par un groupement d’intérêt économique de banques, n’a connu qu’un très relatif succès : les petits commerçants ne l’ont pas beaucoup accepté (effet de réseau manqué) et les grands commerçants acceptent maintenant la carte de crédit pour de petits montants.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur d'économie à la faculté des sciences économiques et sociales de Lille

Classification


Autres références

«  PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES  » est également traité dans :

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 112 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les limites de la lutte antiblanchiment »  : […] Dernier obstacle aux velléités de contrôle des capitaux : le Cyberbanking (note interne du P.N.U.C.I.D.). Si les transactions bancaires ne sont pas une nouveauté, ce sont leurs applications par le biais d'Internet qui en sont une. Cette facilité de mouvement offerte par un gigantesque réseau transnational aux multiples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_33492

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Commerce et intermédiation électronique »  : […] marché pour le plus grand bénéfice de toutes les parties prenantes. Les fournisseurs de systèmes de paiement en ligne correspondent à ce modèle. Clients et marchands souhaitent bénéficier de systèmes de paiement sécurisé. Les particuliers, cependant, ne sont en général pas disposés à payer cher pour bénéficier de moyens de paiement (notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_33492

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 465 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que la liquidité ? »  : […] entretiennent l'illusion que la monnaie disparaît, alors que c'est seulement le papier qui s'enfuit. Comme le papier a supplanté le métal, l'électronique évince le papier ; les bonnes monnaies chassent les mauvaises, au contraire de la grotesque « loi » attribuée à Thomas Gresham qui, aveuglé par le miroitement des espèces métalliques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_33492

Voir aussi

Pour citer l’article

Marianne VERDIER, « PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paiement-et-monnaie-electroniques/