PICASSO PABLO (1881-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La jeunesse et l'arrivée à Paris

Pablo Ruiz Blasco, dit Pablo Picasso, est né en 1881 à Málaga (Andalousie) ; il a fait son éducation artistique à Barcelone, où les influences anarchistes se mêlent à celles de l'“art nouveau”, de l'esprit décadent, de l'expressionnisme nordique (Edvard Munch), de la peinture française aussi, avec laquelle il entre directement en contact au cours des voyages qu'il fait à Paris entre 1900 et 1903. Ses premières œuvres, qui représentent des pierreuses, des danseuses de cabaret, des alcooliques, des prostituées misérables, le montrent très attentif aux leçons du postimpressionnisme (Danseuse naine [La Nana], 1901, museu Picasso, Barcelone), de Toulouse-Lautrec, de Gauguin (Arlequin accoudé, 1901, The Metropolitan Museum of Art, New York), et c'est dans ce climat d'amertume, sinon de révolte sociale, de pitié pour les êtres pauvres et exilés, que baignent les tableaux de la “période bleue”, presque monochromes, très proches des œuvres du peintre catalan Isidro Nonell et nettement symbolistes d'inspiration : La Vie, 1903 (The Cleveland Museum of Art), La Célestine, 1904 (musée Picasso, Paris). Installé définitivement en avril 1904 à Paris, où il occupe, avec sa compagne Fernande Olivier, un atelier au “bateau-lavoir” à Montmartre et se lie bientôt d'amitié avec Apollinaire et Matisse – il connaissait Max Jacob depuis 1901 –, Picasso exécute jusqu'en 1906 une série de toiles encore très sentimentales, mais de tonalité plus claire et fleurie, d'inflexion parfois maniériste, que l'on groupe traditionnellement sous le titre de “période rose” et qui représentent des arlequins, des acrobates, des écuyères et toute la troupe des gens du voyage : La Femme à l'éventail, 1905 (National Gallery of Art, Washington), L'Acteur, 1904-1905 (The Metropolitan Museum of Art, New York), La Famille de saltimbanques (Les Bateleurs), 1905 (National Gallery of Art, Washington). C'est de cette époque également que datent ses premiers essais de graveur (Le Repas frugal, 1904) et de sculpteur (Le Fou, 1905, bronze, m [...]


Médias de l’article

Guerre civile espagnole : Guernica

Guerre civile espagnole : Guernica
Crédits : AKG

photographie

Pablo Picasso, W. Rizzo

Pablo Picasso, W. Rizzo
Crédits : Willy Rizzo, Pablo Picasso, Cannes, 1953

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PICASSO PABLO (1881-1973)  » est également traité dans :

LES DEMOISELLES D'AVIGNON (P. Picasso)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 223 mots

Au titre pudique Les Demoiselles d'Avignon Picasso préférait encore le sobriquet de « Bordel philosophique ». Au moins rendait-il compte de la réaction de ceux qui, voyant pour la première fois dans l'atelier du peintre ce tableau « grand comme un mur » (Max Jacob) en saisissaient bien la charge érotique sans pour autant résoudre les « problèmes nus » qu'il soulevait. Des probl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-demoiselles-d-avignon/#i_8655

GÉNÉALOGIE DES DEMOISELLES D'AVIGNON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 756 mots

1906 Discutant l'influence de l'art primitif sur l'esthétique de Picasso, et plus particulièrement sur la rupture que représente sur ce point Les Demoiselles d'Avignon, Henri Matisse souligna perfidement qu'il avait l'habitude d'acheter des sculptures africaines chez un marchand de la rue de Rennes et qu'il en avait montré à Picasso peu après leur renco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genealogie-des-demoiselles-d-avignon-reperes-chronologiques/#i_8655

MATISSE ET PICASSO (Yve-Alain Bois)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 016 mots

L'ouvrage d'Yve-Alain Bois (coll. Beaux Livres, Flammarion, Paris, 1999) sur les rapports entre Matisse et Picasso, essentiellement consacré à la période 1920-1954 (date de la mort de Matisse), frappe d'emblée par sa densité. La richesse et la précision documentaire, historique, biographique, analytique, de l'ouvrage tissent une trame extrêmement serrée et complexe où il est impossible d'isoler le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matisse-et-picasso/#i_8655

NATURE MORTE À LA CHAISE CANNÉE (P. Picasso)

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 225 mots

Réalisée à Paris en mai 1912, la Nature morte à la chaise cannée de Picasso marque, dans l'histoire de la peinture, la découverte du collage. Celle-ci est issue du désir commun à Picasso et à Braque de retourner à la réalité face au risque d'abstraction du cub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte-a-la-chaise-cannee/#i_8655

PICASSO MUSÉE, Paris

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 1 205 mots

« Donnez-moi un musée et je le remplirai. » Le pari lancé un jour par l’artiste Pablo Picasso devait trouver douze ans après sa mort une magistrale illustration.Inauguré le 23 septembre 1985 dans les espaces rénovés de l’hôtel Salé, situé en plein cœur du Marais à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-picasso-paris/#i_8655

PICASSO. SCULPTURES (exposition)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 975 mots

Après le succès remporté par l’exposition Picasso Sculpture au Museum of Modern Art de New York de septembre 2015 à février 2016, son pendant parisien, sous le nom Picasso. Sculptures, du 8 mars au 28 août 2016, a constitué le premier événement majeur organisé au musée Picasso depuis sa réouverture en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picasso-sculptures/#i_8655

PICASSO ET LE PORTRAIT (exposition)

  • Écrit par 
  • Georges RAILLARD
  •  • 1 268 mots

Ni l'étendue ni la diversité de l'œuvre de Picasso ne constituent plus une surprise. L'Hommage à Picasso, la grande rétrospective du Grand Palais et du Petit Palais, avait, en 1966, largement révélé cette ampleur. L'ont confirmée les donations et les dations mettant parfois au jour ce que l'artiste conservait par-devers lui – le plus intime, voire le plus chiffré. Sans que l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picasso-et-le-portrait/#i_8655

PICASSO ÉROTIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 953 mots

Jusqu'en 1968, il était possible de tenir l'œuvre érotique de Picasso comme « une affirmation sans drame de l'Éros » (Pierre Dufour). Mais lors de l'exposition, cette année-là, à la galerie Leiris des 347 gravures faites à Mougins entre mars et octobre, il fallut présenter dans une salle privée, fermée à clé, la suite de Raphaël et la Fornarina où l'on voit le pape et Michel-An […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picasso-erotique/#i_8655

PICASSO ET LES MAÎTRES (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 121 mots

AvecPicasso et les maîtres (Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 8 octobre 2008-2 février 2009), c'est une exposition « blockbuster », comme on dit dans le jargon anglo-saxon du théâtre, du cinéma et des musées, c'est-à-dire une superproduction promise au plus grand succès (plus de 8 000 visiteurs par jour), que la Réunion des musées nationaux et le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picasso-et-les-maitres/#i_8655

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Style et accueil des œuvres d'art »  : […] L'évolution des styles littéraires ou poétiques est clairement reconnue. Nul ne songerait sérieusement à soutenir aujourd'hui qu'il n'existe pas de salut possible pour un écrivain en dehors des périodes de Bossuet, ou que la seule forme valide de l'art dramatique soit la tragédie classique en cinq actes et en vers. Même la sécheresse de Robbe-Grillet – encore que certains y voient avec regret l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_8655

BACON FRANCIS (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Laura MALVANO
  •  • 1 576 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'influence du post-cubisme »  : […] C'est à la suite d'une exposition de Picasso en 1926 à Paris que Bacon s'adonnera à la peinture. Ce sont les recherches de structuration néo-cubiste des formes d'artistes tels que Moore, Ben Nicolson ou Bacon qui attestent l'influence de Picasso. Dans ce sens, les œuvres de Bacon offrent un cas précoce de réévaluation des modèles stylistiques fournis par Picasso. La Crucifixion de 1932 en est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacon-francis-1909-1992/#i_8655

BOZO DOMINIQUE (1935-1993)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 893 mots

L'historien d'art Dominique Bozo a changé le paysage de l'art moderne et contemporain en France. C'est à lui que l'on doit la réussite du musée Picasso ; c'est à ses efforts que l'on doit la transformation d'un Musée national d'art moderne vieillot et frileux en l'un des centres les plus importants du monde pour qui veut comprendre l'art du xx e  siècle. C'est grâce à lui, enfin, que la manne dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-bozo/#i_8655

BRAQUE GEORGES (1882-1963)

  • Écrit par 
  • Dominique BOZO
  •  • 3 251 mots

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] Georges Braque est né le 13 mai 1882 à Argenteuil où son grand-père et son père dirigeaient une entreprise de peinture en bâtiment, mais s'adonnaient aussi à la peinture, en amateurs. On a souvent souligné que cette naissance sur le lieu de l'impressionnisme, le contact avec le milieu artisanal et l'influence familiale avaient marqué Braque et sans doute contribué à faire de lui et tout naturellem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/braque-georges-1882-1963/#i_8655

BRASSAÏ GYULA HALÁSZ dit (1899-1984)

  • Écrit par 
  • Anne de MONDENARD
  •  • 1 859 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rencontre avec Picasso »  : […] Reste que la série des graffitis aide à cerner l'esthétique sauvage de Brassaï : brutalité, frontalité, prédominance du sujet sur le cadrage. Il se singularise par rapport aux esthétiques dominantes de l'époque, que ce soit l'instant saisi par un Cartier-Bresson, l'élégance formelle d'un Kertész, ou les cadrages spectaculaires de l'école du Bauhaus. Un autre bon exemple de son art est donné par se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyula-halasz-dit-brassai/#i_8655

BRASSAÏ (expositions)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 008 mots

Mort en 1984, Brassaï aurait eu cent ans en 1999. Deux institutions lui ont rendu hommage en 2000. Le musée Picasso, du 2 février au 1 er  mai 2000, et le Centre Georges-Pompidou, du 19 avril au 26 juin 2000. Ces deux expositions ont su partager l'œuvre du photographe pour en donner simultanément deux approches différentes. Parmi les nombreux photographes qui ont pu approcher Picasso et donner le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brassai/#i_8655

COLLAGE

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 227 mots

Dans le chapitre « Les papiers collés : un nouveau langage »  : […] « [...] un timbre-poste véritable, un morceau de journal quotidien, un morceau de toile cirée sur laquelle est imprimée la cannelure d'un siège. L'art du peintre n'ajouterait aucun élément pittoresque à la vérité de ces objets ». Lorsque Guillaume Apollinaire évoque en 1913 la Nature morte à la chaise cannée de Picasso (1912) , il rapporte la vérité picturale à la présence de l'objet rapporté da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage/#i_8655

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rôle des sculpteurs Gabo et Tatline »  : […] Un des « ingénieurs » les plus inspirés de la pensée constructiviste – le sculpteur russe Naum Gabo (1890-1977) – écrit que le cubisme n'a été pour lui qu'une phase préliminaire. Le cubisme parisien constitue en effet, avec le futurisme italien, la source de la réflexion des artistes russes des années 1910-1915 ; avec l'abstraction radicale de Malevitch, il leur fournit un vocabulaire riche de no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_8655

CROMMELYNCK PIERO (1934-2001)

  • Écrit par 
  • Dominique DUPUIS-LABBÉ
  •  • 847 mots

Fils du dramaturge belge Fernand Crommelynck, auteur du Cocu magnifique que Picasso illustra en 1966, Piero Crommelynck est né à Rapallo en Italie en 1934 où il fut élevé jusqu'à la fin de sa scolarité. Son père, dessinateur amateur passionné, le poussa, ainsi que ses frères aînés Milan et Aldo, à pratiquer dès l'enfance le dessin, et c'est peut-être la raison pour laquelle, en 1952, il retrouva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-crommelynck/#i_8655

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Le cubisme constitue par son aspect expérimental le mouvement artistique le plus radical du premier quart du xx e  siècle. On considère généralement qu'il est à l'origine de tous les courants abstraits de l'art moderne et qu'il a exercé une influence profonde sur l'architecture et l'esthétique industrielle du xx e  siècle. Ses liens avec la littérature et la musique sont également connus. Dans ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cubisme/#i_8655

DAIX PIERRE (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 810 mots

«  Écoute, j’ai laissé raconter n’importe quoi sur moi ; mais toi, je t’aiderai. » Ces paroles de Picasso à Pierre Daix en disent long sur la capacité d’écoute que le peintre prêtait à l’écrivain, journaliste et historien d’art, né à Ivry-sur-Seine le 24 mai 1922, mort à Paris le 2 novembre 2014. Auteur de nombreux ouvrages sur l’Espagnol, notamment les catalogues raisonnés des années 1900-1906 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-daix/#i_8655

DUNCAN DAVID DOUGLAS (1916-2018)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Grande figure de la photo de guerre et également célèbre pour ses portraits de Picasso, David Douglas Duncan est né le 23 janvier 1916 à Kansas City (Missouri). Après l'obtention d'un diplôme en 1938 à l'université de Miami (Floride), il travaille avec plusieurs journaux comme photographe indépendant. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans la marine américaine et photographie les opé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-douglas-duncan/#i_8655

ÉCRITS SUR L'ART MODERNE, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 091 mots

Dans le chapitre « Le réalisme contre l'avant-garde abstraite »  : […] Une seconde période de la critique d'art d'Aragon s'ouvre en 1937 avec « Réalisme socialiste et réalisme français », texte d'une conférence publiée l'année suivante dans la revue Europe . L'œuvre d'art, qui résulte de la lutte entre des éléments contradictoires, est alors considérée comme indissociable de l'unité culturelle nationale et s'inscrit dans une dimension historique. Le réalisme artistiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-sur-l-art-moderne/#i_8655

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] Le problème de l'espace n'aura été longtemps pour l'Occident que celui de la représentation de l'espace. Et la confusion perdure chez plus d'un théoricien. Or des civilisations qui parfois même ne disposent d'aucun mot pour désigner le milieu à trois dimensions où s'ordonnent les objets font preuve d'un sens étonnant de l'espace selon une acception que l'Occident, à leur contact, est amené à redéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_8655

FOYERS DE CULTURE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 9 694 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Modernité et primitivité : le Bateau-Lavoir, les cabarets »  : […] Le Bateau-Lavoir, ce lieu de légende associé à la naissance de la peinture moderne, désignait un bâtiment vétuste, entrepôt de poutres, de planches et de ferrailles rouillées, flanqué d'un groupe d'ateliers d'artistes obscurs et délabrés. C'est là que quelques peintres, après 1904, avaient installé leurs ateliers : Picasso, Juan Gris, Brancusi , Modigliani, suivis par des écrivains tels que Max Ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foyers-de-culture/#i_8655

GLEIZES ALBERT (1881-1953)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 735 mots

Initié très jeune à une peinture « classique » par son grand-père et son oncle (grand prix de Rome), Albert Gleizes expose pour la première fois, en 1901, au Salon d'automne. Toutefois, ce n'est qu'en 1909 que le peintre, après avoir rencontré Le Fauconnier, s'oriente vers une analyse de l'espace et de l'objet figuratif inspirée par l'œuvre de Cézanne ( Portrait de Jacques Nayral , coll. Gleizes). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-gleizes/#i_8655

HOCKNEY DAVID (1937- )

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 722 mots

Dans le chapitre « Naturalisme et artifice »  : […] Né en 1937 à Bradford (Yorkshire), après une formation classique à l'école des Beaux-Arts de Bradford et des débuts en peinture marqués par l'influence de la Euston Road School, David Hockney étudie au Royal College of Art de Londres, entre 1959 et 1962, en compagnie de Ron B. Kitaj, Allen Jones, Peter Phillips, Derek Boshier et Patrick Caulfield. Son œuvre connaît alors une brève période abstrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hockney/#i_8655

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un dialogue renouvelé entre le texte et l'image »  : […] Si l'artiste supplante l'illustrateur professionnel, l'éditeur reste l'acteur majeur d'une nouvelle dimension de l'écriture. À ceci près qu'il n'agit pas véritablement comme introducteur d'un plus large auditoire à l'écrit. En effet, le statut social de l'artiste, étant entendu comme supérieur à celui de l'illustrateur, le texte devient très souvent le prétexte du livre si on considère ce médium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_8655

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « « Le Chef-d'œuvre inconnu » »  : […] C'est ainsi que, pour Jean Paulhan, « la peinture informelle apparaît un certain jour de l'année 1910 : c'est lorsque Braque et Picasso se mettent à composer des portraits, où pas un homme de bon sens ne saurait distinguer des yeux, un nez ni une tête. Elle se poursuit, suivant des sens et des succès divers, avec Klee et l'école de l'art abstrait (que ses fondateurs, Kandinsky, Arps, Van Doesbu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_8655

KAHNWEILER DANIEL-HENRY (1884-1979)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 2 242 mots

Dans le chapitre « 28, rue Vignon »  : […] Daniel-Henry Kahnweiler a toujours conçu son rôle de marchand de manière partisane et propédeutique ; la confiance inaltérable qu'il a en son propre jugement (les doutes sont, chez lui, très rares et tardifs, et toujours liés au sentiment de vieillesse) est celle d'un homme des Lumières : adolescent, il voulait être chef d'orchestre, c'est-à-dire intermédiaire, mais aussi organisateur. La même env […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-henry-kahnweiler/#i_8655

LA COLLECTION JEAN PLANQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Cécile DEBRAY
  •  • 1 025 mots

La figure du collectionneur a fait son apparition dans le champ de l'histoire de l'art au milieu du xx e  siècle, à la suite notamment de l'approche pionnière de l'historien de l'art britannique Francis Haskell. En art moderne, son étude est plus récente, marquée, en France, par des expositions mémorables comme celles des chefs-d'œuvre du Dr Barnes (musée d'Orsay, Paris, 1993) ou encore des colle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-collection-jean-planque-exposition/#i_8655

LEIRIS LOUISE (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 974 mots

Au côté de « l'homme de l'art » que fut Daniel-Henry Kahnweiler — comme l'a si justement surnommé son biographe, Pierre Assouline —, on ne peut manquer de citer le nom de Louise Leiris. Figure active de son temps, elle fut, plus de soixante années durant, bien au-delà d'un soutien, le vecteur dynamique et le relais absolu du célèbre marchand. Leurs vies se sont accompagnées, sur les plans familia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-leiris/#i_8655

MAAR DORA (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Brigitte LÉAL
  •  • 947 mots

Le nom de Dora Maar reste associé à celui de Picasso dont elle fut la compagne et le modèle entre 1935 et 1943. Cet épisode mouvementé de sa vie a fait passer au second plan son exceptionnelle personnalité de femme liée aux milieux surréalistes et engagée dans les combats politiques des années 1930 ainsi que sa carrière de peintre et de photographe aux multiples talents. Élevée en Argentine dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dora-maar/#i_8655

MANOLO MANUEL MARTÍNEZ HUGUÉ dit (1872-1945)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 706 mots

Plus connu sous le nom de Manolo, Manuel Martínez Hugué est le fils naturel du général Benigno Martínez. Sa mère, Anna Hugué, meurt alors qu'il est encore enfant ; des parents le recueillent. L'adolescent, abandonné à lui-même, hante les lieux les plus mal famés de Barcelone, côtoie la pègre, vit d'expédients ; il mène, en cette fin du xix e  siècle, l'existence d'un parfait pícaro. De cette adole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manolo/#i_8655

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 707 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « XIXe et XXe siècles : déclin et retour de l'objet »  : […] Bien que le trompe-l'œil, avec des artistes comme Boilly et Leroy de Barde ( Réunion d'oiseaux étrangers placés dans différentes caisses , 1810, Cabinet des dessins, musée du Louvre) et la peinture de fleurs, avec l'école lyonnaise, adepte d'un faire méticuleux et porcelainé (A. Berjon, Saint-Jean), y produisent des œuvres d'un grand raffinement et d'une indéniable poésie, la période néo-classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_8655

NU

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 2 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le mépris de l'imitation »  : […] Le Nu bleu de Matisse, Les Demoiselles d'Avignon de Picasso (Museum of Modern Art, New York) ne doivent pas être considérés comme une réaction contre l'académisme, déjà contesté au cours du xix e  siècle, mais plutôt contre l'idée que le peintre doive être une machine photographique pleine de sensibilité et de précision. Les Demoiselles d'Avignon dépassa la satire : c'est une invective chargée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nu/#i_8655

ORPHISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 693 mots

Le terme d'orphisme a été proposé par Guillaume Apollinaire, lors de la publication de ses Méditations esthétiques en 1912, pour caractériser certains aspects de la peinture d'avant-garde. À cette date, cinq ans après Les Demoiselles d'Avignon , le cubisme apparaît à Apollinaire comme « écartelé » en quatre tendances divergentes. Le cubisme scientifique emprunte ses éléments constructifs à des do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme-mouvement-artistique/#i_8655

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La première école de Paris »  : […] Utilisée pour la première fois par le critique André Warnod (1885-1960) dans le journal Comoedia en 1925, l'expression « école de Paris » désigne alors la vague d'artistes étrangers venus participer à la vie intellectuelle de la capitale dans les deux premières décennies du xx e  siècle. À cette époque, et notamment grâce aux expositions universelles qui l'ont consacrée Ville Lumière, Paris repr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_8655

BATEAU-LAVOIR LE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 706 mots

Situé sur une petite place, au niveau du numéro 13 de la rue de Ravignan à Paris, constitué par un amas hétéroclite de poutres, de planches et de verrières, qu'aucune compagnie ne consentit jamais à assurer contre les risques d'incendie, cet étrange ensemble d'ateliers vétustes et obscurs appartient à l'histoire de l'art moderne. En effet, à partir de 1904, Picasso, Van Dongen, Juan Gris, Constant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bateau-lavoir/#i_8655

POINTE-SÈCHE

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 608 mots

Outil dont se servent les artistes pour graver une plaque de métal ; par extension, le terme désigne le procédé qui découle de l'utilisation de la pointe ou même l'épreuve imprimée qui en résulte. Les premiers graveurs en taille douce utilisaient un burin, qui demeura l'instrument de prédilection de la gravure classique et académique. Le burin creuse le métal plus ou moins profondément en enlevant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pointe-seche/#i_8655

POLLOCK JACKSON (1912-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 2 498 mots

Dans le chapitre « Formation »  : […] Né dans l'Ouest américain – il en garda toute sa vie une nostalgie pour les grands espaces et un intérêt très vif pour l'art des Indiens –, Pollock fut initié à la peinture dès son adolescence par son frère Charles. En 1930, il rejoint celui-ci à New York pour y étudier avec Thomas Hart Benton, le chef de file de l'école régionaliste, qui s'oppose aux médiocres tentatives des peintres américains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jackson-pollock/#i_8655

QUAI BRANLY-JACQUES CHIRAC MUSÉE DU, Paris

  • Écrit par 
  • Julien GUILHEM, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 223 mots

Dans le chapitre « Le débat sur la place des « arts primitifs » »  : […] L'absence de concertation préalable de la communauté ethnologique, ainsi que le déménagement annoncé d'une partie des collections ethnologiques du musée de l'Homme (250 000 pièces) et du MAAO (24 000 pièces), eut pour effet de plonger les ethnologues dans une profonde inquiétude, à peine tempérée par la nomination de Maurice Godelier – remplacé ensuite par un autre ethnologue, Emmanuel Desveaux – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-du-quai-branly-jacques-chirac-paris/#i_8655

ROSENGART FONDATION

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 919 mots

La collection personnelle de Siegfried Rosengart (1894-1985), marchand d'art au renom international d'origine allemande mais naturalisé suisse en 1933, et celle de sa fille Angela, sa première collaboratrice, furent réunies en fondation à l'initiative de cette dernière en 1992 : elle regroupe quelque 200 œuvres de 21 artistes du xix e et de la modernité classique et possède notamment deux ensembl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-rosengart/#i_8655

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Expérimentations et bouleversements, 1960-1990 »  : […] Trois grands inventeurs de la sculpture moderne ont ouvert l’âge contemporain de la puissance de leur singularité esthétique, même si leurs œuvres n’ont pas connu de suite immédiate dans les années 1960. Constantin Brancusi (1876-1957) a compris, avec le Monument de Tirgu Jiu de 1938 et la série des Colonnes sans fin , la sculpture comme un art de la forme s’élançant dans l’espace à une échelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_8655

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'art surréaliste est-il possible ? »  : […] Le point de départ de l'activité artistique au sein du surréalisme est double. Il y eut d'une part le contexte général de l'époque, d'autre part les préoccupations, voire les préférences personnelles, en général avouées comme telles, de Breton. Le contexte de l'époque est dominé par trois phénomènes : la « reconstitution » par le cubisme d'une vision du monde qui se croyait totalement libérée de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-surrealisme-et-art/#i_8655

LE SURRÉALISME ET LA PEINTURE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 875 mots

Dans le chapitre « Territoires du regard »  : […] Le texte s'ouvre sur l'une des plus célèbres déclarations de Breton – « L'œil existe à l'état sauvage » ; les réflexions qui suivent développent et éclairent le sens de cette phrase inaugurale et lapidaire. Elles se déploient en trois temps à la fois distincts et pris dans un même souffle. D'abord, une méditation générale sur le regard et l'état actuel des arts visuels, où Breton, reconnaissant l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-surrealisme-et-la-peinture/#i_8655

VALLAURIS CÉRAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Dominique FOREST
  •  • 1 231 mots

Située à une trentaine de kilomètres de Nice, la ville de Vallauris est essentiellement connue pour sa céramique. La présence sur la commune de puits de terre (les « terriers ») va, très tôt, permettre le développement de cette production locale. Le xvi e  siècle marque le véritable démarrage de la fabrication de céramiques avec l'arrivée d'artisans italiens et au xviii e la poterie supplante dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceramique-de-vallauris/#i_8655

ZERVOS CHRISTIAN (1889-1970) & YVONNE (1905-1970)

  • Écrit par 
  • Dora VALLIER
  •  • 1 097 mots

Les noms de Christian Zervos (1889-1970) et de sa femme Yvonne (1905-1970) sont liés aux diverses activités des éditions Cahiers d'art (1926-1970), qui ont connu une renommée internationale pour avoir largement contribué à imposer l'art du xx e siècle. Si ces activités se déroulent sur deux plans différents — celui des publications et celui des expositions —, elles forment un ensemble qui n'a poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zervos-christian-et-yvonne/#i_8655

Voir aussi

Pour citer l’article

André FERMIGIER, Hélène SECKEL, « PICASSO PABLO - (1881-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-picasso/