P.S. (Parti socialiste), France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

François Mitterrand, 1981

François Mitterrand, 1981
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pierre Mauroy, Premier ministre français de 1981 à 1984

Pierre Mauroy, Premier ministre français de 1981 à 1984
Crédits : Hulton Getty

photographie

Martine Aubry, 2007

Martine Aubry, 2007
Crédits : P. Huguen/ AFP/ Getty

photographie

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : PA Photos

photographie

Tous les médias


En avril 2005, le P.S. avait célébré son centenaire, sans pompes particulières, principalement sous la forme d'un colloque. Cette discrète commémoration traduit le rapport problématique que ses dirigeants entretiennent avec leur histoire. Si ces derniers n'ont jamais cessé de revendiquer l'héritage de Jean Jaurès et de Léon Blum, la filiation avec la S.F.I.O. a toujours été beaucoup plus difficile à assumer. Ses compromissions, sous la IVe République, dans des alliances locales et nationales de centre-droit dites de « Troisième force », ont conduit Guy Mollet, son secrétaire général devenu président du conseil en 1956, à intensifier la guerre en Algérie puis à soutenir, en 1958, le général de Gaulle et la Ve République. Son incapacité à s'adapter à la présidentialisation des institutions et aux nouvelles aspirations sociales et culturelles ont fait de la S.F.I.O. un repoussoir pour la très grande majorité de ceux qui ont rejoint le P.S. dans les années 1970. À leurs yeux, les deux figures qui incarnent alors le mieux le socialisme sont François Mitterrand et Pierre Mendès-France : ni l'un ni l'autre ne sont issus de la S.F.I.O. !

Mais la période de doute identitaire qui s'est ouverte après l'élimination de Lionel Jospin au premier tour de l'élection présidentielle de 2002 explique sans doute davantage encore l'embarras des socialistes vis-à-vis de leur passé. Celui-ci semble ne plus pouvoir leur offrir, comme auparavant, de référents pour définir ce qu'ils sont et où ils vont. Les trois législatures au cours desquelles ils ont tenu, à titre principal, les rênes du pouvoir (1981-1986, 1988-1993, 1997-2002), constituent en effet une rupture dans leur histoire. À la différence de beaucoup de partis sociaux-démocrates européens, les socialistes ont, jusqu'en 1981, peu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  P.S. (Parti socialiste), France  » est également traité dans :

AUBRY MARTINE (1950- )

  • Écrit par 
  • Rémi LEFEBVRE
  •  • 1 317 mots
  •  • 1 média

La carrière politique de Martine Aubry est emblématique de la trajectoire des hauts fonctionnaires entrés en politique après l'arrivée au pouvoir des socialistes dans les années 1980. Entre carrières locale et nationale, elle connaît des fortunes politiques diverses. Fille de Jacques Delors, ancien ministre et ancien président de la Commission européenne, elle est née le 8 août 1950 à Paris. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martine-aubry/#i_82653

AYRAULT JEAN-MARC (1950- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  • , Universalis
  •  • 1 276 mots
  •  • 1 média

Homme politique français, Premier ministre de 2012 à 2014. La nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre , le 15 mai 2012, a consacré une carrière politique commencée plus de trente ans auparavant. Ne comptant jusque-là aucune expérience gouvernementale, la trajectoire du chef du gouvernement français est à bien des égards représentative d'une génération de grands élus socialist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marc-ayrault/#i_82653

BÉRÉGOVOY PIERRE (1925-1993)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 056 mots

Homme politique français. Pierre Bérégovoy est né le 23 décembre 1925 à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Son père, un « Russe blanc », capitaine du tsar et menchevik, tient un café-épicerie. À cinq ans, l'enfant est confié à sa grand-mère, qui l'éduquera. Bon élève, il obtient le brevet élémentaire à douze ans, puis un C.A.P. d'ajusteur au lycée technique d'Elbeuf. Voilà pour les diplômes de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-beregovoy/#i_82653

C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 1 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La distanciation avec le P.S. »  : […] Durant la IV e  République et au début de la V e , F.O. et la S.F.I.O. partageaient les mêmes options stratégiques, la troisième force d'abord, le soutien au régime gaulliste ensuite. Les dissensions apparurent après la fin de la guerre d'Algérie, lorsque la logique de la bipolarisation imposa le rapprochement du Parti socialiste et du P.C.F. L'ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail-force-ouvriere/#i_82653

CHEVÈNEMENT JEAN-PIERRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 727 mots

Né le 9 mars 1939, énarque, Jean-Pierre Chevènement commence sa carrière comme attaché commercial au ministère de l'Économie et des Finances avant de devenir conseiller commercial à Djakarta. Il adhère en 1964 à la S.F.I.O., crée l'année suivante le Centre d'études, de recherche et d'éducation socialistes (C.E.R.E.S.) et s'allie à François Mitterrand au congrès d'Épinay en 1971, ce qui permet à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-chevenement/#i_82653

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 873 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'union de la gauche »  : […] À partir de 1958, la domination du gaullisme sur la vie politique française a poussé la gauche à s'unir. Mais le processus a été long et sinueux. L'année 1972 va marquer une nouvelle étape, celle d'un accord sur un programme commun de gouvernement, permettant aux formations de gauche de manifester leur capacité à gouverner ensemble et à créer une dynamique pour la conquête du pouvoir. La vieille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/#i_82653

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le premier septennat : de l'espoir de changement au désaveu »  : […] Le président Mitterrand entre en fonction le 21 mai 1981. Il met son septennat sous les auspices des grands ancêtres qu'il va honorer au Panthéon : Jean Jaurès, inspirateur du socialisme, Jean Moulin, symbole de la Résistance, et Victor Schoelcher, qui abolit l'esclavage, symbole des idéaux universalistes et de l'égalité entre les humains. Dès le 22 mai, il nomme un Premier ministre, Pierre Mauro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-mitterrand-1981-1995/#i_82653

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 9 262 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une présidentielle paradoxale, des législatives de confirmation (2002) »  : […] La logique d'une élection présidentielle à deux tours est normalement de faire émerger du premier les deux principaux candidats qui s'affronteront dans le duel du second. Ce système est évidemment à haut risque puisqu'une coalition de gauche ou de droite très divisée éparpille ses voix et risque de se trouver éliminée de la compétition. Cela devrait inciter à rechercher des candidatures de rassemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-chirac-1995-2007/#i_82653

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Hollande (2012-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 004 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un président qui parle trop aux journalistes »  : […] En octobre 2016, c’est un autre livre qui défraie la chronique. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, journalistes d’investigation au Monde , publient Un président ne devrait pas dire ça En pratiquement 700 pages, fruit de 61 entretiens qui se sont déroulés tout au long du quinquennat, le président livre ses commentaires sur l’actualit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-hollande-2012-2017/#i_82653

DEFFERRE GASTON (1910-1986)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 390 mots

Gaston Defferre est né le 14 septembre 1910 à Marsillargues (Hérault), dans une famille protestante. Son père, avoué, le conduit à choisir des études de droit. Après le lycée de Nîmes, Gaston Defferre s'inscrit à la faculté d'Aix-en-Provence, où il obtient une licence de droit et un diplôme supérieur d'économie politique. Souci d'indépendance ? Il quitte à vingt et un ans sa famille pour Dakar, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-defferre/#i_82653

DELANOË BERTRAND (1950- )

  • Écrit par 
  • Antoine SCHWARTZ
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à sa première élection à la mairie de Paris, en 2001, Bertrand Delanoë a longtemps souffert d'un déficit chronique de notoriété. L'homme n'avait pourtant rien d'un novice en politique : déjà député puis porte-parole du Parti socialiste (P.S.) en 1981, il est en fait un représentant assez typique de cette génération d'hommes politiques de gauche qui ont accédé aux responsabilités dans les an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-delanoe/#i_82653

DELORS JACQUES (1925- )

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 040 mots
  •  • 1 média

Né à Paris d'un père encaisseur à la Banque de France, c'est là qu'il entrera en 1945 après une licence de sciences économiques. Il complète sa formation en suivant les cours du Centre d'études supérieures de la banque. Il y est chef de service (1945-1962) et attaché au cabinet du directeur général des titres et du marché monétaire à la Banque de France (1950-1962). Après cette carrière à la Banqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-delors/#i_82653

ÉCOLOGISTE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION, 
  • Bruno VILLALBA
  •  • 10 797 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le « ni-ni » des années Waechter (1986-1994) »  : […] Le 26 avril, la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, explose. La plus grande catastrophe écologique de l'histoire irradie toute l'Europe, sauf l'Hexagone si l'on en croit le gouvernement Chirac. Ce double scandale (écologique et démocratique) stimule l'écologie partout. Les environnementalistes ont le vent en poupe, pas la gauche. Lors de l'assemblée générale des Verts, à Paris en novemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ecologiste/#i_82653

ÉLECTION DE FRANÇOIS MITTERRAND

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Plusieurs fois ministre sous la IV e  République, adversaire en son temps du général de Gaulle, battu de justesse en 1974 par Valéry Giscard d'Estaing, le socialiste François Mitterrand est élu à l'Élysée le 10 mai 1981 et permet ainsi à la gauche d'accéder au pouvoir pour la première fois depuis la fondation de la V e  République. Cette alternance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/election-de-francois-mitterrand/#i_82653

FABIUS LAURENT (1946- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 353 mots

Homme politique français, Premier ministre de 1984 à 1986. Jusqu'en 1988, tout a souri à Laurent Fabius. Né le 20 août 1946 à Paris dans une riche famille d'antiquaires, normalien, énarque, auditeur au Conseil d'État, il s'était fait connaître des téléspectateurs comme brillant participant d'un jeu télévisé au début des années 1970, « Cavalier seul ». À peine entré au Parti socialiste, en 1974, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-fabius/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2018

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 493 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La gauche française en déroute »  : […] Après la défaite de Benoît Hamon à la présidentielle de 2017 et celle de ses candidats aux législatives, le Parti socialiste (PS) peine à reconquérir l’opinion. Son premier secrétaire, Olivier Faure, élu le 29 mars, reste un inconnu pour la plupart des Français. Les députés socialistes sont peu audibles à l’Assemblée nationale et n’arrivent pas à se construire une identité propre entre LRM et La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2018/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 343 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La gauche française désarticulée »  : […] La défaite cuisante du PS et le ralliement de nombre de ses militants et de ses cadres au parti d’Emmanuel Macron laissent la gauche historique en déshérence. Conséquence des règles sur le financement public des partis politiques, le PS est en outre privé de ses ressources. Il vend son siège de la rue de Solferino en décembre et licencie une partie de ses permanents. Son ancien candidat à la prési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2016

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un gouvernement malmené »  : […] En fin de mandat et peu populaire, le gouvernement a affronté une forte contestation sur les principaux projets qu’il a portés durant l’année. Le plus emblématique est celui de la loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs », dite « loi travail », menée par la ministre Myriam El Khomri, finalement adoptée le 21 juillet grâce au re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2016/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2014

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 693 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contestations dans la majorité »  : […] Après le remaniement du mois d’août, la cohérence de l’action gouvernementale paraît mieux assurée. Mais les oppositions au sein de la majorité parlementaire et du P.S. ne faiblissent pas, bien que le premier secrétaire du parti, Harlem Désir, ait été remplacé en avril par Jean-Christophe Cambadélis, censé assurer une direction plus ferme, sur une ligne largement en phase avec celle du Premier mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2014/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2013

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 309 mots

Dans le chapitre « Une majorité turbulente »  : […] Contribuant au climat de défiance qui entoure le travail du gouvernement, la majorité n’hésite pas à manifester son incompréhension. Des divergences s’expriment de plus en plus au sein du Parti socialiste. Son premier secrétaire, Harlem Désir, n’impose pas son autorité au parti, ce qui lui interdit de jouer son rôle naturel de force de proposition. Certains socialistes n’hésitent pas à demander u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2013/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2012

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 561 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La gauche à l'épreuve de sa pluralité »  : […] Les dissensions à gauche, moins brutales qu'à droite, perturbent cependant l'action gouvernementale. Si, à l'Assemblée, le parti du président dispose de la majorité absolue, au Sénat, les voix communistes conduisent au rejet, entre autres, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale – avec des conséquences limitées. Au-delà des critiques virulentes de Jean-Luc Mélenchon dont la formatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france/#i_82653

FRANCE - Les élections présidentielle et législatives de 2012

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 997 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une amplification du résultat de la présidentielle »  : […] Dès lors, il est d'autant plus important pour le président élu de ne pas faire mentir la règle – empirique – d'un vote aux législatives en conformité avec celui de la présidentielle. De surcroît, il est essentiel pour lui que le P.S. obtienne une majorité suffisamment forte pour que l'action de son gouvernement ne dépende ni du Front de gauche, ni même de ses alliés écologistes. Le défi s'adresse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-les-elections-presidentielle-et-legislatives-de-2012/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2011

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 620 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La gauche entre succès et discorde »  : […] L'année 2011 fut marquée en politique par un succès évident du P.S., qui ressemblait à un pari. Alors que peu d'analystes imaginaient qu'elle allait mobiliser plus d'un million de citoyens déclarant partager les valeurs de la gauche, la désignation du candidat socialiste à l'élection présidentielle par des électeurs se qualifiant ainsi devait mobiliser près de trois millions de votants aux deux t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2011/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2010

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 575 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les nouveaux troubles de la gauche »  : […] Alors que la fin de l'année 2009 et le début de 2010 avaient pu sembler traduire une certaine accalmie dans les relations internes du Parti socialiste (P.S.) et un leadership accru de la première secrétaire Martine Aubry, deux types de conflit ont réapparu au milieu de l'année. Le premier est celui, traditionnel, des querelles de personnes, avivé par l'approche de la préside […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-annee-politique-2010/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 701 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une vie politique troublée »  : […] La vie politique de l'année 2009 est principalement marquée par la poursuite des querelles de personnes, désormais traditionnelles, au sein du P.S., l'existence de désaccords plus feutrés à l'U.M.P., de fortes interrogations sur l'avenir du MoDem et le maintien de l'éclatement de la gauche extrême. Pendant ce temps, le président de la République continue à jouer sa politique dite « d'ouverture », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2008

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 532 mots

Dans le chapitre « Une gauche déchirée »  : […] Les déchirements de la gauche, et singulièrement du Parti socialiste, ne datent pas de l'année 2008. Patents depuis la défaite de Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle de 2002, renforcés par la division du P.S. lors du référendum du 29 mai 2005 sur le traité constitutionnel européen, gagnant encore en virulence lors de la course à l'investiture pour la présidentielle de 2007, ils ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2008/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2007

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 990 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une gauche désorientée »  : […] La gauche et notamment le Parti socialiste peinent à surmonter la défaite du 6 mai 2007, et si les résultats des élections législatives sont pour elle moins désastreux qu'elle ne l'avait redouté, rien ne paraît fait pour dénouer la crise. D'abord, le Parti socialiste ne dispose pas d'un dirigeant incontesté, capable de porter au gouvernement une contradiction crédible. Le premier secrétaire, Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2007/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2006

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 947 mots

Dans le chapitre « La victoire de Ségolène Royal au péril des divisions »  : […] La désignation par les militants du Parti socialiste de Ségolène Royal comme candidate à la présidentielle, dès le premier tour de scrutin interne, le 16 novembre, et avec 60,70 p. 100 des voix (contre 20,57 p. 100 à Dominique Strauss-Kahn et 18,73 p. 100 à Laurent Fabius), a renforcé l'image du P.S., mais n'a pas pour autant dissipé les incertitudes. D'un côté, en effet, la procédure transparen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2006/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2005

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 253 mots

Dans le chapitre « À gauche : choc de projet et conflit des ambitions »  : […] Les conflits internes au Parti socialiste ont précédé le référendum du 29 mai, puis accompagné la préparation du congrès du Mans des 18, 19 et 20 novembre 2005. Ils ont ainsi renforcé la visibilité des antagonismes en son sein non seulement sur l'Europe, mais également sur la plupart des sujets économiques et sociaux. Les divisions avaient notamment été étalées fin août lors de l'université d'été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2005/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2004

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 927 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les fractures de la gauche »  : […] Au-delà de ses succès électoraux, la gauche est autant sinon plus divisée que la droite. Au sein même du P.S., ses présidentiables potentiels paraissent plus nombreux : François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry, Laurent Fabius, Jack Lang, Bertrand Delanoë, sans parler d'un retour, parfois annoncé, de Lionel Jospin. Si les victoires de 2004 renforcent la légitimité du premier secrét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2004/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2003

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 520 mots

Dans le chapitre « Une gauche divisée »  : […] L'affaiblissement et la division n'épargnent pas la gauche. La gauche plurielle semble alors définitivement morte – malgré un accord électoral entre le Parti socialiste et les Verts pour les régionales en Île-de-France – et chaque force joue d'autant plus une stratégie propre qu'elle est peu assurée de son message et se trouve elle-même divisée. Tandis que le leadership de Gilles Lemaire est cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2003/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2002

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 592 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des élections législatives sans ambiguïtés »  : […] Avant l'élection présidentielle, les élections législatives paraissaient incertaines ; après, elles semblèrent prévisibles. Sans doute Jacques Chirac n'avait-il pas été réélu sur un programme ni sur la base d'une forte adhésion dès le premier tour, mais la dynamique de la victoire, la stature acquise par le combat au nom de la République, le retrait de la vie politique du principal leader de gauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2002/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2001

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 457 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des élections municipales contrastées »  : […] Les élections municipales des 11 et 18 mars 2001, les premières où s'appliqua la loi sur la parité, offrent plusieurs clés de lecture suivant l'angle adopté. On peut à la fois souligner que la gauche l'a emporté sur la droite dans deux des trois grandes villes, en gagnant Paris et Lyon, qu'elle a limité ses pertes dans les trente-cinq villes de plus de 100 000 habitants en perdant six villes, mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2001/#i_82653

FRANCE - L'année politique 2000

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 817 mots

Dans le chapitre « La gauche plurielle à l'épreuve »  : […] L'année 2000 a révélé un léger effritement de la popularité de Lionel Jospin, sans commune mesure toutefois avec celui de ses prédécesseurs, et surtout de nouvelles tensions au sein de la « gauche plurielle ». En même temps que des divisions, tues au cours des trois premières années du gouvernement, surgissaient au sein du Parti socialiste, le Parti communiste et les Verts montraient leurs difficu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2000/#i_82653

FRANCE - L'année politique 1998

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre « Incertitudes de la gauche plurielle »  : […] Après des débuts marqués par une communication excellente, et malgré une cote satisfaisante dans les sondages de Lionel Jospin, qui aura résisté mieux que les autres Premiers ministres à l'épreuve du pouvoir, l'année 1998 a vu s'amplifier, surtout au cours du second semestre, les contestations des composantes non socialistes de la majorité plurielle et s'amorcer quelques hésitations dans l'art de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1998/#i_82653

FRANCE - L'année politique 1997

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un nouveau Parti socialiste au sein d'une gauche « plurielle » »  : […] La victoire du P.S. et de ses alliés aux élections législatives a tenu pour une bonne part à la capacité du premier de présenter de nouvelles têtes et à l'affichage de sa rupture avec le mitterrandisme. Cela n'implique pourtant pas qu'il ait su trouver une doctrine nouvelle, faute de temps pour l'élaborer. Premier secrétaire délégué du P.S. depuis la nomination de Lionel Jospin à Matignon, Françoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1997/#i_82653

FRANCE - L'année politique 1996

  • Écrit par 
  • Serge SUR
  •  • 3 937 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des partis en attente »  : […] Les attentes des partis politiques sont directement liées aux futures élections. Plus que jamais, la vie politique tend à être monopolisée par les partis et la V e  république est pleinement devenue un régime de partis. On n'existe pas en dehors d'eux, même s'ils se réduisent souvent à des appareils avec une substance militante modeste, surtout à droite. Ce monopole ne leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1996/#i_82653

HAMON BENOÎT (1967- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  • , Universalis
  •  • 1 268 mots

Homme politique français. Membre du Parti socialiste (PS), Benoît Hamon a construit sa carrière par la constitution progressive d'un solide réseau de soutiens au sein du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) et à la gauche du PS, plutôt que par l'ENA et la haute fonction publique, filière la plus commune de recrutement des dirigeants socialistes. Né le 26 juin 1967 à Saint-Renan (Finistère), d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-hamon/#i_82653

HOLLANDE FRANÇOIS (1954- )

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 361 mots
  •  • 1 média

Homme politique français, président de la République de 2012 à 2017. François Hollande est élu président de la République française le 6 mai 2012 à l'issue d'un parcours ascendant au sein du Parti socialiste (PS). Il est parvenu au sommet de l’État, en montrant, lui qu’on a souvent présenté comme un « gentil », la ténacité d'un bretteur à l'humour caustique qui n'aime guère emprunter les chemins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-hollande/#i_82653

JOSPIN LIONEL (1937- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

Homme politique français, Premier ministre de 1997 à 2002. Le 3 avril 1993, lorsqu'il annonce, pour la première fois, son retrait de la vie politique, Lionel Jospin n'est plus rien. Ou presque. Simple conseiller général de Cintegabelle, en Haute-Garonne. « Sainte-Gamelle », ironise-t-on alors. Il vient d'être battu, comme tant d'autres, aux élections législatives. Un an plus tôt, il a perdu le por […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-jospin/#i_82653

KOUCHNER BERNARD (1939- )

  • Écrit par 
  • Antoine SCHWARTZ
  •  • 1 125 mots

En mai 2007, le choix du président Nicolas Sarkozy de nommer Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, au ministère des Affaires étrangères et européennes pouvait surprendre. Rien de moins évident, en effet, que d'imaginer cette figure emblématique de l'humanitaire, célèbre pour ses coups d'éclats médiatiques, endosser le costume de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-kouchner/#i_82653

LAMY PASCAL (1947- )

  • Écrit par 
  • Antoine SCHWARTZ
  •  • 1 201 mots
  •  • 1 média

Inspecteur des finances, ancien commissaire européen, Pascal Lamy a été directeur général de l' Organisation mondiale du commerce (OMC) de 2005 à 2013. Né en 1947 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ce fils de pharmaciens a suivi de brillantes études qui l'ont conduit à une carrière dans la haute fonction publique. Diplômé de l'École des hautes études commerciales (HEC), puis de l'Institut d'étud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-lamy/#i_82653

LANG JACK (1939- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 545 mots

Jack Lang est le seul homme politique à avoir siégé dans tous les gouvernements de gauche sous la présidence de François Mitterrand, de 1981 à 1986, puis de 1988 à 1993. Titulaire du seul portefeuille de la Culture durant le premier septennat, il retrouve, durant le second, le ministère de la rue de Valois, et est en charge également de la Communication (1988-1992), des Grands Travaux (1988-1991), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-lang/#i_82653

MACRON EMMANUEL (1977- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Secrétaire général adjoint de la présidence de la République de 2012 à 2014, puis ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique jusqu’à sa démission en août 2016, Emmanuel Macron est élu président de la République française le 7 mai 2017 à l’âge de trente-neuf ans. Un an auparavant, en avril 2016, il avait fondé le mouvement politique En Marche ! pour porter ses ambitions présidentielles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-macron/#i_82653

MAIRE EDMOND (1931-2017)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Né à Épinay-sur-Seine d'un père cheminot, Edmond Maire est entré dans la vie professionnelle dès sa sortie du lycée. Tout en travaillant aux peintures Valentine, il suit des cours de chimie au Conservatoire national des arts et métiers. Grâce à cette formation, il entre au centre de recherche Pechiney, en 1954, comme technicien chimiste. Il exerce peu son nouveau métier puisque, dès 1958, il devie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-maire/#i_82653

MAUROY PIERRE (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

Né à Cartignies (Nord) le 5 juillet 1928, Pierre Mauroy est le fils d'un instituteur laïc. Après des études à l'École normale nationale d'apprentissage de Cachan, il devient professeur de l'enseignement technique à Colombes, dans la banlieue parisienne, en 1952. Mais ses engagements sociaux et politiques l'éloignent vite de l'enseignement actif. Pierre Mauroy avait en effet adhéré à la S.F.I.O. dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mauroy/#i_82653

M.D.C. (Mouvement des citoyens)

  • Écrit par 
  • Benoît VERRIER
  •  • 1 498 mots

Dans l'histoire politique française récente, le Mouvement des citoyens (M.D.C.) est un parti politique dont la chronologie est a priori aisément repérable : il est créé au congrès de Saint-Égrève, en 1993, par des socialistes principalement (Jean-Pierre Chevènement, Didier Motchane, Georges Sarre, Jean-Pierre Michel), autour d'un triple refus – libéral, atlantiste et européen ; il disparaît en tan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-des-citoyens/#i_82653

MÉLENCHON JEAN-LUC (1951- )

  • Écrit par 
  • Éric PHÉLIPPEAU
  • , Universalis
  •  • 1 180 mots

La biographie de Jean-Luc Mélenchon est paradoxale. Alors que pour nombre d'hommes politiques l'empreinte du temps se traduit par un assagissement idéologique, son engagement partisan se révèle toujours plus critique et paraît s'ancrer toujours un peu plus à la gauche de l'échiquier politique. Dans le même temps, sa carrière et son parcours politiques n'en suivent pas moins un cheminement des plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-melenchon/#i_82653

MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)

  • Écrit par 
  • Gérard GRUNBERG
  •  • 1 862 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conquête du pouvoir »  : […] Sa stratégie de conquête du pouvoir s'est appuyée sur trois piliers. D'abord l'utilisation des institutions et particulièrement de l'élection présidentielle – « ces institutions n'ont pas été faites à mon intention mais elles sont bien faites pour moi », déclare-t-il à la veille de l'élection de 1981. Candidat de la gauche en 1965 et 1974, il a conduit celle-ci à s'adapter aux nouvelles institutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-mitterrand/#i_82653

MOLLET GUY (1905-1975)

  • Écrit par 
  • Gérard PONTHIEU
  •  • 344 mots

Né à Flers (Orne) dans une famille modeste, pupille de la nation, Guy Mollet fait ses études comme boursier à la faculté des lettres de Lille. De 1936 à 1944, il mène de front ses activités de professeur d'anglais à Arras, de secrétaire général de la Fédération de l'enseignement puis de résistant, notamment en tant que responsable de l'organisation civile et militaire pour le Pas-de-Calais (1942-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-mollet/#i_82653

NOTRE HISTOIRE INTELLECTUELLE ET POLITIQUE 1968-2018 (P. Rosanvallon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christophe LE DIGOL
  •  • 1 163 mots

Dans Notre histoire intellectuelle et politique, 1968-2018 (Seuil, 2018), Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France, retrace l’histoire des idées et des actions de la gauche française depuis les espoirs suscités par Mai-68, jusqu’aux échecs du Parti socialiste des années 2000. Ayant été lui-même partie prenante de cette histoire (membre de la CFDT, du PSU, puis du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-histoire-intellectuelle-et-politique-1968-2018/#i_82653

ROCARD MICHEL (1930-2016)

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 1 031 mots
  •  • 1 média

Couronnée par le poste de Premier ministre qu’il occupa entre 1988 et 1991, la carrière politique de Michel Rocard fut d’une exceptionnelle densité . Plusieurs fois ministre, parlementaire français et européen, dirigeant de partis, il fut une figure centrale de la gauche parlementaire pendant cinquante ans, ainsi que le principal inspirateur du courant de la « deuxième gauche » dont les thèses réf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-rocard/#i_82653

ROYAL SÉGOLÈNE (1953- )

  • Écrit par 
  • Frédérique MATONTI
  • , Universalis
  •  • 1 498 mots
  •  • 1 média

Femme politique française. Marie-Ségolène Royal est née le 22 septembre 1953 à Dakar, quatrième d'une famille de huit enfants. Elle est la fille d'un lieutenant-colonel, issu d'une longue lignée de hauts gradés, un homme qu'elle décrit comme très conservateur, voire « Algérie française », votant Tixier-Vignancour en 1965, catholique traditionaliste. Sa famille s'étant installée dix ans plus tard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/segolene-royal/#i_82653

SAVARY ALAIN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 316 mots

Né le 25 avril 1918 à Alger, Alain Savary a mené une carrière politique tout entière placée sous le signe de la force de caractère. Au long de sa vie, il n'a pas hésité à dire « non » à Pétain, à de Gaulle, à Guy Mollet et à François Mitterrand. Après des études de droit et de sciences politiques, ce fils d'un ingénieur des chemins de fer n'a guère eu le temps de se poser de questions sur son aven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-savary/#i_82653

S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière)

  • Écrit par 
  • François BROUSSE, 
  • Universalis
  •  • 1 499 mots

Après la défaite de la Commune, le mouvement ouvrier français est réduit au silence pendant plusieurs années, puis, à partir de 1876, se tiennent des congrès ouvriers regroupant des délégués de syndicats et de coopératives, auxquels se joignent bientôt des représentants des groupes d'études socialistes animés notamment par Jules Guesde. Sous l'impulsion de ces derniers, le Congrès ouvrier de Marse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/section-francaise-de-l-internationale-ouvriere/#i_82653

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le virage social-libéral »  : […] Dans les années 1980, les brèves expériences néo-keynésiennes du P.S. français (1981-1982) et du P.A.S.O.K. grec (1981-1984), poursuivies dans un environnement international hostile, se sont soldées par des échecs. La social-démocratie se retrouve sans cadre théorique et programmatique. Les partis sociaux-démocrates alors au pouvoir dans le sud de l'Europe mènent des politiques de désinflation co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_82653

STRAUSS-KAHN DOMINIQUE (1949- )

  • Écrit par 
  • Rémi LEFEBVRE
  •  • 1 166 mots

La trajectoire de Dominique Strauss-Kahn, universitaire et homme politique, est celle d'un économiste en politique qui cherche à incarner et à porter la modernisation idéologique du socialisme français. Il fait valoir son expertise au sein du Parti socialiste, où le poids de l'économie a redéfini les critères de l'excellence politique mais où il n'est jamais parvenu à structurer une influence dur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-strauss-kahn/#i_82653

VALLS MANUEL (1962- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  • , Universalis
  •  • 1 304 mots
  •  • 1 média

Homme politique français, Manuel Valls a été Premier ministre de 2014 à 2016. Comme d’autres responsables de sa génération du Parti socialiste (PS), après de longues années dans l’opposition, Manuel Valls a connu sa première expérience ministérielle sur le tard, en 2012, après l’élection de François Hollande à la présidence de la République. Au ministère de l’Intérieur, il a su s’imposer comme un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-valls/#i_82653

VERTS LES, France

  • Écrit par 
  • Florence FAUCHER-KING
  •  • 3 037 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] Dans un premier temps, les Verts ont exploré les possibilités d'alliances électorales avec la « deuxième gauche » mais les succès furent mitigés. En outre, de nombreux militants demeuraient réticents à toute inscription dans le jeu politique traditionnel. En 1986, une nouvelle majorité (dominée par Antoine Waechter et marquée par le courant naturaliste) a imposé une stratégie d'autonomie stricte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-verts-france/#i_82653

Voir aussi

Les derniers événements

26 mai 2019 • BelgiqueÉlections législatives.

la Chambre des représentants avec 16 p. 100 des suffrages et 25 sièges sur 150. Le VB progresse fortement avec 12 p. 100 des voix et 18 élus. Le Parti socialiste (PS), en léger recul, arrive en troisième position avec 9,5 p. 100 des suffrages et 20 députés – le Parti socialiste flamand (sp.a [...] Lire la suite

5 décembre 2018 • SuisseÉlection d’Ueli Maurer à la présidence.

Le 5, l’Assemblée fédérale, qui regroupe le Conseil des États et le Conseil national, élit le ministre des Finances Ueli Maurer (Union démocratique du centre, UDC) à la présidence du Conseil fédéral pour 2019. Celui-ci succède à Alain Berset (Parti socialiste, PS).  [...] Lire la suite

6 novembre 2018 • SuisseRetrait de la conseillère aux États Géraldine Savary

fédérales prévues en octobre 2019. Elle renonce également à sa fonction de vice-présidente du Parti socialiste (PS). Lors de la campagne électorale d’octobre 2011, elle avait omis d’informer le PS de dons du milliardaire qui dépassaient la limite autorisée par le règlement interne du parti.  [...] Lire la suite

12-19 octobre 2018 • FranceDépart du Parti socialiste d’Emmanuel Maurel et de Marie-Noëlle Lienemann.

Le 12, l’eurodéputé Emmanuel Maurel, ancien candidat à la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle de 2017, leader de l’aile gauche du Parti socialiste (PS), annonce son départ de cette formation qui « ne correspond plus à l’idée [qu’il se fait] du socialisme ». Le 13, la sénatrice [...] Lire la suite

1er octobre - 5 novembre 2018 • FranceDémission de Gérard Collomb et remaniement gouvernemental.

avec le Parlement. Le député Franck Riester (Agir) est nommé ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen et le sénateur Didier Guillaume (ex-PS, sans étiquette) ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation à celle de Stéphane Travert. Le porte-parole de LRM Gabriel Attal devient secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, chargé de la Jeunesse. Le 5 novembre, le conseil municipal de Lyon réélit Gérard Collomb à sa tête.  [...] Lire la suite

15-29 mars 2018 • FranceÉlection d’Olivier Faure à la tête du PS.

Le 15, Olivier Faure remporte largement le premier tour de l’élection, par les militants, du premier secrétaire du Parti socialiste (PS). Le député de Seine-et-Marne, président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale, obtient 48,6 p. 100 des suffrages. Arrivé en deuxième position avec 26 [...] Lire la suite

15-16 février 2018 • FranceOpération de dénombrement des sans-abri dans Paris.

Dans la nuit du 15 au 16, environ mille sept cents bénévoles participent à la Nuit de la solidarité, à l’appel de la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), opération visant à dénombrer les sans-abri vivant dans la capitale. En janvier, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires Julien [...] Lire la suite

18-20 septembre 2017 • BelgiqueVote de confiance du Parlement de la région bruxelloise au gouvernement de Rudi Vervoort.

Le 18, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort (Parti socialiste, PS) réclame un vote de confiance au Parlement régional. Cette initiative fait suite à l’appel de Benoît Lutgen, chef du Centre démocrate humaniste (cdH), en juin, à gouverner sans le PS [...] Lire la suite

25-29 juillet 2017 • BelgiqueChangement de majorité en Wallonie.

notamment sur des réformes de la gouvernance et des institutions provinciales. Le cdH avait appelé en juin le MR, Ecolo et DéFI à former des majorités sans le Parti socialiste (PS) dans les régions wallonne et bruxelloise, ainsi que dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le 26, le cdH et MR déposent une [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Frédéric SAWICKI, « P.S. (Parti socialiste), France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/p-s-parti-socialiste-france/