OXYDE DE TITANE

NANOPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES, 
  • Madeleine VEYSSIÉ
  •  • 1 980 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques effets de taille... »  : […] L'optique est un domaine de choix pour illustrer la différence entre la matière massive et la matière divisée. En effet, les longueurs d'onde de la lumière, allant de 400 à 600 nm dans le visible, sont très petites à notre échelle, mais très grandes par rapport aux nanoparticules. L'apparence et la couleur des corps dépendent essentiellement de deux processus : l' absorption , qui se traduit par u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/#i_32702

RUTILE

  • Écrit par 
  • Claude SALZE
  •  • 315 mots

Forme la plus commune — dans la nature — des oxydes de titane, le rutile est un minéral qui cristallise en baguettes aciculaires de couleur rougeâtre. De forme quadratique, le cristal possède deux clivages assez nets ; il est souvent maclé en genou ou en cœur. L'association en réseau plan de plusieurs macles est typique. Transparent en lame mince, il a un éclat adamantin, métallique et un pléochro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rutile/#i_32702

TITANE

  • Écrit par 
  • Léon SÉRAPHIN
  •  • 1 507 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Oxyde »  : […] Le dioxyde de titane TiO 2 est utilisé principalement (à 80 p. 100) comme pigment pour les peintures, plastiques, laques, émaux et charges de papier, sous le nom de blanc de titane, en raison de qualités spécifiques exceptionnelles : indice de réfraction, pouvoir couvrant, éclat, prise d'huile, pouvoir tinctorial. Il est généralement produit à partir de l'ilménite par le procédé dit au sulfate o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titane/#i_32702