O.S. & O.P. (ouvrier spécialisé et ouvrier professionnel)

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence courte dans un temps long »  : […] En France, le processus de formation de la classe ouvrière, entamé pendant la période révolutionnaire s'inscrit dans le temps long, sur un siècle et demi, et prolonge l'histoire des corporations. Sa genèse, au cours du long xix e  siècle, est inséparable des luttes sociales pour l'autonomie ouvrière (sans-culottisme, journées révolutionnaires de 1830) mais également du processus d'homogénéisation […] Lire la suite

LES LOGIQUES DE L'ENTREPRISE (A. Moutet)

  • Écrit par 
  • André THÉPOT
  •  • 1 665 mots

Les nombreux articles d'Aimée Moutet avaient attiré depuis longtemps l'attention des historiens et des économistes. Sa thèse soutenue en 1992 sur la Rationalisation dans l'économie française au XX e  s. arrivait à point. En effet, ses recherches menées à partir de 1974 s'intégraient dans le mouvement de remise en cause du système fordiste entrepris, à la faveur de la crise mondiale, par les écono […] Lire la suite

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Influence de la technologie industrielle »  : […] L'évolution générale de la société industrielle (que certains, comme Alain Touraine, appellent aujourd'hui « société postindustrielle ») tend à intégrer dans un cycle complet les opérations qui préparent la production et qui en assurent la répartition. La généralisation du travail à la chaîne séparait le producteur de sa production et la croissance de la consommation de masse séparait l'homme tra […] Lire la suite

TRAVAIL SOCIOLOGIE DU

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 4 463 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la dispersion des fondateurs à la pensée radicale des années 1968 »  : […] La période qui s'étend de la création de la revue Sociologie du travail en 1959 à la crise de mai-juin 1968 reste l'âge d'or de la sociologie du travail française. Très rapidement en effet, cette discipline est soumise à des forces centrifuges. D'une part, une césure sépare Naville et ses disciples de Friedmann et les siens (bien plus nombreux) ; d'autre part, les friedmanniens eux-mêmes se dispe […] Lire la suite