OUGANDA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de l'Ouganda (UG)
Chef de l'État et du gouvernementYoweri Katuga Museveni (depuis le 26 janvier 1986, élu le 9 mai 1996). Premier ministre : Robinah Nabbanja (depuis le 21 juin 2021)
CapitaleKampala
Langues officiellesanglais, swahili
Unité monétaireshilling ougandais (UGX)
Population42 886 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)241 555

Géographie

Considéré, jusqu'à son indépendance en 1962, comme « la Perle de l'Afrique » par Churchill, l'Ouganda est devenu par la suite l'exemple du mal-développement. En effet, alors qu'en 1962, le P.I.B. ougandais égalait celui de la Corée du Sud, en 1986, après un net recul en valeur absolue du P.I.B., le pays comptait parmi les dix pays les plus pauvres du monde.

Un pays équatorial de hautes terres

Malgré sa petite taille, l'Ouganda connaît une diversité écologique étonnante. Il se situe en position de transition entre plusieurs grands écosystèmes d'Afrique : la forêt équatoriale à l'ouest, les savanes des hauts plateaux à l'est, les steppes tropicales au nord et le miombo (savane boisée) au sud. La diversité écologique qui en résulte, aggravée par les nuances topographiques, rendent difficiles l'appréhension d'un espace naturel type.

Situé de part et d'autre de l'équateur, l'Ouganda est traversé par le balancement saisonnier de la convergence intertropicale. Cependant, la présence des grands lacs Victoria, Kyoga, Albert, Edouard et George, qui représentent 20 p. 100 du territoire national, altère considérablement les données climatiques. De même, l'altitude, jamais inférieure à 850 mètres, et la présence de sommets de plus de 4 000 mètres font de l'Ouganda un État de l'Afrique des hautes terres.

Chutes de Bujagali, Ouganda

Photographie : Chutes de Bujagali, Ouganda

Les chutes de Bujagali, sur le Nil, à la sortie du lac Victoria, près de Jinja. 

Crédits : Travel Ink/ Gallo Images/ Getty

Afficher

La position du pays entre les branches occidentale et orientale du grand Rift crée trois ensembles topographiques.

Au centre, un plateau aux altitudes comprises entre 850 mètres au nord et 1 350 mètres au sud couvre 85 p. 100 du territoire. Il est constitué de roches métamorphiques qui figurent parmi les plus anciennes de la terre. Sur ses marges, la tectonique cassante et les volcanismes tertiaire et quaternaire ont bouleversé la monotonie topographique en créant des reliefs et des dénivelés importants.

À l'est, la surface d'érosion polygénique est surmontée d'appareils volcaniques anciens, liés à la formation du rift oriental : du sud au nord se trouvent les monts Elgon (4 321 m), Kadam, Napak, Moroto et les massifs des Nangeya et Morungole. De même, le horst des montagnes du Karamoja domine de 700 mètres la dépression du lac Turkana (au Kenya).

À l'ouest du plateau central, l'accident majeur du rift occidental court de la frontière du Soudan au nord à celle du Rwanda au sud. Ce fossé tectonique est occupé par le cours du Nil Albert, par le lac Albert, puis par la vallée de la Semliki, les lacs George et Edouard. Il est surplombé de massifs montagneux, d'origine tectonique dans le West Nile et volcanique au sud, dans la région de l'Ankole et de Kigezi, où les monts Virunga, contigus au Rwanda et à la République démocratique du Congo (R.D.C.) dominent le paysage. Situé au milieu de la vallée, le formidable horst basculé du Ruwenzori culmine à 5 110 mètres (pic Marguerite), il est couvert de glaciers qui sont toutefois en recul depuis un siècle.

Les altitudes tempèrent le climat équatorial ; les températures sont élevées sans jamais être excessives, et relativement égales (entre 25 et 30 0C en moyenne). Néanmoins, au sud-ouest, le bombement altitudinal aux abords de la chaîne des Virunga fait chuter les températures moyennes entre 8 et 11 0C. Les totaux pluviométriques, relativement homogènes, sont compris entre 1 000 et 1 500 millimètres par an. Une diagonale sèche au nord-est (taux inférieurs à 1 000 mm/an voire à 500 mm/an) traverse cependant le territoire, de l'Ankole au Karamoja. Les rythmes nuancent également les écosystèmes. En effet, la saisonnalité pluviométrique différencie le centre-sud arrosé toute l'année du fait de la présence du lac Victoria, du sud-ouest qui bénéficie d'un climat d'altitude, de l'ouest plutôt équatorial avec deux saisons des pluies, et du nord plutôt tropical soumis à une seule saison des pluies. Malgré des épisodes secs réguliers, l'humidité générale du climat engendre des sols favorables à la production d'une biomasse abondante et diversifiée.

Les paysages végétaux naturels, quasi disparus, étaient marqués par la dégradation, vers le nord-est, des conditions pluviométriques et édaphiques. Ils faisaient se succéder du sud au nord, la forêt claire sèche, la savane et la steppe. Ils formaient une mosaïque complexe, essentiellement due à l'ancienneté de l'anthropisation des milieux, même si le paysage le plus commun était celui du miombo. Cependant, au fur et à mesure des défrichements qui s'accélèrent depuis les années 1970, la mise en valeur agricole – cultures de plein champ et pâturages − domine les paysages, sauf dans les forêts protégées du Rift ou dans les grands parcs nationaux tels que le Queen Elizabeth (ou Ruwenzori) et le Murchinson Falls (nord-ouest).

Dualisme culturel entre le nord et le sud

Au-delà d'une extrême variété de paysages, il existe deux ensembles distincts liés aux cultures vivrières dominantes : le sud et l'ouest, marqués par l'omniprésence du bananier, des légumineuses ou des tubercules, s'opposent aux régions céréalières du nord. Loin d'être le seul résultat des contraintes écologiques qui pèsent sur les systèmes agraires, cette distinction renvoie à des nuances alimentaires culturelles majeures. En effet, malgré la grande diversité ethnique en Ouganda (31 groupes), le paysage culturel est marqué par l'opposition entre deux ensembles ethnolinguistiques : les Bantous au sud et, dans le reste du territoire, les groupes nilotiques, soudaniens (dont les Kakwa, ethnie du président Idi Amin Dada), non bantous. Si l'unité interne à chacun de ces groupes est loin d'être acquise, leurs oppositions externes l'emportent largement, masquant ainsi les nuances internes. Par ailleurs, la volonté d'administrer leurs conquêtes au moindre coût avait incité les Britanniques à gérer le pays en s'appuyant sur les pouvoirs précoloniaux et, dans le cadre de l'Indirect rule, sur les royaumes bantous interlacustres, à imposer aux petits paysans du sud – principalement Baganda − la culture du coton, du café et du thé comme levier fiscal, et à enrôler dans l'armée les groupes improductifs, c'est-à-dire principalement les gens du nord. Cette structuration géographique de l'Ouganda colonial pesa lourdement sur la construction nationale.

L'inégale répartition spatiale des hommes révèle les interactions entre, d'une part, les potentialités vivrières des milieux selon les méthodes techniques coutumières, et d'autre part, l'inégale capacité de résistance des sociétés face à la traite esclavagiste, aux épidémies de la fin du xixe siècle et aux guerres civiles de la fin du xxe siècle. Les plus fortes densités, qui atteignent parfois 400 habitants par kilomètre carré, se concen [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Ouganda : carte physique

Ouganda : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ouganda : drapeau

Ouganda : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Chutes de Bujagali, Ouganda

Chutes de Bujagali, Ouganda
Crédits : Travel Ink/ Gallo Images/ Getty

photographie

Afrique : royaumes des Grands Lacs au milieu du XIXe siècle

Afrique : royaumes des Grands Lacs au milieu du XIXe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne
  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en- Provence
  • : maître de conférences en histoire à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, centre de recherches africaines

Classification

Autres références

«  OUGANDA  » est également traité dans :

OUGANDA, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 323 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire anglophone »  : […] La Grande-Bretagne s'engagea la première dans la voie de la décolonisation en Afrique de l'Ouest, où la situation était plus « mûre » qu'ailleurs, et sur les marges du monde noir. Au Soudan, le problème était étroitement lié à l'avenir des relations anglo-égyptiennes. Le processus de transfert de souveraineté y fut très précoce. S'appuyant sur le statut juridique de condominium anglo-égyptien dep […] Lire la suite

AMIN DADA IDI (entre 1923 et 1926-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 1 050 mots
  •  • 2 médias

Appartenant à la petite tribu nubienne des Kakwa dans le nord-ouest de l'Ouganda, Idi Amin Dada passe son enfance à garder les chèvres ; après quelques études élémentaires vite terminées, il s'engage à vingt et un ans comme aide-cuisinier au King's African Rifles, mais prétend avoir participé à la guerre de Birmanie avec les Britanniques. Il sert de nouveau ceux-ci en 1952 au Kenya pendant la révo […] Lire la suite

BOUGANDA ou BUGANDA

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 671 mots
  •  • 1 média

Apparu dans l'histoire à la fin du xv e  siècle, le royaume du Bouganda n'est alors qu'une partie du puissant royaume de Bunyoro, régi par la dynastie Bito, qui couvre presque tout l'Ouganda actuel. Pendant trois siècles de rivalités incessantes, le Bouganda va rogner progressivement le Bunyoro. Au début du xix e  siècle, le Bouganda a pris le dessus et contrôle seul les routes commerciales fréque […] Lire la suite

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 764 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Le Congo dans la guerre et la difficile sortie du conflit »  : […] Le nouveau régime est poussé, sous la pression des bailleurs de fonds, à entreprendre une clarification de la situation issue de la déliquescence de l'État zaïrois et des débats de la Conférence nationale (1991). En mettant en place une commission constitutionnelle, il s'oriente vers un projet qui accorde au président des pouvoirs prédominants, au détriment des contrepoids parlementaires. Les pers […] Lire la suite

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 529 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Homo ergaster » et « Homo erectus » »  : […] S'il est classiquement admis que l'on trouve des Homo erectus en Afrique vers 1,7 Ma représentés par des crânes kenyans comme KNM ER 3733 et KNM ER 3883, des auteurs suggèrent, depuis les années 1980, qu'une autre espèce, Homo ergaster , créée en 1975, pourrait avoir cohabité, mais la distinction entre les deux n'est pas toujours très nette. Homo erectus est donc présent très tôt en Afrique orie […] Lire la suite

KAGAME PAUL (1957- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 943 mots
  •  • 1 média

Président du Rwanda depuis 2000. Né le 23 octobre 1957 à Gitarama, dans le centre du Rwanda, Paul Kagame grandit en exil en Ouganda. Ses parents ont quitté le pays en 1959, lors des premières violences perpétrées contre les Tutsi par les Hutu dans le contexte de l'indépendance du pays. Kagame poursuit des études à l'université de Makerere, à Kampala, avant de rejoindre, en 1979, les forces de Yo […] Lire la suite

KAMPALA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 508 mots
  •  • 1 média

Capitale de l'Ouganda depuis 1962, Kampala présente la singularité d'être née d'une capitale précoloniale, le Kibuga, qui abritait le palais –  lubiri  − du roi ( kabaka ) du Buganda. Cette capitale africaine était installée sur un site de collines séparées par des marais où se tenaient les marchés. Au milieu du xix e  siècle, lors de l'arrivée des Européens dans le royaume du Buganda, le palai […] Lire la suite

KARAMOJONG

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 477 mots

Le terme de Karamojong désigne à la fois un groupe de populations nilotiques et l'une des ethnies de ce groupe, les Karamojong proprement dits. Apparentées linguistiquement, ces populations sont localisées au nord-ouest du Kenya et dans les régions adjacentes de l'Ouganda ; outre les Karamojong, elles comprennent les Toposa et les Turkana. Les Karamojong vivent dans une région de plateaux, entouré […] Lire la suite

MUSEVENI YOWERI KAGUTA (1944- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 849 mots
  •  • 1 média

Homme politique ougandais, à la tête du pays depuis 1986, président de la République depuis 1996. Né en 1944 dans une famille de fermiers éleveurs du district de Mbarara, Yoweri Kaguta Museveni fréquente l'école des pères missionnaires. Il poursuit des études de science politique et d'économie à l'université de Dar es-Salam, en Tanzanie, dont il sortira diplômé en 1970. Il y dirige un groupe d'étu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14-25 janvier 2021 Ouganda. Réélection du président Yoweri Museveni.

Le 14, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, est réélu dès le premier tour avec 58,4 % des suffrages. Son principal adversaire, le député et chanteur Robert Kyagulanyi Ssentamu, dit Bobi Wine, candidat de la Plateforme de l’unité nationale (NUP), obtient 35,1 % des voix. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le […] Lire la suite

1er-25 février 2020 Israël – Autorité palestinienne. Suites du plan de paix américain.

Ouganda, annoncent la « normalisation » des relations entre leurs deux pays. Le Soudan est membre de la Ligue arabe. Depuis la chute du président Omar el-Béchir en avril 2019, Khartoum a rompu ses relations avec le Hamas – et auparavant avec l’Iran – pour se rapprocher de l’Arabie Saoudite, des Émirats arabes unis, de l’Égypte et des États-Unis. Le […] Lire la suite

2-24 avril 2018 Israël. Abandon du programme d'expulsion des migrants africains.

Ouganda et Rwanda. Le 24, alors que plusieurs organisations non gouvernementales ont saisi la Haute Cour de justice, le gouvernement annonce l’abandon du programme d’expulsion de migrants. […] Lire la suite

18-22 février 2016 Ouganda. Réélection du président Yoweri Museveni.

Le 18, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, est réélu au premier tour avec 60,6 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire Kizza Besigye, qui a été brièvement arrêté au cours de la journée, obtient 35,6 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 67,6 p. 100. L’opposition du Forum pour le changement démocratique, formation […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard CALAS, Odette GUITARD, Henri MÉDARD, « OUGANDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ouganda/