OSTÉICHTHYENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire paléontologique des ostéichthyens

Les plus anciens représentants des deux grands groupes actuels d'ostéichthyens, les actinoptérygiens et les sarcoptérygiens, apparaissent dès le début du Dévonien, il y a 415 millions d'années, voire peut-être à l'extrême fin du Silurien, il y a 418 millions d'années. À cette époque, ils sont essentiellement représentés par les sarcoptérygiens, notamment les précurseurs des dipneustes (cf. dipneustes), alors que les actinoptérygiens restent extrêmement rares. C'est à la fin du Dévonien, il y a 360 millions d'années, alors que les poissons sarcoptérygiens se font plus rares, que les actinoptérygiens deviennent plus abondants dans les écosystèmes marins, pour connaître une première radiation évolutive à partir du Carbonifère, il y a environ 350 millions d'années. Au cours du Carbonifère et du Permien, les sarcoptérygiens s'éteignent progressivement, à l'exception des actinistiens (cœlacanthes), des dipneustes, et des descendants terrestres des poissons tétrapodomorphes (cf. tétrapodomorphes), les tétrapodes, qui survivent jusqu'à nos jours. Une compétition écologique s'installe alors dans le milieu marin entre les actinoptérygiens et les chondrichthyens, mais, dès le Trias, il y a 250 millions d'années, les néoptérygiens (cf. actinoptérygiens) montrent une extraordinaire capacité de diversification, qui, avec l'apparition des téléostéens (cf. téléostéens) préfigure la diversité de ce qui constitue la majorité des poissons ostéichthyens actuels.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Ostéichtyens actuels

Ostéichtyens actuels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ostéichthyens : Amia calva

Ostéichthyens : Amia calva
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  OSTÉICHTHYENS  » est également traité dans :

ACANTHODIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques anatomiques »  : […] Les acanthodiens sont caractérisés par de longues épines osseuses situées à l'avant de leurs nageoires paires, mais aussi de leurs nageoires impaires dorsales et anale (cf. figure ). Leurs écailles minuscules et quadrangulaires montrent, en coupe, une base osseuse massive et une couronne constituée de couches de dentine se succédant comme les pelures d'un oignon. Souvent désignés dans les ouvrage […] Lire la suite

ACTINOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 759 mots
  •  • 9 médias

Au sein des vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, les actinoptérygiens ( Actinopterygii Cope, 1887) sont, avec les sarcoptérygiens, l'un des deux groupes d'ostéichthyens. Ils comptent dans la nature actuelle 23 712 espèces de poissons, dont l'immense majorité sont des téléostéens. Comme tous les ostéichthyens, ils présentent de grandes plaques osseuses dermiques couvrant la tête et la ceintur […] Lire la suite

DIPNEUSTES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 222 mots
  •  • 4 médias

Les dipneustes sont des poissons osseux ( ostéichthyens) des fleuves et marécages tropicaux ou équatoriaux. Ils sont caractérisés par un grand nombre de spécialisations très poussées (plaques dentaires sur les mâchoires, etc.), mais ils partagent avec les vertébrés terrestres (tétrapodes) plusieurs caractères (poumons, narines internes, structure du cœur) dont la nature a longtemps été discutée […] Lire la suite

ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

  • Écrit par 
  • Gaël CLÉMENT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une histoire des vertébrés à mâchoires longtemps considérée comme admise »  : […] La faune des vertébrés actuels est représentée par des animaux sans mâchoires (lamproies et myxines) et par deux grands groupes d'animaux à mâchoires : les chondrichthyens (requins, raies et chimères) et les ostéichthyens. Ce dernier groupe est lui-même composé des poissons à nageoires rayonnées (esturgeons, espadons, saumons, etc.) et d’animaux à nageoires ou pattes charnues (cœlacanthes, dipneu […] Lire la suite

GNATHOSTOMES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 142 mots
  •  • 2 médias

Les gnathostomes (du gr. gnathos , mâchoire, et stoma , bouche) représentent un groupe majeur de vertébrés défini par la présence de mâchoires fonctionnant verticalement et généralement pourvues de dents, telles nos propres mâchoires. Dans la nature actuelle, les gnathostomes comprennent environ 50 800 espèces, comprenant la plupart des poissons, mais aussi tous les tétrapodes (cf.  tétrapodomorph […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Rappel anatomique »  : […] La structure du pterygium ichthyen est extrêmement variable. On trouvera aux articles acanthodiens , actinoptérygiens , chondrichthyens , crossoptérygiens , dipneustes et placodermes des détails sur l'anatomie des nageoires paires de ces différents groupes. Il suffira donc de rappeler quelques notions générales sur la structure des nageoires paires et des ceintures. Chez les Sélaciens (requins) […] Lire la suite

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 059 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le tégument et ses annexes »  : […] La peau des Poissons est formée, comme chez tous les Vertébrés, par un épithélium stratifié superficiel, l' épiderme, recouvrant un tissu conjonctif souvent abondamment fibreux, le derme. L'épiderme comporte plusieurs catégories cellulaires : – La couche basale est faite de cellules peu différenciées qui se multiplient activement pour renouveler les cellules anciennes éliminées vers la surface. Ma […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe JANVIER, « OSTÉICHTHYENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/osteichthyens/