ORIGINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le geste inaugural

Une seconde confusion à éviter consiste à assimiler le recours à l'origine à une revendication du retour. Même lorsqu'elle sert à dénoncer comme illégitime un état actuel, la démarche originaire n'est pas un « primitivisme », car vouloir revenir à un temps premier serait encore accorder du prix au temps. La source de cette confusion, souvent exploitée par les adversaires d'une telle méthode de raisonnement – il suffit de songer, précisément, à ce que l'on a pu attribuer à Rousseau comme rêve de retour à la sauvagerie et à l'état animal –, tient à ce que le procédé, lorsqu'il sert à critiquer la société existante, permet de le faire dans un style radical puisque rien de ce que la tradition a ajouté aux éléments fondamentaux ne parvient à se justifier, aux yeux de qui l'interroge, par la seule force des siècles. Ce qui ne parvient pas à se découvrir une racine dans l'individu originaire est alors vite rejeté comme abus, préjugé, exception irrationnelle.

Mais on ne saurait réduire ce type d'analyse à sa version critique : elle peut tout aussi bien donner lieu à des versions conservatrices. C'est ce que Rousseau reproche à Grotius, et, au xixe siècle encore, le livre d'Adolphe Thiers, De la propriété, utilisera le même recours à l'individu lockien pour assurer sur ses bases la société ébranlée par les journées de juin 1848 et refuser pêle-mêle le socialisme, les ateliers nationaux et l'impôt proportionnel. Tout dépend de ce qu'on place dans l'état originaire, et il est caractéristique qu'aucun des auteurs n'y place exactement la même chose. Ces différences initiales se répercutent donc dans l'état dont l'origine doit rendre compte. Ainsi, dans le cas de la société civile, ceux qui, comme Hobbes, assimilent l'état de nature à un état de guerre rendent nécessaire un abandon total de l'individu à la souveraineté qui sera créée par le pacte social ; au contraire, ceux qui imaginent l'état originaire comme susceptible déjà d'un certain développement pacifique rendent l'urgence du pacte moins pressante, et plus libéral le souverain qui en est issu.

Il faut noter qu'on peut lire dans les deux sens le rapport de l'origine à l'histoire : si cette dernière a davantage la valeur d'une condition de possibilité que d'un commencement, et si son temps n'est pas un passé parce que, au fond, ce n'est pas un temps du tout, réciproquement, le temps réel, celui qui rythme le cours des choses, se voit dans une telle conception refuser toute valeur. Simple réceptacle de principes qui le dépassent, il laisse se dérouler une histoire vide sans y rien modifier. Pour les philosophes des Lumières, parler d'une histoire qui n'est pas celle de l'esprit humain, c'est aligner massacres, guerres et disputes qui n'ont d'autre sens que de réaffirmer quelques principes déjà connus : méfaits de l'ignorance et de la superstition, universalité de la propriété, conséquences détestables de la tyrannie. Si l'origine est ce qui explique, donc ce qui norme, l'histoire réelle n'explique rien, car tout ce qui y a sens y relève d'autre chose qu'elle ; elle ne conserve en propre que l'anecdote.

Il demeure cependant une troisième sorte de temps : celui qui s'ordonne au geste inaugural du Sujet. Car c'est à cette figure que se noue celle de l'origine quand on la pousse dans ses derniers retranchements. En effet, puisque l'origine rassemble, par un geste du Sujet, ce qui était déjà là, dispersé mais somme toute prêt à être rassemblé, il y a donc un avant et un après distribués autour de cet acte fondateur. Bien loin que ce soit l'histoire qui fonde l'origine, c'est donc l'origine qui fait apparaître ce substitut d'histoire très simple – car de l'avant à l'après, rien n'a changé de ce qui était dans les choses ; simplement, le Sujet a porté sur elles un regard constituant. Il suffit de délayer un peu dans la durée ce qui est ainsi inauguré pour découvrir la notion de progrès. Cette dernière, en effet, ne fait guère qu'étaler sur plusieurs instants les conséquences de l'acte subjectif, mais elle demeure dans le même registre puisque ces instants divers s'unissent dans une direction unique, sans régression ni divergence. Seule une hésitation tenant au manque de lumières peut retarder le progrès. Mais on ne découvre a [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ORIGINE  » est également traité dans :

ADAM

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE
  •  • 1 761 mots

Dans le chapitre « De la Bible à la gnose »  : […] Dans la Genèse, un récit plus ancien, bien que placé en second lieu (Gen., ii , 4-25) , décrit la formation de l'homme, modelé avec la glaise du sol, puis animé par le souffle de Dieu, qui en fait un être vivant, placé alors dans un jardin divin planté d'arbres fruitiers luxuriants. Dieu lui interdit de goûter aux fruits de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, l'invite à donner un nom au […] Lire la suite

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 142 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La force du raisonnement philosophique »  : […] Tout comme le jour et la nuit, les saisons, les années et les générations semblent se répéter inlassablement. D'un bout à l'autre de la Terre, il en résulta une conception du temps qu’on a qualifié de cyclique. Comme l’a résumé Mircea Eliade dans son classique Mythe de l’éternel retour (1949), « tout recommence à son début à chaque instant. Le passé n’est que la préfiguration du futur. Aucun évé […] Lire la suite

ANTHROPOMORPHISME

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Production d'objets doués de la forme humaine »  : […] Entendons par là tout objet d'une création effective, d'une ποίησις. Les modalités, biologiques ou techniques, les intentions, esthétiques ou non esthétiques, en sont diverses, et la forme, d'ordre plastique ou graphique, se réfère selon un mode figuratif ou symbolique à la forme humaine comme à son modèle. Cela devrait inclure d'abord tant la « reproduction » de l'homme par l'homme que le modela […] Lire la suite

BOUTANG PIERRE (1916-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-François DUVERNOY
  •  • 711 mots

Né à Saint-Étienne le 20 septembre 1916, Pierre Boutang avait quarante-huit ans de moins que le maître qu'il s'était choisi dès son adolescence : Charles Maurras. En politique, domaine dans lequel l'adhésion implique une appartenance, c'est beaucoup ; d'autant plus que celle-ci n'était pas insignifiante : il s’agissait de l'Action française. Lorsque, en 1935, Pierre Boutang entre à l'École normal […] Lire la suite

CRÉATION - Les mythes de la création

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 5 087 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Chaos »  : […] Selon Hésiode ( Théogonie , 116), le Chaos était avant toutes les choses. Il consistait en brumes et ténèbres, et donna naissance à Erebos et Nuit, à Éros et Désir. Dans les cosmogonies orphiques, Aither et Chaos furent engendrés par Chronos (le Temps) ; du Chaos se forma un œuf d'argent duquel sortit Phanes (Éros). Ces deux conceptions cosmogoniques trahissent une origine orientale. En effet, se […] Lire la suite

CRÉATION - La création dans les synthèses philosophico-religieuses

  • Écrit par 
  • Stanislas BRETON
  •  • 4 051 mots

Les spéculations, philosophiques ou théologiques, sur les « origines » sont à la fois en rupture et en continuité avec les mythes cosmogoniques. Elles s'en écartent par deux traits majeurs : accentuation du rationnel ; réflexion sur l'idée de principe. Ce type de réflexion s'oppose aux traditions légendaires en ce qu'elle réduit le détail des descriptions cosmogoniques qui prolifèrent dans les réc […] Lire la suite

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 234 mots

Dans le chapitre « Les Ioniens »  : […] Vers 600 avant J.-C., Thalès de Milet, le fondateur de l'école ionienne, semble avoir été le premier philosophe qui ait tenté de dégager une théorie cosmologique préscientifique des systèmes magico-religieux babyloniens et égyptiens. En effet, la conception centrale de la cosmologie de Thalès, selon laquelle l'Eau était l'élément primordial de l'Univers, ne doit pas être interprétée littéralement […] Lire la suite

ELIADE MIRCEA (1907-1986)

  • Écrit par 
  • Maurice OLENDER
  •  • 1 263 mots

Né à Bucarest, Mircea Eliade part pour l'Inde après avoir obtenu, à l'âge de vingt et un ans une licence de philosophie. De ce voyage, véritable initiation qui marque toute son œuvre, il rentre en décembre 1931 et commence à rédiger sa thèse sur le yoga. Dans le même temps, il poursuit une carrière d'écrivain et obtient au printemps de 1933 un prix pour son roman Maitreyi. La Nuit bengali (trad. […] Lire la suite

GENÈSE LIVRE DE LA

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 596 mots
  •  • 1 média

Dans la Bible juive (texte massorétique), le Livre de la Genèse a pour titre son premier mot, Bereshit (« au commencement »). Dans la version des Septante, c'est Genesis (« origine »), terme immortalisé par sa latinisation dans la Vulgate. D'une manière large, le titre « Genèse » s'explique par le fait que le livre débute par le récit des origines du monde, de l'homme et des races. Cependant, au […] Lire la suite

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 145 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'Inde à la mer Noire »  : […] Pendant une bonne partie du xix e  siècle, les données archéologiques font défaut, d'autant que l'on recherche la patrie primitive des Indo-Européens très loin en Asie. En effet, dès le xviii e  siècle, l'Inde nouvellement découverte fascine, de Voltaire à Fichte, les intellectuels occidentaux, au point d'y voir une origine alternative à l'Éden biblique. C'est pourquoi les parentés mises en évide […] Lire la suite

Les derniers événements

25 août 2022 Espagne. Approbation de la loi « de garantie intégrale de la liberté sexuelle ».

Cette législation trouve son origine dans une affaire de viol collectif survenue en octobre 2016. Ses auteurs, qui se surnommaient « La Meute », avaient été condamnés à neuf ans d’emprisonnement pour le délit d’« abus sexuel » en avril 2018, avant que la Cour suprême ne requalifie les faits en « viol en réunion » en juin 2019 et ne durcisse les peines en les portant à quinze ans de prison. […] Lire la suite

12-15 août 2022 États-Unis. Attentat contre l'écrivain Salman Rushdie.

L’agresseur de Salman Rushdie, qui est interpellé, est un jeune Américain d’origine libanaise, Hadi Matar, qui se révèle être un admirateur du régime iranien et de son bras armé, les Gardiens de la révolution. L’attentat soulève une vive émotion dans les milieux intellectuels occidentaux. Le 13, Hadi Matar est inculpé d’« agression et tentative de meurtre ». […] Lire la suite

25 juin 2022 Norvège. Attentat islamiste à Oslo.

Un Norvégien d’origine iranienne, Zaniar Matapour, ouvre le feu à l’arme automatique sur des terrasses de café proches du plus ancien bar gay du pays, le London Pub, à Oslo, tuant deux personnes. Le tireur, qui est neutralisé, était connu des services de police pour des faits de violence et pour ses liens avec la mouvance islamiste. La marche des fiertés LGBTQ+ qui devait se tenir le lendemain dans la capitale est annulée. […] Lire la suite

1er-10 juin 2022 France. Auditions devant le Sénat sur les violences survenues au Stade de France.

Constatant qu’« un afflux mal maîtrisé de public excédentaire », doublé de « phénomènes de délinquance […] d’une ampleur inhabituelle », est bien à l’origine des troubles, celui-ci relève des « défaillances » de la part des divers organisateurs. Il estime que le chiffre de « trente à quarante mille » supporteurs britanniques en infraction est à « relativiser ». […] Lire la suite

9-10 juin 2022 Suisse. Contestation de la passivité du pays dans la chasse aux avoirs des Russes sanctionnés.

La première, d’origine socialiste, demandait la création d’une « task force » chargée d’accélérer la chasse aux avoirs des personnalités sanctionnées. La seconde, déposée par les Verts, demandait une meilleure surveillance du marché des matières premières en Suisse, auquel participent plusieurs sociétés russes. Le 10, le Conseil fédéral annonce la reprise du sixième paquet de sanctions contre la Russie adopté fin mai par l’Union européenne (UE). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-François MOREAU, « ORIGINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/origine/