LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les recherches sur l'origine des langues

La démarche de la linguistique historique

La méthode essentielle de la linguistique historique est le comparatisme : on recherche dans les langues dont on veut établir la parenté des similarités grammaticales, comme des analogies dans les systèmes de conjugaisons ou de déclinaisons, et des similarités lexicales, en établissant des listes des mots qui se correspondent de langue à langue, tant sur le plan phonétique que sémantique. Si ces correspondances sont suffisamment systématiques, on en déduit que les langues font partie d'une même famille qui résulte de l'évolution différenciée d'une même langue ancestrale. Les mots qui se correspondent dans ces langues sont alors appelés des cognats.

À travers notamment les travaux de Franz Bopp, le premier grand succès de la méthode comparatiste a été la découverte au xixe siècle de la famille indo-européenne. On a en effet établi la parenté d'un vaste ensemble de langues, comprenant des langues indiennes comme le sanscrit et l'hindi, les langues iraniennes (persan, kurde, ossète, etc.), les langues romanes (le latin et ses descendants français, espagnol, italien, roumain, etc.), les langues germaniques (dont l'anglais, l'allemand, le danois), les langues slaves (dont le russe, le polonais, le serbo-croate), les langues celtiques (irlandais, gallois, gaulois, breton, etc.), et des langues plus esseulées, notamment le grec, l'arménien et l'albanais.

La méthode permet aussi, quand les données sont suffisantes, de reconstruire la langue ancestrale, que l'on appelle la protolangue associée à la famille. Le procédé consiste à découvrir les lois d'évolution phonétique qui ont présidé à la différenciation des langues, et qui sont donc à l'origine des lois de correspondance phonétique mises en évidence lors de la comparaison des langues de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES  » est également traité dans :

DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le renouveau des études diachroniques »  : […] Après les éclatants succès de la linguistique synchronique, les études diachroniques ont à leur tour connu un développement considérable, depuis le tournant des années 1960. Ce renouveau a été dû pour l'essentiel aux apports des recherches sur la typologie et les universaux des langues, ainsi qu'à l'émergence de la notion de « grammaticalisation » dans le cadre de la linguistique cognitive. Dans c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diachronie-et-synchronie-linguistique/#i_86925

DUCLOS CHARLES PINOT (1704-1772)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 431 mots

Écrivain breton, né et mort à Dinan, très récemment sorti de l'oubli parce qu'on a pu voir dans son Commentaire sur la Grammaire générale et raisonnée de Port-Royal (publié en édition posthume) une des sources principales de l' Essai sur l'origine des langues de J.-J. Rousseau (cf. J. Derrida, De la grammatologie , Paris, 1965), D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-duclos/#i_86925

ÉTYMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 5 463 mots

Dans l'usage commun, étymologie désigne soit en général la science de la filiation des mots, soit en particulier l'origine de tel ou tel mot. Il est donc difficile d'en donner une définition scientifiquement rigoureuse. En effet, l'étymologie possède une très longue histoire qui, durant des siècles, l'attacha à la philosophie autant qu'à la linguistique ; son objet même est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etymologie/#i_86925

FABRE D'OLIVET ANTOINE (1768-1825)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 989 mots

Il est le plus notable, sans doute, des ésotéristes non chrétiens du xviii e siècle français. Fabre d'Olivet découvre en 1795 la Philosophie de la Nature (1769) du déiste Delisle de Sasles, ouvrage à succès qui l'influence beaucoup. Peu après, ruiné, Fabre doit vivre surtout de sa plume et d'un emploi au ministère de la Gue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-fabre-d-olivet/#i_86925

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « L'arbre des langues et des gènes »  : […] Colin Renfrew va contourner ces difficultés en devenant partie prenante d'un modèle plus médiatisé encore, celui de l'origine unique des langues et des gènes. À partir de la fin des années 1980 en effet, une hypothèse ancienne (elle remonte à la Bible !), celle d'une origine unique de toutes les langues du monde, est développée par les linguistes américains Joseph Greenberg et Merritt Ruhlen, sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_86925

LANGAGE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 304 mots

Dans le chapitre « L’énigme de l’origine des langues »  : […] La thèse de l’arbitraire du signe va néanmoins soulever une difficulté entrevue par Platon. Si aucun lien logique n’unit le mot à la chose, il a fallu des conventions entre les membres des différentes sociétés pour s’accorder sur le langage. Nous abordons ici la question insoluble de l’ origine des langues . Car, s’il a fallu des conventions, comment les hommes ont-ils pu contracter les uns avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-notions-de-base/#i_86925

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Linguistique et sciences de la nature »  : […] Nous avons comparé jusqu'ici le code verbal avec d'autres systèmes de signes qui présupposent le langage qui l'accompagne et qui sont susceptibles d'être traduits dans le registre verbal. Les comparaisons auxquelles on va procéder maintenant en recourant aux sciences de la nature font apparaître des isomorphismes qui ne supposent plus du tout l'antériorité du langage humain. C'est l'intérêt philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_86925

LANGUE ORIGINELLE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 748 mots

De prime abord, une distinction s'impose entre langue originelle et premiers langages. L'une ressortit au mythe de la matrice originelle d'où serait issue toute créature ; elle se réfère à l'idée d'une puissance divine engendrant un couple initial dont l'humanité tout entière formerait la descendance. Les autres impliquent, dans la perspective du transformisme, l'apparition en diverses régions du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-originelle/#i_86925

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 357 mots

Dans le chapitre « Langues isolantes, agglutinantes et flexionnelles »  : […] L'attention particulière portée à la comparaison des langues, aux fins de reconstruction de la « langue » ou du prototype d'origine, conduit à élaborer diverses classifications. Hypothèses qui visaient essentiellement à expliquer l'évolution des langues depuis l'origine. Ainsi de la classification, héritée du xix e  siècle, en langues isolantes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-des-langues/#i_86925

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le renouveau des approches diachroniques »  : […] Le renouveau des approches diachroniques, auquel on assiste depuis quelques décennies, procède de deux ordres de facteurs. En premier lieu, la linguistique historique s'est trouvée, de fait, confrontée aux débats récents sur l'origine des langues et du langage, qui conduisent à s'interroger, en amont de l'indo-européen, sur la possibilité de reconstruire quelques « super-familles » originelles, v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_86925

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « La paléoanthropolinguistique, ou la question de l'origine des langues et du langage »  : […] À date récente, les chercheurs se sont tournés vers la question, longtemps refoulée par les linguistes, de l'origine des langues et du langage. S'inspirant de la méthode qui a conduit à reconstruire l'indo-européen, ils se sont interrogés sur la possibilité de remonter plus loin, et de trouver un ancêtre commun à cette famille de langues et à d'autres familles. À cette question, plusieurs types d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_86925

MÜLLER FRIEDRICH MAXIMILIAN dit MAX (1823-1900)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 947 mots

Indianiste, linguiste, mythologue d'origine allemande, Friedrich Maximilian Müller a laissé une œuvre qui, avec ses vingt volumes, ouvrait un chemin de crête dans le massif nouvellement découvert de l'histoire des religions. Sanskriste, élève de Burnouf à Paris, chargé par la Compagnie des Indes d'éditer le Rig-Veda , il enseigna à Oxford de 1850 à 1876, avant de se consacrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muller-friedrich-maximilian-dit-max/#i_86925

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Du sens opposé des mots primitifs »  : […] Les conceptions d'Abel ont été très discutées, notamment en raison des exemples qu'il emprunte à l'égyptien ancien, ainsi qu'à d'autres langues et dont beaucoup apparaissent, au jour de la linguistique moderne, totalement controuvés (É. Benveniste, 1966). Cependant, même aujourd'hui, certains auteurs considèrent que la discussion n'est pas tout à fait close et accordent encore un certain crédit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_86925

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Art »  : […] Si l' art romantique semble se définir par ses thèmes et par la galerie de ses héros plutôt que par ses formes, c'est que le romantisme a plus facilement et plus vite trouvé son expression littéraire. En fait, il s'agit d'indices plus que d'éléments constituants. Et, si l'on envisage le romantisme non pas comme une simple appellation qui couvre indistinctement une tranche chronologique, mais comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_86925

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard VICTORRI, « LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/