ORIGINE DE LA VIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'origine de l'homochiralité

La chimie organique fournit des molécules carbonées asymétriques, mais, en l'absence de forces physiques asymétriques fortes, les énantiomères L et D d'une même molécule asymétrique sont produits en égale abondance. On obtient un mélange dit « racémique » (de racemus, « raisin ») en souvenir de l'analyse de l'acide tartrique racémique effectuée par Pasteur en 1850 (il démontra que ce composé ne dévie pas la lumière polarisée, car il est composé, en parties égales, d'une forme qui dévie la lumière polarisée à droite et d'une forme qui la dévie à gauche).

On distingue essentiellement deux théories pour expliquer l'émergence de composés homochiraux. La première fait appel à des fluctuations dues au hasard. La seconde fait appel à une asymétrie physique de la Terre, voire de l'Univers.

Les tenants de la théorie des fluctuations aléatoires arguent du fait qu'un mélange racémique n'est jamais exactement équilibré. Si le nombre de molécules est grand, des fluctuations peuvent favoriser l'une des formes, au hasard. Par exemple, dans une population de 10 millions de molécules (cellule simple d'algue bleue, par exemple), la probabilité de trouver un excès de 0,02 p. 100 en l'une des formes est de 50 p. 100. En théorie, ce léger excès peut être amplifié par des mécanismes autocatalytiques. Le chlorate de sodium fournit une belle illustration expérimentale. Les édifices cristallins de ce sel sont asymétriques bien que les molécules qui les constituent ne soient pas chirales. Lorsque les cristallisations s'effectuent dans une solution au repos, un nombre égal de cristaux (+) et (—) sont formés pour chaque échantillon. En revanche, lorsque la solution est soumise à un tourbillon, 99,7 p. 100 des cristaux d'un échantillon ont la même chiralité, soit (+), soit (—). Le premier germe asymétrique formé communique son asymétrie aux autres molécules (on parle alors d'ensemencement autocatalytique). Le quartz offre un autre exemple de rupture de symétrie. À l'état fondu, il ne présente pas d'asymétrie. À l'état cristallisé, il existe sous deux formes spéculaires (+) et (—). Le quartz (—) absorbe préférentiellement la L-alanine, un acide aminé protéique, avec une préférence pouvant aller jusqu'à 20 p. 100. Il existe bien des régions où le quartz (—) prédomine, mais l'examen attentif de tous les échantillons de quartz collectés de par le monde révèle une répartition rigoureusement équitable entre quartz (—) et quartz (+). Dans ces conditions, il est difficile d'attribuer au quartz un rôle déterminant dans le choix des acides aminés L.

La seconde théorie fait appel à une asymétrie fondamentale de la matière. On sait depuis les années 1950 que le principe de parité de Leibniz est violé dans le cas des interactions atomiques faibles. D'une manière générale, un électron possède une hélicité « droite » lorsqu'il se déplace dans la direction de son spin ; son hélicité est « gauche » lorsqu'il se déplace dans le sens opposé à son spin. Les deux hélicités participent à égalité aux interactions fortes, électromagnétiques et gravitationnelles. En revanche, les forces faibles privilégient les électrons gauches, comme le montrent les expériences utilisant la radioactivité du cobalt 60, dont les noyaux se désintègrent en émettant des rayons β (électrons), des neutrinos et des antineutrinos. On a bien sûr essayé d'exploiter cette asymétrie fondamentale pour expliquer l'homochiralité du vivant. Les électrons β sont trop énergétiques pour être utilisés directement dans des réactions chimiques. Ralentis par une cible, ils émettent un rayonnement γ, lui-même polarisé circulairement, qui est utilisé pour dégrader sélectivement des mélanges racémiques d'acides aminés. Après dix ans d'irradiation, un mélange racémique de leucine subit une radiolyse de 48 p. 100, mais aucune dégradation asymétrique n'a pu être observée.

Puisque les électrons sont intrinsèquement gauches, les formes L et D d'une même molécule asymétrique ne sont pas exactement l'image l'une de l'autre dans un miroir, l'une sera L à électrons gauches tandis que l'autre sera D à électrons gauches. Ce ne sont pas de vrais énantiomères, puisque la véritable image d'une molécule L serait une molécule D faite d'électrons droits (en fait, des positons droits d'antimatière). Les deux formes n'auront donc pas exactement la même énergie. Les acides aminés L sont très légèrement plus stables que les acides aminés D non naturels. Cependant, l'avantage est infime, puisqu'il représente un excès d'une molécule d'acide aminé L dans une population de 1017 molécules de racémiques L et D. En termes de vitesse de réaction, l'isomère L va réagir 1,000 000 000 000 000 01 fois plus vite que l'isomère D. Il faut donc impérativement amplifier cette très légère préférence. Des modèles théoriques d'amplification cinétique ont été proposés, en particulier par Dilip Kondepudi en 1985. Les systèmes ouverts (traversés par un flux de matière) autocatalytiques placés loin de l'équilibre peuvent rompre spontanément la symétrie chirale. C'est ainsi que la différence de 10—17 dans la vitesse de réaction des acides aminés de la série L par rapport à celle des acides aminés D conduit à un enrichissement de 98 p. 100 en acides aminés de la série L dans un lac de 1 kilomètre de diamètre et de 4 mètres de profondeur, et ce au bout de 15 000 ans. Mais les acides aminés racémisent spontanément ; un acide aminé optiquement pur (L ou D) se transforme lentement en un mélange de formes L et D. On risque ainsi de perdre rapidement le bénéfice de l'amplification. La demi-vie d'un acide aminé L ou D est de 100 000 à 1 000 000 d'années, en moyenne. Dans certains cas, la demi-vie peut être ramenée à 100 ans. Les modèles d'amplification intègrent cette racémisation, et Dilip Kondepudi reste optimiste quant aux chances de succès de telles amplifications. Cet optimisme n'est pas partagé par l'école russe conduite par Vitalii Goldanskii. Selon ses calculs, l'enrichissement en un type d'énantiomère (L ou D) ne dépasserait pas 0,01 p. 100 en 4,5 milliards d'années, ce qui, de toute évidence, est beaucoup trop faible pour avoir généré la rupture de symétrie du vivant.

La lumière polarisée circulairement reste, à ce jour, le facteur physique asymétrique le plus efficace. Des synthèses et des dégradations sélectives ont été obtenues, en 1974, par Henri Kagan à la faculté d'Orsay (France) en utilisant l'absorption préférentielle de l'une des deux composantes circulaires de la lumière par les molécules asymétriques. Où trouver, sur la Terre, une source de lumière polarisée circulairement ? 0,1 p. 100 du rayonnement solaire est polarisé circulairement au lever et au coucher du soleil, en raison de la diffusion des aérosols. La polarisation du matin et du soir est de même amplitude, mais de signe opposé : la composante droit [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ORIGINE DE LA VIE  » est également traité dans :

ARCHÉEN

  • Écrit par 
  • Hervé MARTIN
  •  • 3 026 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] Si l'on ne connaît pas avec précision la date de l'apparition de la vie, il est certain que celle-ci s'était déjà bien développée à l'Archéen. Les plus anciennes traces de vie reconnues à ce jour de manière indubitable sont les stromatolithes de North Pole, dans le craton de Pilbara en Australie, qui sont datés à ~3,5 Ga ( 3) (Van Kranendonk, 2006). Ces stromatolithes sont des encroûtements calc […] Lire la suite

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 646 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Argiles et origine du monde vivant »  : […] L' origine de la vie pourrait se trouver dans les propriétés catalytiques des surfaces des minéraux argileux qui auraient favorisé la polymérisation de molécules organiques complexes capables de donner naissance à des structures moléculaires aussi complexes que l'ARN. Les phyllosilicates auraient alors non seulement fourni les surfaces catalytiques nécessaires à la synthèse des molécules complexe […] Lire la suite

ARN (acide ribonucléique) ou RNA (ribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 2 764 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde ARN originel ? »  : […] Le scénario évolutif en question postule l'existence passée d'un ARN primitif, ancêtre moléculaire de toute forme de vie, capable de mettre en œuvre les fonctions essentielles des acides nucléiques, et des protéines contemporaines, lors d'une étape clé de l'histoire du vivant. L'hypothèse repose sur l'interprétation de certains actes métaboliques actuels et sur de nombreux résultats expérimentaux […] Lire la suite

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  • , Universalis
  •  • 5 064 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine de la vie »  : […] de l’origine de la vie a toujours suscité la passion. Longtemps apparemment réglée par l’affirmation d’une création divine, du moins en Occident, entretenue par l’idée aristotélicienne de génération spontanée, elle n’est abordée scientifiquement que depuis le xvii e  siècle. Dans le débat largement philosophique et religieux sur préformation et épigenèse dans le développement de l’embryon, on s’a […] Lire la suite

BIOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • François RAMADE
  •  • 3 428 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diversité morphologique et fonctionnelle des êtres vivants »  : […] Peu variés en ce qui concerne leur composition chimique fondamentale, les êtres vivants présentent une diversité morphologique considérable. Cette diversité n'affecte pas seulement les détails – il existe plusieurs millions d'espèces animales et végétales –, elle est plus encore marquée par une différenciation profonde de nombreux types structuraux (les diverses classes et embranchements). Une tel […] Lire la suite

CAMERARIUS RUDOLPH JACOB (1665-1721)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie PRÉVOST
  •  • 746 mots

D'une famille d'intellectuels, Rudolf Camerarius est le fils d'Elias Rudolph, docteur en philosophie et en médecine, qui fut professeur, puis recteur de l'université de Tübingen et membre de la célèbre Academia Caesareo-Leopoldina naturae curiosorum. Après de brillantes études, il quitte à vingt ans Tübingen pour faire, comme il était de règle dans la bonne société, son tour d'Europe occidentale, […] Lire la suite

CASSINI-HUYGENS (MISSION)

  • Écrit par 
  • Athéna COUSTENIS
  •  • 4 175 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Titan »  : […] Titan est un paradis organique qui devrait pouvoir nous éclairer sur l'évolution chimique menant à la vie. Sous l’influence du flux solaire et des particules cosmiques, les principaux constituants atmosphériques – le diazote et le méthane – évoluent chimiquement et produisent des composés organiques complexes (essentiellement des hydrocarbures comme l’éthane, l’acétylène et le propane, ou des nit […] Lire la suite

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 834 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie prébiotique »  : […] Comment la vie est-elle née sur la Terre ? Plus précisément, puisque de nombreuses molécules organiques, qu'on peut imaginer primordiales, existent dans l'espace interstellaire, quels sont les scénarios les plus raisonnables pour leur autoassemblage en biopolymères, puis en protocellules ? Un pas important fut acquis lorsque Thomas Robert Cech (né en 1947) et Sidney Altman (né en 1939) démontrèr […] Lire la suite

CHIMIE PRÉBIOTIQUE, en bref

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 239 mots

Dans le numéro daté du 15 mai 1953 de la revue scientifique américaine Science , Stanley L. Miller, doctorant de Harold Urey à l'université de Chicago, relatait le résultat d'une expérience imaginée pour simuler les phases initiales de l'évolution chimique terrestre. L'idée d'une évolution chimique aboutissant à des molécules biologiques à partir de composés simples avait été esquissée par Charles […] Lire la suite

COMÈTES

  • Écrit par 
  • Myriam DÉTRUY
  •  • 4 339 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les comètes ont-elles apporté l'eau des océans ? »  : […] Depuis le début des années 1990, cette théorie revient régulièrement dans le débat sur l'origine de l'eau terrestre. Comme l'eau, sous forme de glace, est la principale composante des comètes et que ces dernières existent par dizaines de milliards, elles pourraient avoir massivement bombardé la Terre pendant la jeunesse du système solaire. En s'écrasant sur notre planète à peine formée, sèche et e […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15 janvier 2021 France. Condamnation d'un propagateur et recruteur djihadiste.

d’origine bosniaque connu sous le nom d’Abd’al Muhaymin al-Bosnie à une peine de quinze ans de prison assortie d’une période de sûreté de dix ans et d’une interdiction à vie du territoire français pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Accusé par le parquet d’être un « incubateur » de projets terroristes, celui-ci […] Lire la suite

16-21 juillet 2020 Royaume-Uni. Publication d'un rapport parlementaire sur les ingérences russes.

d’origine russe et que de nombreux Russes proches du président Vladimir Poutine sont « très bien intégrés dans le monde politique et économique britannique ».  […] Lire la suite

24 janvier 2019 Union européenne – Autriche. Lancement par Bruxelles d'une procédure contre l'Autriche.

vie du pays d’origine des travailleurs dont les enfants vivent à l’étranger, en violation du règlement européen sur la coordination des systèmes de sécurité sociale d’avril 2004. […] Lire la suite

24 octobre 2018 Autriche. Adoption d'une loi indexant les allocations familiales sur le pays d'origine.

vie du pays d’origine des travailleurs dont les enfants vivent à l’étranger. La Commission européenne annonce qu’elle pourrait engager une procédure d’infraction contre cette mesure qui viole le droit européen. […] Lire la suite

12-26 février 2014 Venezuela. Mouvement de protestation

l'origine des violences du 12, se livre à la police. Le 26, le président Maduro convoque une « conférence pour la paix » réunissant des représentants du pouvoir et de l'opposition. La Table de l'unité démocratique, qui regroupe les principaux partis d'opposition, boycotte la réunion.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

André BRACK, « ORIGINE DE LA VIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/