ORIENT ANCIEN

ACHÉMÉNIDES

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 3 156 mots
  •  • 2 médias

La dynastie perse des Achéménides , aux débuts légendaires, n'a d'abord régné que sur son peuple ; puis, après avoir conquis ( vi e  s. av. J.-C.) tous les pays du reste de l'Orient, jusqu'à l'Asie centrale et à l'Inde, elle s'est trouvée, jusqu'à sa disparition (330 av. J.-C.), à la tête d'un empire d'une étendue (6 millions de kilomètres carrés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achemenides/#i_15139

AKKAD

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 2 881 mots
  •  • 3 médias

Akkad (du sémitique Akkadû, forme à laquelle le scribe préférait Agadé) désigne à la fois une « ville de royauté » du III e  millénaire avant J.-C. et la partie nord de la Babylonie. Du nom de la cité dérive le terme akkadien , qui sert à qualifier la dynastie royale d'Akkad, la population sémitique établie à cette époque en Babylonie et son langage. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akkad/#i_15139

AMMONITES, Orient ancien

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 246 mots

Tribu araméenne qui, au ~ xii e  siècle, s'installa en Transjordanie pour occuper un territoire mal défini au nord de Moab, près du cours supérieur du Yabboq. Le récit populaire de la Genèse ( xix , 30-38) confirme l'ascendance araméenne des Ammonites : ceux-ci descendraient de Ben Ammon, fils incestueux de la fille cadet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonites-orient-ancien/#i_15139

AMORRITES ou AMORRHÉENS

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 729 mots

Amorrites, ou Amorrhéen, est un nom de peuple que les orientalistes ont tiré du mot akkadien Amourrou , par lequel les Mésopotamiens désignaient la région située à l'ouest de leur pays et aussi ses habitants. Comme les Amorrites n'ont pas écrit leur langue, nous ne les connaissons que par les scribes mésopotamiens, qui ont laissé, à ce sujet, des écrits de deux genres : d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amorrites-amorrheens/#i_15139

ANTIOCHE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 2 585 mots

Comme sa rivale Alexandrie, Antioche nous offre l'exemple d'une grande cité hellénistique, centre commercial et foyer de culture, devenue un des pôles du christianisme ancien. Parallèles et souvent opposées à celles d'Alexandrie, les tendances de sa tradition exégétique et théologique se retrouvent encore vivantes dans la théologie de l'Église d'aujourd'hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioche/#i_15139

ANTOINE ou MARC ANTOINE, lat. MARCUS ANTONIUS (83-30 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 660 mots

Marc Antoine, général et homme politique des dernières années de la République romaine, est resté dans l'histoire comme le fidèle lieutenant de Jules César, qui tomba amoureux de la reine d'Égypte Cléopâtre et fut vaincu par Octave (futur empereur Auguste) à la bataille d'Actium (31 av. J.-C.). À travers les portraits que les historiens en tracent, Marc Antoine apparaît comme une sorte de force de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-marc-antoine/#i_15139

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

On groupe, sous le nom d'Araméens, une confédération de tribus qui parlaient un langage nord-sémitique et qui, entre le xi e et le viii e  siècle avant J.-C., occupèrent le pays d'Aram, région englobant des territoires assez étendus au nord de la Syrie. À la même époque, certaines de ces tribus, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_15139

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 702 mots
  •  • 7 médias

Les noms d'Assyrie (pays) et d'Assyriens (peuple) ont été tirés par les Modernes du nom ancien, Assour, qui désignait, selon les cas, un dieu, un pays ou une ville. L'Assyrie était une contrée de Haute- Mésopotamie, dont la population parlait un dialecte sémitique, très proche du babylonien. Les quatorze siècles de l'histoire des Assyriens donnent l'exemple le plus achevé de l'évolution de la comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assyrie/#i_15139

BABYLONE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 7 315 mots
  •  • 14 médias

Babylone, qui doit à son prestige un passé légendaire et une étymologie « populaire » (Babylone, Porte du dieu), avait une réalité politique. Elle apparaît brusquement comme une grande ville, et, de 1894 à 301 environ avant J.-C., des Amorrites aux Macédoniens, des conquérants étrangers la choisissent comme capitale, y fondent des dynasties et construisent là forteresses, murailles, palais et tem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babylone/#i_15139

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 876 mots
  •  • 1 média

Les pionniers de l' archéologie proche-orientale, au xix e  siècle, entendaient surtout confirmer sur le terrain les informations tirées de la Bible. À cette époque, en effet, la Bible était considérée pratiquement comme un document historique. Cependant, les théologiens protestants allemands avaient commencé à lui appliquer les principes de la mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-bible-et-archeologie/#i_15139

CAILLOU MICHAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 218 mots

Acquis en 1800 par le cabinet des Antiquités sur instruction du ministre de l'Intérieur, et aujourd'hui conservé au cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France, le caillou Michaux porte le nom de son inventeur, le botaniste André Michaux (1746-1802) qui l'avait ramené dans ses bagages en 1786 au retour d'une expédition accomplie en Mésopotamie et en Perse. Il date du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caillou-michaux/#i_15139

CLEUZIOU SERGE (1945-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 434 mots

Archéologue et orientaliste. Serge Cleuziou, né le 11 janvier 1945 à Épieds-en-Beauce (Loiret), conduit des études de lettres modernes puis d'histoire et devient instituteur. En 1974, il obtient un doctorat en archéologie orientale de l'université de Paris-I. Ses premières fouilles sur le site de Tureng Tepe (Iran) sont interrompues à la fin des années 1970 par la révolution islamique et la ferme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-cleuziou/#i_15139

CROISSANT FERTILE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 391 mots

Entité géographique assez imprécise du Moyen-Orient. L'expression de Croissant Fertile, qui a surtout un intérêt historique, a été forgée par l'archéologue américain Breasted, au début du xx e  siècle, pour désigner la région peuplée de sédentaires qui s'étend en fer à cheval autour de l'avancée du désert syro-arabique ou Badia ech-Cham (Chamiyé)  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissant-fertile/#i_15139

DESHAYES JEAN (1924-1979)

  • Écrit par 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 1 003 mots

Né à Paris le 11 février 1924, Jean Deshayes, après des études à l'École normale supérieure, fut membre de l'École française d'Athènes de 1949 à 1952. Il passa ensuite plusieurs années au Liban, d'abord comme chercheur au CNRS puis, à partir de 1958, comme pensionnaire de l'Institut français d'archéologie de Beyrouth. Professeur d'archéologie orientale à l'université de Lyon en 1961, il la quitta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-deshayes/#i_15139

ÉDOM

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 759 mots

Le terme géographique Édom apparaît pour la première fois dans le papyrus Anastasi VI, 54-56 (fin xiii e  s. av. J.-C.) où l'expression des « tribus des Shosou d'Édom » renvoie à des Bédouins d'un territoire situé à l'est du delta égyptien, peut-être plus précisément dans la région montagneuse à l'est de la vallée de l'Arava (Wādī al-'Arabah), au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edom/#i_15139

ÉLAM

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 707 mots
  •  • 2 médias

Pays voisin de la Babylonie situé le long de la rive droite du golfe Persique. Bien que le « tableau des peuples » énumérés dans la Genèse ( x , 22) les range parmi les descendants de Sem, les Élamites étaient un peuple asianique qui parlait une langue encore mal connue, de type agglutinant ; leur écriture utilisait une variété de cunéiformes. Au ~ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elam/#i_15139

ERIDU

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 628 mots

Tell Abu Shahrein, l'ancienne Eridu, se trouve à quelque 15 kilomètres au sud de la célèbre cité d'Ur, en Mésopotamie méridionale. Le site fut surtout exploré de 1947 à 1949 par le Service des antiquités iraquien (F. Safar, M. A. Mustapha et S. Lloyd, Eridu , Bagdad, 1981). Dans le chantier principal, un sondage a traversé dix-neuf niveaux archéologiques superposés. Les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eridu/#i_15139

ESCLAVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE, 
  • Maurice LENGELLÉ, 
  • Claude NICOLET
  •  • 8 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine et développement »  : […] D'abord se pose une question de vocabulaire. Contrairement à ce que les textes élaborés par les juristes romains du ii e ou du iii e  siècle peuvent laisser croire, la conception de l'esclave-chose n'a jamais été la seule en vigueur, à aucun moment de l'histoire grecque ou romaine. C'est là plut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esclavage/#i_15139

HAPIRU ou HABIRU

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 896 mots

Le terme Hapiru (ou, plus fréquemment, le vocable, de valeur équivalente, Sa.gaz ) apparaît dans les textes cunéiformes, depuis le début du ~ II e millénaire et sur des sites disséminés à travers tout le Proche-Orient pour désigner des hommes, auxquels il faut identifier aussi les ‘prm d'Ugarit et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hapiru-habiru/#i_15139

HÉGRA SITE ARCHÉOLOGIQUE D'

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 856 mots

Madā’in Sālih est le nom d'un site archéologique du nord-ouest de l'Arabie saoudite, situé entre les villes de Tabūk, Taymā et Médine et à une vingtaine de kilomètres au nord du bourg d'al-‘Ulā, connu pour avoir été la capitale des royaumes de Dadan et de Lihyān dans la seconde moitié du I er  millénaire av. J.-C. Le nom antique du site est Hégra dans les sources grecques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-hegra/#i_15139

HITTITES

  • Écrit par 
  • Maurice VIEYRA
  •  • 7 199 mots
  •  • 6 médias

La découverte des Hittites est le résultat d'une longue enquête philologique et archéologique qui débute au temps du déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens. Le nom d'un grand pays, en relation avec la cour égyptienne de la XVIII e dynastie, apparaît dès les premiers textes que lit Champollion : le « Heta », dont les pharaons disent avoir reçu le tribut et dont Ramsès I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hittites/#i_15139

JIROFT, Iran

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 087 mots

L'« affaire » de Jiroft a commencé comme un roman policier. Au tout début des années 2000 apparut sur le marché de l'art une série d'objets précieux – des vases en chlorite richement décorés – dont le prix pouvait atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros. La chlorite est une roche métamorphique tendre, dont les teintes vont du gris au vert. De tels vases étaient déjà connus en petit nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiroft-iran/#i_15139

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 020 mots
  •  • 4 médias

Vers 1760 avant notre ère, un petit clan conduit par Abraham quitte Sumer et vient s'installer en Canaan, entre le Jourdain et le littoral méditerranéen. En 135 après J.-C., à l'issue d'une guerre sans merci contre l'Empire romain, l'État juif antique disparaît. L'histoire des Hébreux est celle d'une existence politique qui s'étend entre ces deux dates, sur une période de deux millénaires, dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-des-hebreux/#i_15139

MÈDES

  • Écrit par 
  • Roman GHIRSHMAN
  •  • 4 000 mots
  •  • 1 média

L'apparition en Asie antérieure des éléments iraniens qui faisaient partie de la branche occidentale des Irano-Aryens introduit une nouvelle et importante page dans l'histoire des grandes puissances du Moyen-Orient : l'Assyrie, la Babylonie, l'Élam, l'Urartu. L'arrivée de ces tribus, différentes des autochtones asianiques par leur aspect ethnique, par leur langue, par les formes de leur culture ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medes/#i_15139

MÉSOPOTAMIE - L'écriture cunéiforme

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 3 072 mots
  •  • 5 médias

L'écriture cunéiforme (appelée ainsi d'après son signe de base, en forme de « coin », en latin cuneus ) a constitué le système graphique principal, et longtemps unique, du Proche-Orient asiatique, entre la fin du IV e millénaire et le début de notre ère. Elle fut l'outil essentiel des cultures de ce vaste espace géographique. Nous croyons savoir, d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-ecriture-cuneiforme/#i_15139

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

La Mésopotamie fut, dès le VI e  millénaire et parallèlement à l'Égypte, un haut lieu de civilisation. La Bible en a gardé la trace : le jardin d'Éden, Paradis terrestre de la Genèse, est situé du côté de l'Orient. Les premières fouilles eurent lieu dès décembre 1842, quelques décennies après la redécouverte de l'Égypte, et l'archéologie mésopotamienne fut longtemps à l'av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_15139

MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Adrienne R. WEILL
  •  • 6 882 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Naissance de l'industrie du fer »  : […] Hier encore on pensait que l'industrie du fer ne s'était implantée qu'en Mésopotamie : 160 tonnes de fer – lingots et objets trouvés à Ninive vers 1865 – en témoignaient. Ils datent de l'an 1200 avant J.-C. Plus récemment, Contenau déchiffre une tablette, qu'il date de 1300 environ (fouilles de Boghaz Köy – publiées en 1934) : un roi hittite mentionne le retard d'une livraison. En 1969, A. France- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie/#i_15139

MOAB

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 808 mots

Pays du Proche-Orient ancien situé à l'est de la mer Morte et limité généralement par la rivière de l'Arnon (Wādī al-Mūjib) au nord et le Wādī al-Hāsa au sud. D'après les traditions bibliques (Gen., xix , 30-37, rapporte la ruse par laquelle les deux filles de Loth se sont assuré une descendance), les Moabites étaient un peuple apparenté aux Israélites. Ils s'installèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moab/#i_15139

ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 7 292 mots
  •  • 15 médias

Le phénomène urbain, souvent assimilé au fondement de la civilisation elle-même, apparaît comme une caractéristique majeure de l'organisation des sociétés humaines depuis cinq millénaires, c'est-à-dire depuis le début de l'époque historique proprement dite. Dans l'état présent de la recherche, c'est en pays sumérien, dans la seconde partie du IV e  millénaire, que l'on obs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origines-de-l-urbanisme-au-proche-orient/#i_15139

OSROÈNE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 648 mots

Nom que porte dans l'Antiquité un royaume situé dans le nord-ouest de la Mésopotamie, dans la région d'Édesse (Urfa ou Osroé). Bornée sur trois côtés par le Habbour et l'Euphrate, avec les monts Masios pour limite septentrionale, l'Osroène était l'ancien Bît-Adini, royaume fondé au début du x e  siècle avant l'ère chrétienne par les Araméens et qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osroene/#i_15139

OUGARIT ou UGARIT

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT, 
  • Marguerite YON
  •  • 5 937 mots
  •  • 3 médias

Ougarit (ou Ugarit) est le nom antique d'une cité du II e  millénaire avant J.-C. située sur le tell de Ras Shamra (côte méditerranéenne de la Syrie, à 10 km au nord de Lattaquié), capitale du royaume du même nom. Le nom d'Ougarit est attesté seulement pour la dernière période de son histoire, mais la ville dont les restes couvrent le tell correspond à la dernière phase d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ougarit-ugarit/#i_15139

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'art funéraire »  : […] Les plus anciennes peintures des catacombes , vers le milieu du iii e  siècle, puis les premiers sarcophages chrétiens fixent déjà les épisodes de l'Ancien et du Nouveau Testament que l'on retrouva pour la plupart d'entre eux répétés à l'infini jusqu'au milieu du iv e  siècle dans la peinture (dat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_15139

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

La Palestine, contrée aux limites mal définies et changeantes selon le cours de l'histoire, n'est que la partie méridionale de la région syro-palestinienne – qui constitue, elle-même, la corne occidentale du « Croissant fertile » –, voie de passage privilégiée entre l'Asie et l'Afrique, d'une part, et, d'autre part, façade de l'Asie sur la Méditerranée, fond asiatique du bassin oriental de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_15139

PALMYRE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  • , Universalis
  •  • 2 976 mots
  •  • 6 médias

L'étonnement que l'Anglais Robert Wood ressentit lors de la découverte des ruines de Palmyre, le 14 mars 1751, fut partagé par tous les voyageurs qui lui succédèrent dans cette oasis du désert de Syrie, avant que les fouilles françaises, polonaises, suisses et syriennes ne fassent mieux connaître l'urbanisme de cette ville, marqué par de grandes voies à colonnades, les temples et les tombeaux, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmyre/#i_15139

PARTHES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX, 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 5 321 mots
  •  • 4 médias

S'il est une période obscure dans l'histoire de l'Iran ancien, c'est bien celle des cinq siècles durant lesquels les Parthes imposèrent leur autorité à l'ensemble du plateau iranien . Certes, l'abondance relative des sources étrangères, qui proviennent principalement de l'historiographie gréco-latine, a pu conduire à négliger la recherche de documents proprement iraniens ; l'intérêt qu'on a porté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthes/#i_15139

PEINTURE MÉSOPOTAMIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 357 mots

VII e millénaire avant J.-C. Les plus anciennes peintures murales ayant décoré l'intérieur de maisons ont été découvertes à Chatal Hüyük en Anatolie. Vers — 3000 Le côté du podium adossé au mur du temple de tell Uqair est orné de deux léopards peints. — 2000 Les peintures de la salle 132 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-mesopotamienne-reperes-chronologiques/#i_15139

PERGAME MUSÉE DE, Berlin

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots
  •  • 2 médias

Musée d'art de Berlin, le musée de Pergame (en allemand Pergamon Museum ) regroupe trois institutions distinctes : la collection d'Antiquités classiques (Antikensammlung), le musée des Antiquités du Proche-Orient (Vorderasiatisches Museum) et le musée d'Art islamique (Museum für Islamische Kunst). Construit de 1910 à 1930 par Alfred Messel et Ludwig Hoffmann, à l'emplacement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-de-pergame-berlin/#i_15139

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Pour tenter de saisir ce qu'a été dans sa continuité l'histoire de la Perse antique, des origines à la conquête arabe, il faut retenir au moins trois données importantes : le premier peuple, les Élamites, qui ait imposé sa marque au sud-ouest de l'Iran n'est pas d'origine iranienne, mais son influence sur les siècles postérieurs semble encore plus profonde qu'on ne le croit aujourd'hui ; d'autre p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_15139

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pourquoi les Nabatéens se sont-ils installés à Pétra ? »  : […] Les raisons qui ont poussé les Nabatéens à s'installer dans un environnement aussi inhospitalier ne sont pas évidentes : les principaux itinéraires commerciaux antiques ne passaient pas précisément par là, l'entrée dans la ville était malaisée, les communications vers l'ouest – et donc vers la Méditerranée – étaient très difficiles et les ressources en eau modestes. À ses origines au moins, Pétra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_15139

PHÉNICIENS

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR, 
  • Paul PETIT
  •  • 6 298 mots
  •  • 2 médias

Les Phéniciens sont un peuple sémitique dont le pays fut ouvert à de multiples influences. Leur civilisation présente pourtant des aspects originaux : activité commerciale et maritime, goût des grandes explorations, découverte de l'alphabet. Les auteurs anciens (Homère, Hérodote, Philon de Byblos) ne donnent des Phéniciens qu'une idée superficielle et souvent défavorable. Les fouilles archéologiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheniciens/#i_15139

PHRYGIE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 1 939 mots

La Phrygie, région de l'Asie Mineure, a connu une extension variable suivant les époques. Au sens large, elle s'étendait sur la plus grande partie du plateau anatolien, de part et d'autre de l'Halys (actuel Kizil Irmak). Le nord-ouest de l'Asie Mineure reçut le nom de Phrygie hellespontique ; mais le cœur de la Phrygie fut, de tout temps, le haut plateau (de 800 à 1 500 m d'altitude) que limite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrygie/#i_15139

SABA REINE DE (Xe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 391 mots

Selon les traditions juive et musulmane, la reine du royaume de Saba, dans le sud-ouest de l'Arabie, aurait vécu vers le x e  siècle avant J.-C. Dans le récit biblique de la vie du roi Salomon (I Rois, x , 1-13), la reine de Saba rend visite à celui-ci accompagnée d'une caravane transportant de l'or, des pierres précieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saba-reine-de/#i_15139

SCHAEFFER CLAUDE (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Jacques-Claude COURTOIS
  •  • 1 012 mots

Né le 6 mars 1898 à Strasbourg (Bas-Rhin), fils d'industriel, Claude Schaeffer fit ses études dans sa ville natale à l'université, puis à Oxford. Très tôt attiré par l'archéologie, il s'attache d'abord à l'étude de la protohistoire régionale et publie plusieurs contributions à l'archéologie alsacienne. Mais l'essentiel de son activité est consacré à l'étude exhaustive de la riche collection Nesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-schaeffer/#i_15139

SCULPTURE EN PIERRE EN MÉSOPOTAMIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 240 mots

VII e -VI e millénaire avant J.-C. Outre les figurines modelées en argile, des statuettes taillées dans la pierre apparaissent à Chatal Hüyük (Anatolie) et à tell es-Sawwan (Mésopotamie), ainsi que des masques funéraires en pierre (grotte de Nahal Hemar, Hébron, Palestine). Fin du V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-en-pierre-en-mesopotamie-reperes-chronologiques/#i_15139

SCYTHES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 3 554 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Guerres et conquêtes »  : […] Suivant les données assyriennes, Cimmériens et Scythes ravageaient dès le viii e  siècle les royaumes de l'Orient ancien et prenaient une part active aux guerres qui opposaient Assyriens, Mèdes et Néo-Babyloniens. Poursuivant les Cimmériens par des jeux d'alliances subtiles, les Scythes conquirent la Médie, la Syrie, la Palestine, ne s'arrêtant qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scythes/#i_15139

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

L'adjectif « sémitique » a été forgé par l'orientaliste allemand A. L. Schlözel dans le tome VIII (1781) du Repertorium für biblische und morgenländische Literatur de J. G. Eichhorn, pour désigner des langues dont la parenté était perçue dès le Moyen Âge par les docteurs juifs : l'hébreu, l'araméen et l'arabe. L'appellation était choisie par référence au « tableau des peuple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semites/#i_15139

STÈLE DE MÉSHA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Cette stèle de basalte noir (106 × 68 × 36 cm) a été découverte le 19 août 1868 par Frederick Augustus Klein , Alsacien au service de la Christian Missionary Society anglicane de Jérusalem, alors qu’il était en visite auprès du cheikh de la tribu des Beni Hamideh à Dhibân, à l’est de la mer Morte. Elle comporte les restes de trente-quatre lignes d’une écriture régulière moa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stele-de-mesha/#i_15139

SUMER

  • Écrit par 
  • André PARROT
  •  • 4 075 mots
  •  • 5 médias

Le terme de Sumer se rapporte à l'une des plus importantes périodes de l'histoire mésopotamienne, une des plus brillantes aussi, si l'on songe à la civilisation et à l'art qu'elle évoque, dont nous sommes d'ailleurs encore tributaires après plusieurs milliers d'années. Est-il nécessaire de rappeler que c'est à ce monde révolu que l'on doit, entre autres, le système sexagésimal, la division de l'he […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sumer/#i_15139

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Syrie avant la conquête arabe »  : […] Les Cananéens autochtones et les Phéniciens qui, vers le milieu du deuxième millénaire, s'étaient mêlés à eux le long des côtes, avaient, au cours des siècles, formé un peuple syro-phénicien ayant une langue et une civilisation propres, et se distinguant des peuples environnants, arabe, égyptien et anatolien. Divisée en petites principautés, soumise par intermittence à l'Égypte à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_15139

SYRIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 9 238 mots
  •  • 7 médias

L'histoire des découvertes archéologiques de la Syrie n'est en rien comparable à celle des pays voisins. À une première et longue période marquée par l'indifférence des archéologues, beaucoup plus soucieux de confirmer les informations tirées de la Bible ou éblouis par les merveilleuses découvertes réalisées en Assyrie ou dans le pays sumérien, succède dans le courant du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie-archeologie/#i_15139

TALENT, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 389 mots

Mesure de poids et unité monétaire la plus répandue dans la Grèce antique, la valeur du talent a pu considérablement varier suivant le système pondéral adopté. Les textes homériques mentionnent un talent d'or dont la valeur a fait l'objet de nombreuses controverses et recherches : valait-il 16,82 grammes d'or, comme le sicle fort babylonien, ou simplement 8,41 grammes, soit la valeur d'un bœuf ? O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/talent-monnaie/#i_15139

UN NOUVEL ART IMPÉRIAL MÉSOPOTAMIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 354 mots

Vers — 2550 Étendard d'Ur (The British Museum, Londres) : panneau de mosaïque en coquille, lapis-lazuli et calcaire rouge qui décrit, parmi d'autres thèmes, une scène de victoire, motif récurrent de la civilisation mésopotamienne, apparemment sans lien dans cette œuvre avec un événement réel. Vers — 2500 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-nouvel-art-imperial-mesopotamien-reperes-chronologiques/#i_15139

ZIGGOURATS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 315 mots

V e millénaire avant J.-C. Les premiers temples sur terrasse apparaissent avec les niveaux XI-VI d'Eridu ; il se pourrait que l'élévation n'ait été due en un premier temps qu'à la présence de décombres qui étaient systématiquement nivelés lors de chaque reconstruction car on ne pouvait pas les enlever en raison de leur caractère sacré. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourats-reperes-chronologiques/#i_15139


Affichage 

Achéménides : tableau généalogique

dessin

Tableau généalogique des Achéménides 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Assur

carte

Assur, capitale de l'Assyrie (d'après W Andrae, « Das Wiederstandene Assur », J C Hinrich, 1930)Le développement de cette ville, dès le IIIe millénaire, est lié au culte du dieu Assur (Ashour) et au commerce avec l'Anatolie (Turquie aujourd'hui) Au milieu du IIe millénaire, elle devient ... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Assyriens

carte

Les Assyriens 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bijoux sumériens

photographie

Bijoux sumériens (vers 2500 av J-C) en or et lapis-lazuli, provenant d'une tombe de la nécropole royale d'Ur, en Mésopotamie Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bogazköy, plateau anatolien, Turquie

photographie

La porte des Lions, entrée de la capitale de l'empire hittite, Bogazköy, Hattusha de son nom antique Cappadoce, Turquie 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Cachet montrant un héros combattant un taureau ailé

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-babylonien, 626-539 avant J-C, Cachet montrant un héros combattant un taureau ailé, pierre bleue Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Chapiteau achéménide

photographie

Chapiteau à protomes de lions sur le site de Persépolis, en Iran Art achéménide Pierre Ve siècle av J-C 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Cité de Mari

dessin

La cité de Mari lors de sa fondation avec son plan circulaire et le canal la raccordant à l'Euphrate (d'après J-C Margueron, « Mari 5 », pp 492, 494, 497, 1987) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cité d'Eshnunna

dessin

La cité d'Eshnunna (vallée de la Diyala, IIIe et début du IIe millénaire) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Code des lois de Hammourabi

photographie

Code des lois de Hammourabi, détail Stèle en basalte Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire paléo-babylonien, règne de Hammourabi, env 1792-1750 avant J-C, Cône portant des inscriptions bilingues, commémorant la construction par le roi Hammourabi de l'enceinte de Sippar, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Coupe en argent doré

photographie

Coupe en argent doré représentant un roi sassanide sur son trône Art sassanide VIe siècle apr J-C Bonham, Londres 

Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

Afficher

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, époque des royaumes amorrites, XXe-début du XVIIe siècle, Tablette en argile portant la dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa par le roi Shamshi-Adad Ier d'Assyrie, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dragon décorant la porte d'Ishtar à Babylone

photographie

Dragon décorant la porte d'Ishtar à Babylone Briques moulées et émaillées Empire néo-babylonien, règne de Nabuchodonosor II, 604-562 avant J-C Musée archéologique, Istanbul 

Crédits : P. Hofmeester/ Shutterstock

Afficher

Ebih-il l'Intendant, Mari

photographie

Ebih-il l'Intendant de Mari Vers 2400 av J-C Albâtre, yeux en coquille et en lapis-lazuli Hauteur: 52,5 cm, largeur : 20,6 cm, profondeur : 30 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Écriture cunéiforme : naissance et évolution du signe «vase»

dessin

Naissance et évolution du signe «vase» 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Écriture hiéroglyphique hittite

photographie

Écriture hiéroglyphique hittite provenant de Karkemish (IXe-VIIIe s av J-C) Musée hittite, Ankara, Turquie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Écriture sumérienne archaïque

photographie

Tablette provenant de Jamdat Nasr (3200-3000 av J-C), en Irak, portant les signes d'une écriture sumérienne archaïque, ancêtre de l'écriture cunéiforme Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Empire perse

carte

L'extension de la domination perse sous les Achéménides (VIe-IVe siècle avant JC) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, seconde moitié du IIe millénaire avant J-C, Empreinte d'un sceau-cylindre, provenant de Babylone, représentant une ziggourat et un personnage - prêtre ou dieu Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Escalier est de l'Apadana

photographie

Les représentants de divers pays de l'Empire achéménide : détail de la frise ornant l'escalier est de l'Apadana, ou salle d'audience de Darius (522-486), Persépolis, Iran Art achéménide 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Exode de prisonniers de Judée avec leur famille. Ninive

photographie

Bas-relief représentant l'exode de prisonniers de Judée avec leur famille Détail Gypse Provient du Palais de Sénnachérib (704-681 av J-C), roi d'Assyrie à Ninive Hauteur: 182,8 cm, largeur: 193 cm, épaisseur: 15 cm British Museum, Londres 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Façade de la salle du trône du palais de Nabuchodonosor II à Babylone

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-babylonien, 612-539 avant J-C Façade de la salle du trône du palais de Nabuchodonosor II à Babylone, briques moulées et émaillées Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Falaise de Béhistun

photographie

Vue générale de la falaise de Béhistun telle qu'elle se présentait aux voyageurs au XIXe siècle Situé en surplomb de l'antique route reliant la Susiane (Élam) à la Mésopotamie, le site conserve de nombreux vestiges archéologiques, dont la très célèbre inscription relatant les hauts... 

Crédits : D.R.

Afficher

Figurines féminines

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Babylone, époques séleucide et parthe, Figurines féminines, albâtre et rubis Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Frise des Archers

photographie

Frise des Archers provenant du palais de Darius, à Suse Art achéménide Fin du VIe siècle av J-C Briques émaillées Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Gudea, prince de Lagash

photographie

Statuette assise de Gudéa, prince de Lagash, dédiée au dieu Ningishzida Diorite noire Hauteur : 46 cm ; largeur : 33 cm, profondeur : 22,5 cm Époque néo-sumérienne Vers 2120 avant J-C Provenance : Tello (ancienne Girsu), Mésopotamie Musée du Louvre, Paris 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Gula, déesse de la Médecine avec son molosse

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, période kassite, 1525-début du XIIe siècle avant J-C, Kudurru au nom du roi Nazimarutash : Gula, déesse de la Médecine, avec son molosse - Borne provenant du temple de Marduk à Babylone, calcaire Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Inscription de Béhistun

photographie

Gravée sur ordre de Darius Ier (522-486 av J-C), l'inscription trilingue de Béhistun est à l'assyriologie ce que la pierre de Rosette est à l'égyptologie 

Crédits : R. Wood/ Corbis

Afficher

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Mésopotamie, début du IIe millénaire avant J-C, Inscription sémitique sur la tête d'un clou de fondation provenant de Larsa, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Investiture de Bahram Ier

photographie

Bas-relief de Shapur représentant Bahram Ier, roi sassanide (273-276), recevant son investiture du dieu Ohrmazd Bishapur (Kazerun), Iran 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Kudurru du roi Mélishipak II

photographie

Kudurru de Meli-Shipak II commémorant un don de terre à son fils Marduk-Apla-Iddina Époque kassite, règne de Meli-Shipak (1186-1172 av J-C) Découvert à Suse où il avait été emporté en butin de guerre au XIIe siècle avant J-C Calcaire Musée du Louvre, ParisMonuments caractéristiques de... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La déesse Ishtar

photographie

La déesse Ishtar, terre cuite, époque babylonienne, vers 1700 av J-C Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Fileuse, bas-relief

photographie

Fragment du bas-relief de la fileuse Mastic de bitume Hauteur : 9,3 cm Période néo-élamite, VIIIe-VIIe siècle av J-C Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La reine Napir-asu

photographie

La reine Napir-asu, épouse du roi d'Élam Untash-Napirisha, fondateur de la ville de Dur-Untash (Tchoga Zanbil), située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Suse, Iran La statue, découverte à Suse, est en bronze Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Deir, Pétra, Jordanie

photographie

Ce monument rupestre de 46 mètres de largeur et 48 mètres de hauteur, plus trapu que la Khazneh, n'est pas un tombeau mais un sanctuaire À l'intérieur, une seule pièce de grandes dimensions au fond de laquelle est aménagé un podium accessible par deux volées de marches C'est le seul temple... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le roi babylonien Nabu-Apal-Iddin est présenté au dieu Shamash

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Babylonie, IXe siècle avant J-C, Le roi babylonien Nabu-Apal-Iddin, introduit par le grand prêtre et suivi par la déesse, est présenté au dieu Shamash, moulage Musée des Antiquités orientales, Istanbul 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Les peuples vaincus apportent leur tribut au roi assyrien Salmanasar III

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, Xe siècle-612 avant J-C, Détail de l'"Obélisque noir" de Salmanasar III, roi du Nouvel Empire assyrien : les peuples vaincus apportent leur tribut, albâtre noir The British Museum, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, période kassite, 1525-début du XIIe siècle avant J-C, Kudurru de Mélishipak II, présentant sa fille à Nanaï, déesse de la Santé (début du XIIe siècle av J-C) - Borne trouvée à Suse, calcaire Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mésopotamie : chronologie comparée avec d'autres civilisations

tableau

Chronologie comparée des civilisations mésopotamienne, égyptienne, des pays bibliques et du monde égéen 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Orant de Larsa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire paléo-babylonien, règne de Hammourabi, env 1792-1750 avant J-C, Orant de Larsa - Ex-voto dédié au dieu Amourrou pour la vie de Hammourabi (env 1760 avant J-C), bronze et feuille d'or Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Palais d'Ardashir Ier

photographie

Les ruines du palais d'Ardashir Ier, roi des Perses (224-241), sur le site de Kur (capitale de la Perse sassanide), actuelle Firuzabad, Iran 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Palais royal, Ébla

photographie

Vue du palais royal d'Ébla, Syrie IIIe millénaire Au premier plan, la salle des audiences 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Pétra: les principaux monuments

carte

Les principaux monuments du site de Pétra © Cartographie R Saupin / Seuil 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plan de Babylone

dessin

Babylone au milieu du Ier millénaire (d'après E Unger, « Babylon », de Gruyter, et d'après M A Beek « Atlas of Mesopotamia »)Mentionnée seulement à partir de la fin du IIIe millénaire, c’est au IIe millénaire, avec la première dynastie amorrite, fondée en 1894 av J­-C, que... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plaque des Enfers

photographie

Plaque de conjuration contre la Lamashtu, dite « plaque des Enfers » Mésopotamie, époque néo-assyrienne, début du Ier millénaire avant J-C Bronze Hauteur : 13,80 cm ; largeur : 8,80 cm ; profondeur : 2,50 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Porte d'Ishtar, Babylone

photographie

Située au nord, la porte d'Ishtar était l’accès principal de la ville, car elle marquait l'entrée de la grande voie processionnelle, Aibur-Shabu Chaque année la statue du dieu Marduk empruntait ce passage pour se rendre dans un temple hors de la ville, l’Akitu À l'entrée de la porte ... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait funéraire

photographie

Portrait funéraire d'un Élamite, provenant de Suse, en Iran Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu

photographie

Le temple consacré à Nabu, dieu de l’écriture et des scribes et fils du dieu Marduk, était le lieu où le nouveau souverain recevait ses insignes royaux La coutume voulait aussi que les apprentis scribes déposent à son entrée une de leurs tablettes d'exercice, peut-être à l'occasion... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, règne d'Assarhaddon, 681-669 avant J-C, Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon, après la destruction de la ville par son père Sennachérib, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Relevé d’inscriptions cunéiformes trilingues

photographie

Des inscriptions trilingues gravées par les rois perses achéménides à Persépolis et à Behistun (Iran) ont permis, à partir du XVIIIe siècle, les premiers déchiffrements de l'écriture cunéiforme des anciens Mésopotamiens Le même texte s'y trouve gravé dans les trois langues de l'Empire... 

Crédits : D'après Carsten Niebuhr, "Description de l'Arabie", 1772

Afficher

Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie

photographie

Sergilla, façade sud de la maison 8, restitution du portique-galerie Au XIXe siècle sont repérées en Syrie du Nord les ruines de sites d'époque romaine et byzantine, « villes mortes » qui se révéleront des villages, abandonnés par leurs habitants, des paysans syriens, à partir du VIIIe... 

Crédits : C. Duvette

Afficher

Rhyton en forme de taureau

photographie

Rhyton (coupe à boire) en forme de taureau Vers 1400-1200 avant J-C Argent, longueur: 17 cm Turquie 

Crédits : W. Forman/ AKG

Afficher

Royaume mède à la première moitié du VIe siècle avant J.-C.

carte

S'étant affranchi de la tutelle des Assyriens, les Mèdes, unis par leur souverain Phraorte, formèrent un État indépendant Celui-ci ayant été un temps soumis à la domination des Scythes, Cyaxare (633-584), fils de Phraorte, le libère et œuvre à son agrandissement, jusqu'à atteindre la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Royaumes de Juda et d'Israël au VIIIe siècle avant J.-C.

carte

Les royaumes de Juda et d'Israël au VIIIe siècle avant J-C 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sceau-cylindre

photographie

Sceau-cylindre, en chorite, de Shar-kali-sharri (vers 2300-2150 av J-C) roi d'Akkad, à droite À gauche, son empreinte Le cartouche est flanqué de deux buffles, la scène domine un fleuve Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Sceau-cylindre et son empreinte

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, période kassite, 1525-début du XIIe siècle avant J-C, Sceau-cylindre et son empreinte : taureaux dressés contre des arbres, calcaire Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sceau-cylindre et son empreinte

photographie

Sceau-cylindre, en chorite, à gauche À droite, son empreinte en argile Le dieu Soleil apparaît au-dessus de la montagne, flanqué de deux gardes armés Hauteur: 3,2 cm Département des Antiquités orientales, musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Scène érotique

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Mésopotamie, début du IIe millénaire avant J-C, Scène érotique - Bas-relief provenant de Tello, terre cuite Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Stèle de Narâm-Sîn

photographie

Cette stèle célèbre la victoire de Narâm-Sîn (2254 env-2218), roi d'Akkad, sur les Lullubi, montagnards du Zagros Calcaire gréseux Hauteur: 200 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone

photographie

Stèle trouvée à Suse, portant le Code de Hammourabi , 282 lois du souverain Le sommet de la stèle est orné d'un bas-relief: le roi reçoit du dieu Shamash les symboles du pouvoir Règne de Hammourabi (1792-1750) Basalte noir Hauteur: 2,225 mètres Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Art Media/ Heritage-Images

Afficher

Stèle funéraire, Marash, Syrie

photographie

Marchand portant une balance pour peser les matériaux Stèle funéraire provenant de Marash, Syrie VIIIe siècle avant J-C Basalte, hauteur: 49 cm, largueur: 31,5 cm 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Tablette cunéiforme, royaume d'Ougarit

photographie

Tablette trouvée sur le site d'Ougarit, écrite en cunéiforme syllabique Ce système était utilisé pour transcrire l'akkadien, la langue diplomatique du Moyen-Orient au IIe millénaire avant J-C 

Crédits : De Agostini

Afficher

Taureau ailé assyrien

photographie

Taureau ailé à tête humaine gardant Sargon II (721-705 av J-C), à Khorsabad, Irak Albâtre gypseux Hauteur : 4,40 m Époque néo-assyrienne Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tchoga Zanbil : ziggourat

dessin

Coupe et plan de la « ziggourat » de Tchoga Zanbil près de Suse (d'après R Ghirshman, « Tchoga Zanbil », t I Paris, 1966) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tepe Gawra, IVe millénaire

dessin

L'amorce d'une organisation urbaine à Tepe Gawra au début du IVe millénaire (d'après A J Tobler, « Excavations at tepe Gawra », vol II, pl 8, University Museum, 1950) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tombeau de Cyrus II le Grand

photographie

Tombeau de Cyrus II le Grand, roi des Perses et des Mèdes, à Pasargades, Iran Édicule en pierre portant un toit à double pente reposant sur une plate-forme à six degrés Après 530 av J-C 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau de la Soie, Pétra, Jordanie

photographie

Le Tombeau de la Soie, dit aussi Tombeau bigarré en raison des grès multicolores dans lesquels il est taillé Il est situé entre le Tombeau Corinthien et le Tombeau à l'Urne, c'est-à-dire dans la partie nord de la nécropole d'al-Khubthah On voit ici la partie supérieure de sa façade, de... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie

photographie

Cette façade est de type hellénisant (fronton triangulaire et frise dorique) Elle abrite une salle de banquet rupestre à banquettes La porte, originellement surmontée d'une lucarne, est encadrée de deux reliefs de lions se faisant face La présence à proximité de deux chambres funéraires... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, Xe siècle-612 avant J-C, Décor du palais du roi Assourbanipal, dernier des grands souverains assyriens, à Ninive : bas-relief représentant sa victoire sur Babylone, gypse The British Museum, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Villes de Mésopotamie

dessin

Villes de Mésopotamie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Villes de Syrie

dessin

Villes de Syrie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran

photographie

Ziggourat construite par le roi d'Élam Untash-Napirisha (1265-1246 env av J-C) à Dur-Untash (Tchoga Zanbil), située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Suse, Iran 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ziggourat d'Ur

photographie

La face nord-est de la ziggourat construite par Ur-Nammu (2111-2094) sous la IIIe dynastie d'Ur Vers 2100 avant J-C, Ur, Irak 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Achéménides : tableau généalogique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Assur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Assyriens
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bijoux sumériens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bogazköy, plateau anatolien, Turquie
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Cachet montrant un héros combattant un taureau ailé
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Chapiteau achéménide
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Cité de Mari
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cité d'Eshnunna
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Code des lois de Hammourabi
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Coupe en argent doré
Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

photographie

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dragon décorant la porte d'Ishtar à Babylone
Crédits : P. Hofmeester/ Shutterstock

photographie

Ebih-il l'Intendant, Mari
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Écriture cunéiforme : naissance et évolution du signe «vase»
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Écriture hiéroglyphique hittite
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Écriture sumérienne archaïque
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Empire perse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Empreinte d'un sceau-cylindre représentant une ziggourat et un personnage
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Escalier est de l'Apadana
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Exode de prisonniers de Judée avec leur famille. Ninive
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Façade de la salle du trône du palais de Nabuchodonosor II à Babylone
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Falaise de Béhistun
Crédits : D.R.

photographie

Figurines féminines
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Frise des Archers
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Gudea, prince de Lagash
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Gula, déesse de la Médecine avec son molosse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Inscription de Béhistun
Crédits : R. Wood/ Corbis

photographie

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Investiture de Bahram Ier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Kudurru du roi Mélishipak II
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La déesse Ishtar
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Fileuse, bas-relief
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La reine Napir-asu
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Deir, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le roi babylonien Nabu-Apal-Iddin est présenté au dieu Shamash
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Les peuples vaincus apportent leur tribut au roi assyrien Salmanasar III
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mésopotamie : chronologie comparée avec d'autres civilisations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Orant de Larsa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Palais d'Ardashir Ier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Palais royal, Ébla
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Pétra: les principaux monuments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Plan de Babylone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Plaque des Enfers
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Porte d'Ishtar, Babylone
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait funéraire
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Relevé d’inscriptions cunéiformes trilingues
Crédits : D'après Carsten Niebuhr, "Description de l'Arabie", 1772

photographie

Restitution du portique-galerie d'une maison de Sergilla, Syrie
Crédits : C. Duvette

photographie

Rhyton en forme de taureau
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie

Royaume mède à la première moitié du VIe siècle avant J.-C.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Royaumes de Juda et d'Israël au VIIIe siècle avant J.-C.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sceau-cylindre
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Sceau-cylindre et son empreinte
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Sceau-cylindre et son empreinte
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Scène érotique
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Stèle de Narâm-Sîn
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone
Crédits : Art Media/ Heritage-Images

photographie

Stèle funéraire, Marash, Syrie
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Tablette cunéiforme, royaume d'Ougarit
Crédits : De Agostini

photographie

Taureau ailé assyrien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tchoga Zanbil : ziggourat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tepe Gawra, IVe millénaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tombeau de Cyrus II le Grand
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tombeau de la Soie, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Villes de Mésopotamie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Villes de Syrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ziggourat d'Ur
Crédits : Bridgeman Images

photographie