O.M.C. (Organisation mondiale du commerce)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 1er janvier 1995, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a succédé au GATT, l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, qui avait été signé en 1947. Sa création, à l'issue d'un cycle de négociations, l'Uruguay Round, qui a duré huit ans et qui s'est achevé en décembre 1993, a marqué une nouvelle étape dans l'organisation du commerce international, entérinée par les accords de Marrakech d'avril 1994. Il ne s'agit plus d'un simple code de bonne conduite entre pays mais d'une législation appliquée par une véritable institution internationale (ce qui n'était pas le cas du GATT). La création de l'Organe de règlement des différends (ORD), une sorte de tribunal chargé d'arbitrer les différends commerciaux, met théoriquement sur un pied d'égalité juridique ses 164 pays membres signataires au 29 juillet 2016 (l’Afghanistan est le dernier pays à être admis) : il donne aux pays en développement la possibilité de se retourner contre les pays riches. C'est la grande nouveauté par rapport au GATT : les pays membres s'engagent à ne pas agir unilatéralement en cas de conflit commercial, mais à recourir au système de règlement multilatéral. Si un contentieux survient, ils disposent de 60 jours pour trouver un terrain d'entente « compatible avec les règles de l'OMC ». À ce terme, si les négociations échouent, l'affaire est portée devant l'OMC : le plaignant demande la création d'une commission d'arbitrage qui établit un rapport dans un délai de six mois maximum. Dans les deux mois suivants, soit le rapport est adopté par l'ORD, soit il est rejeté à l'unanimité, soit il fait l'objet d'un appel. Auquel cas, l'organe d'appel doit rendre son avis dans un délai de deux mois et demi.

OMC (Organisation mondiale du commerce)

Dessin : OMC (Organisation mondiale du commerce)

Dessin

Afghanistan, Afrique du Sud, Albanie, Allemagne, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Belgique, Belize, Bénin, Birmanie (Myanmar), Bolivie, Botswana, Brésil, Brunei, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cambodge,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Création et cycles de négociation

Du GATT à l'OMC

De 1947 à 1994, la principale activité du GATT aura été d'organiser les négociations commerciales multilatérales chargées de libéraliser le commerce mondial. Huit cycles (rounds) se sont succédé, dont les six premiers (Genève, Annecy, Torquay, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

OMC (Organisation mondiale du commerce)

OMC (Organisation mondiale du commerce)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cycles de négociations commerciales multilatérales (de 1947 à 1994) : du G.A.T.T. à l'O.M.C.

Cycles de négociations commerciales multilatérales (de 1947 à 1994) : du G.A.T.T. à l'O.M.C.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Manifestation antimondialiste

Manifestation antimondialiste
Crédits : P. Le Segretain/ Corbis

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : secrétaire générale adjointe de Confrontation Europe
  • : professeur à l'université Notre-Dame-de-Louaizé, Liban, président de l'École nationale d'administration-Liban

Classification

Autres références

«  O.M.C. (Organisation mondiale du commerce)  » est également traité dans :

NAISSANCE DE L'O.M.C.

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 345 mots

L'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.) naît le 1er janvier 1995 des dispositions de l'accord de Marrakech signé le 15 avril 1994, au terme d'un cycle de négociations (Uruguay Round) ayant duré près de huit ans. Elle succède au G.A.T.T. (en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) conclu près de cinquant […] Lire la suite

AGRICULTURE - Politiques agricoles et négociations internationales

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 10 543 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les négociations internationales à l’OMC depuis l’an 2000 »  : […] Conformément à l’AsA, les négociations internationales sur l’agriculture ont repris à partir de l’an 2000, avec pour objectif affiché la poursuite de la libéralisation de la production et du commerce agricoles dans tous les pays membres. Pourtant, à la fin de 1999, à Seattle aux États-Unis, la tentative de lancer un nouveau cycle de négociations avait connu un échec retentissant : d’importantes m […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Législation

  • Écrit par 
  • Alain SOROSTE
  •  • 3 129 mots

Dans le chapitre «  Le niveau international influençant la législation alimentaire »  : […] Jusqu' à la création de l'O.M.C., en 1994, le commerce mondial a été régi par l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce ou G.A.T.T. (1948) dont l'ambition s'est limitée à une régulation portant sur les tarifs douaniers. Concernant l'alimentation, il convient de signaler la création, en 1962, par l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S) et l'Organisation des Nations unies pour l' […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une autre logique »  : […] L'impact des mobilisations qui remettent en cause la mondialisation libérale est amplifié par les contradictions internes aux institutions internationales. Ces contradictions ne portent pas sur le fond des politiques qu'elles édictent. Le « consensus de Washington », ainsi dénommé du fait de la présence, dans la capitale fédérale, des sièges du F.M.I., de la Banque mondiale et du département du T […] Lire la suite

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 454 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Une société en pleine mutation »  : […] Au départ, les recettes pétrolières servent surtout à consolider l'allégeance des tribus du royaume au moyen de subventions directes à leurs chefs ou d'un emploi offert à leurs membres. Ce système a eu l'effet voulu, celui de préserver les structures sociales traditionnelles, de telle sorte que le royaume affirmait encore en 1985 que 40 p. 100 des citoyens actifs demeuraient employés dans l'agricu […] Lire la suite

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 374 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Géopolitique et positionnement mondial »  : […] Pour tenir son rang de puissance régionale, l'Australie porte un nouveau regard sur ses voisins et sur le monde. Sa diplomatie est active, notamment pour réclamer l'ouverture des marchés agricoles (groupe de Cairns), elle est encouragée par un puissant lobby qui lutte contre les subventions agricoles européennes ou américaines. Même si elle incarne les périls de la mondialisation, la création d […] Lire la suite

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 659 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La nouvelle diplomatie brésilienne »  : […] À la différence des précédents chefs d'État brésiliens, et de la plupart des dirigeants latino-américains, Cardoso et Lula possédaient une certaine expérience internationale avant d'accéder à la présidence. De même, dans leur lutte contre la dictature militaire, ils ont acquis une connaissance plus approfondie des enjeux diplomatiques de la politique brésilienne. Cardoso avait enseigné la sociolog […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le tournant des années 1990 »  : […] Dans les années 1980, Hu Yaobang, puis Zhao Ziyang, et après la période post-Tiananmen (1989-1992), les réformateurs menés par Zhu Rongji ont constamment défendu une politique de transformation des structures économiques et sociales. Si une première période avait néanmoins ménagé les équilibres antérieurs, le tournant majeur date de 1992. Il se traduit par la relance des réformes et de l'ouverture […] Lire la suite

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La politique d'ouverture »  : […] Importer des capitaux et des technologies a été l'un des instruments essentiels de la politique de modernisation. À partir de 1979, la Chine autorise les investisseurs étrangers à créer des sociétés à capital mixte sur son territoire, et multiplie les zones économiques spéciales pour les accueillir. Un régime évolutif d'avantages fiscaux les canalise vers les secteurs jugés prioritaires : indus […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Le droit du cinéma

  • Écrit par 
  • Gaëlle ROMI, 
  • Raphaël ROMI
  •  • 5 707 mots

Dans le chapitre « Défense des œuvres européennes au niveau international »  : […] À ce contexte juridique marqué par l'imprécision et l'ambivalence des différentes initiatives de réglementation de la création cinématographique européenne s'ajoute la situation conflictuelle que fait naître, sur le plan international, la volonté relayée par l'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.) d'étendre aux œuvres audiovisuelles le champ de la liberté de concurrence. La perte de la spéci […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Désignation de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l’OMC. 15 février 2021

Les cent soixante-quatre pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) désignent à la tête de celle-ci la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne ministre et ancienne directrice générale de la Banque mondiale. Elle sera la première femme et la première personnalité originaire d’Afrique à diriger l’OMC. […] Lire la suite

États-Unis – Union européenne. Nouvelles sanctions commerciales américaines contre Bruxelles. 30 décembre 2020

Washington décide d’imposer de nouvelles sanctions commerciales à l’Union européenne dans le cadre du litige sur les subventions illégales accordées aux constructeurs aéronautiques Boeing et Airbus. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé, en octobre 2019, les États-Unis à surtaxer […] Lire la suite

Union européenne – États-Unis. Autorisation donnée à l’Union européenne de surtaxer les produits américains. 13 octobre 2020

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) autorise l’Union européenne à surtaxer les importations américaines à hauteur de 4 milliards de dollars, en compensation des subventions illégales dont a bénéficié le constructeur aéronautique américain Boeing. En octobre 2019, l’OMC avait condamné le constructeur européen Airbus pour les mêmes raisons, ouvrant la voie à 7,5 milliards de dollars de surtaxes des produits européens par Washington. […] Lire la suite

Restauration du tribunal d’appel de l’OMC. 3 août 2020

Le mécanisme temporaire visant à remettre en fonction le tribunal d’appel de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est rendu opérationnel par la nomination d’une dizaine d’arbitres susceptibles d’y siéger. La « procédure provisoire multipartite » (PPM) qui l’a rendu possible a été initiée […] Lire la suite

Départ du directeur de l’Organisation mondiale du commerce. 14 mai 2020

Le Brésilien Roberto Azevêdo, directeur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), invoquant des raisons personnelles, annonce qu’il quittera ses fonctions fin août, soit un an avant le terme de son mandat. Entravée par le gel des négociations du cycle de Doha, la paralysie de son instance […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France BAUD-BABIC, Georges LABAKI, « O.M.C. (Organisation mondiale du commerce) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-mondiale-du-commerce/