O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une nouvelle politique américaine

Au début de 1969, en effet, une nouvelle administration arrivait au pouvoir aux États-Unis, qui était persuadée que le seul moyen de préserver un leadership américain durement atteint était de construire une « structure stable de paix », reposant sur une redéfinition profonde des relations économiques et monétaires avec ses alliés, mais aussi l'instauration de nouveaux rapports avec le camp opposé. La volonté de « détente » de Richard Nixon et de son conseiller spécial, Henry Kissinger, coïncidait avec les aspirations de leurs alliés.

Dès la fin de 1966, le Conseil atlantique avait désigné le ministre belge des Affaires étrangères, Pierre Harmel, pour présenter un rapport sur les « futures tâches » de l'Alliance. Un an après, le document indiquait que, si le maintien d'un potentiel militaire suffisant pour dissuader l'autre camp restait un impératif, l'O.T.A.N. devait s'acquitter d'une autre priorité, l'établissement de relations plus stables : « La sécurité militaire et une politique de détente ne sont pas contradictoires mais complémentaires. »

De plus, le 21 octobre 1969, les élections allemandes portaient au pouvoir Willy Brandt. Non seulement il s'efforça d'utiliser le terme de « détente » que ses prédécesseurs avaient toujours évité, mais de lui donner un contenu concret : traités germano-soviétique et germano-polonais, rencontre avec son homologue en République démocratique allemande. Mais Nixon avait très vite compris que si, en raison du statut quadriparti de Berlin, l'Ostpolitik de Brandt dépendait des États-Unis, ceux-ci pouvaient, eux, négocier unilatéralement avec l'U.R.S.S. Après le rapprochement entre Washington et Pékin, Brejnev se montrait sensible aux aspirations des Américains. Certes, en mai 1972, le sommet de Moscou aboutissait à l'accord S.A.L.T. I qui institutionnalisait le principe de la parité stratégique entre Soviétiques et Européens. Mais la détente devait aussi aboutir à deux décisions concernant directement le con [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 25 pages

Médias de l’article

OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Blocus de Berlin, 1948

Blocus de Berlin, 1948
Crédits : National Archives

vidéo

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Crise de Suez, 1956

Crise de Suez, 1956
Crédits : National Archives

vidéo

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)  » est également traité dans :

CRÉATION DE L'O.T.A.N.

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

La création, à Washington, de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (O.T.A.N.) est une conséquence du constat de la séparation de l'Europe par ce que le Britannique Winston Churchill avait nommé, en 1946, un « rideau de fer ». Dix États d'Europe de l'Ouest (Belgique, Danemark, France, Islande, Italie, Luxembou […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le retrait occidental »  : […] Si le combat entre l'insurrection et la coalition semble à première vue déséquilibré, la guerre d'Afghanistan met en lumière des failles majeures dans le fonctionnement des armées occidentales, notamment les limites des ressources humaines et matérielles de la coalition, la forte inertie des pratiques et la faiblesse du renseignement. Le 11 août 2003, l'O.T.A.N. prend le commandement de la Force […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Balkans : du « bon voisinage » à la tourmente  »  : […] Dans le cadre du « bon voisinage entre États et peuples des Balkans », réaffirmé à l'issue du VII e  congrès, Reis Malile, alors chef de la diplomatie albanaise, confirmait en 1988 les nouvelles orientations de son gouvernement lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des six pays balkaniques à Belgrade. Le 1 er novembre 1991, l'Albanie a accueilli la vingt-quatrième conférence de […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « grande initiative » diplomatique »  : […] Celle-ci domina l'année 1954, que les historiens de la R.D.A. appellent l'« année de la grande initiative ». Il s'agissait en fait de s'opposer au réarmement de l'Allemagne occidentale, prévu depuis 1952 par le projet de C.E.D. La conférence des quatre ministres des Affaires étrangères, à Berlin, du 21 janvier au 8 février 1954 , vit de nouveau s'opposer thèses soviétiques et thèses occidentales. […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Statut et souveraineté »  : […] Le projet d'Europe communautaire, lancé à partir de 1950 avec la C.E.C.A. et la Communauté européenne de défense, ne peut se réaliser avec une Allemagne privée de politique étrangère. Le 6 mars 1951, la « petite révision » du statut d'occupation reconnaît à la République fédérale le droit d'exercer partiellement une action extérieure, puis d'avoir un ministre des Affaires étrangères. Avec l'entrée […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'affirmation de l'Allemagne sur la scène internationale »  : […] En termes de politique étrangère, le chancelier Kohl a su s'imposer sur la scène internationale, ce qui lui permet d'obtenir l'assentiment et le soutien du président américain George Bush et du dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev pour réunifier l'Allemagne au sein de l' O.T.A.N. et de l U.E. L'approbation pour ce projet n'allait pourtant pas de soi pour le pouvoir soviétique ; le chancelier Ko […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Atlantique depuis le début du XXe siècle »  : […] L'Atlantique joue encore pleinement, au xx e  siècle, son rôle de trait d'union entre les trois continents qui le bordent. Mais si son importance stratégique et politique se maintient au cours des deux Guerres mondiales et lors de la guerre froide, le réveil économique du monde asiatique, du Japon à la Chine et à l'Inde, rééquilibre progressivement, après les années 1960, les échanges à l'échelle […] Lire la suite

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Coopération symbolique avec l'O.T.A.N.  »  : […] L'Azerbaïdjan est partenaire de l'Alliance depuis 1994 à travers le Partenariat pour la paix. Dans le cadre d’un dialogue renforcé avec l’O.T.A.N., l’Azerbaïdjan a signé, en 2011, un troisième Plan d’action individuel pour le partenariat, comprenant une coopération active pour la réforme du secteur de la sécurité. Le pays a participé aux opérations au Kosovo (1999-2008) et est présent en Afghanis […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Relations extérieures »  : […] Sur le plan extérieur, l'Union économique et douanière conclue à Londres en 1944 entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg, entrait progressivement dans les faits. La Belgique adhéra à l'O.N.U. (1945), à l'O.T.A.N. (1949), à la C.E.C.A. (Communauté européenne du charbon et de l'acier, 1951), aux traités de Rome et à l'Euratom (1957). En dépit de sa taille modeste, elle parvint à jouer un rô […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Belgique sur la scène internationale »  : […] La Belgique est un des six États fondateurs des Communautés européennes. Elle appartient toujours, au sein de l'U.E., au cercle des États liés par les coopérations les plus poussées, qu'il s'agisse de l'accord de Schengen ou de la monnaie européenne. Le consensus pro-européen qui règne parmi les partis politiques belges a été quelque peu mis à l’épreuve par l’opposition, dès 2012, des deux princip […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Annonce du retrait de douze mille soldats d’Allemagne. 29 juillet 2020

en Belgique et en Italie afin de « renforcer » les troupes de l’OTAN. Donald Trump affirme de son côté que ce retrait est justifié par le fait que les Allemands « ne paient pas leurs factures » – c’est-à-dire n’augmentent pas suffisamment leurs dépenses militaires. […] Lire la suite

France – Turquie. Retrait de l’opération Sea Guardian. 1er juillet 2020

La France annonce son retrait temporaire de l’opération de surveillance de l’OTAN en Méditerranée Sea Guardian. Paris accuse la Turquie de profiter de cette couverture pour approvisionner en armes et en mercenaires, en violation de l’embargo international, le gouvernement d’accord national libyen […] Lire la suite

Irak. Reprise par l’Alliance d’une partie des missions de la coalition internationale contre l’EI. 13 février 2020

Les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN, réunis depuis la veille à Bruxelles, décident, avec l’accord du gouvernement irakien, le transfert à l’Alliance d’une partie des missions exercées en Irak par la coalition internationale contre l’organisation État islamique (EI) dirigée […] Lire la suite

Syrie – Turquie. Escalade militaire dans la province d’Idlib. 3-29 février 2020

réunion d’urgence de l’OTAN – qui se tient le lendemain. Les 28 et 29, alors que de nombreux pays et organisations occidentaux réagissent vivement au risque d’escalade militaire, les forces turques bombardent les forces syriennes en représailles des pertes subies. […] Lire la suite

Sommet de l’Alliance atlantique à Londres. 3-4 décembre 2019

Les 3 et 4 se tient à Watford, près de Londres, le sommet des chefs d’État et de gouvernement des vingt-neuf pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), qui fête ses soixante-dix ans. Le président américain Donald Trump juge « très insultants » les propos du président […] Lire la suite

Pour citer l’article

André FONTAINE, Pierre MELANDRI, Guillaume PARMENTIER, « O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/