O.P.E.P. (Organisation des pays exportateurs de pétrole)

L'O.P.E.P. (O.P.E.C. en anglais) a été créée à Bagdad, en 1960, à l'initiative principale du Venezuela. Outre ce pays, les membres fondateurs sont l'Arabie Saoudite, l'Irak, l'Iran et le Koweït. Son siège est à Genève jusqu’en 1965, année où il est transféré à Vienne (Autriche). Dans un contexte d'offre pétrolière abondante, son influence reste faible jusqu'au début des années 1970, l'O.P.E.P. limitant son ambition à l'amélioration des recettes perçues par ses membres sur l'exploitation des concessions.

Mais le retournement du marché pétrolier, le poids croissant des pays du Moyen-Orient au sein de l'Organisation et la politisation des problèmes (nationalisation quasi générale des industries pétrolières ; conflit israélo-palestinien) transforment l'O.P.E.P. en acteur de premier plan, capable d'imposer unilatéralement aux économies du Nord des hausses massives du prix du brut.

Cependant, l'O.P.E.P. réunit des intérêts trop divergents (les intérêts vitaux de l'Algérie, de l'Indonésie ou du Nigeria, pays aux réserves pétrolières limitées et aux besoins de développement pressants, sont très différents de ceux de l'Arabie Saoudite ou des Émirats du Golfe) et entretient trop de rivalités internes (Irak-Iran, Arabie Saoudite-Iran, etc.) pour fonctionner comme un véritable cartel. Certains y voient la démonstration de l'idée qu'un cartel de producteurs fonctionne quand le marché est favorable à ces derniers mais non dans le cas inverse. Depuis le début du contre-choc pétrolier (première partie des années 1980), elle a dû constater son impuissance à déterminer le cours du pétrole, devenu une matière première presque comme les autres, et admettre, pour quelque temps, la contraction de sa part de marché comme l'érosion de ses revenus. Inversement, les tensions sur l'offre de pétrole brut et la hausse des prix enregistrées à partir de 1999 ont renforcé l'organisation ; on l'a créditée d'un pouvoir sur ces phénomènes, qui résultent bien davantage de l'étroitesse de ses capacités de production disponibles face à une demande croissante de pétrole O.P.E.P.

En 2008, l’O.P.E.P. comptait treize membres. Les cinq membres fondateurs ont été rejoints par huit autres pays : le Qatar (1961) ; l'Indonésie (1962) ; la Libye (1962) ; les Émirats arabes unis (1967) ; l'Algérie (1969) ; le Nigeria (1971) ; et l'Angola (2007). L'Équateur (1973) et le Gabon (1975) se sont retirés respectivement en 1992 et 1994, mais le premier a réintégré l'organisation en 2007.

O.P.E.P. (Organisation des pays exportateurs de pétrole)

O.P.E.P. (Organisation des pays exportateurs de pétrole)

carte

Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Équateur, Indonésie (suspendue en 2009), Irak, Iran, Koweït, Libye, Nigeria, Qatar, Venezuela. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  O.P.E.P. (Organisation des pays exportateurs de pétrole)  » est également traité dans :

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 453 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Le pétrole roi »  : […] les marchés de consommation. En 1971, le royaume était devenu le premier producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.). Les estimations des réserves prouvées en pétrole ne cessent de s'élever : avec au moins 250 milliards de barils (une controverse sur le volume réel des réserves annoncées par l'Arabie saoudite agite les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_82244

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 139 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enjeu de l'eau et des hydrocarbures »  : […] États du Golfe sont, avec le Venezuela, largement à l'origine de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.), créée en 1960 à Bagdad, puisque parmi les cinq membres fondateurs figurent l'Arabie Saoudite, l'Irak, l'Iran et le Koweït, bientôt rejoints par d'autres pays pétroliers asiatiques (Qatar, en 1961 ; Indonésie, 1962-2008 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_82244

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 778 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Une crise atténuée (1973-1979) »  : […] décisive soit menée par des organismes privés, les banques multinationales. Les pays de l'O.P.E.P. accumulent en effet d'énormes excédents courants, les pétrodollars. Le gel de ces devises pourrait provoquer une contraction de l'activité et plonger le monde dans la déflation. Tel n'est pas le cas. Ces sommes sont en effet réinjectées dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_82244

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans le chapitre « Les politiques qui visent à améliorer les termes de l'échange »  : […] importateurs qui tentent d'imposer des prix bas aux exportateurs. Mais il peut s'agir également d'un cartel de producteurs, dont le plus fameux est l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.) qui a permis, à certaines périodes, d'amplifier une amélioration des termes de l'échange des pays membres due à la hausse du prix du pétrole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_82244

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « Matières premières : l'atonie persistante »  : […] prix était remonté au cours du premier semestre au bénéfice d'une meilleure entente entre les pays membres de l'O.P.E.P. et d'un rapprochement des points de vue entre les deux producteurs majeurs que sont le Koweït et l'Arabie Saoudite. Ces deux pays, proches l'un et l'autre des pays occidentaux par leurs orientations politiques et diplomatiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1990-de-l-euphorie-a-la-crainte/#i_82244

ÉNERGIE - Les ressources

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CHEVALIER, 
  • Daniel CLÉMENT, 
  • François MOISAN, 
  • Jean-Pierre TABET
  •  • 6 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pays exportateurs d'énergie »  : […] L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a été créée en 1960. Elle regroupait douze pays en 2007 : Arabie Saoudite, Irak, Iran, Koweït et Venezuela, membres fondateurs, auxquels se sont joints le Qatar (1961), la Libye et l'Indonésie (1962), Abu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-les-ressources/#i_82244

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 383 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Planification erronée et démesure »  : […] de l'« arme du pétrole », ce dont bénéficient les pays producteurs groupés au sein de l'O.P.E.P. qui, réunie à Téhéran à la fin de décembre 1973, fixe le prix du baril à 11,651 dollars, soit près de quatre fois son prix du mois d'octobre. À cette occasion, le shah d'Iran déclare entretenir des relations réalistes avec l'Occident, notamment avec l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_82244

PÉTROLE - Géographie du pétrole

  • Écrit par 
  • Christophe BÉLORGEOT
  •  • 5 063 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Amérique latine »  : […] fin des années 1980 pour remonter ensuite et dépasser 170 Mt en 1998, revenant ainsi à la hauteur du Mexique. Depuis lors, la production des membres de l'O.P.E.P., dont le Venezuela est membre depuis l'origine, a légèrement diminué et le pays est, en ce début de xxie siècle, le deuxième producteur d'Amérique latine avec 155 Mt. Mais la force […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-geographie-du-petrole/#i_82244

PÉTROLE - Économie pétrolière

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BOURDAIRE
  •  • 7 218 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le deuxième choc (1979-1980) et l'émergence du marché »  : […] de la logistique « du puits à la pompe »), la répartition des productions au sein de l'O.P.E.P. n'est plus spontanée et l'organisation va devoir gérer une situation d'autant plus difficile que récession économique, économies d'énergie, entrée en scène des nouvelles centrales nucléaires et charbonnières, et poursuite de la progression de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-economie-petroliere/#i_82244

PÉTROLE - Les politiques pétrolières

  • Écrit par 
  • Denis BAUCHARD, 
  • Jean CHARDONNET
  •  • 13 254 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La politique d'augmentation de la production pétrolière dans le monde occidental »  : […] en brèche la prééminence du pétrole, du moins porté un coup à la puissance des pays de l'O.P.E.P. Depuis le début des années 1980, les revenus tirés du pétrole par les pays de l'O.P.E.P. ont diminué de plus de 60 p. 100. Dans ces conditions, le succès de l'O.P.E.P. de 1973 à 1980 n'aura été, à terme, qu'une « victoire à la Pyrrhus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-les-politiques-petrolieres/#i_82244

PREMIER CHOC PÉTROLIER

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 258 mots

D'octobre à décembre 1973, au terme d'une grave crise internationale au Moyen-Orient, le prix du baril de pétrole passe de 3 dollars à 10 dollars. Cette hausse, orchestrée par l'O.P.E.P., a été rendue possible par la tension très forte de la demande des pays industriels. Elle ne fait qu'amplifier une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-choc-petrolier/#i_82244

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 333 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Percées saoudiennes »  : […] du baril en 1974 a fait de l'Arabie Saoudite un colosse financier et l'un des piliers de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.). Lors du second choc pétrolier de 1978-1979, le baril atteindra 40 dollars (contre 2 dollars en 1970), mais le contre-choc de 1986 l'a stabilisé depuis lors autour de 15 dollars. Les revenus des pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_82244

VENEZUELA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Véronique HÉBRARD
  • , Universalis
  •  • 14 167 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le retour de la démocratie et l'installation des civils au pouvoir (1958-1973) »  : […] pétrolière qui convertit le Venezuela en pays exportateur de pétrole. C'est d'ailleurs à l'initiative du ministre Juan Pablo Pérez Alfonzo que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.) est créée, en 1960, à Bagdad. L'État s'engage également dans le développement de l'industrie sidérurgique, en particulier dans la région de Guayana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venezuela/#i_82244

Pour citer l’article

« O.P.E.P. (Organisation des pays exportateurs de pétrole) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-des-pays-exportateurs-de-petrole/