ORFÈVRERIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Œnochoé ornée d'une scène de sacrifice

Œnochoé ornée d'une scène de sacrifice
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Couronne de Verghina

Couronne de Verghina
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Chaudron en or, art étrusque

Chaudron en or, art étrusque
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Salière de François Ier, B. Cellini

Salière de François Ier, B. Cellini
Crédits : Courtesy of the Kunsthistorisches Museum, Vienna

photographie


De l'Antiquité au Moyen Âge

L'existence de l'orfèvrerie est attestée dans le monde antique à la fois par le témoignage des textes et par les découvertes de l'archéologie.

L'histoire de l'orfèvrerie semble débuter vers le milieu du IIIe siècle avant J.-C., avec l'exploitation des gisements d'or et d'argent d'Anatolie. En Égypte, les sépultures ont livré un matériel suffisamment abondant pour nous permettre de juger de la variété de la production d'objets d'or et d'argent ; les techniques de fonte, de repoussé et de ciselure y sont déjà pratiquées avec la plus parfaite maîtrise ; l'ensemble le plus spectaculaire est sans aucun doute constitué par le mobilier de la tombe de Toutânkhamon (XVIIIe dynastie, v. 1354-1346 av. J.-C.). Le monde grec devait également accorder une place de choix aux métaux précieux, comme le prouvent les découvertes archéologiques des tombes royales mycéniennes (xvie s. av. J.-C.) ; de l'époque archaïque, on conserve des bols à libation, ou phiales, d'or ou d'argent, largement godronnées. À partir du ve siècle, aux périodes classiques puis hellénistiques, l'orfèvrerie semble s'épanouir dans les cités grecques, comme en témoignent les inventaires de trésors de temples (Délos). Les formes se diversifient : amphores, rhytons, œnochoés, protomés, canthares, alabastrons, cotyles, skyphos, cuillers s'enrichissent d'un décor repoussé ou gravé ; presque tous les exemples conservés ont été retrouvés aux marches du monde grec : Bulgarie, Russie méridionale, Italie, Chypre, Gaule. Parmi les découvertes récentes les plus remarquables, signalons, en 1977, celles des tombes royales de Verghina en Macédoine.

Œnochoé ornée d'une scène de sacrifice

Œnochoé ornée d'une scène de sacrifice

Photographie

Œnochoé (cruche à vin) en argent partiellement doré ornée d'une scène de sacrifice. Ier siècle avant J.-C. Hauteur: 24,8 cm. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Couronne de Verghina

Couronne de Verghina

Photographie

Cette couronne de feuilles de chêne et de glands en or a été découverte en 1977 dans la tombe royale de Philippe II à Verghina, site de la première capitale de la Macédoine, Aïghai. Poids : 400 grammes. IVe siècle avant J.-C. Musée de Thessalonique, Grèce. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

À son tour, et sous l'influence hellénique, le monde romain manifesta un goût profond pour l'orfèvrerie, comme le prouve d'abord, dès le iie siècle avant J.-C., la présence d'objets grecs en Italie. Il est vrai qu'une tradition plus ancienne y était aussi représentée par l'orfèvrerie étrusque (viie s.). Peu à peu se dégagea un art romain plus spécifique : bols à médaillons en re [...]

Chaudron en or, art étrusque

Chaudron en or, art étrusque

Photographie

Chaudron avec trépied provenant de Palestrina (l'ancienne Praeneste). VIIe siècle avant J.-C. Or. Victoria and Albert Museum, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : conservateur en chef au département des Objets d'art du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  ORFÈVRERIE  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La période irano-hellénistique »  : […] Des céramiques, des petites terres cuites, des objets de bronze sont également découverts dans les villes construites par les satrapes achéménides pour servir de bases à leur organisation politique et financière ; mais en dehors de ces objets, ces capitales de la Drangiane, de la Bactriane et de l'Arachosie livrent peu d'informations ; leurs murs d'argile crue, séchée au soleil du désert, se sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_6499

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Matériaux et techniques »  : […] La majorité des sculptures africaines sont en bois, mais les Noirs ont aussi travaillé la pierre, l'ivoire, l'argile et les métaux (fer, bronze, or). Le bois est utilisé partout, du Soudan à l'Afrique orientale, pour façonner des statues, des masques et de nombreux objets décorés d'usage courant (sièges, portes , serrures, récipients). C'est surtout chez les agriculteurs sédentaires que s'est déve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_6499

AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie

  • Écrit par 
  • Noureddine MEZOUGHI
  •  • 1 003 mots
  •  • 2 médias

Aix connut son apogée quand Charlemagne s'y installa définitivement, en 794. Il entreprit alors la construction d'un vaste palais sur un plan régulier imité de l'Antiquité romaine. L'ensemble a malheureusement disparu, à l'exception de la célèbre chapelle. Les fouilles archéologiques sont impuissantes à en restituer le luxe, conçu à l'image de la cour byzantine, que Charlemagne voulait égaler. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aix-la-chapelle-histoire-de-l-art-et-archeologie/#i_6499

ANGLO-SAXON ART

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 5 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'art anglo-saxon de la période païenne »  : […] C'est en Angleterre même que les antécédents de l'art anglo-saxon doivent être recherchés plutôt que sur le continent, dans le pays d'origine des Angles, des Jutes et des Saxons. Il apparaît ainsi que certains objets métalliques de la fin de l'époque romaine servirent de modèles aux artisans anglo-saxons dès leur établissement dans l'île, aussi bien par leur technique de fabrication que par leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-anglo-saxon/#i_6499

ARABESQUE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 3 456 mots

Dans le chapitre « Succès et diffusion d'un ornement »  : […] L'absence de sources littéraires rend difficile l'explication du succès inouï des arabesques en Italie. Et l'assimilation immédiate de cet ornement par la culture italienne est à l'origine de plusieurs variantes, sans qu'il soit aujourd'hui possible de suivre en détail le développement de chacune d'elles. Le jeu des lignes, permettant une infinité de solutions différentes, a sans doute contribué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabesque-histoire-de-l-art/#i_6499

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Objets d'art, sculpture et archéologie »  : […] L'élargissement du goût pour des objets de plus en plus nombreux et variés est favorisé, au xix e  siècle, par le déclin des préjugés classiques : les époques oubliées sont progressivement réhabilitées par les courants révolutionnaires de la peinture et par les découvertes archéologiques. Cette extension croissante de l'amateurisme a pour conséque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-le-faux-en-art/#i_6499

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Textiles, orfèvrerie et mobilier »  : […] La qualité remarquable des textiles indiens est une des raisons essentielles qui incitent les Compagnies européennes à faire du négoce en Inde. Les provinces du Gujarat et du Bengale y sont les principaux centres de production textile. L'Europe connaît à partir du xvii e  siècle une vogue de chintz, calicot, mousseline, velours et autres brocarts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-colonial/#i_6499

ASIE CENTRALE

  • Écrit par 
  • Henri-Paul FRANCFORT, 
  • Frantz GRENET
  •  • 9 676 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Au temps de l'empire kouchan (Ier s. avant notre ère-IIIe s.) »  : […] Le dernier tiers du ii e  siècle avant notre ère voit l'effondrement du royaume gréco-bactrien sous la poussée d'envahisseurs nomades surgis de la steppe, qui viennent aussi presser les frontières orientales des Parthes. En certains endroits, la vie urbaine régresse ; les monuments d'Aï Khanoum sont transformés en carrière. Les nouveaux venus enta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-centrale/#i_6499

AUTEL D'OR DE VOLVINIUS, Milan

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 264 mots

Vers 840, l'évêque de Milan, Angilbert II, commande au maître orfèvre, Volvinius, un autel destiné à accueillir les reliques des saints Gervais et Protais, ainsi que celles de saint Ambroise auquel était consacrée sa cathédrale (l'autel est conservé dans l'église Saint-Ambroise, Milan). L'imposant ouvrage, d'une longueur de 2,20 mètres pour une profondeur de 1,22 mètre et une hauteur de 85 centimè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autel-d-or-de-volvinius/#i_6499

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER
  • , Universalis
  •  • 6 086 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Antiquité grecque, étrusque et romaine »  : […] Les bijoux de l'Antiquité classique parvenus jusqu'à nous sont pour la plupart en or. D'autres métaux, l'argent, très fragile, ou l'électrum, alliage naturel d'or et d'argent, ou encore le bronze, ont aussi été utilisés par les orfèvres antiques, mais l'or, parce qu'il est extrêmement malléable et qu'il ne s'oxyde pas, est le métal précieux par excellence. On le trouvait soit en pépites dans certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bijoux/#i_6499

BOUCHER GUILLAUME (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 193 mots

Orfèvre du grand khān des Mongols dont l'aventure est rapportée par le franciscain Guillaume de Rubrouck dans son Itinéraire . Parisien d'origine, Guillaume Boucher émigre en Hongrie où il épouse une femme née dans le pays, mais d'ascendance lorraine. Fait prisonnier à Belgrade lors d'un raid mongol et déporté à Karakorum en sa qualité d'habile artisan, il introduit au cœur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boucher-guillaume/#i_6499

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'orfèvrerie »  : […] Les pièces conservées ne donnent qu'une faible idée de l'importance de l'orfèvrerie byzantine, mais les témoignages littéraires nous font connaître la richesse et la diversité des œuvres disparues : table d'autel en or massif incrustée de pierres précieuses, à Sainte-Sophie, trône placé sous un ciborium d'or au Grand Palais de Constantinople, vaisselle relatant les victoires impériales, fabriqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-les-arts/#i_6499

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Alliages avec addition importante de cadmium »  : […] L' utilisation principale de ces alliages est la fabrication de brasures. Les techniques des brasures ont pris une grande importance industrielle : l'évolution du machinisme sous toutes ses formes est étroitement dépendante des progrès de l'électronique aux multiples aspects, et la notion de fiabilité est capitale pour tous les dispositifs qui comportent une multitude de rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadmium/#i_6499

CALIMA CULTURE

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 642 mots

Région archéologique de Colombie, correspondant aux vallées moyenne et supérieure du rio Calima, dans la cordillère occidentale, à 1 200-1 500 mètres d'altitude. Les archéologues qui travaillent dans cette région y ont reconnu trois principales phases culturelles : Ilama, Yotoco, Sonso, qui se succèdent après la période précéramique, représentée par quelques objets lithiques. Ces trois phases remp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-calima/#i_6499

CELLINI BENVENUTO (1500-1571)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 409 mots
  •  • 5 médias

Premier artiste à avoir laissé une autobiographie, Benvenuto Cellini, orfèvre florentin apprécié dans toute l'Europe, médailleur virtuose tardivement devenu sculpteur , entendait laisser de lui l'image d'un génie qui surpassait Michel-Ange et traitait d'égal à égal avec François I er , Côme de Médicis, Clément VII ou Paul III. La fortune romantique de son texte, que tradui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benvenuto-cellini/#i_6499

CHIBCHA ou MUISCA

  • Écrit par 
  • Gérard REICHEL-DOLMATOFF
  •  • 1 918 mots

Dans le chapitre « Art et artisanat »  : […] Par leur niveau technologique et artisanal, les Chibcha ne se distinguent pas notablement des autres groupes indigènes de Colombie. Ils n'utilisèrent pas la pierre pour la construction domestique mais bâtissaient des maisons circulaires en bois dont ils couvraient de paille le toit conique. Les villages ou petits groupes de maisons étaient en général entourés d'une haute clôture pour se protéger d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chibcha-muisca/#i_6499

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Un art profane »  : […] L'appel de l'or exista de tout temps en Chine, même s'il ne parvint jamais à détrôner le prestige ineffable du jade. Parmi les plus anciens objets chinois en or qui nous soient parvenus figurent les feuilles d'or découvertes dans les tombes de Xinzheng au Henan ( viii e - vi e  s. av. J.-C.). Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_6499

CISELURE, orfèvrerie

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 666 mots

Intimement liée aux techniques de l'art des métaux précieux, l'or ou l'argent, la ciselure, phase terminale de la réalisation d'un ouvrage d'orfèvrerie, consiste à décorer celui-ci en y exécutant divers ornements, selon un relief plus ou moins accentué. Le principe de la ciselure repose sur la ductilité des métaux précieux, qualité qui leur est propre et selon laquelle ils peuvent être travaillés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciselure-orfevrerie/#i_6499

COCLÉ

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 407 mots
  •  • 1 média

Province du Panamá qui occupe une dépression située entre la cordillère centrale et la péninsule d'Azuero. Entre ~ 300 et 300 apparaissent dans cette région deux types de céramiques : le « scarifié », décoré de lignes incisées alternées avec des zones peintes en rouge, et le type Guacamayo, caractérisé par de hauts vases étroits décorés d'incisions, de cordons en relief et parfois d'une bande roug […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cocle/#i_6499

CONQUES ABBAYE SAINTE-FOY DE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 1 014 mots
  •  • 2 médias

La chronique de l'abbaye Sainte-Foy de Conques (Aveyron) , composée au xi e siècle, parle d'un premier monastère bénédictin fondé de 790 à 795 par Dadon, monastère qui bénéficia très tôt de dotations royales. En 866, les moines de Conques, ayant précédemment échoué dans leur tentative de s'approprier les reliques de saint Vincent à Valence (Espag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-sainte-foy-de-conques/#i_6499

CORÉE - Arts

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Arnauld LE BRUSQ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 11 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orfèvrerie »  : […] S'inspirant des techniques chinoises, les orfèvres coréens les ont adaptées à des formes dont l'origine semble devoir être attribuée aux cavaliers des steppes eurasiatiques. La boucle de ceinture en or, découverte dans une tombe chinoise de Lelang, peut être considérée comme un double symbole : symbole d'abord d'un art cosmopolite puisque, si son décor de dragons est chinois, sa forme dut être tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-arts/#i_6499

CRÈTE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude POURSAT
  •  • 3 930 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premiers palais crétois (env. 2000-1700) »  : […] Les premiers palais crétois de Cnossos, Malia, Phaistos (le cas de Zakro reste mal connu) apparaissent vers le tout début du II e  millénaire. Détruits brutalement, parfois à plusieurs reprises comme celui de Phaistos, ils ont été, après 1700, recouverts par les seconds palais, et leur plan d'ensemble reste ignoré : il semble seulement assuré qu'ils possédaient tous, dès c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crete-antique/#i_6499

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre «  Les arts appliqués »  : […] Restitué par les scènes figurant dans les chapelles des tombes, le cadre de la vie quotidienne est aussi connu grâce à l'abondant matériel entreposé près du défunt, dispersé le plus souvent par les pilleurs, mais parfois retrouvé in situ. Ayant une fonction rituelle, les objets sont pour la plupart faits de matériaux précieux et ouvragés avec soin. S'ils donnent de la culture matérielle une image […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_6499

EILBERT DE COLOGNE (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Anton von EUW
  •  • 370 mots

Orfèvre colonais, connu par une inscription placée sur la paroi du fond de l'autel portatif provenant du trésor des Guelfes : EILBERTVS COLONIENSIS ME FECIT. En se fondant sur cette inscription et sur des considérations stylistiques, O. von Falke (ainsi que H. Frauberger, Deutsche Schmelzarbeiten des Mittelalters , Francfort-sur-le-Main, 1904) attribua à Eilbertus une série d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eilbert-de-cologne/#i_6499

ÉLOI saint (588 env.-660)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 431 mots

Né en Limousin, dans la petite ville de Chaptelat (au nord de Limoges), d'une famille gallo-romaine, Éloi fit son apprentissage d'orfèvre à l'atelier monétaire de Limoges, puis vint à Paris travailler sous les ordres du trésorier royal. C'est là que, chargé de réaliser pour le roi Clotaire II un trône d'or incrusté de pierreries, il fut assez habile et honnête pour fabriquer avec l'or qui lui avai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi/#i_6499

ÉMAUX

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 4 388 mots

Dans le chapitre « Les émaux byzantins sur or cloisonné. Leurs adaptations carolingiennes et ottoniennes (VIe-XIe siècle) »  : […] Une émaillerie raffinée, procédant du mode différent du cloisonné sur or, se développait à Constantinople et en des cités d'Asie Mineure. Là, l'émail va prendre dans l'orfèvrerie une place prépondérante qu'il ne perdra qu'à la fin du Moyen Âge ; il ornera, avec une richesse de coloris jusqu'ici inconnue, les objets du culte religieux et impérial. Les pièces antérieures à la crise iconoclaste ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emaux/#i_6499

ESSAIS, or et argent

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 448 mots

En France, les objets en or et en argent ont toujours été essayés  : par les gardes sous l'Ancien Régime, par les centres de garantie à partir de 1798. L'essai est une analyse chimique ayant pour but, par des moyens divers, de constater le titre. Les métaux précieux ne sont en effet jamais utilisés seuls, ils comportent toujours un alliage dans des proportions variables et co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-or-et-argent/#i_6499

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Un art populaire vivace »  : […] Les œuvres populaires que produit encore l' artisanat éthiopien se rattachent à la tradition de l'art sacré. Ce sont des compositions aux couleurs vives, peintes sur toile ou parchemin ; le vert, le jaune et le rouge y dominent (couleurs du drapeau éthiopien). Les sujets relèvent de cycles consacrés : suite de tableautins évoquant la légende de la reine de Saba ou les faits miraculeux de quelque s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_6499

FABERGÉ KARL (1846-1920)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Karl (prénoms russes Karl Goustavovitch, prénoms allemands Peter Karl) Fabergé est né à Saint-Pétersbourg en 1846. Il descendait de huguenots français émigrés en Allemagne. Son père Gustave Fabergé (1814-1893), né à Parnau, fonda en 1842 dans la capitale impériale une firme de joaillerie. En 1870, à l'âge de vingt-quatre ans, Karl reprit l'affaire de son père et transforma le modeste atelier qui n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-faberge/#i_6499

FILIGRANE, orfèvrerie

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 348 mots
  •  • 1 média

Terme désignant un ornement composé de fils de métal (or, argent, cuivre, etc.) qui semblent être constitués de grains accolés plus ou moins gros obtenus simplement par étirage à la filière (plaque percée de trous de grosseur dégressive dans lesquels on fait passer successivement le fil de métal pour le réduire à la section voulue). Les filigranes sont généralement assemblés et soudés ou appliqués […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filigrane-orfevrerie/#i_6499

FRÉDÉRIC DE COLOGNE (actif entre 1160 et 1180)

  • Écrit par 
  • Anton von EUW
  •  • 341 mots

Orfèvre colonais, désigné de manière hypothétique, Frédéric de Cologne est le successeur d'Eilbertus Coloniensis, et le chef de l'atelier d'orfèvrerie de Saint-Pantaléon de Cologne. En se fondant, d'une part, sur l'existence de deux plaquettes d'émail représentant un FREDERICVS et un HERLIVVS PRIOR sur le socle de la châsse de saint Maurin, qui provient de Saint-Pantaléon, monastère autrefois béné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-de-cologne/#i_6499

GALVANOPLASTIE

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 656 mots

Mise au point simultanément par Moritz Hermann von Jacobi à Saint-Pétersbourg et par Spencer en Angleterre dès 1837, la galvanoplastie est un procédé électrochimique permettant de recouvrir un alliage ou un matériau rendu conducteur d'une couche de métal, grâce à l'électrolyse d'un électrolyte contenant un sel de ce métal. Cette technique (décrite dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galvanoplastie/#i_6499

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Tène »  : […] Le style flamboyant « classique » de la Tène I a . – On n'a pas encore découvert de sculpture gauloise en pierre du v e  siècle. C'est à cette époque qu'apparaît le grand art gaulois de La Tène représenté avant tout par des pièces d'orfèvrerie. D'ailleurs, les premières statues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_6499

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les arts du métal »  : […] À l'Âge du bronze moyen (env. 1500 av. J.-C.), de nombreuses techniques avaient été mises au point dans le domaine de la métallurgie en Géorgie : coulage, forgeage, repoussage, découpage, estampage, polissage et brunissage. On connaissait aussi les bijoux niellés. Certains objets d' or et certains filigranes trouvés dans les sépultures trialeti rappellent les modèles sumérien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/#i_6499

GERMAIN THOMAS (1673-1748)

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 537 mots

Fils d'un orfèvre du roi, Pierre Germain (1647-1684), Thomas doit aux leçons des peintres Boullongne et à la protection de Louvois une formation très complète. En 1688, il est en effet envoyé à Rome où il étudie l'architecture et la sculpture. Ses études des monuments antiques et des églises romaines tempèrent d'un certain classicisme une nature plutôt tentée par la fougue baroque. À son retour en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-germain/#i_6499

GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 4 230 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'époque des grandes migrations et le haut Moyen Âge (dernier tiers du IVe s.-VIIe s.) »  : […] En 375, l' invasion des steppes d'Europe orientale par les Huns , venus de la région de la Volga, provoque un déséquilibre des forces politiques du monde barbare. Elle déclenche les premières migrations qui vont profondément changer la carte politique et ethnique de l'Europe. Les Germains orientaux prennent une part active à la première phase des grandes migrations (entre 375 et 454), de telle so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains-orientaux-archeologie-et-art/#i_6499

GODEFROY DE HUY (1100 env.-env. 1173)

  • Écrit par 
  • Ulla KREMPEL
  •  • 455 mots

Godefroy de Huy fait partie du tout petit nombre d'orfèvres médiévaux dont le nom a survécu. Le chroniqueur Gilles d'Orval mentionne, dans son ouvrage Gesta pontificum , un certain « Godefroy appedain de Huy à maistre d'orfeivrie, li miedre et li plus expers et subtils ovriers que ons sawist en monde à chel jour... », qui en 1173, après une absence de vingt-sept ans, serait r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godefroy-de-huy/#i_6499

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Paris et la révolution stylistique »  : […] L'activité des chantiers parisiens au cours des années 1230-1240 avait attiré de nombreux artistes, d'horizons différents, de formation diverse. Cette rencontre a provoqué une remise en cause assez brutale du style alors accepté : en architecture, la formule définie par le Maître de Chartres ; en sculpture, l'accord entretenu avec l'architecture ; dans le domaine du vitrail, le règne de la verrièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_6499

GUCCIO DI MANNAIA (actif entre 1288 env. et 1320 env.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 591 mots

GUCCIVS MANAIE DE SENIS FECIT NICCHO[L]AUS PAPA QVARTVS : « Guccio di Mannaia de Sienne [m' (ou : l')] a fait [au temps de] Nicolas IV pape [qui m' (ou : l') a fondé] . » Telle est en effet l'interprétation la plus plausible de l'inscription qui court, en caractères serrés, sur un listel émaillé autour de la tige du calice célèbre, conservé depuis l'origine au trésor de la basilique Saint-Françoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guccio-di-mannaia/#i_6499

HOHENSTAUFEN ART DES

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 624 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Arts somptuaires »  : […] Les deux grandes expositions de Cologne-Bruxelles (Rhin-Meuse, 1972) et de Stuttgart (1976) ont surpris par le nombre et la qualité des objets d' art somptuaire présentés. Certes, la peinture manuscrite n'est plus prépondérante comme à l'époque carolingienne, mais dans les monastères souabes, saxons ou westphaliens on continue à peindre et surtout à dessiner : le scriptorium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-hohenstaufen/#i_6499

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Le trésor de Troie » »  : […] En 1996, un événement de la plus haute importance est venu réjouir le monde savant : la publication du catalogue de l'exposition Le Trésor de Troie , organisée par le musée Pouchkine de Moscou. La fameuse collection Schliemann, que, jusqu'en 1993, on a cru disparue avec la chute de Berlin en 1945, fondue, dispersée et perdue pour l'humanité, était en réalisé « conservée depu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_6499

HUNS

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 3 681 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les styles artistiques »  : […] Le style polychrome constitue l'apport le plus remarquable de l'art des nomades de l'époque hunnique. Les objets de ce style (bijoux, éléments du costume ou du harnachement, armes) portent des pierres semi-précieuses (almandines, cristal, ambre) ou de la verroterie, montées en bate ou formant un décor couvrant, style cloisonné . Le style polychrome des nomades de l'époque hunnique prend ses racin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huns/#i_6499

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Les arts mineurs »  : […] Il n'est guère de localité indienne de quelque importance qui n'ait acquis la renommée dans l'une des innombrables branches de l' artisanat et qui ne se flatte d'abriter des familles établies dans leur spécialité depuis des générations. De fait, le travail des artisans constitue le fil jamais brisé qui relie le présent à un lointain passé, et la décadence des arts n'eut raison ni de leur goût ni d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_6499

JAMNITZER LES

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 395 mots
  •  • 1 média

Le maniérisme opère un déplacement entre le « sujet » et les moyens mis en œuvre pour le représenter ; il introduit la dynamique de la dissymétrie dans l'œuvre d'art. Il est, avant tout, mouvement de rupture par la mise en mouvement des composantes habituellement soumises aux finalités d'une évocation. Paradoxalement, cette tendance n'a nulle part triomphé avec autant d'éclat que dans la réalisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-jamnitzer/#i_6499

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Du baroque à l'époque contemporaine : les objets rituels »  : […] La création d'objets rituels fut stimulée d'une façon générale par les autorités religieuses. Les fêtes, avec les objets qui les servent et les ornements qui les entourent, fournirent aux communautés dispersées un cadre établi en tout lieu selon les mêmes principes, pour une vie liturgique réglée selon un rythme partout identique. Dans le mobilier synagogal, le souvenir du Temple est omniprésent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-l-art-juif/#i_6499

JULIEN GUILLAUME (XIIIe-XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 213 mots

L'orfèvre parisien Guillaume Julien, possesseur de deux boutiques sur le Grand-Pont, travailla pour le roi Philippe IV le Bel. Sa renommée lui valut la commande du chef reliquaire monumental de Saint Louis, destiné à la Sainte-Chapelle, et les comptes royaux mentionnent des paiements à l'orfèvre (mort en 1316 env.) puis à ses héritiers de 1298 à 1325. Le chef reliquaire d'or et de pierres précieus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-guillaume/#i_6499

KHMER ART

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Claude JACQUES
  •  • 8 440 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La statuaire »  : […] La plupart des idoles ont été exécutées en pierre (grès surtout), mais le bronze (parfois à forte teneur d'argent) a été aussi largement utilisé dès le vii e siècle. Le bois semble avoir été réservé à certaines images du Bouddha ( viii e  s. et à partir du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-khmer/#i_6499

LALIQUE RENÉ (1860-1945)

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 2 075 mots

Dans le chapitre « Un « art total » »  : […] Au terme de trois années d'un travail acharné, de 1892 à 1895, multipliant les essais techniques de toutes sortes, dessinant, modelant..., il trouve ce qu'il cherchait : « faire quelque chose qu'on n'aurait pas encore vu ». Les résultats ne se font pas attendre. Il participe aux Salons parisiens : en 1894, avec une couverture de carton à musique sur le thème des Walkyries , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lalique/#i_6499

LES ROYAUMES ANGLO-SAXONS (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 116 mots
  •  • 1 média

Anglo-Saxon Kingdoms : A rt, W ord, W ar (British Library, Londres, 19 octobre 2018 – 19 février 2019) réunit un ensemble exceptionnel de manuscrits, mais aussi de pièces d’orfèvrerie. L’exposition il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-royaumes-anglo-saxons-exposition/#i_6499

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Lombardie romaine »  : […] La Lombardie romaine connut une longue période de prospérité et de paix, lorsqu'elle cessa d'être une province et devint partie intégrante de l'Empire romain, sous le règne d'Auguste (49 av. J.-C.). L'assimilation de la civilisation, de la culture et de l'art romain marqua le destin artistique de la Lombardie et fit d'elle le berceau du passage de l'art romain tardif aux formes médiévales « roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_6499

LOMBARDS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 6 919 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « phase pannonienne » »  : […] À la différence des Alamans, des Burgondes ou des Francs, Germains occidentaux dont les origines échappent presque totalement à l'enquête archéologique, les Lombards nous sont connus par une culture matérielle dès leur apparition dans l'histoire, au début de notre ère. Ils sont alors établis dans les régions de l'Elbe inférieure. De vastes cimetières à incinérations, bien souvent d'ailleurs antér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombards/#i_6499

MARTELAGE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 266 mots

Grâce à la malléabilité des métaux précieux, conséquence de leur ductilité, la mise en forme des ouvrages d'orfèvrerie peut s'effectuer à froid, par simple martelage. Pour ce faire, les seuls outils nécessaires sont le marteau et sa contrepartie, une enclume appelée tas ou bigorne . C'est à partir d'un lingot que l'orfèvre obtient tout d'abord une feuil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martelage/#i_6499

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les techniques »  : […] Les techniques mérovingiennes du métal sont à la fois marquées par l'héritage antique et par des innovations. La fonte des métaux ( bronze, argent, plus rarement or), si largement pratiquée durant l'Antiquité romaine pour la fabrication d'objets moulés, fut tout aussi courante en Gaule mérovingienne et à sa périphérie, certains ateliers ayant à coup sûr maintenu les traditions technologiques. À la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_6499

MÉTAL ARTS DU

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 11 119 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'étain »  : […] Pour être utilisé, le minerai d'étain, qui était exploité dès l'Antiquité dans les mines à ciel ouvert, doit être lavé et broyé puis chauffé à plusieurs reprises. Il existe trois qualités : la plus basse, d'un gris foncé et mat, comporte une forte proportion de plomb, allant jusqu'à 40 p. 100, elle est appelée en France « claire étoffe » ou « étain mort » ; la deuxième, ou « étain commun », moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-du-metal/#i_6499

MOSAN ART

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 578 mots

Dans le chapitre « Techniques du métal »  : […] Le primat des techniques du métal dans l'art mosan explique que le retable en pierre de la Vierge de Saint-Servais de Maastricht soit la transposition d'une œuvre d' orfèvrerie et que le bas-relief des apôtres, découvert en 1947 à Saint-Denis, ressemble à un long côté de châsse avec des figures dans le style de l'un des deux meilleurs maîtres de la châsse de saint Hadelin (Visé). Avant 1150 est mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-mosan/#i_6499

MOUILLE SERGE (1922-1988)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 675 mots

Originaire, comme l'architecte Charles Garnier, du quartier Mouffetard, un secteur populaire de la montagne Sainte-Geneviève à Paris, Serge Mouille entre à treize ans à l'École des arts appliqués. Après avoir travaillé sous la direction de Gabriel Lacroix dans l'atelier d'orfèvrerie, spécialité dont il sera diplômé, il s'installe à son compte, en 1945, avec l'intention de créer des couverts et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-mouille/#i_6499

NIELLAGE ou NIELLURE

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 299 mots

Le nielle est une substance noire constituée de sulfure d'argent et de boraxe auxquels on ajoute parfois du plomb et du cuivre. On l'utilise pour incruster certains métaux. On nielle en général l'or, l'argent ou le cuivre (l'argent pouvant être doré ensuite). Les motifs et les traits destinés à être remplis de nielle sont préalablement creusés dans la pièce de métal, puis remplis de la pâte de sul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niellage-niellure/#i_6499

ORFÈVRERIE CAROLINGIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 472 mots

397 Mort de saint Ambroise né à Trèves en 339 et élu évêque de Milan en 373. 780-799 Reliquaire de l'évêque Altheus offert par l'évêque à sa cathédrale, Sion, où il est conservé. Les dessins des émaux se rapprochent de certaines figures de l'autel milanais. Première moitié du ix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfevrerie-carolingienne-reperes-chronologiques/#i_6499

ORNEMANISTES

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 2 572 mots

Dans le chapitre « L'ornemaniste comme inventeur »  : […] Selon Perrault, Watelet ou Quatremère de Quincy, c'est d'abord en architecture qu'on se sert d'ornements, parties essentielles de la décoration, éléments distinctifs des ordres. L'ornemaniste aura donc des prétentions architecturales, même s'il n'est pas architecte lui-même. Les critiques adressées aux projets architecturaux de Gilles Marie Oppenord et de Juste Aurèle Meissonnier – deux orneman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ornemanistes/#i_6499

OSTROGOTHS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  • , Universalis
  •  • 2 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'art ostrogothique avant sa « phase italienne » »  : […] Les vestiges archéologiques rencontrés dans les territoires où les Goths séjournèrent durant les premiers siècles de notre ère (plaine germano-polonaise, puis Ukraine à partir du milieu du ii e  siècle), quand on peut raisonnablement les imputer à cette « nation » germanique, ne permettent pas la mise en évidence d'une culture matérielle gothique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostrogoths/#i_6499

OTTONIEN ART

  • Écrit par 
  • Florentine MÜTHERICH
  •  • 3 497 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Orfèvrerie et arts mineurs »  : […] Dans le domaine de l'orfèvrerie, l'art ottonien a produit des œuvres qui comptent parmi les témoignages les plus éclatants du Moyen Âge. Aujourd'hui encore, les trésors des églises de Quedlinburg et d'Hildesheim, d'Essen, d'Aix-la-Chapelle et de Trèves, de Bamberg et de Ratisbonne ainsi que les merveilles du trésor impérial conservé à la Hofburg de Vienne en apportent la preuve. Les croix, les re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-ottonien/#i_6499

PALAIS ÉCOLE DU, enluminure

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 790 mots

Deux séries d'œuvres carolingiennes sont regroupées sous le nom d'école du Palais : l'école du palais de Charlemagne et celle du palais de Charles le Chauve. L'une et l'autre dépendent étroitement du mécénat des deux princes et ne survécurent pas à leur disparition. La première école palatine (l'ancien groupe Ada), qu'il faut probablement localiser à Aix-la-Chapelle, se développa à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-du-palais-enluminure/#i_6499

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le triomphe de l'imagerie biblique »  : […] L'Orient prend peu à peu une place prépondérante, exerçant son influence sur les ateliers occidentaux, Ravenne notamment. Une importante innovation technique, à la fin du v e  siècle, qu'avaient précédée quelques essais sporadiques, permet de saisir le rôle essentiel de Constantinople : ce sont les poinçons d'argenterie, apposés sur certaines p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_6499

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Arts mineurs »  : […] Le goût du luxe et de l'apparat favorisèrent le développement des arts mineurs. Monnaies, intailles et camées multiplient l'image du souverain. Ainsi, une sardoine de la Bibliothèque nationale à Paris montre Shapur I er capturant Valérien ; le style est gréco-romain (exception faite du motif du « galop volant »). Une pièce unique, au même endroit, est la coupe d'or incru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_6499

PHÉNICIENS

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR, 
  • Paul PETIT
  •  • 6 298 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'art du métal »  : […] Le métal, dont la recherche a été décisive dans l'expansion phénicienne en Méditerranée, a alimenté un artisanat diversifié. Les bijoux, qui ont une valeur décorative mais aussi talismanique ou symbolique, s'inscrivent dans une tradition ancienne profondément marquée, là encore, par l'Égypte et dont quelques surgeons ont produit au cours du II e  millénaire, avec les célèb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheniciens/#i_6499

POINÇONS, métaux précieux

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 1 106 mots

Les premiers témoignages que l'on trouve en France d'une empreinte appelée poinçon datent du xiii e siècle ; ils attestent une reconnaissance de titre légal dans l'usage du métal précieux employé, or ou argent. Au cours du siècle suivant les documents laissent penser que, parallèlement, un autre poinçon, signature de l'orfèvre ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poincons-metaux-precieux/#i_6499

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le premier développement régional dans les Andes centrales »  : […] Les régionalismes qui suivent la chute de l'hégémonie de Chavín dans les Andes centrales correspondent à l'émergence de nouvelles cultures. Leurs productions artistiques sont diversifiées contrairement à celles de Chavín. Avec les cultures qui se développent dans le nord du Pérou, dans la partie basse des nombreuses vallées côtières, surgissent plusieurs styles régionaux qui produisent une abonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_6499

PREMIÈRE MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Le martelage à froid de pépites de cuivre natif est pratiqué dès le Néolithique ancien de Turquie, au VIII e  millénaire. Mais une véritable métallurgie ne se développe qu'au cours du V e  millénaire, en Europe du Sud-Est d'abord, grâce à une meilleure maîtrise du feu : elle permet de dépasser les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-metallurgie/#i_6499

QUIMBAYA CULTURE

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 352 mots

Au sens strict le mot Quimbaya désigne une petite ethnie préhispanique occupant au xvi e  siècle la moyenne vallée du río Cauca en Colombie. Au sens large, ce terme a été appliqué à un ensemble d'objets découverts par les fouilleurs clandestins de cette région et des régions avoisinantes. Bien que tous ces objets soient disparates et qu'on puisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-quimbaya/#i_6499

RELIURE

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER, 
  • Jacques GUIGNARD
  •  • 8 857 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Orient, l'Antiquité et le Bas-Empire »  : […] De tout temps, les hommes ont éprouvé le besoin de protéger textes et documents. À côté des tablettes de terre cuite, épaisses et indestructibles, les Assyriens et les Babyloniens en utilisaient parfois de si minces qu'ils les plaçaient dans un étui, lui-même de terre cuite (British Museum). De bonne heure aussi, on sut réunir par des anneaux ou par des fils les tablettes de bois ou d'ivoire, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reliure/#i_6499

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'orfèvrerie et la céramique »  : […] L'orfèvrerie et la céramique accueillirent aussi avec empressement la rocaille. L'extrême virtuosité des artistes et artisans français leur vaut là encore des commandes de toute l'Europe et assure la diffusion des modes parisiennes, quoique des centres fort actifs et originaux existent aussi à Londres ou à Augsbourg. Des pièces de pure garniture comme les surtouts donnent lieu à un débordement d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_6499

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les nouveaux trésors »  : […] Jusqu'à l'époque romane, les arts que l'on qualifie aujourd'hui de « mineurs » avaient joué un rôle essentiel. Symboliquement associés à l'autorité, ils avaient pour mission de glorifier le pouvoir et d'assurer la pérennité aux régimes aristocratiques. L'or entra dans les sanctuaires chrétiens afin de procurer au culte divin un éclat au moins égal à celui qui caractérisait le service de cour et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_6499

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'or romain : bractéates et colliers »  : […] On peut remarquer au début de l'Âge des migrations, dès le iv e  siècle et jusqu'au vi e  siècle, l'afflux d'or qui se produit en Scandinavie méridionale (et en particulier dans les îles d'Öland et de Gotland), afflux attesté par la découverte de trésors enfouis, ou par des trouvailles isolées com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_6499

SLAVES DU SUD (ART DES)

  • Écrit par 
  • Athanas BOJKOV, 
  • Vajislav DJURIC
  •  • 7 399 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources de l'art bulgare »  : […] Ce sont les Thraces qui ont laissé les premières œuvres importantes sur les terres bulgares. Ils occupent les régions centrales et orientales de la péninsule balkanique jusqu'à la fin du deuxième millénaire avant J.-C. et maintiennent de fructueuses relations séculaires avec le monde égéen. L'admiration avec laquelle Homère parle de leur orfèvrerie atteste la renommée de leur artisanat : ils sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves-du-sud-art-des/#i_6499

STEPPES ART DES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 4 289 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les Sarmates »  : […] Les Sarmates, appelés d'abord Sauromates, nomadisaient aux iv e - iii e  siècles avant J.-C. à l'est du Don. Si leur nom évoque la légende des Amazones avec ses contingents invincibles de femmes guerrières, c'est vraisemblablement à leur armement qu'ils durent leur puissance. Leurs combattants, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-steppes/#i_6499

STYLE 1200

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 3 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories sur l'origine du style 1200 »  : […] En 1906, A. Haseloff, alors le meilleur spécialiste de la peinture médiévale, opposait catégoriquement la peinture gothique à l'art roman, en situant la brusque transformation du style vers 1200, dans la région parisienne. Le vitrail, qui a pris à la fin du xii e  siècle une grande place dans la nouvelle architecture gothique, impose alors à la pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1200/#i_6499

TAIRONA CULTURE

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 422 mots

La culture Tairona s'est développée en Colombie, sur les versants nord et nord-est de la sierra Nevada de Santa Marta et dans la plaine littorale voisine. De 500 à 700, la phase Nahuange (ou Neguange) se limite au littoral. Elle est caractérisée par une architecture de pierre, une orfèvrerie en tumbaga (alliage d'or et de cuivre), des ornements en pierre polie et une poterie rouge sur fond crème o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-tairona/#i_6499

THURINGIENS, ALAMANS ET BAVAROIS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 350 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art thuringien »  : […] L'art thuringien, comme celui des Alamans et des Bavarois, est surtout représenté par des objets de métal (accessoires vestimentaires, objets de parure, décors d'armes, etc.) et se caractérise par de multiples influences. Au cours de sa phase précoce ( v e  s.), il est marqué par des apports antiques (décors géométriques imitant la taille biseauté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringiens-alamans-et-bavarois/#i_6499

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les bronzes »  : […] Les Tibétains sont passés maîtres dans le travail du bronze. Ce métal, li pour les Tibétains, est formé d'alliages divers dans lesquels prédomine toujours le cuivre. D'autres éléments peuvent lui être adjoints : plomb, fer, argent, zinc, antimoine, arsenic et, parfois, or. Des analyses systématiques par absorption spectrométrique ont été réalisées dans les années 1970 sur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_6499

TRIALETI CULTURE DE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 377 mots

On appelle « culture de Trialeti » un ensemble archéologique situé à 110 kilomètres à l'ouest de Tbilissi en Géorgie. Les vestiges découverts montrent une très longue occupation des lieux, du Paléolithique supérieur au Moyen Âge, mais le niveau le plus célèbre et auquel le nom de Trialeti reste attaché est celui de l'Âge du bronze ancien et du bronze moyen (~ III e -~ II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-de-trialeti/#i_6499

UGOLINO DI VIERI (actif apr. 1329-mort en 1385 env.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 455 mots

Signataire avec ses associés du plus beau et du plus grandiose ouvrage émaillé du Trecento, le reliquaire du corporal miraculeux de Bolsena conservé à la cathédrale d'Orvieto (P. dal Poggetto, « Ugolino di Vieri », in Forma e colore , n o 8), Ugolino di Vieri pose néanmoins de multiples problèmes d'attribution encore irrésolus. On n'a pu trancher de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugolino-di-vieri/#i_6499

UN TEMPS D'EXUBÉRANCE, LES ARTS DÉCORATIFS SOUS LOUIS XIII ET ANNE D'AUTRICHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 138 mots

Présentée au Grand Palais du 11 avril au 8 juillet 2002, cette exposition inédite avait pour but d'offrir une vue d'ensemble des arts décoratifs en France au milieu du xvii e  siècle. C'était le deuxième grand rassemblement de ce type organisé par le musée du Louvre après l'exposition Un âge d'or des arts décoratifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-temps-d-exuberance-les-arts-decoratifs-sous-louis-xiii-et-anne-d-autriche-exposition/#i_6499

VANDALES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 159 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les témoignages archéologiques »  : […] Les témoins archéologiques concernant les Vandales apparaissent des plus ténus jusqu'à leur établissement dans la partie orientale du Maghreb, ce qui ne saurait étonner. Les peuples en mouvement laissent en effet peu de traces dans le sol du fait de la brièveté relative de leurs étapes. C'est ainsi qu'il est pratiquement utopique d'espérer jalonner par des trouvailles archéologiques les itinérair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vandales/#i_6499

WISIGOTHS ou VISIGOTHS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  • , Universalis
  •  • 3 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « phase espagnole » (507-711) »  : […] Au lendemain de la défaite de Vouillé (Vienne) en 507, la plupart des Wisigoths quittèrent l'Aquitaine pour l'Espagne, ne conservant en Gaule que l'ancienne Septimanie romaine (Languedoc-Roussillon). La péninsule Ibérique ne leur était pas étrangère puisqu'ils avaient déjà tenté de s'y installer au début du v e  siècle, et qu'ils contrôlaient, dep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wisigoths-visigoths/#i_6499

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard MABILLE, « ORFÈVRERIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfevrerie/