OPOÏAZ (Société pour l'étude de la langue poétique)

CHKLOVSKI VIKTOR BORISSOVITCH (1893-1984)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 470 mots

Une extrême diversité dans l'œuvre (romans, essais, mémoires, scénarios, études littéraires et historiques), le non-conformisme de la pensée, une production abondante — plus de soixante œuvres, des centaines d'articles écrits de 1908 à nos jours —, rendent Chklovski difficile à classer et déroutant. Théoricien de la littérature, il est un des pétersbourgeois fondateurs de l' Opoïaz , mouvement d'o […] Lire la suite

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 392 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Le formalisme russe est né de deux cénacles littéraires : l'un, le Cercle moscovite de linguistique, qui se forma en 1915 à Moscou, à l'initiative de quelques étudiants, l'autre constitué à Saint-Pétersbourg et baptisé Société pour l'étude de la langue poétique, en abréviation Opoïaz. À Moscou le président du cercle était Roman Jakobson, un étudiant qui s'intéressait à l'éthnographie slave et à […] Lire la suite

TYNIANOV IOURI NIKOLAÏEVITCH (1894-1943)

  • Écrit par 
  • André RADIGUET
  •  • 542 mots

De formation universitaire, spécialiste de l'histoire de la littérature russe du début du xix e  siècle, Tynianov est d'abord un des principaux représentants de l'école formaliste, aux côtés de V. Chklovski et de B. Eichenbaum. Chercheur, enseignant, traducteur, correcteur, il donnera jusqu'en 1925 de nombreux articles consacrés à Pouchkine, à Griboïedov et à Küchelbecker, à la poésie russe du xi […] Lire la suite