OPIOÏDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Molécule morphinique

Molécule morphinique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Inverses optiques

Inverses optiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Séquence de la méthionine-enképhaline

Séquence de la méthionine-enképhaline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Peptides précurseurs des endomorphines

Peptides précurseurs des endomorphines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama


Biogenèse et métabolisme des enképhalines et des endorphines

La β-endorphine n'est pas comme on l'a cru pendant un temps le précurseur de la Met-enképhaline puisque l'ablation de l'hypophyse, lieu de synthèse de la β-endorphine, ne conduit pas à une baisse sensible du taux de Met-enképhaline dans le cerveau. En fait, la β-endorphine est dérivée d'une glycoprotéine d'un poids moléculaire d'environ 300 000.

La séquence complète de cette protéine a pu être réalisée grâce à une splendide expérience de manipulation génétique par les équipes de Nakarishi (Japon) et Chang (États-Unis). Ceux-ci ont isolé et purifié l'ARN messager codant la protéine et l'ont fait transcrire in vitro en ADN par la transcriptase reverse. L'insertion de ce DNA dans un plasmide puis l'injection de ce dernier à une bactérie ont conduit à sa réplication, puis à son isolement et enfin à l'analyse de la séquence des bases. La traduction en ARN messager a permis de remonter à la séquence de la pro-opiocortine. Cette protéine semble être le précurseur de nombreuses hormones telles que l'ACTH (hormone adrénocorticotrope), le CLIP (hormone corticotrope du lobe intermédiaire), les α, β et ν MSH (hormones mélanostimulantes), la β-lipotropine et la β-endorphine.

De même, les deux enképhalines endogènes ont un même précurseur constitué de 267 aminoacides et dénommé pro-enképhaline A. Des expériences de génie génétique similaire aux précédentes ont permis de montrer que chaque molécule de pro-enképhaline A contient 4 copies de Met-E et 1 copie de Leu-E flanquées de chaque côté par des doublets basiques (Arg-Arg ; Lys-Arg...). Le rapport Met-E/Leu-E est en accord avec des mesures de concentration obtenues précédemment par radio-immunologie. En plus des enképhalines normales, la pro-enképhaline engendre deux peptides opioïdes, la Met-E-Arg-Gly-Leu et la Met-E-Arg-Phe. La dynorphine et l'α-néo-endorphine dérivent d'un précurseur commun, la pro-enképhaline B ou la pro-dynorphine (fig. 5). Toutes [...]

Peptides précurseurs des endomorphines

Peptides précurseurs des endomorphines

Diaporama

Peptides endogènes précurseurs des endorphines. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  OPIOÏDES  » est également traité dans :

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 782 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Responsabilité du système opioïde interne dans tous les processus addictifs »  : […] On observe que le blocage des récepteurs opioïdes par une molécule telle que la naltrexone diminue plus ou moins fortement la recherche compulsive ou les syndromes de dépendance psychique et ce quels que soient les produits consommés (héroïne, cannabis, alcool, cocaïne...). Ces résultats ont été confortés soit par invalidation de gènes codant pour les précurseurs des peptides opioïdes endogènes eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/addiction/#i_88686

ANALGÉSIQUES ET ANTALGIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques DUTEIL
  •  • 1 053 mots

Face à des douleurs multiples par leur siège, leur nature et leur intensité, chaque patient réagit individuellement en fonction de ses facteurs génétiques et de son psychisme. L'appréciation de l'effet analgésique d'un médicament varie, elle aussi, d'un individu à l'autre. Une classification simple des médicaments analgésiques consiste à les séparer suivant leur lieu principal d'action, périphériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analgesiques-et-antalgiques/#i_88686

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Système opioïde »  : […] À la suite de la découverte, en 1971, de récepteurs de la morphine (et des dérivés opiacés) dans le tissu cérébral, des récepteurs opioïdes ont été mis en évidence à partir de 1973 dans de très nombreuses régions du système nerveux central (dont certaines ne participent probablement pas aux mécanismes antinociceptifs). Les peptides morphiniques endogènes (enképhalines et endorphines) découverts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douleur/#i_88686

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le principe du déterminisme multiple  »  : […] Ce principe stipule qu’un comportement identifié à un niveau d’organisation peut être le résultat de l’action de plusieurs facteurs localisés à des niveaux différents d’organisation et de leurs interactions. Par exemple, les études qui se sont penchées sur l’abus de drogues ont mis en évidence, d’une part, la contribution de facteurs neurobiologiques individuels localisés dans le système des réce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_88686

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard Pierre ROQUES, « OPIOÏDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/opioides/