OPÉRAHistoire, de Peri à Puccini

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La richesse d'une fin de siècle

Cette seconde moitié du xixe siècle connaît d'autres créateurs que Verdi ou Wagner. En France, en Russie, en Bohême et même en Italie, l'opéra vit en effet un véritable âge d'or.

Le renouveau français

Conciliant de manière harmonieuse les mérites respectifs de l'opéra-comique et du grand opéra, le drame lyrique va faire oublier Meyerbeer aux Français, grâce à Charles Gounod (1818-1893), ancien élève de Halévy, dont le Faust (1859) est l'un des deux ou trois opéras les plus couramment représentés dans le monde et pourtant c'est peut-être l'œuvre qui lui ressemble le moins. On s'en voudrait de réduire Gounod à son seul Faust : Roméo et Juliette (1867), d'une remarquable fidélité au texte de Shakespeare, rend mieux compte de la subtilité toute française du compositeur, due à un véritable sens littéraire et à une grande élégance musicale.

Adelina Patti

Photographie : Adelina Patti

La soprano italienne Adelina Patti (1843-1919) interprète Marguerite dans Faust, opéra du Français Charles Gounod. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Ultime précurseur de Debussy, héritier de Gounod, Jules Massenet (1842-1912) s'est rendu célèbre par ce qu'on a appelé ses « langueurs ». Au-delà du cliché, c'est un maître de la déclamation et de l'instrumentation, dont le talent s'est surtout appliqué à mettre en lumière des destins de femmes : dans Manon (1884), dans Werther (1892) – c'est Charlotte l'héroïne –, dans Thaïs (1894).

L'épanouissement russe et d'Europe centrale

À la suite de Glinka, l'opéra russe va trouver avec Alexandre Borodine (1834-1887) un premier vrai maître. Le Prince Igor (créé en 1890) présente des qualités expressives qui, tout en prenant en compte des thèmes folkloriques, se fondent dans un sens étonnant de la mélodie. Mais c'est avec Modeste Moussorgski (1839-1881) que l'art lyrique russe atteint sa grande maturité. Moussorgski n'aura guère de chance avec son Boris Godounov, qui l'a occupé de 1867 à 1872, mais qui ne fut créé qu'en 1874 après de multiples difficultés dues aux refus répétés du Comité des théâtres impériaux. Malgré les révisions multiples, cette fresque immense, terrible, qui met en scène le peuple russe en un kaléidoscope de situations radicalement divergentes, place son auteur à égalité avec les plus grands. Moussorgski, tout en puisant à toutes les sources imaginables de la musique russe (folklorique, religieuse, etc.), parvient à unifier son propos par un sens quasi inné de la mélodie.

Boris Godounov

Photographie : Boris Godounov

Boris Godounov, opéra du Russe Modest Moussorgski (1839-1881), au Covent Garden de Londres, en 1949. 

Crédits : Raymond Kleboe/ Picture Post/ Getty Images

Afficher

Après lui, l'opéra russe sera encore servi, en cette fin de siècle, par Nicolaï Rimski-Korsakov (Sadko, 1898, et La Fiancée du tsar, 1899, notamment), mais surtout par Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), auteur de dix ouvrages d'une veine sans doute plus cosmopolite, où se fait sentir entre autres l'influence française, plus intimiste aussi, en tout cas dans Eugène Onéguine (1879) et La Dame de pique (1890).

À côté de la Russie, en cette fin du siècle, un peu partout en Europe, tandis que se lève le vent des nationalismes, l'opéra rencontre des courtisans qui vont trouver en lui un « allié objectif » à leurs causes. Le Tchèque Bedřich Smetana (1824-1884), wagnérien authentique, deviendra cependant l'auteur du prototype de l'opéra national avec La Fiancée vendue (1866), considéré encore aujourd'hui comme un véritable monument national dans son pays, où Le Jacobin (1889) ou Rusalka (1901) d'Antonín Dvořák (1841-1904) sont à peine moins populaires.

Le cas Bizet

La Carmen de Georges Bizet (1838-1875) fait probablement partie de ces chefs-d'œuvre de l'art lyrique dont mille exégèses ne parviendront jamais à épuiser véritablement la popularité. Œuvre profondément réaliste, elle met pourtant en scène un personnage qui, par sa lucidité extrême et son appétit de liberté, n'est pas sans rappeler cette autre grande figure mythique : Don Juan. Au chapitre musical, tout a été dit de l'élégance mélodique, de la richesse harmonique, de la finesse d'orchestration et même de cet exotisme réinventé... Mais si ces remarques éclairent peut-être la réussite permanente de Carmen, elles ne l'expliquent pas vraiment.

Carmen

Photographie : Carmen

La soprano Emily Soldene interprète, en 1880, le rôle-titre de Carmen, opéra du Français Georges Bizet (1838-1875). 

Crédits : Lafosse/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

Lully

Lully
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Berlioz

Berlioz
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Gounod

Gounod
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

André Campra

André Campra
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 33 médias de l'article


Écrit par :

  • : journaliste et musicologue, rédacteur en chef aux Nouvelles, rédacteur en chef deL'Avant-Scène musique

Classification

Autres références

«  OPÉRA  » est également traité dans :

OPÉRA - Histoire, de Pelléas à nos jours

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH, 
  • Christian MERLIN
  •  • 6 143 mots
  •  • 13 médias

Il en est de l'opéra comme de la symphonie : périodiquement, il fait l'objet d'annonces de décès, consternées ou triomphantes, émanant généralement de compositeurs pour lesquels « les raisins sont trop verts » ou de critiques à l'affût de la sensation. Mais chaque année de nombreuses œuvres lyriques nouvelles viennent démentir ces prophètes de malheur. Certes, l'évolution du langage musical en gén […] Lire la suite

OPÉRA - Les techniques d'écriture

  • Écrit par 
  • Yves GÉRARD
  •  • 3 851 mots
  •  • 1 média

L'écriture d'une partition musicale destinée à une représentation scénique doit tenir compte d'un nombre important d'exigences de nature différente qui vont de la considération des moyens matériels mis localement à la disposition du compositeur jusqu'à des options véritablement esthétiques dans l'emploi de techniques d'écriture. Celles-ci sont destinées à illustrer une certaine conception du drame […] Lire la suite

OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque

  • Écrit par 
  • Ivan A. ALEXANDRE
  •  • 11 985 mots
  •  • 15 médias

Année 1925. Les historiens ne tiennent pas 1925 pour une année faste de l'opéra baroque. Cette année-là, Mussolini et Staline s'arrogent de nouveaux pouvoirs. Tandis que paraît Le Procès de Franz Kafka, que Lion Feuchtwanger publie Le Juif Süss et Adolf Hitler Mein Kampf, Bernard Shaw reçoit le prix […] Lire la suite

NAISSANCE DE L'OPÉRA

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 227 mots

Quand et où faire commencer l'histoire de l'opéra ? La date de 1600et la ville de Florence semblent le mieux correspondre à un acte de naissance. Le xvie siècle n'avait connu que des ébauches de théâtre musical : dans les fêtes princières et les chants de carnaval, le spectacle avait plus d'importance que l'intérêt dramatique, e […] Lire la suite

NAISSANCE DE L'OPÉRA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 327 mots

Vers 1550 Emilio de' Cavalieri naît à Rome.20 août 1561 Jacopo Peri naît à Rome ou à Florence.1581 Publication à Florence du traité de Vincenzo Galilei Dialogo della musica antica e della moderna en faveur du […] Lire la suite

ADAMS JOHN (1947- )

  • Écrit par 
  • Patrick WIKLACZ
  •  • 1 979 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La tentation du théâtre lyrique »  : […] L'œuvre la plus connue de John Adams est l'opéra Nixon in China (créé au Houston Grand Opera le 22 octobre 1987) . Minimaliste et parfois proche de Stravinski, l'ouvrage a bénéficié de la collaboration du metteur en scène Peter Sellars et de l'écriture d'Alice Goodman. De cet opéra relatant un épisode de l'histoire contemporaine – la visite de Nixon en Chine en février 1972 –, Adams a tiré des […] Lire la suite

ADLER KURT HERBERT (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 462 mots

Le chef d'orchestre Kurt Adler, directeur de l'Opéra de San Francisco, fit de ce dernier l'une des plus grandes scènes lyriques des États-Unis. D'origine autrichienne, Kurt Herbert Adler voit le jour le 2 avril 1905, à Vienne. Formé à l'Académie de musique, au conservatoire et à l'université de la capitale autrichienne, il dirige son premier orchestre au Théâtre Max Reinhardt de Vienne, de 1925 à […] Lire la suite

AIR, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 282 mots

Dans le langage commun, on a pris l'habitude de désigner par le mot « air » la musique destinée à être chantée. On oppose ainsi, dans la chanson, l'air aux paroles. Par extension, on en est arrivé à employer le mot « air » dans le cas de toute mélodie suffisamment connue pour être immédiatement identifiée par l'auditeur. On parle donc indifféremment de l'air de Marguerite (dans Faust de Gounod), […] Lire la suite

ALAGNA ROBERTO (1963- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 585 mots

La carrière de Roberto Alagna accumule tous les poncifs d'un véritable roman-photo. Il n'est donc pas étonnant que le chanteur, rapidement promu au rang de star, étende son public bien au-delà du cercle étroit des amateurs éclairés. Les réserves que suscitent parfois quelques postures théâtrales mal venues, de fréquents abandons aux lucratives séductions du monde de la variété et la mise en scène […] Lire la suite

ALARIE PIERRETTE (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 639 mots

La soprano colorature canadienne Pierrette Alarie accomplit sa carrière lyrique seule ou au côté de son époux, le célèbre ténor canadien Léopold Simoneau, de leur mariage, en 1946, à la mort de ce dernier, en 2006. Pierrette Marguerite Alarie naît le 9 novembre 1921, à Montréal (Québec), dans une famille de musiciens. Remarquée pour sa voix de colorature cristalline, elle débute en 1938 au théâtre […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Vincent RICHARD, « OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/