ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

Médias de l’article

Virus du sarcome de Rous

Virus du sarcome de Rous
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rétrovirus : cycle réplicatif

Rétrovirus : cycle réplicatif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Proto-oncogènes cellulaires

Proto-oncogènes cellulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Protéines produits de gènes proto-oncogènes

Protéines produits de gènes proto-oncogènes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


La découverte des proto-oncogènes. Leur conversion en gènes oncogènes viraux

Les premières études expérimentales sur l'oncogenèse, dont les travaux d'Ellerman et Bang et de Rous sont d'excellents exemples, ont fait appel à des modèles animaux. Ces modèles, qui ont permis la découverte des premiers virus oncogènes, ont également conduit à l'identification d'agents chimiques ou physiques qui sont capables de provoquer l'apparition de tumeurs lorsqu'ils sont administrés à un animal d'expérience. Malgré l'intérêt que continue à présenter l'expérimentation animale, la longueur et la lourdeur des expériences ainsi que l'incapacité d'identifier les premiers événements cellulaires qui vont conduire à la formation d'une tumeur d'un volume suffisant pour permettre sa détection ont incité les chercheurs à recourir à des modèles expérimentaux constitués par des cellules cultivées in vitro. Il a cependant fallu attendre que des méthodes de culture relativement simples et reproductibles aient été élaborées pour qu'il devienne possible de généraliser cette approche dans de nombreux laboratoires.

La mise en culture de cellules dérivées d'embryons d'oiseaux ou de rongeurs dans des milieux de culture comportant 10 p. 100 de sérum de veau fœtal comme source de facteurs de croissance, d'hormones et de protéines qui permettent l'attachement des cellules à la surface du récipient de culture permet la prolifération d'un type de cellules, le fibroblaste. Les fibroblastes embryonnaires considérés comme normaux adhèrent fortement au récipient de culture et prolifèrent jusqu'à ce qu'ils forment une seule couche de cellules recouvrant toute la surface qui leur est offerte. Leur prolifération s'arrête alors dans un état qu'on appelle inhibition de contact. Pour obtenir une nouvelle population de fibroblastes proliférants, il faut détacher les cellules du récipient grâce à un traitement ménagé par une enzyme protéolytique appropriée (trypsine) et les réensemencer dans de nouveaux récipients en n[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du laboratoire d'oncologie moléculaire, Institut Gustave-Roussy

Classification


Autres références

«  ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE  » est également traité dans :

CANCÉRISATION : RÔLE DES ONCOGÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 224 mots

Pourquoi une cellule cancéreuse se divise-t-elle indéfiniment pour former une tumeur ? Dès 1976, on avait identifié chez le poulet un gène dont la mutation déclenche une forme de cancer appelée sarcome de Rous. Le rôle de ce gène dans le fonctionnement cellulaire restait cependant mystérieux. À partir de 1980, les équipes des Américains Geoffrey […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancerisation-role-des-oncogenes/#i_7193

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification et propriétés biologiques »  : […] Le sous-genre A comporte 3 sérotypes 12, 18, 31, qui, inoculés à des hamsters nouveau-nés, provoquent des tumeurs en deux mois chez tous les animaux (sarcomes, lymphosarcomes) ; ces tumeurs contiennent un néo-antigène tumoral (antigène T), de même que les cellules transformées in vitro par ces mêmes virus. Le mécanisme menant à la cancérogenèse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenovirus/#i_7193

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 072 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les quadruplexes, cibles thérapeutiques ?  »  : […] certains oncogènes, tels que c-myc, par exemple. La surexpression de ce gène est en effet responsable de l’oncogenèse de 80 p. 100 des tumeurs solides. Dès 2002, Adam Siddiqui-Jain et ses collaborateurs montrent qu’il est possible d’inhiber l’expression de c-myc en stabilisant le quadruplexe présent au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_7193

BALTIMORE DAVID (1938-   )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 676 mots

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à Howard M. Temin et Renato Dulbecco) pour l'exploration des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Les travaux de ces trois chercheurs ont contribué à la compréhension du rôle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-baltimore/#i_7193

BARSKI GEORGES (1909-1985)

  • Écrit par 
  • Jean BELEHRADEK
  •  • 655 mots

riches en découvertes. Orienté désormais dans ses recherches vers les problèmes de la cancérisation cellulaire, de ses mécanismes et de ses conséquences, il entreprend avec ses collaborateurs, entre 1959 et 1961, des expériences originales qui le conduisent à la découverte de l'hybridation de cellules somatiques. Il eut l'idée de vérifier l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-barski/#i_7193

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 712 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les enquêtes étiologiques »  : […] Cependant, hormis les cas d'exposition massive à un cancérogène puissant (tabac), l'origine est en général multifactorielle, et un va-et-vient entre enquêtes épidémiologiques et études biologiques est nécessaire pour analyser le processus cancérogène et le rôle des différents facteurs : par exemple pour le cancer du foie en Afrique, le rôle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_7193

CANCER - Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 648 mots
  •  • 6 médias

Le rôle joué par certains virus dans la genèse de cancers humains et l'existence de virus oncogènes (du grec onkos, grosseur, tumeur) est certainement encore sous-estimé. Cela tient au fait que les virus oncogènes appartiennent à des familles diverses (peut-être pas encore toutes recensées) et que les mécanismes par lesquels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancers-et-virus/#i_7193

CANCER ET ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Dominique BELPOMME
  •  • 1 544 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Position du problème »  : […] Tous les scientifiques s'accordent aujourd'hui pour reconnaître que deux étapes sont indispensables à l'émergence d'un cancer dans l'organisme : l'initiation, qui est définie par la survenue de mutations dans une cellule de l'organisme, et la promotion, qui consiste en la stimulation des divisions de cette première cellule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-et-environnement/#i_7193

CELLULE - La prolifération

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Michel SIGOT
  • , Universalis
  •  • 4 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Facteurs de croissance et oncogenèse »  : […] de se diviser après cicatrisation d'une plaie. Au contraire, il existe, dans le cas de la cancérisation, une perte du contrôle de la réponse mitotique physiologique, à l'une ou l'autre de ses étapes. Les oncogènes, c'est-à-dire les gènes qui peuvent être responsables de l'une des étapes de la transformation maligne lorsque leur expression est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-proliferation/#i_7193

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 559 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] d'une inhibition de croissance et de prolifération. L'un des critères de définition de la transformation cancéreuse pour des cellules normalement adhérentes est la perte de ce couplage : les cellules continuent de proliférer lorsqu'elles sont en contact, migrant les unes sur les autres en formant des amas, ou lorsqu'on les cultive dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_7193

DÉTOXICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LEROUX
  •  • 2 767 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Formes multiples et polymorphisme »  : […] rapides ». Les polymorphismes d'activité basale, ou d'inductibilité, de formes d'enzymes impliquées dans le processus d'activation de composés cancérigènes pourraient influencer la prédisposition génétique à certains cancers. Ce serait le cas par exemple du polymorphisme « débrisoquine-bufuralol » décrit ci-dessus. Quelques groupes ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/detoxication/#i_7193

DULBECCO RENATO (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Virologue italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à ses élèves Howard M. Temin et David Baltimore) pour la découverte des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-dulbecco/#i_7193

FIBIGER JOHANNES ANDREAS GRIB (1867-1928)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 247 mots

En 1907, Fibiger identifie une tumeur nouvelle dans l'estomac de souris, en notant dans les cellules tumorales la présence systématique d'un ver, Jugenre Gongylonema (némathelminthe). L'ingestion de ce ver étant sans effets sur les souris, Fibiger en déduit que l'agent carcinogène est transmis sous une forme différente. En 1913 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-andreas-grib-fibiger/#i_7193

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 673 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tumeurs hépatiques »  : […] c'est aussi l'une des plus passionnantes par les perspectives théoriques qu'ouvre sur la cancérogenèse en général la réalisation de cancers expérimentaux du foie ; le premier cancer expérimental a été en effet un hépatome du foie obtenu par T. Yoshida (1932), en mêlant à l'alimentation des rats d'expérience un colorant azoïque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_7193

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 279 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modèles d'oncogenèse »  : […] L'utilisation de divers promoteurs et séquences régulatrices pour gouverner l'expression d'oncogènes ou de proto-oncogènes permet d'obtenir des animaux transgéniques qui expriment tel ou tel oncogène dans un tissu donné. Ces constructions chimériques permettent de tester l'effet de l'expression d'un oncogène donné dans divers types cellulaires et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_7193

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La carte d'identité des tumeurs et les tumorothèques »  : […] La transformation tumorale est liée à l'accumulation d'altérations génétiques et épigénétiques dont la plupart sont acquises par les cellules tumorales et transmises pardivision cellulaire. Ces altérations confèrent aux cellules des fonctions telles que l'immortalisation, la prolifération autonome et l'inhibition des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_7193

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Pathologies humaines et empreinte »  : […] , est un exemple de syndrome génétique lié à une dérégulation de l'empreinte parentale. Il se caractérise par un gigantisme associé à une macroglossie et surtout à une prédisposition accrue aux tumeurs embryonnaires (rhabdomyosarcome et tumeur de Wilms). Les différents mécanismes à l'origine de ce syndrome peuvent être une translocation, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_7193

LEUCÉMIES

  • Écrit par 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 5 011 mots

Dans le chapitre « Comment une cellule devient-elle leucémique (ou, plus précisément, maligne) ? »  : […] progressif de la moelle osseuse (lieu normal de leur production) puis du sang. Ces modifications résultent d'altérations des gènes (oncogènes), ceux qui gouvernent les processus de régulation de la prolifération ou ceux qui programment le vieillissement et la mort cellulaire (apoptose). Il est important de comprendre que ces modifications de gènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leucemies/#i_7193

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les méthodes d'étude des anomalies »  : […] cancer, maladie acquise dont les modifications enzymatiques consistent essentiellement en la résurgence d'isozymes de type fœtal et aussi d'autres protéines fœtales ou embryonnaires (F. Schapira). Cette résurgence traduit la perturbation du contrôle de la différenciation, qui est la caractéristique moléculaire de la cancérogenèse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_7193

MÉTASTASES, médecine

  • Écrit par 
  • Brigitte BOYER
  •  • 7 538 mots
  •  • 4 médias

Le terme « métastase » fut proposé en 1829 par Joseph Claude Récamier qui fut le premier, dans son traité Recherches du cancer, à montrer, par des observations anatomiques, que les métastases provenaient de l'émigration des cellules cancéreuses hors de la tumeur primaire et de leur greffe dans des organes distants de celui qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastases-medecine/#i_7193

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des études récentes montrent que certains nanotubes de carbone sont responsables chez la souris de lésions semblables à celles de l'amiante »  : […] caractéristiques de forme (droite et non courbe), et de longueur (long et non court). Une autre étude de cancérogénèse (Tagagi et al., 2008), par injection intrapéritonéale chez une lignée de souris choisie pour sa disposition à développer des tumeurs, montre que les nanotubes de carbone induisent l'apparition de mésothéliomes dans des proportions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_7193

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 454 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Pathologies réparationnelles »  : […] (hereditary non polyposis colorectal cancer, ou syndrome de Lynch). Cette observation a permis de montrer que ces cellules tumorales étaient déficientes dans les enzymes de réparation du fait d'une mutation germinale sur les gènes de réparation (hMSH 2 ou hMLH 1). Dans les familles où peut survenir cette maladie, une mutation sur un des allèles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_7193

NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 5 167 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pathologie »  : […] ou indirect en pathologie ne peut qu'être immense. En particulier, ils ont été impliqués dans le contrôle de la croissance cellulaire et dans la transformation maligne. Le fait que de nombreux oncogènes soient des protéines kinases (à tyrosine comme src, abl, nen et ros, ou à sérine comme raf et mos) ou des protéines liant le GTP […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleotides-cycliques/#i_7193

PAPILLOMAVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 3 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « HPV et cancer du col utérin : un modèle de cancer viro-induit »  : […] C'est en 1983 que Zur Hausen met en évidence pour la première fois la présence de HPV de type 16 dans les cellules de carcinome épidermoïde du col utérin. Les mécanismes par lesquels le HPV16 initie la formation d'une tumeur sont maintenant bien connus. D'autres génotypes oncogènes ont été décrits depuis lors (cf. tableau). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papillomavirus/#i_7193

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 852 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Conséquences radioécologiques »  : […] la pollution nucléaire se traduit par une augmentation de la probabilité d'effets carcinogènes et de l'induction de mutations génétiques provoquées par l'exposition permanente à de faibles doses de radiations. Les experts estiment qu'un doublement de la dose d'irradiation naturelle à laquelle l'homme est soumis augmenterait de 20 p. 100 le taux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_7193

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'oncogenèse : pathologie du programme génétique »  : […] Lors de la formation et du développement d'une tumeur, les cellules acquièrent un certain nombre de propriétés qui ressemblent à celles de cellules embryonnaires jeunes : leur capacité de prolifération est accrue, elles perdent leurs caractères différenciés (on dit qu'elles sont transformées) et elles acquièrent, dans le cas des tumeurs invasives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_7193

ROUS PEYTON (1879-1970)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 249 mots

Biologiste américain. En 1909, alors qu'il est chargé de recherche à l'Institut Rockefeller, Rous réussit à provoquer des cancers solides des tissus conjonctifs (sarcome) chez des poulets sains, et ce à partir d'un filtrat acellulaire d'une tumeur aviaire. Les échecs des tentatives d'inoculation de ce cancer à d'autres espèces animales détournent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peyton-rous/#i_7193

SOLEIL ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Florence COURTEAUX
  •  • 2 720 mots

Dans le chapitre « Quels mécanismes ?  »  : […] protéines de ce système de réparation sont non fonctionnelles, d'où l'accumulation des erreurs de l'ADN, première étape probable du processus de cancérisation. D'autres recherches ont révélé que les mutations induites par les U.V.B. concernent fréquemment le gène suppresseur de tumeur, p53, et certains spécialistes considèrent que ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil-et-sante/#i_7193

TÉLOMÉRASE

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 2 180 mots

Dans le chapitre « La télomérase et la cancérisation »  : […] Il était logique de suivre la piste de la télomérase dans le cas des cellules cancéreuses, celles-ci étant caractérisées, entre autres, par des capacités de division illimitées. Les premières analyses ont été concluantes : environ 90 p. 100 des tumeurs, toutes catégories confondues, expriment la télomérase. L'étude du signal télomérique déterminant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telomerase/#i_7193

TOXICOLOGIE

  • Écrit par 
  • René TRUHAUT
  •  • 4 988 mots

Dans le chapitre « Formes de toxicité »  : […] Les substances douées d'action cancérogène apparaissent encore plus dangereuses. D'après les résultats obtenus par H. Druckrey et H. Kupfmuller (1949) chez le rat avec le paradiméthylaminoazobenzène (jaune de beurre : colorant azoïque producteur d'hépatomes, autrefois employé, au moins dans certains pays, pour la coloration des margarines), il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxicologie/#i_7193

VARMUS HAROLD (1939-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1989, conjointement à Michael Bishop, pour leurs travaux sur les origines du cancer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-varmus/#i_7193

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 308 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les virus tumorigènes »  : […] L'expression d'un ou de plusieurs oncogènes est en fait un mécanisme commun à toutes les tumeurs, que l'oncogène exprimé dans les cellules transformées soit d'origine cellulaire ou virale. Simplement, lorsqu'un oncogène cellulaire est en cause, comme la mutation de gènes cellulaires implique la conjonction de facteurs multiples et mal connus, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_7193

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger MONIER, « ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/