OLMÈQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hache de cérémonie olmèque

Hache de cérémonie olmèque
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Tête colossale olmèque

Tête colossale olmèque
Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie


Les Olmèques de la côte du golfe

Il semblerait que cette civilisation se soit développée dans la zone du golfe, où l'on a découvert des traces d'occupation pré-olmèque appartenant à des agriculteurs sédentaires qui connaissaient la poterie. Ils vivaient dans des hameaux ou villages, de préférence au bord des rivières, et cultivaient le maïs, les courges et les haricots. Cette zone au climat chaud et humide, à la végétation tropicale luxuriante, parcourue de nombreux cours d'eau, a favorisé leur établissement. Là, on pouvait obtenir jusqu'à quatre récoltes de maïs par an, et on complétait sa subsistance avec les produits de la cueillette, de la chasse et de la pêche. Si la zone du golfe jouissait d'un potentiel agricole particulièrement élevé, elle était en revanche défavorisée en minéraux et autres matériaux. Sur place, ses habitants ne disposaient pas de basalte pour leurs sculptures, leurs outils ou leurs armes, d'obsidienne pour leurs couteaux et leur petit outillage, de pierre verte et de serpentine pour leurs figurines et leurs bijoux. Cette absence de matériaux a rendu nécessaire la création de réseaux de trocs avec d'autres régions. Cette circulation de biens, entraînant des échanges de personnes et d'idées, a favorisé à la fois le développement de la civilisation olmèque en Veracruz et Tabasco, et son exportation vers d'autres zones. Les Olmèques se procuraient le basalte des montagnes Tuxtla, l'ilménite du Chiapas, la pierre verte (comme le jade) de la vallée du Motagua ; Oaxaca exportait des miroirs en hématite, du mica, de la serpentine et du schiste. À San Lorenzo, l'obsidienne provenait de trois sources : la région de Puebla (Guadalupe Victoria), la vallée de Mexico (Otumba) et les hautes terres du Guatemala (El Chayal).

San Lorenzo, qui connaît son apogée entre 1150 et 900 avant J.-C., est le premier centre civique et religieux de la Mésoamérique. C'est une immense plate-forme artificielle de 7 kilomètres carrés construite à partir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  OLMÈQUES  » est également traité dans :

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 524 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le Mexique central avant les Aztèques »  : […] Deux mille ans avant J.-C., une occupation humaine est déjà attestée aux abords du grand complexe lacustre où les Aztèques établiront bien plus tard leur capitale. Ces premiers habitants font une large place à la pêche et à la chasse, mais pratiquent déjà l'agriculture. Ils cultivent, entre autres, maïs, tomate, courge, calebasse, piment, sauge et amarante. Vers 1500 avant J.-C., des peuples jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques-notions-de-base/#i_48473

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les Olmèques et leurs prédécesseurs »  : […] Par l'ampleur de leurs cités, et la maîtrise de leur art, les Olmèques dominent sans conteste le paysage culturel du Préclassique Moyen (1200-300 avant J.-C.), ce qui leur a valu la dénomination de civilisation mère de la Méso-Amérique. Ils ont, les premiers, édifié de gigantesques pyramides, comme celle de La Venta (30 mètres de haut), planifié leurs centres rituels, érigé des sculptures monumen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_48473

ZAPOTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 3 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les ancêtres des Zapotèques : l'étape villageoise »  : […] La chronologie de la culture zapotèque demeure encore mal connue, et deux systèmes sont utilisés, l'un pour les vallées centrales, l'autre pour Monte Albán. Pour simplifier, on la présentera en termes d'évolution culturelle, selon quatre grandes phases : étape villageoise (1600-500 av. J.-C.), création des villes anciennes (500 av. J.-C.-250 apr. J.-C.), formation des centres urbains tardifs (250- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zapoteques/#i_48473

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude-François BAUDEZ, « OLMÈQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/olmeques/