OLIVINE

ANDÉSITES ET DIORITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 2 064 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Minéralogie »  : […] Les andésites sont en général des roches très porphyriques, contenant de 20 à 50 p. 100 de phénocristaux ( tabl. 1) . Parmi ceux-ci, dominent les plagioclases calciques, de taille souvent plurimillimétrique, avec une zonation très marquée à caractère souvent oscillatoire. Leurs teneurs en anorthite varient en effet de 90 p. 100 à 40 p. 100 dans les andésites basiques, de 80 p. 100 à 30 p. 100 da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andesites-et-diorites/#i_29626

BASALTES ET GABBROS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les dolérites »  : […] Massives, grises ou noires, de structure microgrenue, les dolérites sont des roches magmatiques intermédiaires entre les basaltes et les gabbros. Les dolérites correspondent donc à un refroidissement plus lent que celui des basaltes. Cela explique leur structure particulière, dite doléritique, qui montre dans une pâte plus ou moins microgrenue, des gros grains bien exprimés de plagioclases (labr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/#i_29626

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Teneur en eau du manteau terrestre »  : […] Il y a donc de l’eau dans le manteau terrestre. Cependant, l'eau libre n'existe sur Terre que dans l'hydrosphère (les océans, les rivières, les nappes phréatiques). Dès que l'on passe en dessous du niveau des sols, l'eau est incorporée dans la structure cristalline des minéraux qui constituent les roches, sous la forme de liaisons OH. La teneur en eau du manteau varie significativement selon la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_29626

EAU TERRESTRE (ORIGINE DE L')

  • Écrit par 
  • Francis ALBARÈDE, 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 117 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Estimer la quantité d'eau sur Terre »  : […] Pour comprendre d'où vient l'eau de la Terre, il faut d'abord en faire l'inventaire et déterminer où et sous quelle forme cette eau est stockée sur notre planète. La quantité d'eau en surface est estimée à 1 360 000 000 km 3 , dont plus de 97 p. 100 d'eau océanique, 2 p. 100 d'eau stockée sous forme de glaces (inlandsis, banquise, glaciers) et environ 0,5 p. 100 d'eau douc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-terrestre-origine-de-l/#i_29626

ÉCLOGITES

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 1 520 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions de formation »  : […] Les phénomènes d'« éclogitisation » de gabbros à olivine, décrits dans certaines séries catazonales et même dans les séries épizonales, montrent la formation d'éclogites suivant un processus métamorphique. Ce processus aboutit à la transformation isochimique partielle des roches basiques en éclogite. L'olivine du gabbro est entourée d'une couronne de réaction formée de grenat et d'omphacite. D'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclogites/#i_29626

LITHOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Marc DAIGNIÈRES, 
  • Adolphe NICOLAS
  •  • 6 961 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Anisotropie sismique »  : […] La lithosphère océanique est créée au niveau des dorsales océaniques lorsque l'asthénosphère, en mouvement sous celles-ci, se fige. Elle enregistre donc la structure de l'écoulement plastique de l'asthénosphère . Or cet écoulement a pour effet d'engendrer des orientations préférentielles du réseau cristallin dans les minéraux constitutifs des péridotites de l'asthénosphère, principalement l' olivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere/#i_29626

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les lithosidérites »  : […] Une centaine de météorites appartenant au groupe des lithosidérites – douze seulement correspondant à des chutes observées – se répartissent en deux classes (sauf celles de Steinbach et Lodran) : – les pallasites , formées de monocristaux d' olivine qu'englobe un alliage de ferro-nickel présentant la texture de Widmannstätten (cf.  Les fers ) ; – les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_29626

MUGÉARITES

  • Écrit par 
  • Claude SALZE
  •  • 348 mots

Trachyandésites leucocrates à oligoclase et olivine, les mugéarites sont des roches magmatiques effusives qui s'intègrent dans la série de différenciation alcaline : basalte alcalin à olivine → hawaiite → mugéarite → benmoréite → phonolite ou trachyte. La composition minéralogique fait apparaître de l'olivine en phénocristaux et microcristaux souvent zonés à la périphérie. La teneur en fer est ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mugearites/#i_29626

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Dans le chapitre « Les différentes unités lithologiques d'un complexe ophiolitique »  : […] Un assemblage ophiolitique stricto sensu peut être divisé en deux parties, une séquence mantellique surmontée d'une séquence crustale . La séquence mantellique , souvent épaisse (jusqu'à 12 km), est constituée de roches magnésiennes, les péridotites. Dans la plupart des ophiolites, il s'agit de harzburgites et de dunites, plus rarement de lherzolites et de dunites. Ces périd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_29626

PÉRIDOTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 1 463 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure et principaux types »  : […] La structure du péridot magnésien (forstérite) consiste en des tétraèdres [SiO 4 ] n'ayant aucun sommet commun (nésosilicates), qui sont réunis par des ions Mg 2+ situés eux-mêmes aux centres d'octaèdres [MgO 6 ], ce qui correspond à la formule Mg 2 SiO 4 . Tous les atomes d'oxygène sont disposés dans des plans parallèles au clivage (100), et ils ont un arrangement très pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peridots/#i_29626

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Minéralogie »  : […] Deux caractéristiques essentielles permettent de différencier les roches lunaires des roches terrestres basiques et ultrabasiques : les roches lunaires ont cristallisé dans un milieu beaucoup plus réducteur et totalement (ou presque) anhydre. Les espèces silicatées sont donc nettement moins nombreuses que sur la Terre, où, notamment, les silicates hydratés sont abondamment représentés. Les minérau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_29626


Affichage 

Olivine

graphique

Relation empirique entre la contrainte s, la vitesse de déformation et la température T pour l'olivine La partie en blanc sépare les vitesses de déformation caractéristiques de la lithosphère (à gauche) de celles qui sont caractéristiques de l'asthénosphère (à droite) Pour une valeur... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structure de l’olivine cristalline et fondue

photographie

Dans ces structures de l'olivine cristalline (à gauche) et fondue (à droite), le parallélépipède bleu indique la maille cristalline élémentaire de l'olivine Les tétraèdres sont constitués d'un atome de silicium en leur centre et de quatre atomes d'oxygène à chacun des quatre sommets... 

Crédits : Iain Bethune

Afficher

Olivine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Structure de l’olivine cristalline et fondue
Crédits : Iain Bethune

photographie