OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bref historique

L’électroluminescence organique (ce dernier terme faisant référence à l'utilisation de matériaux carbonés) a été découverte dès les années 1950. L'appellation de diode électroluminescente organique est apparue en 1970 pour désigner un composant électronique émetteur de lumière, constitué d'un cristal d'anthracène de 100 micromètres d’épaisseur pris en sandwich entre deux électrodes solides (dont une transparente pour observer la lumière émise). Cependant, ce système demandait une tension de fonctionnement supérieure à 100 volts (V), contrainte qui, cumulée à la faiblesse des rendements obtenus, empêchait d’entrevoir des applications.

En 1987, C. W. Tang et ses collaborateurs, des laboratoires Kodak, présentèrent une structure constituée d'un empilement de couches minces organiques déposées par évaporation sous vide, d'épaisseur totale inférieure au micromètre et qui, par voie de conséquence, ne nécessitait qu’une tension de fonctionnement de l'ordre de 10 V. Les matériaux utilisés, appelés matériaux moléculaires ou petites molécules, de structure amorphe (non ordonnée), étaient développés pour une application à la xérographie. En 1990, l’équipe de J. H. Burroughes, de l'université de Cambridge (Royaume-Uni), démontra la faisabilité de diodes électroluminescentes à partir, cette fois, de polymères semi-conducteurs. Ces matériaux se distinguaient des précédents par la taille des molécules synthétisées, appelées macromolécules ou matériaux macromoléculaires.

Les semi-conducteurs organiques ont connu un très fort développement à partir des années 1990. En 2000, le prix Nobel de chimie a d’ailleurs été attribué au Japonais Hideki Shirakawa, à l’Américain Alan Heeger et au Néo-Zélandais Alan MacDiarmid pour leurs travaux sur le développement de polymères conducteurs et semi-conducteurs.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Diode électroluminescente organique

Diode électroluminescente organique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Écrans de télévision OLED

Écrans de télévision OLED
Crédits : LG Electronics

photographie

Écran souple

Écran souple
Crédits : Sony Corporation

photographie

Écran transparent

Écran transparent
Crédits : SID 2012 Digest/ John Wiley & Sons Ltd

photographie




Écrit par :

  • : docteure en électronique, spécialité matériaux, maître de conférences à l'université Paul-Sabatier, Toulouse

Classification


Autres références

«  OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE  » est également traité dans :

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 119 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L’avenir de l’éclairage »  : […] La révolution de l'éclairage a été déclenchée depuis les années 1990 pour réduire les coûts énergétiques au niveau mondial. Les chercheurs et les ingénieurs se sont attachés à augmenter les efficacités lumineuses des technologies existantes et en ont développé de nouvelles, plus performantes, afin de répondre à un besoin de notre société : la production de la lumière artificielle. Ce besoin croît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_56142

LUMINESCENCE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 3 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cathodoluminescence et électroluminescence »  : […] La cathodoluminescence est l’émission de lumière provoquée par des électrons accélérés sur une cible. C’est le principe des anciennes télévisions « cathodiques » dont les luminophores étaient des sulfures de zinc dopés avec différents ions selon la couleur recherchée (rouge-vert-bleu). Aujourd’hui, la cathodoluminescence reste une méthode très utilisée en géologie ou en archéologie pour identifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luminescence/#i_56142

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascale JOLINAT, « OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oled-diode-electroluminescente-organique/