O.N.E.R.A. (Office national d'études et de recherches aérospatiales)

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 870 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Accéléromètres et physique fondamentale dans l'espace »  : […] Ces missions de géodésie spatiale seront sans doute suivies par d'autres, car il apparaît essentiel pour de nombreuses communautés de scientifiques – géophysiciens, océanographes, hydrologues, glaciologues... – de préserver la continuité des mesures des variations des grandes masses qui composent notre planète et de continuer à étudier leurs évolutions afin de mieux les comprendre et les prédire. […] Lire la suite

PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Laurent CHANETZ
  •  • 6 538 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des sites industriels singuliers »  : […] L'architecture industrielle ne se limite pas aux seuls vestiges du passé proto-industriel, ni aux monuments étatiques ou aux bâtiments privés servant la gloire de leurs commanditaires. La notion de patrimoine industriel déborde du cadre architectural classique. Elle inclut des édifices qui privilégient le côté fonctionnel et dont la conception est guidée par des nécessités de production. La fin du […] Lire la suite

PROPULSION HYPERSONIQUE

  • Écrit par 
  • François FALEMPIN
  •  • 2 801 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des actions de recherche dans le monde entier »  : […] Les bases de la propulsion aérobie hypersonique ont été établies dans les années 1960 mais le développement de celle-ci a fortement ralenti dans les années 1970 avant de reprendre dans les années 1980, aux États-Unis (X-30 National Aerospace Plane, ou N.A.S.P.), en Union soviétique puis en Europe (Sänger II allemand, Hotol – Horizontal Take-off and Landing Satellite Launcher – britannique, Prepha […] Lire la suite

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie S4 de Modane (France) »  : […] Les souffleries à très haute vitesse répondent aux besoins spécifiques des missiles stratégiques, des fusées et des véhicules spatiaux. Lors d’une rentrée atmosphérique, ce sont des vitesses de l’ordre de 20 000 km/h qui sont atteintes. La première catégorie des souffleries hypersoniques est constituée de souffleries qualifiées de « froides » (dites aussi souffleries à basse enthalpie), c’est-à- […] Lire la suite