ŒUVRES PHILOSOPHIQUES, Charles Sanders PeirceFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Logique, langage et pragmatisme

Sans doute en raison de son étendue et de sa richesse, l'œuvre de Peirce a donné lieu à des interprétations concurrentes, pour ne pas dire divergentes. Les premiers textes qu'il publia – ceux qui marquent le début de son activité philosophique dans les années 1860 – permettent du moins de se faire une idée claire des problèmes qui en commandent les orientations. On y trouve notamment un ensemble de réflexions sur la logique qui se démarquent du psychologisme. Le logicien, pour Peirce, a affaire aux produits de la pensée, tels qu'ils s'expriment dans des énoncés du langage. Aussi la logique doit-elle s'attacher à étudier les faits qui, au regard des conditions de vérité de nos énoncés et de la validité des arguments, sont impliqués dans la découverte de la vérité.

Dans les premiers écrits de Peirce, cette orientation se révèle solidaire d'une répudiation du cartésianisme dont on trouvera un prolongement dans les écrits des années 1870, en particulier dans « La Fixation de la croyance » et « Comment rendre nos idées claires ». Au premier rang des « erreurs » qui caractérisent l'« esprit du cartésianisme », il y a le doute. La pratique du doute, celle qui consiste à « douter de tout » relève d'une pure et simple fiction qui nous détourne de la véritable démarche scientifique, et plus précisément de ce que Peirce appellera l'« enquête », pour désigner à la fois la méthode et l'esprit dans lesquels la recherche de la vérité doit être conduite. Mais l'opposition à l'esprit du cartésianisme s'étend au-delà de la contestation du doute universel ; elle concerne également la critique de l'introspection, le rôle des signes pour la pensée et le statut de la certitude.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre COMETTI, « ŒUVRES PHILOSOPHIQUES, Charles Sanders Peirce - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-philosophiques/