ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Spoliation des œuvres d'art

Spoliation des œuvres d'art
Crédits : Hulton Getty

photographie

Art officiel

Art officiel
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Néfertiti, Égypte

Néfertiti, Égypte
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le pillage des nazis

En Allemagne, les nazis ont dès 1933 transgressé ces règles en mettant en œuvre, par exemple, l'opération de proscription des œuvres d'art condamnées au nom de leur idéologie ; un certain nombre d'entre elles furent réunies à Munich en 1937 à l'exposition Entartete Kunst (« art dégénéré »). Ils ont alors retiré des collections publiques des œuvres d'art moderne et les ont vendues. Ils ont de plus saisi de nombreuses œuvres d'art appartenant à des Juifs pour les transférer dans des musées ou leur donner une « affectation » privée. Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, cette politique fut poursuivie à une échelle encore plus grande dans les territoires occupés. En Europe de l'Ouest, contrairement à ce qui avait été projeté initialement, aucun musée public ou presque ne fut l'objet de ces saisies, mais là comme ailleurs l'occupant pilla principalement les collections appartenant à des Juifs. D'autres collectionneurs qui possédaient des biens artistiques intéressant les Allemands furent souvent contraints de les vendre. En revanche, en Europe de l'Est, des biens artistiques, des archives et des livres furent déplacés à grande échelle vers l'Allemagne.

Art officiel

Art officiel

Photographie

L'Allemagne nazie met sous tutelle la vie culturelle, organisant à Munich en 1937 une célèbre exposition d'art dégénéré (Entartete Kunst) et soutenant - ici, par la visite de Hitler et de Goebbels - les manifestations d'art officiel. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Le monde occidental eut rapidement connaissance de la politique allemande et des innombrables cas de confiscation opérées dans les pays d'Europe adversaires de l'Allemagne. Aussi le thème du vol des œuvres d'art tint-il une place importante dans les conférences tenues par les Alliés pendant la guerre et enfin à Yalta lorsque fut abordée la question des réparations auxquelles l'Allemagne devait procéder. Les Alliés étaient convenus que les biens culturels détournés devaient être restitués à leur pays d'origine et que ceux qui n'auraient pas été retrouvés dans un délai de six mois à compter de la fin de la guerre devraient être compensés par des biens culturels allemands de qualité équivalente. Compensation qui concernait surtout les biens présentant un « intérêt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : Oberkustos, Museum für Vor- und Frühgeschichte Staatliche Museen zu Berlin, Preussischer Kulturbesitz, Vorsitzender : Museumdorf Düppel e.V., Berlin

Classification


Autres références

«  OEUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)  » est également traité dans :

RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Krzysztof POMIAN
  •  • 6 768 mots

Dans le chapitre « Les pillages pendant la Seconde Guerre mondiale »  : […] Le dossier des œuvres d'art pillées par les nazis dans les pays qu'ils ont occupés est clos pour l'essentiel, la plupart des œuvres ayant été restituées dans l'immédiat après-guerre. Restent toutefois des familles juives spoliées auxquelles leurs biens n'ont pas été rendus et qui ont dû parfois intenter des procès pour les récupérer. En France, afin de permettre aux éventuels ayants droit de reco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restitution-des-biens-culturels/#i_85621

Voir aussi

Pour citer l’article

Klaus GOLDMANN, « ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-d-art-et-prises-de-guerre/