OEUF

ALIMENTATION (Aliments) - Classification et typologie

  • Écrit par 
  • Ambroise MARTIN
  •  • 4 565 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Viandes-œufs-poissons »  : […] L'homme est physiologiquement omnivore. Les produits d'origine animale représentent les seules sources de vitamine B12, dont l'absence conduit à des troubles neurologiques et hématologiques graves. Les viandes et les abats constituent les sources majeures de cette vitamine. Toutes les sociétés ont mis en place une gestion élaborée de la mise à mort nécessaire de l'animal pour se nourrir (« meurt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-classification-et-typologie/#i_16271

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Régimes alimentaires »  : […] La FAO estime les disponibilités énergétiques alimentaires par personne et par jour (DEA/pers./j) avec la méthode des bilans alimentaires annuels par pays. Pour cela, elle évalue d'abord, par catégorie de produits alimentaires, la somme des ressources (production locale, importations, variations de stocks), puis elle retranche la somme des utilisations qui ne sont pas directement destinées à l'ali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-economie-et-politique-alimentaires-malnutrition-dans-le-monde/#i_16271

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reproduction sexuée : origine de la lignée germinale »  : […] Chez de nombreux animaux, la ségrégation de la lignée germinale est précoce, et s'établit dès les premiers stades du développement embryonnaire. Ainsi, chez l'ascaris du cheval, l'œuf fécondé est polarisé : un pôle « animal » et un pôle « végétatif » différent morphologiquement par l'aspect des inclusions cytoplasmiques. Dès la première division de segmentation, l'une des cellules filles ou bla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_16271

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fécondation au laboratoire »  : […] Le contenu du prélèvement est acheminé au laboratoire (un transport est parfois nécessaire entre la salle d’intervention et le laboratoire). Le biologiste va rechercher les ovocytes dans les prélèvements de liquide folliculaire que le gynécologue lui a remis. Les récipients contenant le liquide des follicules sont placés dans une hotte à 37  0 C. Le contenu du récipient es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_16271

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les gradients »  : […] Les gradients de substances morphogénétiques postulés depuis un siècle (on a évoqué plus haut le gradient assurant l'organisation dorso-ventrale du mésoderme) ont pu être révélés. Au cours de travaux spectaculaires qui leur ont valu le prix Nobel de médecine en 1995, Christiane Nuesslein-Volhard et ses collaborateurs ont démontré que la mise en place de l'axe antéro-postérieur de l'embryon est co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_16271

CHÉLONIENS ou TORTUES

  • Écrit par 
  • Vivian de BUFFRÉNIL
  •  • 4 609 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Reproduction, longévité, hibernation »  : […] L' époque à laquelle les tortues se reproduisent semble très variable et d'autant plus difficile à cerner que les femelles peuvent stocker les spermatozoïdes durant plusieurs mois ou même plusieurs années et pondre des œufs féconds sans contact récent avec les mâles. Ces derniers assurent l'essentiel du comportement de cour, assez simple en général et surtout basé sur des hochements de tête préal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheloniens-tortues/#i_16271

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les trois filières d'obtention de clones »  : […] Les trois techniques qui permettent d'obtenir des clones sont les suivantes : – Le clonage par séparation de blastomères d'un jeune embryon (fig. 2a). Cette approche met à profit la totipotence des cellules embryonnaires, c'est-à-dire l'aptitude de chacune d'entre elles à assurer seule la totalité du développement embryonnaire et fœtal. L'œuf fécondé, ou zygote, est par définition, une cellule t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_16271

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre le rôle du suc pancréatique dans la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/#i_16271

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Rôle des gènes « maternels » »  : […] La drosophile est de petite taille, a un temps de génération très court et s'élève facilement en laboratoire. C'est sans doute pourquoi elle a été l'animal de choix des généticiens. L'accumulation de connaissances génétiques a permis aux embryologistes de comprendre le contrôle génétique du développement. En effet, il existe de nombreux mutants de la drosophile. Un mutant est un animal chez lequ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_16271

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  La fécondation et l'héritage génique »  : […] Le terme savant pour désigner l'œuf, «  zygote », dérive d'un mot grec zugon qui signifie le « joug ». C'est la même racine que l'on trouve à l'origine des termes « conjugaison » ou « conjugal ». Lors de la reproduction sexuée, le programme génétique paternel et le programme génétique maternel vont « conjuguer » leurs possibilités. Les données génétiques pour l'enfant à n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_16271

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Embryologie descriptive : l'embryogenèse »  : […] Chez les animaux, l'œuf est une cellule unique, souvent de grande dimension, à noyau digamétique, c'est-à-dire formé par l'assemblage des noyaux des cellules reproductrices ou gamètes. Le cytoplasme cellulaire renferme des réserves plus ou moins abondantes. Si les circonstances du milieu lui sont favorables, l'œuf va donner un nouvel organisme, semblable à l'organisme des progéniteurs et assuran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_16271

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Obtention de souris transgéniques »  : […] Les souris transgéniques ont d'abord été obtenues par micro-injection de gènes clonés dans l'œuf de souris. Cette micro-injection est réalisée, avant la fusion des noyaux d'origine paternelle et maternelle, dans celui des deux noyaux qui est le plus accessible et le plus gros, à savoir (le plus souvent) le pronucleus mâle. La manipulation est réalisée sous microscope à l'aide de deux micromanipula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_16271

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Démonstration expérimentale du phénomène »  : […] La reconstruction d'œufs avec un contenu génomique uniparental montre la nécessaire complémentarité des génomes paternel et maternel. La mise au point par l'équipe de D. Solter aux États-Unis d'une technique élégante de transfert nucléaire a permis d'éprouver ces deux hypothèses. Cette technique permet à volonté d'échanger les noyaux d'œufs fécondés qui contiennent un noyau mâle haploïde (issu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_16271

INCUBATION

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 233 mots

Action qui consiste, chez certains animaux ovipares, à protéger leurs œufs de manière à favoriser le développement normal de l'embryon. Les modalités de cette protection sont très variables, car, au lieu d'être placés sous le corps des parents, les œufs peuvent être abrités dans une cavité de celui-ci. Cette action se poursuit dans certains cas après l'éclosion des jeunes animaux. L'incubation art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incubation/#i_16271

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Développement embryonnaire »  : […] L' œuf est une cellule polarisée. Lors de sa formation, certaines molécules (ARN messagers et/ou protéines) sont déposées de façon localisée ; cette distribution sera ainsi à l'origine de l'établissement d'une polarité antéro-postérieure (ARNm et protéine bicoid ) ainsi que d'une polarité dorso-ventrale (ARNm et protéine nanos ). Dans le cas de la drosop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_16271

NÉMATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Alain KERMARREC
  •  • 7 051 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Le mode de reproduction le plus courant est l'amphimixie où les deux sexes concourent à la fécondation de l'œuf, mais tous les termes du passage à la parthénogenèse existent. Celle-ci est fréquente alors que l'hermaphrodisme est très rare. Certaines femelles d' Allantonematidae , endoparasites d'insectes, reçoivent les spermatozoïdes du mâle dès le quatrième stade larvaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nemathelminthes/#i_16271

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Organes génitaux »  : […] Il existe deux testicules chez l'oiseau mâle, mais un seul ovaire, le gauche, chez l'oiseau femelle (l'ovaire droit est atrophié et non fonctionnel). Les testicules se trouvent à la hauteur des reins, sur un plan ventral par rapport à ceux-ci ; à peine visibles en dehors de l'époque de reproduction, ils augmentent fortement de volume à son approche (de 200 à 300 fois) et produisent les spermatozo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_16271

OSCILLINE

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 220 mots

Au moment de la fécondation, dans l'espèce humaine, la fusion des gamètes entraîne l'activation de l'œuf, c'est-à-dire la remise en marche du cycle cellulaire de l'ovocyte. Il se produit alors une augmentation transitoire du calcium (Ca 2+ ) intracellulaire qui, en quelques secondes, s'étend à partir du point de fusion du spermatozoïde à l'œuf tout entier. Cette première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscilline/#i_16271

PALÉOHISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Delphine ANGST
  •  • 3 439 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Distinction entre œufs d’oiseaux et de dinosaures »  : […] Une des premières étapes en paléontologie est d’attribuer des restes fossiles à une espèce en particulier. Bien qu’il existe une large gamme d’outils et de méthodes utilisables pour cette identification, parfois seule la paléohistologie le permet. Cela a été le cas, par exemple, pour l’identification d’une partie des coquilles d’œufs fossiles découvertes dans le sud de la France. Dans cette régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleohistologie/#i_16271

PANDER CHRISTIAN HEINRICH (1794-1865)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 045 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La découverte des feuillets embryonnaires »  : […] Né le 23 juillet 1794 à Riga, ville alors russe, dans une famille d’origine allemande, Christian Heinrich Pander étudia à partir de 1812 la médecine à l’université allemande de Dorpat (aujourd’hui Tartu, en Estonie) où il noua amitié avec Karl Ernst von Baer (1792-1876), autre futur grand embryologiste. Mais peu satisfait par les cours qui y étaient donnés, il décida en 1814 de se rendre en Allema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-heinrich-pander/#i_16271

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Adaptation morphologique »  : […] On observe chez l'animal parasite la suppression des organes de la vie de relation (organes des sens ; organes locomoteurs, circulatoires, respiratoires) et l'hypertrophie de ceux qui assurent la fixation sur l'hôte, la nutrition et la reproduction. L'aboutissement ultime serait, pour les Métazoaires, une sorte de sac informe, solidement ancré dans l'hôte et ne contenant que des œufs ou des larves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_16271

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Triomphe des « œufs » »  : […] Après la découverte de l’« œuf » des vivipares (observé et décrit par les anatomistes Niels Steensen [1638-1686] et Reinier de Graaf [1641-1673] ) et des « animalcules » de la semence masculine (identifiés au microscope par Antonie Van Leeuwenhoek [1632-1723] en 1677), l’une et l’autre théories de la reproduction vont être déclinées en version « oviste » ou « animalculiste », selon que la tâche d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_16271

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  De l'embryon au fœtus »  : […] Dans l'espèce humaine, l'œuf fécondé (fig. 1 ) migre à travers la trompe, et ne s'implante que vers le huitième jour dans la muqueuse utérine (nidation). Pendant ces sept jours d'autonomie, des divisions cellulaires successives ont partagé la masse ovulaire en une centaine de cellules, sans augmentation du volume global. Du fait de la duplication chromosomique qui précède chaque division, toutes l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_16271

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Exemple de différenciation contrôlée par le contexte extracellulaire »  : […] L'exemple de la différenciation musculaire nous oblige à comprendre pourquoi seuls les myoblastes expriment les facteurs de transcription MyoD1 et Myf5. Il faut donc remonter une étape en amont pour expliquer comment se différencient ces précurseurs de la myogenèse. Chez l'œuf de crapaud Xenopus laevis , dont nous avons déjà parlé, on observe une dissymétrie de composition m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_16271

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Valeur alimentaire »  : […] L' azote apporté par les aliments est ensuite incorporé dans des protéines et dans d'autres substances azotés indispensables. On estime à environ 56 grammes par jour le besoin de protéines pour un homme de 70 kilos, soit environ 0,8 g par kilo et par jour (0,73 pour une femme). Pour un nourrisson, l'apport indispensable (dit de sécurité) monte à plus de 2,5 g par kilo et par jour. Pour un enfant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_16271

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 466 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Réserves énergétiques »  : […] Le glycogène des cellules embryonnaires et de la vésicule vitelline se présente sous forme de particules β. Il correspond au glycogène ovocytaire demeuré pour partie au niveau du vitellus et distribué, pour autre partie, entre les cellules embryonnaires au cours de l'organogenèse. Une extraordinaire abondance des particules β a été observée au niveau du blastodisque avant la première division de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-animales/#i_16271

ROTIFÈRES

  • Écrit par 
  • Paul de BEAUCHAMP
  •  • 1 726 mots

Malgré leur petite taille qui les a fait au début confondre avec les Infusoires et autres Protistes vivant dans les mêmes conditions, les Rotifères jouent un rôle important dans la nature, au moins dans les eaux douces auxquelles ils sont spécialement adaptés (ils sont beaucoup moins abondants en milieu marin). Ce rôle est évident dans le plancton lacustre, où ils prédominent souvent, servant d'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotiferes/#i_16271

ROUX WILHELM (1850-1924)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 356 mots

Zoologiste allemand qui, en s'efforçant de découvrir comment la structure et les fonctions des organes et des tissus se trouvaient déterminées dès la fécondation de la cellule-œuf, devint un fondateur de l'embryologie expérimentale. Élève du biologiste Ernst Haeckel, Roux étudia les sciences à Iéna, à Berlin et à Strasbourg. Il fut assistant à l'Institut d'hygiène de Leipzig (1879-1886) et profess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-roux/#i_16271

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 604 mots

Étudiant d'abord le droit à l'université de Bologne, Spallanzani s'oriente vers l'histoire naturelle après avoir reçu les ordres mineurs et enseigné à vingt-six ans la philosophie à Reggio. À trente-deux ans, il est professeur de sciences naturelles à Modène. Il publie, en 1768, Prodromi di un'opera sopra le riproduzioni animali . En physiologie de la circulation, il montre q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazzaro-spallanzani/#i_16271

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les œufs et la ponte »  : […] Chez la grande majorité des Téléostéens, les œufs sont pondus dans le milieu, puis fécondés et abandonnés par les parents. Ce sont des œufs télolécithes (riches en réserve vitelline), donc de taille relativement grande mais très variable, entre 0,5 mm ( Apogon ) et 4 ou 5 millimètres (Salmonidés ). En moyenne, leur taille est de 2 ou 3 millimètres, mais un Poisson-chat ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_16271

VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Charles DEVILLERS, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 9 711 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Émancipation »  : […] L'étude des autres appareils des Vertébrés peut s'insérer dans l'analyse d'un processus évolutif, celui d'émancipation. Comme tout être vivant, le Vertébré dépend du milieu extérieur qui lui fournit l'eau, les ions minéraux, des substances organiques, la lumière, les calories, etc., indispensables à son fonctionnement. Cette dépendance, très directe chez les formes tout à fait inférieures, tend à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/#i_16271


Affichage 

Acanthocéphales : œufs

dessin

Œuf du type de cycle aquatique (a), œuf du type de cycle terrestre (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Amphibiens : taille des pontes, taille des œufs et longueur des femelles

graphique

Relations entre, d'une part, la taille des pontes (en haut) et, d'autre part, la taille des œufs (en bas) et la longueur des femelles chez les mêmes espèces que dans la figure précédente 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cestodes : œufs

dessin

Œufs 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chouette

photographie

Dans leur nid, de petites chouettes à peine sorties de l'œuf (Alaska) 

Crédits : Natalie Fobes/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Fécondation de l'œuf d'un Mammifère

dessin

Fécondation de l'œuf d'un Mammifère, le Rat 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Grèbe huppé

photographie

Le grèbe huppé (Podiceps cristatus) pond sur une plate-forme partiellement flottante, construite avec des feuilles et des plantes aquatiques Quand le parent qui couve quitte momentanément le nid, il recouvre ses œufs pour les camoufler et les tenir au chaud 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Reproduction sexuée animale

dessin

Schéma de la reproduction sexuée animale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Reptile : œuf embryonné

dessin

Coupe sagittale à travers l'œuf embryonné d'un Reptile montrant les annexes embryonnaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)

photographie

(1) Deuxième division Un sillon de séparation entre deux grosses cellules issues de l'œuf commence à se former (2) Une troisième division détermine l'inégalité des cellules de l'embryon (3) Après une nouvelle division, l'embryon est nettement bipolarisé 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Œuf

dessin

Œuf de P corporis fixé à un poil 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Œuf de poule

diaporama

Structure et segmentation de l'œuf de poule 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Œufs : divers exemples

dessin

Différents types d'œuf 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Œufs de saumon

photographie

Les saumons (Salmo salar) remontent les rivières en hiver jusqu'à leur frayère Là, les femelles tracent un sillon dans lequel elles vont pondre entre dix mille et vingt mille œufs que le mâle féconde immédiatement La ponte est recouverte de graviers; l'éclosion n'aura lieu que de deux à... 

Crédits : Natalie Fobes/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Acanthocéphales : œufs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Amphibiens : taille des pontes, taille des œufs et longueur des femelles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Cestodes : œufs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chouette
Crédits : Natalie Fobes/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Fécondation de l'œuf d'un Mammifère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Grèbe huppé
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Reproduction sexuée animale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Reptile : œuf embryonné
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Œuf
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Œuf de poule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Œufs : divers exemples
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Œufs de saumon
Crédits : Natalie Fobes/ The Image Bank/ Getty Images

photographie