ODONTOSTOMATOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pathologie dentaire

Pendant longtemps, les dents ont été considérées séparément des autres organes du corps humain. Aujourd'hui encore, trop nombreux sont ceux qui hésitent à leur appliquer les lois de la pathologie générale. Il en résulte des insuffisances ou des erreurs dans la classification des maladies des dents, des incertitudes dans l'interprétation des lésions anatomiques, une orientation essentiellement physico-chimique et prothétique de la thérapeutique dentaire, une mauvaise compréhension des traitements conservateurs et de la prophylaxie.

La dentition

D'après la majorité des auteurs classiques, la dent provient d'une double ébauche, l'une ectodermique, l'autre mésodermique conjonctive constituant le germe dentaire (fig. 1).

Canine humaine

Dessin : Canine humaine

Dessin

Coupe d'une canine au niveau de la machoire inférieure 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La couronne dentaire se forme d'abord : l'ébauche conjonctive subit une transformation progressive caractérisée par un processus d'hyalinisation ; puis intervient la minéralisation, qui se fait conformément aux indications de la figure 2. Une fois la couronne dentaire minéralisée commence la formation radiculaire. Le tissu conjonctif avoisinant s'ossifie pour constituer l'alvéole osseux qui enferme le follicule dentaire. L'éruption se fait parallèlement.

La pathologie de la dentition est spécifique. Il s'agit de l'éruption précoce ou retardée ; de la folliculite expulsive ; des accidents de la dentition, locaux, régionaux ou généraux qui accompagnent la mise en place de la dent sur l'arcade ; de l'ectopie dentaire, ou situation anormale de la dent ; de la rétention des dents temporaires ; des dents incluses.

Les malpositions dentaires méritent une attention spéciale en raison de leur fréquence. Pendant longtemps, les spécialistes se sont intéressés surtout au diagnostic morphologique et à une thérapeutique exclusivement mécanique. Dans ces dernières décennies, divers travaux ont d'une part montré l'indépendance qui existait entre les maxillaires et les dents, tandis que d'autres concernant l'étiologie et la pathogénie soulignaient la fréquence de deux causes : la dysharmonie dento-maxillaire et les troubles de la musculature oro-faciale. [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Canine humaine

Canine humaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Caries

Caries
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Massif facial

Massif facial
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Divisions palatines

Divisions palatines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur au Collège de médecine, chef de service à l'hôpital de la Salpêtrière, Paris
  • : chef de clinique assistant à l'hôpital Saint-Antoine
  • : professeur honoraire de clinique stomatologique et de chirurgie maxillo-faciale à la faculté de médecine de Paris, membre de l'Académie nationale de médecine
  • : praticien hospitalier, professeur des Universités
  • : professeur de prothèse à l'U.E.R. de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale, hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Classification

Autres références

«  ODONTOSTOMATOLOGIE  » est également traité dans :

GINGIVITE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 190 mots

Affection touchant la muqueuse des gencives, la gingivite, d'étiologie extrêmement variée, traduit des états pathologiques souvent profonds. L'examen de la muqueuse buccale est donc un temps essentiel de l'examen clinique. En dehors des causes infectieuses locales, certaines gingivites sont dues à des anomalies dentaires diverses et entrent ainsi dans le cadre des parodontopathies, dont elles sont […] Lire la suite

TÊTE ET COU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 13 400 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cavité buccale, langue et glandes salivaires »  : […] Quelques exemples illustreront certains aspects de la pathologie de la cavité buccale, de la langue et des glandes salivaires. Les fractures du corps de la mandibule doivent être réduites, pour rétablir l'articulé dentaire. La luxation de la mâchoire entraîne une sanction identique. Les lésions dentaires doivent être traitées sans négligence : un simple granulome, lésion infectée de la racine d'u […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BENOIST, Frédéric CHABOLLE, Michel DECHAUME, Bernard MEYER, Jacques ROUOT, « ODONTOSTOMATOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/odontostomatologie/