OCÉANOGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Islande : carte ancienne

Islande : carte ancienne
Crédits : Fine Art Photographic Library/ Corbis/ Getty Images

photographie

Spirale d’Ekman

Spirale d’Ekman
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

HMS Challenger, corvette britannique

HMS Challenger, corvette britannique
Crédits : Courtesy of NOAA Photo Library

photographie

Salle des aquariums de la station biologique de Roscoff

Salle des aquariums de la station biologique de Roscoff
Crédits : Ed. Villard/ Collections musée de Bretagne et Ecomusée du Pays de Rennes

photographie

Tous les médias


Des océans froids et salés

Les océans sont froids : 3,8 0C en moyenne. En surface, les températures dépendent de la position géographique de l’océan et de la saison. Elles varient de – 1,9 0C à + 30 0C. Leur répartition tend à être latitudinale mais elle est modifiée par le régime des courants. Aux faibles latitudes (zones équatoriales), l’eau de mer emmagasine de la chaleur, tandis qu’aux latitudes élevées, elle en cède. La répartition verticale des températures (de la surface au fond de l’océan) est commandée par la circulation océanique et par la position de l’océan sur le globe. À des latitudes inférieures à 50 degrés, trois couches d’eau peuvent être distinguées : une couche superficielle, zone de mélanges, épaisse d’une centaine de mètres ; une couche de transition, appelée thermocline, de quelques centaines de mètres d’épaisseur, caractérisée par une décroissance rapide de la température (qui atteint son niveau inférieur, environ 5 0C) avec la profondeur ; une couche profonde d’eaux froides (de 5 0C à environ 2 0C), correspondant à la plus grande masse des océans, qui n’est pas homogène, car composée de trois masses d’eaux originaires de régions différentes et avec des circulations différentes. La température est le plus important des paramètres physico-chimiques de l’eau de mer car la plupart des organismes marins vivent dans des gammes de températures très étroites.

L’eau de mer est une solution saline aqueuse. La salinité est la masse totale des sels dissous dans un kilogramme d’eau de mer. Elle est généralement comprise entre 33 et 38 grammes par kilogramme (g/kg), mais il peut y avoir de fortes variations d’une région à l’autre, la salinité moyenne étant de 34,72 g/kg pour l’ensemble des océans. La proportion relative des différents sels de l’eau de mer reste sensiblement constante et le poids du chlorure de sodium représente environ 77,8 p. 100 du total. Les valeurs élevées de la salinité se situent dans les régions subtropicales alors qu’il y a une baisse des salinités à l’équateur et vers les hautes latitudes. Cette distribution dépend également des [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick GEISTDOERFER, « OCÉANOGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/