OCÉANOGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Spirale d’Ekman

Spirale d’Ekman
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Salle des aquariums de la station biologique de Roscoff

Salle des aquariums de la station biologique de Roscoff
Crédits : Ed. Villard/ Collections musée de Bretagne et Ecomusée du Pays de Rennes

photographie

Bathysphère

Bathysphère
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Fumeur noir

Fumeur noir
Crédits : NOAA USDC

photographie

Tous les médias


Un océan mondial

L’ensemble des océans et des mers recouvre près de 71 p. 100 de la surface du globe terrestre, soit quelque 361 millions de kilomètres carrés, et correspond à un volume d’eau de 1 370 millions de kilomètres cubes. Il y a continuité de la masse océanique mondiale, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’un seul et même océan – l’océan mondial – avec des régions – les océans et les mers – qui possèdent leurs propres caractéristiques. La science de l’océan, l’océanographie, intègre un ensemble de disciplines scientifiques interdépendantes. La géologie, la géophysique et la géographie des mers et des océans commandent aux trajets des courants marins. Ces derniers, associés aux vents et à l’énergie solaire, déterminent pour partie la répartition des températures et des salinités de l’eau de mer. Ces deux paramètres sont essentiels pour la vie des êtres vivants marins et leur distribution. Quant à la régulation du climat de notre globe, elle résulte en très grande partie des courants marins et des températures de l’eau, qui jouent un rôle fondamental dans les échanges entre océan et atmosphère.

Les termes venus de la géographie pour nommer océans et mers, nécessaires pour s’exprimer, ne désignent donc que les parties d’un océan planétaire unique en mouvement permanent dont toutes les composantes ne cessent d’effectuer des échanges entre elles. Pour le domaine marin, le nom d’hydrographie est plus spécialement affecté à l’étude de la bathymétrie et à l’établissement de cartes marines et d’autres documents nécessaires à la navigation, comme les annuaires des marées. Le terme d’océanographie est apparu dans les années 1870 dans les textes anglais et celui d’océanologie une centaine d’années plus tard. Ce dernier a donné lieu à des définitions variées allant jusqu’à englober presque toutes les activités maritimes. En fait, l’océanologie comprend l’océanographie et l’exploita [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick GEISTDOERFER, « OCÉANOGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/