ARCTIQUE OCÉAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg

Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Arctique : glaces et courants de surface

Arctique : glaces et courants de surface
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Willem Barents

Willem Barents
Crédits : Hulton Getty

photographie

Peary, le vainqueur du pôle Nord

Peary, le vainqueur du pôle Nord
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Données physiques

Bathymétrie

Les grands traits topographiques du fond n'ont été connus que tardivement : le centre de l'Océan est occupé par un ensemble de bassins profonds de 3 000 à 5 000 m, d'une surface d'environ 4,5 millions de kilomètres carrés. Ce bassin arctique est partagé par la chaîne de Lomonossov, qui s'étend des îles de la Nouvelle-Sibérie à la terre d'Ellesmere, entre le bassin hyperboréen, du côté américain, et le bassin de Nansen, du côté européen. Chacun d'eux, à son tour, comporte des reliefs plus ou moins parallèles à la chaîne centrale séparant des plaines abyssales.

La seule ouverture profonde de ces bassins vers l'océan mondial, entre le Spitzberg et le Groenland, a des fonds supérieurs à 3 000 m : c'est l'auge de la Léna, ainsi appelée du nom du navire qui l'a découverte. Par contre, entre les deux bassins, la chaîne de Lomonossov, dont les points culminants se trouvent à environ 1 000 m de fond, ne semble pas comporter de col à plus de 2 000 m de profondeur.

Le bassin arctique est entouré de très vastes plateaux continentaux, parfois très peu profonds, sur lesquels se trouvent des mers épicontinentales assez bien individualisées.

Géophysique et géologie

Si les plateaux continentaux ne sont que le prolongement des terres émergées voisines, le bassin arctique, lui, est de nature fort complexe.

La chaîne de Lomonossov semble être un relief continental, une chaîne plissée au début du Secondaire, prolongement des reliefs analogues de la chaîne de Verkhoïansk et de la terre d'Ellesmere. Le bassin hyperboréen serait, lui aussi, de nature continentale, la partie orientale étant un bouclier précambrien, et la partie occidentale une plaine sédimentaire, la ride de Mendeleev n'étant autre qu'un horst. Tout cet ensemble résulterait donc de l'effondrement d'une région continentale.

Au contraire, le bassin de Nansen est de nature océanique, car il est issu de l'écartement progressif de deux môles continentaux : son fond est const [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest
  • : directeur de recherche honoraire du C.N.R.S., laboratoire de météorologie dynamique, École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  ARCTIQUE OCÉAN  » est également traité dans :

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Relief et régions naturelles »  : […] L'Alaska, d'une superficie de 1 518 769 km 2 (presque trois fois celle de la France), est entouré d'eau de trois côtés : au nord, la mer de Beaufort et l'océan Arctique ; à l'ouest, la mer des Tchouktches et la mer de Béring ; au sud, le golfe d'Alaska et l'océan Pacifique. Îles et fjords compris, la longueur des côtes atteint 54 000 km, soit plus d'une fois et demie le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alaska/#i_24079

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

L' Arctique, domaine des hautes latitudes boréales, est l'espace compris entre le pôle Nord et une limite méridionale que l'on peut fixer, dans une perspective géopolitique, au cercle polaire arctique, à savoir 66 0  33' de latitude nord, bien que cette ligne astronomique soit trop rigide du point de vue des milieux naturels. Il s'agit donc des latitudes les plus élevées e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arctique/#i_24079

BÉRING MER DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 1 607 mots
  •  • 2 médias

Découverte par le Danois Vitus Béring en 1728, et traversée par lui en 1741, la mer de Béring sépare l'Asie de l'Amérique et fait communiquer l'océan Pacifique, dont elle est l'une des mers bordières, avec l'océan Arctique. La partie nord-est de cette mer, la moins profonde, a été exondée à plusieurs reprises au cours de l'ère quaternaire, et c'est à la faveur de ce pont continental que des migrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-de-bering/#i_24079

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la Téthys à la mer Méditerranée »  : […] La Téthys, principal océan du Mésozoïque, a perdu peu à peu son rôle dominant au cours du Cénozoïque, au profit des océans Atlantique et Indien. Elle assura toutefois une communication entre les deux océans durant la majeure partie de cette ère, d'abord sous forme d'océan profond (au Paléocène) puis, sous forme de mer de plus en plus restreinte. De plus, elle fut temporairement (durant l'Éocène) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_24079

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le rôle de l'eau  »  : […] On ne saurait réduire le changement climatique par intensification de l'effet de serre à un simple réchauffement. Tout changement climatique, quelle que soit sa cause, implique nécessairement le cycle de l'eau, c'est-à-dire ce qui se passe dans l'atmosphère (évaporation, formation de nuages, précipitations), au sol (précipitations, infiltration, ruissellement, évaporation), et dans les océans (pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_24079

CHASSE À LA BALEINE

  • Écrit par 
  • Jean-Benoît CHARRASSIN, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 8 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À la poursuite de la baleine du Groenland »  : […] Cette chasse vers Terre-Neuve précéda l'exploitation des mers arctiques, qui débuta au xvii e  siècle en même temps que l'exploration de ces régions par les européens. La baleine du Groenland, plus grande et plus grasse que la baleine franche, et donc plus rentable, prospérait dans ces eaux glaciales, se nourrissant à proximité immédiate de la ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasse-a-la-baleine/#i_24079

CONQUÊTE DU PÔLE NORD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 202 mots

1875-1876 Nares (Grande-Bretagne) atteint en raid 83 0 20' N. et explore la côte d'Ellesmere. 1881-1884 Greely (États-Unis) hiverne à Fort Conger et bat de 4 nautiques le record de Nares. 1898-1902 Peary (États-Unis) atteint 84 0 17' N., explore le nord du Groenland […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-du-pole-nord-reperes-chronologiques/#i_24079

DAVIS JOHN (1550 env.-1605)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 238 mots

Navigateur anglais. Après Frobisher et avant Hudson, John Davis s'efforce de découvrir le passage Nord-Ouest qui permettrait d'atteindre l'océan Pacifique et la Chine par une route septentrionale située en dehors des vastes régions contrôlées par les Ibériques. Aidé financièrement par des marchands londoniens qui créent la Compagnie du Nord-Ouest en 1584, il dirige trois expéditions dans l'Arctiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-davis/#i_24079

DORSÉTIEN, culture

  • Écrit par 
  • Yvon CSONKA
  •  • 72 mots

Dorsétien est une culture paléoesquimaude dont on retrouve les traces au Groenland et dans l'Arctique canadien à l'est du fleuve McKenzie, entre le ix e  siècle avant J.-C, et le xvi e  siècle de notre ère au plus tard, suivant les régions. Elle est apparue et s'est développée sans apports extérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorsetien-culture/#i_24079

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Découverte et contacts avec les Occidentaux »  : […] Il est maintenant établi que les premiers Occidentaux qui rencontrèrent des Eskimo furent les colons vikings du Groenland, lorsque, au cours d'expéditions maritimes, ils découvrirent le continent nord-américain, au tout début du xi e  siècle. Selon toute vraisemblance, ces skraelings , qu'ils virent sur les terres dénommées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquimaux-eskimo/#i_24079

FROBISHER sir MARTIN (1535-1594)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 342 mots

Navigateur anglais. Valeureux soldat et marin de grande expérience, Martin Frobisher fréquente les côtes de Guinée dès 1553-1554, puis navigue en Méditerranée, avant d'être corsaire — et peut-être pirate — dans la Manche au cours des années soixante. En cette seconde moitié du xvi e  siècle, l'attention des découvreurs se porte à nouveau sur le pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frobisher-sir-martin/#i_24079

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 960 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Glace de mer »  : […] L' eau de mer gèle à − 1,8  0 C et n'a pas de maximum de densité vers 4  0 C permettant une stratification thermique comme dans les lacs. C'est pourquoi le gel de la mer commence dans les baies abritées où l'épaisseur d'eau est faible. En pleine mer on observe longtemps une couche riche en fraisil, le slush (ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_24079

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Glaciers de l'Arctique »  : […] La Scandinavie et l'Islande, réchauffées par le Gulf Stream, ne font pas partie de l'Arctique. En Scandinavie, il y a autant de surface englacée que dans les Alpes. Par 61 0 40' de latitude nord, le glacier du Jostedal, aux vingt-cinq langues émissaires, est, avec un peu plus de 400 kilomètres carrés, le plus étendu d'Europe, Islande exclue. À l'ouest, les précipitations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_24079

INDÉPENDANCIEN

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 180 mots

Le fjord de l'Indépendance, au nord-est du Groenland, est le site éponyme de deux formations du Paléoesquimau, l'Indépendancien I et l'Indépendancien II. La première semble être la plus ancienne manifestation de la Tradition microlithique de l'Arctique dans l'Arctique oriental. L'Indépendancien se distingue par les formes assez standardisées et précises des outils, une proportion importante de poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independancien/#i_24079

NANSEN FRIDTJOF (1861-1930)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 1 229 mots
  •  • 2 médias

Le héros incontesté de la Norvège moderne, Fridtjof Nansen , est né à Store Froën, près de Christiania (actuellement Oslo). Fils de l'avocat Baldur Fridtjof Nansen et d'Adélaïde Wedel Jarlsberg, il révèle bientôt d'exceptionnelles qualités aussi bien physiques qu'intellectuelles ; il possède un esprit curieux attiré par la recherche scientifique, avec un goût pour l'art et le sens de la solidarité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fridtjof-nansen/#i_24079

NARVAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 709 mots
  •  • 4 médias

Le narval ( Monodon monoceros , qui signifie « une dent, une corne ») est un mammifère marin qui vit dans les eaux froides de l’océan Arctique. Avec une longueur de corps de quatre à cinq mètres, pour un poids n’excédant pas 1,6 tonne pour le mâle (900 kg pour la femelle), cet animal est l’un des plus petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narval/#i_24079

NORDENSKJÖLD ADOLF ERIK baron (1832-1901)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 348 mots

Explorateur suédois. Chimiste et géologue de formation, Adolf Erik Nordenskjöld est d'abord ingénieur des mines au service de la Russie. Révoqué pour raisons politiques, il s'établit en Suède et se consacre désormais à l'exploration arctique. De 1858 à 1873, il participe à plusieurs expéditions au Spitzberg, au cours desquelles il réalise d'importants travaux cartographiques. En 1875, à bord du vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-erik-nordenskjold/#i_24079

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Propriétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 033 mots
  •  • 4 médias

La planète Terre est assez mal nommée, puisqu'elle est couverte, pour 71 p. 100 environ, par l' océan mondial, dont la surface est de l'ordre de 361 millions de kilomètres carrés, pour un volume qui a été évalué à 1 370 × 10 6  kilomètres cubes. La profondeur moyenne par rapport au niveau marin dépasse 3 800 mètres, alors que l'altitude moyenne des terres émergées est à pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-proprietes/#i_24079

OFFSHORE - Installations offshore

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIER, 
  • Philippe OZANNE
  •  • 12 607 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Exploitation en zones arctiques »  : […] L'exploitation offshore en zone arctique est rendue difficile par la présence de glace sous forme de plaques ou d'icebergs dérivants. Le forage d'exploration s'exécute soit avec des engins classiques, mais travaillant pendant une période courte d'eau libre, soit avec des engins spécifiques capables de résister aux glaces dérivantes (telles que celles qu'on rencontre en mer de Beaufort, au nord de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-installations-offshore/#i_24079

PALÉOARCTIQUE TRADITION

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 84 mots

Tradition assez hétérogène regroupant des industries provenant de formations américaines (Tradition paléoarctique américaine) et parfois sibériennes (Tradition paléoarctique sibérienne) dérivées du Paléolithique supérieur sibérien. Ces industries ont en commun des lames et des microlames, des petits nucléus cunéiformes de type « campus », diverses sortes de bifaces plus ou moins foliacés, des grat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-paleoarctique/#i_24079

PEARY ROBERT EDWIN (1856-1920)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 367 mots
  •  • 1 média

Explorateur américain. Ingénieur civil de la marine des États-Unis, Robert Edwin Peary organise sa vie en fonction de l'ambition qui le dévore : être le premier à atteindre le pôle Nord. À partir de 1886, il fait de fréquents séjours au Groenland, dont il explore la partie septentrionale, afin de s'entraîner aux difficiles conditions des expéditions polaires et de se familiariser avec les techniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-edwin-peary/#i_24079

PEARY AU PÔLE NORD

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

La conquête du pôle Nord, au tournant des xix e et xx e  siècles, relève autant de l'exploit sportif que de la recherche scientifique. En 1879, James Gordon Bennett Jr., propriétaire du New York Herald , qui s'est rendu célèbre en envoyant Stanley à la recherche de Livingsto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peary-au-pole-nord/#i_24079

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les calottes polaires et leurs marges »  : […] La glace continentale ou marine couvre d'immenses étendues dans les régions polaires des deux hémisphères. Les glaces permanentes continentales s'étendent au Groenland sur environ 1,8 million de kilomètres carrés, et dans les terres antarctiques sur 14 millions, les banquises permanentes des océans Arctique et Austral occupent une superficie d'environ 10 millions de kilomètres carrés : au total, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_24079

PRÉDORSÉTIEN

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 175 mots

Le terme anglais pre -Dorset désigna d'abord, après 1925, les formations archéologiques de l'Arctique canadien antérieures au Dorsétien et dont les relations avec ce dernier n'étaient pas encore comprises. Depuis 1968, des fouilles effectuées à l'extrémité nord-ouest de l'Arctique québécois ont montré que le Dorsétien avait évolué à partir d'un « Prédor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predorsetien/#i_24079

SVALBARD

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

L'archipel de Svalbard, dans l'océan Arctique , a probablement été découvert par les Vikings dès le xii e  siècle, puis redécouvert par Barents en 1596. Il a été incorporé à la Norvège en 1925. Il comprend de nombreuses îles dont les principales sont Spitzberg (ou Spitsberg), Nordaustland, Barentsöya, Edgeöya. Sa superficie totale est de 62 700 km […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/svalbard/#i_24079

TARA, goélette

  • Écrit par 
  • Anna DENIAUD, 
  • Christian SARDET
  •  • 3 739 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'expédition « Tara Oceans Polar Circle » (2013)  »  : […] En 2013, Tara est reparti de Lorient le 19 mai pour une nouvelle aventure scientifique de sept mois autour de l'océan Arctique. Cette expédition de 25 000 kilomètres, empruntant les passages du nord-est et du nord-ouest, s'intéresse à la biodiversité planctonique polaire ainsi qu'à d'autres problématiques propres à cette région sensible aux changements climatiques, à un mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tara-goelette/#i_24079

Voir aussi

BANQUISE    MER DE BARENTS    BATHYMÉTRIE    EAU DE MER    TERRE D' ELLESMERE    FAUNE    CLIMATS FROIDS    DOMAINE GLACIAIRE    ICEBERG    MER DE KARA    AUGE DE LA LENA    CHAÎNE DE LOMONOSSOV    BASSIN DE NANSEN    MER TCHOUKTCHE

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, Robert KANDEL, « ARCTIQUE OCÉAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-arctique/