ARCTIQUE OCÉAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Données physiques

Bathymétrie

Les grands traits topographiques du fond n'ont été connus que tardivement : le centre de l'Océan est occupé par un ensemble de bassins profonds de 3 000 à 5 000 m, d'une surface d'environ 4,5 millions de kilomètres carrés. Ce bassin arctique est partagé par la chaîne de Lomonossov, qui s'étend des îles de la Nouvelle-Sibérie à la terre d'Ellesmere, entre le bassin hyperboréen, du côté américain, et le bassin de Nansen, du côté européen. Chacun d'eux, à son tour, comporte des reliefs plus ou moins parallèles à la chaîne centrale séparant des plaines abyssales.

La seule ouverture profonde de ces bassins vers l'océan mondial, entre le Spitzberg et le Groenland, a des fonds supérieurs à 3 000 m : c'est l'auge de la Léna, ainsi appelée du nom du navire qui l'a découverte. Par contre, entre les deux bassins, la chaîne de Lomonossov, dont les points culminants se trouvent à environ 1 000 m de fond, ne semble pas comporter de col à plus de 2 000 m de profondeur.

Le bassin arctique est entouré de très vastes plateaux continentaux, parfois très peu profonds, sur lesquels se trouvent des mers épicontinentales assez bien individualisées.

Géophysique et géologie

Si les plateaux continentaux ne sont que le prolongement des terres émergées voisines, le bassin arctique, lui, est de nature fort complexe.

La chaîne de Lomonossov semble être un relief continental, une chaîne plissée au début du Secondaire, prolongement des reliefs analogues de la chaîne de Verkhoïansk et de la terre d'Ellesmere. Le bassin hyperboréen serait, lui aussi, de nature continentale, la partie orientale étant un bouclier précambrien, et la partie occidentale une plaine sédimentaire, la ride de Mendeleev n'étant autre qu'un horst. Tout cet ensemble résulterait donc de l'effondrement d'une région continentale.

Au contraire, le bassin de Nansen est de nature océanique, car il est issu de l'écartement progressif de deux môles continentaux : son fond est constitué de roches basiques, et il comporte une dorsale axiale, avec un rift médian près duquel se trouvent d'importantes montagnes sous-marines. Cette dorsale, dite dorsale de Nansen, est considérée comme le prolongement de la dorsale médio-atlantique.

Climat

Quoique les températures habituelles de cette région soient basses, elles sont moins contrastées que dans l'Antarctique à cause du volant thermique que constitue l'eau de mer. En été, la moyenne au pôle est assez proche de 0 00C.

Un anticyclone thermique pelliculaire règne en permanence sur l'océan Arctique, et ce n'est qu'en été ou en automne que quelques perturbations peuvent y pénétrer. Aussi les précipitations, encore voisines de 300 mm près des côtes, se réduisent-elles à 75 mm près du pôle. Les vents, moins violents qu'en Antarctique, ont généralement une importante composante nord-sud.

Hydrologie

Les eaux superficielles sont très froides (— 1,5 0C) et peu salées (parfois moins de 30 p. 1 000). Elles sont fournies d'une part par le détroit de Béring (entrée d'eaux pacifiques déjà refroidies en mer de Béring), d'autre part par le courant littoral eurasiatique (eaux d'origine atlantique, passées à l'est du Spitzberg et refroidies pendant leur traversée des mers épicontinentales, que l'obstacle des îles de Nouvelle-Sibérie rabat ensuite vers le bassin arctique). Ces eaux refroidies font le tour du bassin hyperboréen dans le sens des aiguilles d'une montre, et, à chaque tour, une partie s'évade le long de la côte orientale du Groenland.

Sous cette couche superficielle, d'une cinquantaine de mètres d'épaisseur, et particulièrement entre 200 et 900 m de profondeur, se trouvent des eaux d'origine atlantique, plus chaudes (leur température peut atteindre + 1 0C) et plus salées (environ 35 p. 1 000) ; elles pénètrent en surface en passant à l'ouest du Spitzberg, et plongent aussitôt sous les eaux superficielles. Elles décrivent, dans le bassin de Nansen, un circuit senestrogyre, longeant ainsi la chaîne de Lomonossov en direction de la terre d'Ellesmere, où une partie d'entre elles se portent dans le bassin hyperboréen pour parcourir un circuit dextrogyre analogue à celui des eaux de surface.

Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg

Dessin : Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg

Température de l'eau aux diverses profondeurs, le long d'une coupe tracée du Spitzberg à l'île Wrangel. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sous l'eau atlantique, on retrouve une eau aussi salée, mais d'autant plus froide qu'elle est plus profonde, probablement dérivée des eaux de fon [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg

Arctique : température de l'eau le long du Spitzberg
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Arctique : glaces et courants de surface

Arctique : glaces et courants de surface
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Willem Barents

Willem Barents
Crédits : Hulton Getty

photographie

Peary, le vainqueur du pôle Nord

Peary, le vainqueur du pôle Nord
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire du C.N.R.S., laboratoire de météorologie dynamique, École polytechnique, Palaiseau
  • : professeur à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest

Classification

Autres références

«  ARCTIQUE OCÉAN  » est également traité dans :

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Relief et régions naturelles »  : […] L'Alaska, d'une superficie de 1 518 769 km 2 (presque trois fois celle de la France), est entouré d'eau de trois côtés : au nord, la mer de Beaufort et l'océan Arctique ; à l'ouest, la mer des Tchouktches et la mer de Béring ; au sud, le golfe d'Alaska et l'océan Pacifique. Îles et fjords compris, la longueur des côtes atteint 54 000 km, soit plus d'une fois et demie le littoral du reste des Éta […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

L' Arctique, domaine des hautes latitudes boréales, est l'espace compris entre le pôle Nord et une limite méridionale que l'on peut fixer, dans une perspective géopolitique, au cercle polaire arctique, à savoir 66 0  33' de latitude nord, bien que cette ligne astronomique soit trop rigide du point de vue des milieux naturels. Il s'agit donc des latitudes les plus élevées et les plus froides de l'h […] Lire la suite

BÉRING MER DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 1 608 mots
  •  • 2 médias

Découverte par le Danois Vitus Béring en 1728, et traversée par lui en 1741, la mer de Béring sépare l'Asie de l'Amérique et fait communiquer l'océan Pacifique, dont elle est l'une des mers bordières, avec l'océan Arctique. La partie nord-est de cette mer, la moins profonde, a été exondée à plusieurs reprises au cours de l'ère quaternaire, et c'est à la faveur de ce pont continental que des migrat […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 576 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la Téthys à la mer Méditerranée »  : […] La Téthys, principal océan du Mésozoïque, a perdu peu à peu son rôle dominant au cours du Cénozoïque, au profit des océans Atlantique et Indien. Elle assura toutefois une communication entre les deux océans durant la majeure partie de cette ère, d'abord sous forme d'océan profond (au Paléocène) puis, sous forme de mer de plus en plus restreinte. De plus, elle fut temporairement (durant l'Éocène) […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 798 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le rôle de l'eau  »  : […] On ne saurait réduire le changement climatique par intensification de l'effet de serre à un simple réchauffement. Tout changement climatique, quelle que soit sa cause, implique nécessairement le cycle de l'eau, c'est-à-dire ce qui se passe dans l'atmosphère (évaporation, formation de nuages, précipitations), au sol (précipitations, infiltration, ruissellement, évaporation), et dans les océans (pr […] Lire la suite

CHASSE À LA BALEINE

  • Écrit par 
  • Jean-Benoît CHARRASSIN, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 8 019 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À la poursuite de la baleine du Groenland »  : […] Cette chasse vers Terre-Neuve précéda l'exploitation des mers arctiques, qui débuta au xvii e  siècle en même temps que l'exploration de ces régions par les européens. La baleine du Groenland, plus grande et plus grasse que la baleine franche, et donc plus rentable, prospérait dans ces eaux glaciales, se nourrissant à proximité immédiate de la banquise. Anglais, Hollandais et Danois se livrèrent […] Lire la suite

CONQUÊTE DU PÔLE NORD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 202 mots

1875-1876 Nares (Grande-Bretagne) atteint en raid 83 0 20' N. et explore la côte d'Ellesmere. 1881-1884 Greely (États-Unis) hiverne à Fort Conger et bat de 4 nautiques le record de Nares. 1898-1902 Peary (États-Unis) atteint 84 0 17' N., explore le nord du Groenland et de l'île d'Ellesmere. 1893-1896 Nansen (Norvège) dérive avec le Fram à travers l'océan Arctique. En 1895, il quitte le Fram […] Lire la suite

DAVIS JOHN (1550 env.-1605)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 238 mots

Navigateur anglais. Après Frobisher et avant Hudson, John Davis s'efforce de découvrir le passage Nord-Ouest qui permettrait d'atteindre l'océan Pacifique et la Chine par une route septentrionale située en dehors des vastes régions contrôlées par les Ibériques. Aidé financièrement par des marchands londoniens qui créent la Compagnie du Nord-Ouest en 1584, il dirige trois expéditions dans l'Arctiqu […] Lire la suite

DORSÉTIEN, culture

  • Écrit par 
  • Yvon CSONKA
  •  • 72 mots

Dorsétien est une culture paléoesquimaude dont on retrouve les traces au Groenland et dans l'Arctique canadien à l'est du fleuve McKenzie, entre le ix e  siècle avant J.-C, et le xvi e  siècle de notre ère au plus tard, suivant les régions. Elle est apparue et s'est développée sans apports extérieurs, longtemps après l'installation de Paléoesquimaux venus d'Alaska au III e  millénaire. […] Lire la suite

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Découverte et contacts avec les Occidentaux »  : […] Il est maintenant établi que les premiers Occidentaux qui rencontrèrent des Eskimo furent les colons vikings du Groenland, lorsque, au cours d'expéditions maritimes, ils découvrirent le continent nord-américain, au tout début du xi e  siècle. Selon toute vraisemblance, ces skraelings , qu'ils virent sur les terres dénommées par eux « Vinland », « Markland », « Helluland », étaient des Eskimo étab […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er décembre 2017 Environnement. Accord sur l'interdiction de la pêche en Arctique.

Les États riverains de l’océan Arctique – Canada, États-Unis, Russie, Norvège et Danemark (pour le Groenland) –, ainsi que la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Islande et l’Union européenne signent un accord de principe interdisant préventivement la pêche commerciale dans les eaux internationales de cet océan encore en grande partie recouvert par les glaces, pour une durée initiale de seize ans. […] Lire la suite

19-25 septembre 2013 Russie. Arrestation de militants de Greenpeace pour piraterie

Le 19, les gardes-côtes russes arraisonnent le navire Arctic-Sunrise, de l'organisation Greenpeace, après que les militants écologistes ont tenté, la veille, d'aborder une plate-forme pétrolière de Gazprom située dans l'océan Arctique, dont l'activité de forage menace selon eux l'environnement. Le 25, les autorités placent en détention provisoire les vingt-huit militants de Greenpeace, de dix-huit nationalités, présents sur le navire, ainsi que deux journalistes, sous l'accusation de piraterie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert KANDEL, Jean-Pierre PINOT, « ARCTIQUE OCÉAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-arctique/