OBJECTIVITÉ

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

élargir le champ de sa liberté. La méthode et l'histoire de l'anthropologie se confondent quant à leur rapport à l'objectivité. Ses objets, ses concepts et ses théories ne sont pas nés d'un seul mouvement. L'anthropologie a dû sans cesse les critiquer, les remanier face à sa propre histoire et à l'histoire, au sein d'une communauté scientifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_26218

ARON RAYMOND (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 6 089 mots

Dans le chapitre « Une vocation philosophique »  : […] de Brunschvicg ignorait l'être, la pensée aronienne va se tourner vers une autre transcendance, celle du fait humain. Dans sa thèse, Aron insiste sur les limites et la relativité de l'objectivité : c'est que, pour lui, elle conservait toute sa consistance. Il parle de l'être d'autrui ou plutôt de l'être des hommes dans leurs actions réciproques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-aron/#i_26218

BIEN, philosophie

  • Écrit par 
  • Monique CANTO-SPERBER
  •  • 6 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les biens objectifs et la bonne volonté kantienne »  : […] L'hypothèse d'une objectivité du bien humain correspond à l'intuition qu'il est possible de juger du bonheur selon des critères relativement stables, en adoptant un point de vue de troisième personne. Plusieurs philosophes ont souligné l'aspect propositionnel du bonheur. Cette conception est étroitement liée à l'idée qu'il existe des biens humains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-philosophie/#i_26218

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

Dans le chapitre « Interprétations épistémologiques »  : […] de mesure lui-même comporte une modification imprévisible du mouvement des particules, ils en concluent que l'expérimentation ne délivre pas des données objectives, mais constitue une intervention subjective (du savant) dans le cours des phénomènes. Ce qui est connu par la science cesserait donc d'être la nature matérielle en elle-même, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determinisme/#i_26218

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sciences de la nature, sciences de l'homme »  : […] xixe siècle, de la Wertfreiheit, de la neutralité objective, comme possibilité de s'abstenir de juger, continue de se poser en ces termes : comment discerner dans l'analyse des comportements valorisés des hommes, ce qui relève d'une nature stable, s'il existe en l'homme quelque chose de tel, et ce qui constitue des systèmes particuliers dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_26218

ESSENCE, philosophie

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 493 mots

Important terme philosophique ayant une très longue histoire. L'essence d'un être, c'est ce qu'il est vraiment, ce qui fait qu'il est ce qu'il est. « L'essence coïncide avec ce qu'il y a de plus intime et de presque secret dans la nature de la chose, bref ce qu'il y a en elle d'essentiel » (É. Gilson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essence-philosophie/#i_26218

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hegel et son système »  : […] Il n'y aura pas de système de l'existence. Quand Kierkegaard écrit « le système », c'est au système de Hegel qu'il pense ; et il l'interprète comme une recherche de l'objectivité. La vérité n'est pas dans l'objectivité. Il y a un effort constant où les questions ne reçoivent pas de réponses, mais restent à l'état de questionnement. S'il existe une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_26218

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le transcendantal et l'expérience possible »  : […] en général, envisagée à partir de ses conditions et qui puisse nous révéler quelque chose d'objectif, et non simplement les principes subjectifs de nos représentations (que l'empirisme humien concevait cependant comme indépendants de la position d'un sujet substantiel). Mais cette objectivité ne peut être atteinte que s'il entre, dans notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_26218

FAIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

Dans le chapitre « Les faits sociaux comme choses »  : […] dont traitent les sciences de la nature ? Il faut comprendre ce qui s'apparente à une trans-substantiation comme une façon de faire prévaloir l'objectivité dans la recherche sociologique. Durkheim ne se prononce pas ici sur l'essence des faits sociaux, problème qui ne relève pas de la science. C'est en tant qu'unités de connaissance devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fait-social/#i_26218

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphodynamique cognitive et sémiophysique »  : […] ainsi un tiers terme – jusqu'ici absolument manquant – entre description et explication, entre apparaître et objectivité. Étant donné la corrélation entre la manifestation et le sens, la synthèse entre phénoménologie et objectivité permet de fonder les structures du sens dans l'objectivité phénoménologique de la forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_26218

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 822 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les formes nouvelles de la commande »  : […] de la commande, ces usages décalés de la science remettent en cause la posture savante de l'objectivité au profit du parti pris. Si on considère cette objectivité proclamée comme une illusion, un masque pour l'idéologie, les nouveaux usages de l'histoire n'entraînent aucune perte. Une autre solution consiste, à l'instar des expert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-les-usages-sociaux-de-l-histoire/#i_26218

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 469 mots

Dans le chapitre « L'héritage de Descartes »  : […] lui, qui ne penserait que lui ; c'est pour tirer à la lumière la structure intentionnelle de toute connaissance objective. Il n'admet qu'un cogito cogitatum, c'est-à-dire une corrélation où l'objet de pensée reste présent, en même temps qu'irréductible au sujet pensant. De la sorte, le monde empirique a beau être négligé, mis hors considération, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_26218

NEUTRALITÉ AXIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 1 325 mots

des valeurs » ne se réduisait pas à un impératif moral de la pédagogie scientifique ; il entrait en corrélation avec une théorie de l'objectivité qui, loin de postuler que l'implication des valeurs dans l'acte de connaissance fût facultative, décrivait celle-ci comme inconsciente. « Il n'existe pas d'analyse scientifique „ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neutralite-axiologique/#i_26218

OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard LACROIX
  •  • 1 394 mots

en ce sens que les processus sociaux de construction de quelque chose comme des formes d’objectivité, incluant les schèmes d’étude et d’analyse qui appartiennent aux processus qu’ils formalisent, ces procès de réalisation, mais aussi les images de ces procès n’ont rien de réversible. La belle distinction sémantique appelée par l’opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objectivation-sociologique/#i_26218

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 795 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La photographie subjective »  : […] attentive aux formes en tant que formes et libre de déformer l'apparence immédiate de la réalité. Les bornes techniques, les limites objectives à l'objectivité absolue en photographie – qui sont le cadrage qui isole la réalité, la perspective particulière, l'instantanéité qui exclut le mouvement, etc. – justifient toutes les initiatives du créateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_26218

POLITIQUE - La science politique

  • Écrit par 
  • Marcel PRÉLOT
  •  • 7 878 mots

Dans le chapitre « Trois catégories de jugement »  : […] – Une politique doctrinale ou encore dogmatique, rationnelle, voire naturelle (au sens où l'on dit « droit naturel »). Cette politique est proprement réflexive, la pensée y faisant retour sur elle-même. On peut la qualifier de « philosophie politique » au sens étroit de ce terme, et voir en elle une sagesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-science-politique/#i_26218

RÉALITÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 4 964 mots

Dans le chapitre « Réalité et jugement »  : […] De telles réflexions semblent nécessairement conduire à une conception idéaliste de la réalité. Si la réalité se réduit à l'objectivité, si l'objectivité dépend à son tour des lois du jugement, sans lequel il ne saurait y avoir d'objet, ne peut-on conclure que la réalité n'appartient, en fin de compte, qu'à l'esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite/#i_26218

RÉALITÉ PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard d' ESPAGNAT
  •  • 2 884 mots

Dans le chapitre « L'objectivité scientifique »  : […] Pour cette raison, l'école de Copenhague ne définit jamais l'objectivité d'un énoncé comme étant le fait qu'il porte, ou qu'il prétend porter, sur ce qui est. Une telle objectivité – que l'on peut appeler « objectivité forte » – n'aurait pour cette école pas de sens. Aussi y est-il convenu (ce n'est pas un critère, c'est une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite-physique/#i_26218

RELATIVISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Tobie NATHAN
  •  • 3 931 mots

Dans le chapitre « Le relativisme antique »  : […] est la mesure de toutes choses », c'est-à-dire du vrai comme du faux. Contre cette position, Socrate et Platon se sont élevés pour défendre les droits de l'objectivité. Par cette dernière, il faut entendre que l'esprit humain se trouve en face d'une réalité, dont il doit tenir compte, et qui chez Platon est représentée par les Idées. Hors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativisme/#i_26218

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Science et ontologie »  : […] mathématique ne saurait épuiser la nature. « La représentation scientifique ne peut jamais encercler l'être de la nature, parce que l'objectivité de la nature n'est, dès le début, qu'une manière dont la nature se met en évidence. Ainsi pour la science de la physique, la nature demeure-t-elle l'incontournable (das Unumgängliche) » (« Science et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_26218

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivation sociologique »  : […] constructif de la démarche scientifique. Contre l'illusion de la transparence du social, la sociologie nous procure un ensemble de données objectives que nous ne saurions dériver de nos expériences. Recourant à divers instruments (dont la statistique), elle s'efforce de révéler, selon les cas, une complémentarité structurale, une distribution de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_26218

SOCIOLOGIE CLINIQUE

  • Écrit par 
  • Vincent DE GAULEJAC
  •  • 2 756 mots

Dans le chapitre « Les enjeux  »  : […] . La dimension psychique est renvoyée à l'étude des comportements individuels, la quête « d'objectivité » du sociologue devant se traduire par la disparition de tout intérêt pour les émotions et les affects. Cependant, cette démarche, majoritaire en sociologie, a toujours été contestée par certains sociologues qui, bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-clinique/#i_26218

TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Henry ROUSSO
  •  • 3 462 mots

Dans le chapitre « La passion du passé »  : […] La troisième objection récurrente faite à la possibilité d'une histoire du temps présent est le risque de voir cette écriture de l'histoire prisonnière de passions encore vives. Parce qu'elle est tributaire d'enjeux contemporains, parce qu'elle met en lumière des personnages vivants qui peuvent, légitimement ou non, aspirer à l'oubli, parce qu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-temps-present/#i_26218

WILLIAMS BERNARD (1929-2003)

  • Écrit par 
  • Thomas NAGEL
  • , Universalis
  •  • 967 mots

Williams affirme que les sciences humaines ne peuvent prétendre à l'objectivité et à l'universalité des sciences physiques et rejette d'autant plus cette ambition, prônée par l'utilitarisme et la pensée kantienne, dans le domaine de l'éthique. Dans Descartes : The Project of Pure Inquiry (1978), il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-williams/#i_26218