OBÉISSANCE (psychologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une explication : l’état agentique

Selon Milgram, lorsque l’individu est intégré à une organisation sociale hiérarchique et qu’il est confronté à une autorité, il peut subir une sorte d’altération de son fonctionnement psychologique habituel permettant d’accepter le contrôle total de l’autorité (état qualifié d’« agentique »). Lorsque les comportements sont induits par un ordre, cela tend à réduire l’expérience subjective d’être l’auteur de l’action. Confortant cette interprétation, une étude révèle que les processus neuraux liés aux comportements sous obéissance ressemblent davantage à ceux impliqués dans les situations de mouvements passifs qu'à ceux présents dans les actions accomplies intentionnellement.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michaël DAMBRUN, Michel CHAMBON, « OBÉISSANCE (psychologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/obeissance-psychologie/