OBÉISSANCE (psychologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Stanley Milgram et la soumission à l’autorité

Les travaux de Milgram visent à étudier l’obéissance destructrice ; celle qui conduit à punir ou à exterminer autrui. Dans le paradigme de la soumission à l’autorité élaboré par ce chercheur, chaque participant était convié individuellement à prendre part à une expérience concernant l’effet de la punition sur l’apprentissage. Il était alors mis en présence d’une personne présentée comme un autre participant. Celle-ci était en réalité un acteur professionnel qui allait jouer un rôle établi à l’avance par Milgram. Après un tirage au sort truqué, le participant se voyait systématiquement occuper le rôle de l’enseignant, et le complice, le rôle de l’élève. Le participant était placé devant une console sur laquelle figuraient trente boutons gradués de 15 volts à 450 volts. Sous chacun de ces boutons figuraient des indications telles que « Choc léger », « Choc modéré », « Attention : choc dangereux » et, pour les intensités les plus élevées, « XXX ». Le complice était installé sur une chaise et des électrodes lui étaient branchées au niveau des bras. La tâche de l’enseignant consistait simplement à envoyer un choc électrique à l’élève chaque fois que ce dernier commettait une erreur de rappel d’une liste de mots. En réalité, l’élève réussissait ou échouait intentionnellement à rappeler chaque mot selon un plan rigoureusement préétabli. À chaque nouvelle erreur, le choc envoyé augmentait de 15 volts. À partir d’un choc de 150 volts, l’élève simulait une douleur et demandait l’arrêt de l’expérience. À 300 volts, il gémissait et refusait de répondre. À 330 volts, on ne l’entendait plus. Bien sûr, aucun choc réel n’était envoyé ; l’élève simulait tous ses comportements et réactions. Le participant n’en savait strictement rien et tout était fait pour qu’il ait l’impression d’envoyer de vrais chocs électriques. Les résultats de cette expérience surprirent la communauté scientifique. En effet, deux personnes sur trois (65 p. 100 des participants) étaient allées jusqu’au bout de cette expérien [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Michaël DAMBRUN, Michel CHAMBON, « OBÉISSANCE (psychologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/obeissance-psychologie/