O.P.A. ET O.P.E.

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les offres publiques d'achat (O.P.A.) et les offres publiques d'échange (O.P.E.) sont des opérations de marché visant pour une entreprise à prendre le contrôle d'une autre. Selon les cas, elles peuvent être amicales, c'est-à-dire résulter de l'accord préalable entre l'initiateur de l'opération et sa cible, ou bien hostiles.

Dans les deux cas, il s'agit d'attirer les actionnaires de la firme cible pour les inciter à vendre leurs titres à l'initiateur de l'offre. Ce dernier propose donc publiquement aux actionnaires d'une société cotée d'acquérir les titres qu'ils détiennent à un cours attractif, souvent très supérieur au cours de la Bourse, pendant un délai déterminé. Si, à l'expiration du délai (un à trois mois en moyenne), les actions vendables représentent au moins 25 p. 100 du capital de la société intéressée, l'opération est conclue, et les transferts sont effectués. Une différence importante sépare les deux types d'opérations : en cas d'O.P.A., l'initiateur règle les titres présentés en espèces ; dans une O.P.E., les actionnaires de la firme cible se voient offrir, en échange de l'apport de leurs titres, des actions de la firme initiatrice, auxquelles vient parfois s'ajouter une soulte en espèces. A priori, les O.P.E. sont donc plus économes en liquidités que les O.P.A., ce qui explique leur succès dans tous les secteurs.

Des raisons techniques telles que l'émiettement du capital ou la sous-capitalisation boursière et des raisons économiques telles qu'une gestion déficiente, l'intérêt que présente le potentiel industriel et financier ou encore la discorde au sein d'un conseil d'administration expliquent la vulnérabilité d'une entreprise aux O.P.A. et O.P.E. La défense contre celles-ci consiste à s'efforcer de rendre l'offensive coûteuse en maintenant le cours des actions à un niveau élevé par la surveillance du marché boursier, le soutien des cours, la distribution de dividendes substantiels et l'information des actionnaires. On peut user d'autres mesures plus techniques et plus discutables quant à la bonne gestion d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures de sciences économiques, licencié en mathématiques, assistant à l'Institut d'administration des entreprises de Nice

Classification


Autres références

«  O.P.A. ET O.P.E.  » est également traité dans :

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contexte juridique et fonction de l'actionnaire »  : […] Une action, valeur mobilière, titre de propriété portant sur une quote-part du patrimoine d'une entreprise (société anonyme ou société en commandite par actions), représente les droits d'un copropriétaire. Il s'agit toutefois d'une copropriété d'un type particulier. D'abord en raison de ses dimensions. Élément moteur du prodigieux développement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnaires/#i_4974

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poursuite des réformes et autres enjeux »  : […] Le processus de formation d'un nouveau gouvernement fut long et émaillé d'incidents. Il aboutit une nouvelle fois, après six mois de négociations difficiles, à une révision de la Constitution et à des lois de réformes institutionnelles, aux termes desquelles les communautés obtiennent compétence sur l'enseignement et les régions sur les transports, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/#i_4974

BOURSE - Marchés de valeurs mobilières

  • Écrit par 
  • Daniel GOYEAU, 
  • Amine TARAZI
  •  • 8 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La logique de fonctionnement des marchés financiers »  : […] On peut dénombrer cinq fonctions principales des marchés financiers. – Mobiliser l'épargne . Une double concordance serait nécessaire pour qu'une relation directe puisse s'établir entre un agent à besoin de financement et un agent à capacité de financement : une concordance de montant, et une concordance de durée. En pratique, cette double concorda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-marches-de-valeurs-mobilieres/#i_4974

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les offres publiques d'achat ou d'échange (O.P.A. et O.P.E.) »  : […] Une offre publique est une opération par laquelle un investisseur propose à tous les actionnaires d'une société cotée d'acquérir leurs actions à un prix déterminé, payable en cash (on parle alors d'offre publique d'achat ou O.P.A.) ou en titres (offre publique d'échange ou O.P.E.). Le droit des offres publiques détermine notamment dans quelle mesu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-reglementation-des-marches-boursiers/#i_4974

CORPORATE FINANCING AND INVESTMENT DECISIONS WHEN FIRMS HAVE INFORMATION THAT INVESTORS DO NOT HAVE, S. Myers et N. Majluf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « La hiérarchie des financements »  : […] Pour résoudre le problème lié à l'asymétrie d'information, le dirigeant peut financer les projets d'investissement en utilisant, plutôt que les actions, un actif financier moins sensible aux informations privées, dont la valorisation dépend moins des bénéfices futurs et des risques de l'entreprise. Dans cette optique, Myers développe en 1984 une id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporate-financing-and-investment-decisions-when-firms-have-information-that-investors-do-not-have/#i_4974

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelles évolutions : macro- et mini-structures »  : […] Les dernières décennies ont été marquées par de nombreux mouvements de concentration, principalement autour de Hachette, des Presses de la Cité, de la Compagnie européenne de publication (C.E.P.) qui réalisaient en 1987 80 p. 100 du chiffre de l'édition française. Et, dans une moindre mesure, autour de Gallimard et de Flammarion. Notons que, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_4974

ENTREPRISE - Communication d'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DÉCAUDIN
  •  • 6 717 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pourquoi une communication institutionnelle ? »  : […] Les entreprises ont vécu au cours des cinquante dernières années une mutation totale, passant du silence absolu (« pour vivre heureux, vivons caché ! ») à une communication d'entreprise maîtrisée et programmée. Cette mutation s'explique en grande partie par les raisons suivantes : – L'entreprise a compris qu'elle pouvait favoriser la vente de ses p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-communication-d-entreprise/#i_4974

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La répartition probable des gains »  : […] Les conditions de rentabilité établies plus haut fournissent un intervalle de prix ou un exemple de parité compatibles avec l'intérêt des actionnaires des deux sociétés concernées. Elles ne permettent pas de déterminer le prix ou la parité effectivement choisis ou, en d'autres termes, la répartition des synergies réalisées entre les deux groupes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_4974

Pour citer l’article

André BOYER, « O.P.A. ET O.P.E. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-p-a-et-o-p-e/