NYSTAGMUS

CERVELET

  • Écrit par 
  • Jean MASSION
  •  • 7 741 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Cervelet et mouvement oculaire »  : […] La motricité oculaire est perturbée de manière importante lors de lésions cérébelleuses. Les réseaux qui commandent les mouvements oculaires sont cependant localisés en dehors du cervelet, essentiellement au niveau du tronc cérébral. C'est donc par le biais d'un contrôle déficient de ces réseaux de nature tonique et phasique que s'explique la pathologie oculaire d'origine cérébelleuse. Les défic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cervelet/#i_23975

ÉQUILIBRATION

  • Écrit par 
  • Francis LESTIENNE
  •  • 4 475 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Généralisation de la fonction d'équilibre »  : […] Dans la plupart des activités, la locomotion en est un excellent exemple, la tête est animée de mouvements de plus ou moins grande amplitude. En raison des exceptionnelles précision et sensibilité des capteurs visuels, la stabilité du monde visuel sur la rétine doit être assurée malgré les mouvements du corps et le défilement de la scène visuelle. Cette fonction de stabilisation équivaut à une gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibration/#i_23975

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La statique »  : […] La statique est assurée par le système vestibulaire, par la région vermienne du cervelet et par les circuits de la sensibilité profonde. – Le système vestibulaire est organisé de telle façon qu'il est capable de détecter à tout moment la position de la tête dans l'espace et ses déplacements par rapport à une position référentielle. Ces informations sont essentiellement captée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_23975

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Pathologie du système oculomoteur »  : […] Le strabisme est la conséquence habituelle d'un défaut de la vision binoculaire, laquelle s'apprend au cours des premiers mois de la vie. Ainsi son défaut est-il fréquent en cas d'anomalie de la vision : atteinte d'un œil, hypermétropie importante (strabisme accommodatif), grande différence entre les deux yeux (anisométropie), anomalies des muscles oculomoteurs. Quand aucune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_23975

OREILLE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER, 
  • Michel NEVEU
  •  • 5 973 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le vertige »  : […] Le vertige est une sensation erronée de déplacement des objets. On ne doit pas le confondre avec le vertige des hauteurs, qui est une phobie psychique, ou avec un déséquilibre isolé. Généralement, le vertige donne une sensation de rotation des objets dans un des plans de l'espace. Cependant, il peut procurer une sensation de déplacement longitudinal ou, parfois, de simples oscillations. Nausées e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oreille-humaine/#i_23975

ROMBERG SIGNE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MÉAR
  •  • 620 mots

Ce signe neurologique témoigne de l'aggravation d'un trouble de l'équilibre par la perte du contrôle visuel. Il se recherche chez le sujet en orthostatisme, pieds joints, les yeux fermés ou, mieux, bandés : apparaissent alors de grandes oscillations qui peuvent entraîner la chute du malade. Si des troubles de l'équilibre peuvent se voir dans de nombreuses circonstances pathologiques, le signe de R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-de-romberg/#i_23975