NULLIFICATION, histoire des États-Unis

CALHOUN JOHN CALDWELL (1782-1850)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 149 mots

Avocat de Caroline du Sud, John Caldwell Calhoun est secrétaire à la Guerre, de 1817 à 1825, puis élu, sous l'étiquette démocrate, vice-président en 1824 et réélu en 1828. Il démissionne en 1832 pour protester contre des droits de douane, qu'il estime nuisibles pour les intérêts du Sud. Il élabore alors une doctrine, dite de la nullification, suivant laquelle les États peuvent ne pas accepter une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-caldwell-calhoun/#i_86853

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 56 médias

Dans le chapitre « Un style politique nouveau »  : […] Avec l'élection de Jackson à la présidence en 1829 prend fin la période des Patres patriae et s'ouvre celle de l'Amérique démocratique, dans le sens où Tocqueville entendait ce terme, dans son ouvrage paru en 1835, La Démocratie en Amérique . Pour les historiens américains, c'est l'ascension du common […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_86853

SÉCESSION (GUERRE DE)

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 907 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Origines et causes de la sécession »  : […] L'origine immédiate de la lutte fut l'élection à la présidence des États-Unis du candidat républicain Abraham Lincoln, en novembre 1860. Exceptionnellement, quatre candidats s'étaient présentés : Lincoln, Stephen A. Douglas (« le petit géant », démocrate), John C. Breckinridge (démocrate « sudiste ») et John Bell (« Union constitutionnelle »). Lincoln l'avait emporté avec 1 866 000 voix, représen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secession-guerre-de/#i_86853