NOUVELLE HISTOIRE ÉCONOMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les hérauts de la révolution cliométrique

On peut dater de 1957 le lancement de cette révolution. Cette année-là, Alfred H. Conrad et John R. Meyer présentent une communication sur « l'économie de l'esclavage dans le Sud d'avant la guerre de Sécession ». Alors que l'interprétation traditionnelle mettait l'accent sur la faible rentabilité de l'institution servile du fait de la hausse plus rapide du prix des esclaves que de celui du coton, ils démontrent, calculs à l'appui, que, dans les années 1850, l'exploitation d'une main-d'œuvre asservie procure à ses propriétaires des revenus comparables à ceux d'un capital placé en obligations des compagnies de chemins de fer. Il faut, en effet, tenir compte non seulement du produit du travail des esclaves – le coton, vendu sur un marché mondial –, mais aussi des enfants nés dans l'esclavage qui pourront être employés ou revendus quand ils seront adolescents. La guerre de Sécession n'a donc pas été inutile et l'esclavage n'aurait pas disparu tout seul de sa belle mort, contrairement à ce que prétendait une historiographie dominante d'inspiration sudiste.

Dès la fin des années 1950, des réseaux commencent à s'organiser. À partir de décembre 1960 se tiennent chaque année, à l'université Purdue dans l'Indiana, des « conférences » où les jeunes soumettent à la critique de leurs pairs leurs travaux de nouvelle histoire économique. En 1961, Douglass C. North devient coéditeur de la revue The Journal of Economic History, l'organe de l'Economic History Association ; les articles inspirés par la nouvelle approche y prennent une part croissante. L'autre périodique d'histoire économique, Explorations in Economic History, est contrôlé par la même équipe. En quelques années, la new economic history conquiert aux États-Unis tout le champ intellectuel, sans rencontrer de résista [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : ancien directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Autres références

«  NOUVELLE HISTOIRE ÉCONOMIQUE  » est également traité dans :

FOGEL ROBERT WILLIAM (1926-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 000 mots

C'est à soixante-sept ans que Robert William Fogel, professeur à l'université de Chicago (Illinois) a reçu le prix Nobel d'économie 1993, en même temps que son compatriote Douglass Cecil North, soixante-douze ans, professeur à l'université Washington de Saint Louis (Missouri), pour avoir « renouvelé la recherche en histoire économique par l'application de la théorie économique et des méthodes qua […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « New Economic History » (ou cliométrie) et son impact limité »  : […] On nomme cliométrie les travaux visant à appliquer l'économétrie à l'histoire, en d'autres termes à proposer des études d'économétrie rétrospective. Il s'agit de partir d'un modèle économique théorique explicite fondé sur des fonctions algébriques combinant plusieurs variables. Le modèle est testé à l'aide de données quantitatives historiques puisées dans des séries chronologiques relatives aux v […] Lire la suite

NORTH DOUGLASS CECIL (1920-2015)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 999 mots

Douglass Cecil North, professeur à l'université Washington de Saint Louis (Missouri) fut colauréat, avec son compatriote Robert William Fogel, du prix Nobel des sciences économiques en 1993 pour avoir « renouvelé la recherche en histoire économique par l'application de la théorie économique et des méthodes quantitatives aux changements économiques et institutionnels ». Le jury récompensait ainsi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-17 mai 2012 Grèce. Blocage politique à l'issue des élections législatives

économique et de contestation populaire, les résultats des élections législatives anticipées, convoquées en avril, illustrent le rejet de la politique de rigueur budgétaire défendue par Nouvelle Démocratie (N.D., conservateur) d'Antonis Samaras et par le P.A.S.O.K. (socialiste) d'Evangelos Venizelos, qui dirigent ensemble le pays depuis novembre 2011 […] Lire la suite

1er-23 janvier 1995 Union européenne. Présidence française et entrée en fonctions de Jacques Santer

économique et monétaire (U.E.M.) selon le calendrier prévu, c'est-à-dire en instaurant la monnaie unique à partir de 1997. D'autre part, il défend « l'Europe des cultures [qui est] » l'Europe des nations contre celle des nationalismes », car, rappelle-t-il, « le nationalisme, c'est la guerre ». Le 18, le Parlement investit, pour la première fois de […] Lire la suite

1er-31 décembre 1982 Mexique. Entrée en fonctions du président Miguel de La Madrid

économique et financière de son histoire. Il forme un gouvernement composé en majorité de techniciens. Le 20, un allégement du contrôle des changes instauré le 1er septembre est annoncé, ainsi qu'une nouvelle dévaluation du peso, d'environ 50 p. 100 : le dollar, qui valait à peu près 25 pesos au début de 1982, est coté désormais à 95 pesos sur le marché […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean HEFFER, « NOUVELLE HISTOIRE ÉCONOMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-histoire-economique/